Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Deux minutes pour vous #60 – Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine – « Comment les laïcs sont-ils appelés à vivre l’obéissance, la pauvreté et la chasteté ? »

Nous vous avions annoncé le lancement d’une série de vidéos régulières où le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine répond à vos questions sous un format très court :

Comment les laïcs sont-ils appelés à vivre l’obéissance, la pauvreté et la chasteté ?

Version Audio seule

C’est avec beaucoup de bonheur que le Père Michel-Marie répond désormais à vos questions les plus concrètes. C’est toujours une vraie joie de l’entendre traiter, à sa façon et dans sa lumière, les sujets les plus divers. Bonne écoute ! N’oubliez pas de faire suivre à tous vos amis ces petites vidéos qui peuvent faire tant de bien… et de prier pour le Père Michel-Marie dont le ministère est très prenant.

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Deux minutes pour vous #54 – Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine – « Pourquoi Dieu ne met-il pas un terme à une longue vie détruite par Alzheimer et qui pour les proches est un véritable cauchemar ? »

Nous vous avions annoncé le lancement d’une série de vidéos régulières où le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine répond à vos questions sous un format très court :

Pourquoi Dieu ne met-il pas un terme à une longue vie détruite par Alzheimer et qui pour les proches est un véritable cauchemar ?


Version Audio seule

C’est avec beaucoup de bonheur que le Père Michel-Marie répond désormais à vos questions les plus concrètes. C’est toujours une vraie joie de l’entendre traiter, à sa façon et dans sa lumière, les sujets les plus divers. Bonne écoute ! N’oubliez pas de faire suivre à tous vos amis ces petites vidéos qui peuvent faire tant de bien… et de prier pour le Père Michel-Marie dont le ministère est très prenant.

Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Colloque Ethique & Conscience les 21 et 23 février 2019 à Montpellier (34)

Notre société aime le corps et lui fait bénéficier des progrès thérapeutiques, esthétiques, génétiques et technologiques… rendant incongrus les corps sortant des normes préétablies, rendant indésirables les corps blessés ou défigurés par la vie et la souffrance…
Pourtant, ces corps blessés et souffrants sont aussi transfigurés par l’amour du Christ et des autres.
L’Espérance chrétienne nous engage sur la façon dont nous concevons et traitons notre corps et celui des autres.
Ces différents aspects seront abordés au cours de ce colloque à travers plusieurs approches.

 

Jeudi 21 février, à la Villa Maguelone (31 Avenue Saint-Lazare, 34000 Montpellier) et samedi 23 février, à la Maison Saint-Guiraud, de 9h30 à 16h30.

Pour vous inscrire, cliquez-ici.

Programme complet

 

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Deux minutes pour vous #35 – Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine – “La transparence dans le couple doit-elle être absolue ?”

Nous vous avions annoncé le lancement d’une série de vidéos régulières où le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine répond à vos questions sous un format très court :

La transparence dans le couple doit-elle être absolue ?

Version Audio seule

C’est avec beaucoup de bonheur que le Père Michel-Marie répond désormais à vos questions les plus concrètes. C’est toujours une vraie joie de l’entendre traiter, à sa façon et dans sa lumière, les sujets les plus divers. Bonne écoute ! N’oubliez pas de faire suivre à tous vos amis ces petites vidéos qui peuvent faire tant de bien… et de prier pour le Père Michel-Marie dont le ministère est très prenant.

 

A noter : le Père Michel-Marie sera en concert à Paris le 19 janvier 2019.

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Prédication du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine du 26 octobre 2018 – “Partons du réel et honorons le avant de partir de nos principes !”

Suite à l’interview du père Michel-Marie sur la chaîne québécoise TVA dans l’émission La Victoire de l’Amour, le célèbre prédicateur, écrivain, auteur-compositeur et chanteur revient régulièrement pour commenter l’évangile du jour.

Ici Lc XII, 54-59

Version audio seule.

NLQ #Tribunes et entretiens

Prédication du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine du 7 octobre 2018 – Sur le lien conjugal

Suite à l’interview du père Michel-Marie sur la chaîne québécoise TVA dans l’émission La Victoire de l’Amour, le célèbre prédicateur, écrivain, auteur-compositeur et chanteur revient régulièrement pour commenter l’évangile du jour.

Ici  Marc X, 2-12

Version audio seule.

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Prière pour les victimes des abus sexuels, de pouvoir, de conscience – le 14 septembre 2018 à Pont-de-Veyle (01)

A la une #NLQ #Rome

La défense de la famille constitue la “limite“ de l’obéissance à l’Etat – Pape François

« Une sorte de boussole pour comprendre notre temps présent et trouver une orientation solide pour l’avenir ». Cest ainsi que le Pape François défini ce volume de textes choisis par son prédécesseurs. Le Pape souligne que l’ouvrage, qui sera présenté le 11 mai prochain, est également « une véritable source d’inspiration pour une action politique qui, en plaçant la famille, la solidarité et l’équité au centre, regarde vraimment vers un avenir avec clairvoyance ».

La liberté à l’obeissance à Dieu

Un thème qui a toujours été au centre de l’attention du Pape émérite, écrit François, est celui qui l’a porté depuis sa jeunesse « à réfléchir sur les limites de l’obéissance à l’Etat au profit de la liberté de l’obéissance à Dieu ». En effet, rappelle le Pape, Joseph Ratzinger expérimenta en personne le nazisme qui, par son « mensonge totalitaire » de vouloir renfermer « toutes les espérances humaines » devint « démoniaque et tyrannique ».

L’attention préférentielle pour les pauvres

Dans le même temps, les textes choisis par le Pape émérite mettent en discussion la « prétention totalitaire de l’état marxiste et de l’idéologie sur laquelle il s’est fondée » souligne le pape actuel. L’authentique contraste entre le marxisme et le christianisme pour le pape Ratzinger « ne vient pas de la préférence du chrétien pour les pauvres, mais dérive plutôt de la source de la rédemption de l’homme » poursuit François dans la préface.

Le risque de la “colonisation des consciences”

Aujourd’hui, on tend à regarder seulement l’amour de l’homme pour son propre égo écrit encore le Pape argentin, cela porte à une “colonisation des consciences”, nie les différences entre masculin et féminin, planifie rationnellement la production d’êtres humains, et conduit à « tenir pour logique et licite l’élimination de ce qui ne se considère plus créé, donné, conçu et généré, mais fait par nous-même »

Apparaissent alors des “droits humains en apparence”, souligne le Pape, “tous orientés vers l’auto-destruction de l’homme” parce qu’ils nient que “l’homme est créature de Dieu, qui en protège la liberté et la dignité.

Défendre la famille pour le bien du monde et de l’Eglise

Le Pape explique ainsi qu’il est important de défendre l’homme “contre les réductions idéologiques”. Dans une époque de mutations comme celles qui vit le monde contemporain, conclut-il dans sa préface, cela signifie “défendre la famille parce que l’avenir de l’humanité passe à travers elle et son bien est décisif pour l’avenir du monde et de l’Eglise”.

 

Source Vatican News

A la une #NLH #Tribunes et entretiens

La République peut-elle nous demander l’impossible ? Tugdual Derville

J’étais lundi au collège des Bernardins pour la rencontre proposée par les évêques de France au président de la République avec des personnalités catholiques. Tous arrivés en avance, comme il sied, nous avons attendu l’hôte du jour en discutant. Occasion de faire le point, de nouer des contacts. On oppose trop souvent les chrétiens selon qu’ils ont – prétend-on – la fibre sociale ou la fibre sociétale. Mon expérience auprès d’enfants porteurs de handicap éprouve l’absurdité de séparer respect de la vie et soutien aux personnes fragiles. La richesse des échanges avec d’autres responsables associatifs le confirme.

Pour un peu, l’arrivée d’Emmanuel Macron, imposant le silence, nous aurait frustrés… En écoutant les humbles ou brillants discours, chacun a pu noter la priorité faite aux plus vulnérables et leur juste place au premier rang dans la hiérarchie de l’Église. Mon vieil ami d’À Bras Ouverts, Gilbert, originaire de Guyane, connu lorsqu’il avait 6 ans, a même pu saluer de son fauteuil électrique le chef de l’État.

Du discours de ce dernier, répondant à Monseigneur Pontier, je retiens un paragraphe magnifique : « Vous avez (…) établi un lien intime entre des sujets que la politique et la morale ordinaires auraient volontiers traités à part. Vous considérez que notre devoir est de protéger la vie, en particulier lorsque cette vie est sans défense. Entre la vie de l’enfant à naître, celle de l’être parvenu au seuil de la mort, ou celle du réfugié qui a tout perdu, vous voyez ce trait commun du dénuement, de la nudité et de la vulnérabilité absolue. Ces êtres sont exposés. Ils attendent tout de l’autre, de la main qui se tend, de la bienveillance qui prendra soin d’eux. Ces deux sujets mobilisent notre part la plus humaine et la conception même que nous nous faisons de l’humain et cette cohérence s’impose à tous. »

Si je loue cette reformulation par Emmanuel Macron de la cohérence de l’Église au service des fragiles, c’est sans naïveté : car il nous a « en même temps » demandé de « respecter absolument et sans compromis aucun toutes les lois de la République » (comme si une loi gravement injuste ne souffrait ni contestation ni objection), et de renoncer aux postures « injonctives » pour préférer les « questionnantes » (pour ne pas dire relativistes). Peu rassurant pour la bioéthique en débat. Peut-on répondre aux transgressions par des questions ? Qu’on transpose au racisme ou à la peine de mort : adieu la cohérence ! La République peut-elle nous demander l’impossible ?

 

Source RCF

NLQ #Points non négociables PNN

Macron aux Bernardins – Tugdual Derville rappelle le primat de la conscience sur les lois de la république et attend des actes