En France #NLH #NLQ

Monastère du Jassonneix : son histoire, sa nouvelle communauté et ses produits !

Un article proposé par Divine Box.

Cette semaine, direction le monastère du Jassonneix (prononcer « jassonné ») en Corrèze, avec Divine Box ! Un monastère bien connu notamment pour ses incroyables confitures et gelées.

On va vous parler de son histoire liée à celle de l’abbaye de La Coudre, de leur changement d’activité et de communauté il y a quelque temps, et bien sûr de leur délicieuses confitures ! Au fait saviez-vous que les soeurs possédaient près de 600 pieds de myrtilles ?

Allez, on vous fait découvrir tout ça !

 

 

Les débuts du monastère du Jassonneix 

Allez hop, remontons le temps, direction le début du XIXe siècle. Notre périple commence en effet en 1816, quand dix moniales cisterciennes reviennent de Westphalie (en Allemagne), une fois passés les troubles de la Révolution. Elles ré-occupent alors l’ancien prieuré Sainte- Catherine à Laval pour en faire l’abbaye de la Coudre.

Rapidement, la communauté fleurit et peut envoyer de nombreuses fondations en France et à l’étranger. En 1970 notamment, l’Évêque de Tulle sollicite l’abbaye de la Coudre pour une fondation en Corrèze. C’est partiiii !

En 1971, une certaine Madame des Places offre alors une vieille propriété corrézienne aux soeurs pour s’installer. Mais le temps de gérer tout le bazar de la succession, ce n’est finalement qu’en 1981 que trois soeurs de la Coudre arrivent… au Jassonneix !

Elles arrangent alors petit à petit le vaste domaine seigneurial de cent hectares, qui comprend notamment une maison de maître du XVIIIe siècle et une chapelle du XIVe siècle. On vous laisse imaginer l’excitation des débuts… !

Le prieuré Sainte-Catherine, début XIXe siècle, dessiné par Jean-Baptiste Messager – Divine Box

Les myrtilles du Jassonneix 

Fidèles à la tradition de la règle de saint Benoît « ora et labora » (prie et travaille), les soeurs trappistines s’organisent rapidement pour travailler pour leur subsistance. Elles démarrent en empaillant des chaises (c’était une première pour toutes les soeurs !), puis rénovent des matelas en laine grâce au talent de couturière d’une des soeurs.

Un beau jour d’octobre, la Chambre d’Agriculture, souhaitant essayer d’implanter des myrtilles dans la région, leur propose de planter gratuitement 600 pieds de myrtilles dans la propriété. Plutôt sympa, non ? Le monastère du Jassonneix est assez grand, mais changer d’activité n’était pas évident.

Finalement, voyant à l’époque les couleurs éclatantes des champs de myrtilles, les soeurs ont craqué et ont accepté ! À partir de 1987, elles cultivent donc des myrtilles, pour en faire entre autres d’excellents produits monastiques comme des confitures.

Pour la petite histoire, c’est notamment la culture des myrtilles qui a permis à la communauté de gagner la confiance des habitants de la région (de tradition peu religieuse), qui étaient au départ sceptiques de leur arrivée. Que voulez-vous, des soeurs en bleu de travail dans des champs de myrtilles, ça fait son effet !

Champ de myrtilles devant le monastère du Jassonneix, en Corrèze – Divine Box

Des bernardines au Jassonneix !

Mais en 2018, les quatre dernières trappistines encore sur place, devenues trop âgées, doivent quitter le monastère… Heureusement, elles sont remplacées illico par une dizaine de moniales, appelées « bernardines ». Cette communauté toute jeune, fondée en 2011, est proche de l’idéal trappiste, et grandit sous la houlette matérielle et spirituelle des moines de Sept- Fons en Auvergne.

Par ailleurs, les anciennes soeurs trappistines du monastère ont été accompagnées par la mère abbesse de l’abbaye de la Coudre et deux évêques différents. Pas de risque, elles sont entre de bonnes mains !

Aujourd’hui, les bernardines du monastère du Jassonneix sont constituées en « association publique de fidèles », premier stade d’une communauté monastique. Elles sont dix et suivent la règle de saint Benoit : « prière et travail ». Elles prient ainsi sept fois par jour et travaillent de leurs mains pour assurer leur subsistance.

En plus des tâches habituelles d’une communauté (hôtellerie, magasin, ménage…), les soeurs poursuivent l’historique cueillette de myrtilles et l’atelier de confitures, gelées et autres confits, pour le plus grand bonheur de nos papilles !

La culture des myrtilles tient bien sûr toujours une place prédominante dans la vie des soeurs. Elles en récoltent en effet chaque année, entre juillet et août, environ 4 tonnes ! Quelques bénévoles viennent les aider de temps en temps durant l’été.

Les myrtilles, fleurs et autres plantes cultivées par la communauté leur permettent de faire d’excellentes confitures, gelées et confits : plus de 50 recettes aujourd’hui ! Le secret du goût si pur et intense et leur artisanat monastique ? L’eau de source !

Il paraît que les fruits prennent le goût de l’eau dont ils sont arrosés. La pureté de l’eau de source du monastère du Jassonneix serait donc à l’origine de la grande qualité des fruits récoltés sur place et donc du goût des confitures ! Et les produits monastiques du monastère du Jassonneix sont à découvrir sur la boutique monastique en ligne de Divine Box !

Fontaine de l’eau de source dont bénéficie le monastère du Jassonneix – Divine Box

Pour continuer la lecture…

Pour les plus curieux qui veulent lire en intégralité notre article et découvrir d’autres anecdotes, cliquez ici pour en savoir plus sur le monastère du Jassonneix.

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Pour les 18-30 ans : Rocabeach édition 2018 du 10 au 18 août 2018 à Brive-la-Gaillarde (19)

Rocabeach c’est quoi ?
Ce sont 4 jours de marche en route vers Rocamadour puis 4 jours de folie au camp Jean Paul II.
Tu as soif de voir ce qu’il y a au menu ? Sport, prières, louanges, temps fraternels, animations, canoë et glaces pour le dessert 😋
Le tout dans un cadre de folie : Rocamadour, lieu de grâces avec la fameuse Vierge Noire, cité médiévale et bien évidemment étape inévitable sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Tu as entre 18 et 30 ans, t’es motivé comme jaja alors viens vivre cette semaine de joie et on l’espère de soleil ☀
(à défaut de la météo ce sera dans les cœurs) avec la Communauté du Verbe de Vie.

Un pélé en 2 temps :
-  4 jours de Rocaroads :
Du 10 août au soir (à Brive la Gaillarde) au 14 août, fais le point sur ta vie et laisse Dieu te parler.
15 km de marche par jour dans les paysages exceptionnels de Corrèze, de Dordogne et du Lot.
Choisis ta route (20 à 25 jeunes maximum par route) :

  • Cantic’Road : Chant choral pour animer le sanctuaire
  • Trouba’Road : Scènes de rue du Rocamadour médiéval
  • Explo’Road : Découverte du gouffre de Padirac et de sites remarquables

-  4 jours à Rocamadour  :
Du mardi 14 au samedi 18 août dans la matinée, 4 jours inoubliables sur les hauteurs de Rocamadour au camp Saint Jean-Paul II :

  • Formation : Topos avec la Parole de Dieu et les enseignements de l’Eglise pour te former dans ta vie spirituelle et face aux défis du monde.
  • Worship : louange de feu avec des jeunes musiciens au talent prometteur.
  • Canoë : parcours exceptionnel sur la Dordogne, entre falaises, grottes et châteaux.
  • Fraternité Connect’group : pour réfléchir à des questions de fond tout en dégustant une glace sur les terrasses médiévales et ensoleillées de Rocamadour.

Alors qu’est-ce que t’attend pour t’inscrire ? rocabeach.net

Sanctuaire Notre-Dame de Rocamadour
Service des pèlerinages
Rue de la Mercerie – 46500 Rocamadour
pelerinage@sanctuairerocamadour.com – 07 50 84 70 57
www.sanctuairerocamadour.com

NLQ #Sorties/Animations

Exposition itinérante – Du diocèse de Tulle au diocèse corrézien (19)

Exposition itinérante de janvier à septembre 2018. 15 panneaux retracent l’histoire du diocèse de Tulle au diocèse “corrézien” depuis sa fondation en 1317.
  • Quanddu 01/01/2018 au 30/09/2018
  • Tulle, Brive, Ussel, Uzerche, Objat, Beaulieu, Argentat, Saint-Privat, Egletons, Tulle.
  • Qui

Seront évoqués les papes, les cardinaux, les saints, les communautés religieuses et paroissiales issus du diocèse, favorisant ainsi une vision renouvelée de l’historiographie religieuse en bas Limousin du XIVème au XXIème siècle.

Les auteurs

Richement illustrés, les textes sont réalisés par la Commission historique instituée par Mgr l’Evêque de Tulle :

  • Madame le professeur Anne Massoni, université de Limoges,
  • Madame Justine Berliere, directrice des archives départementales de la Corrèze,
  • Monsieur Odon Hurel, directeur de recherche au CNRS,
  • Madame le professeur Nicole Lemaître, professeur honoraire Université Paris 1 Panthéon -Sorbonne,
  • Monsieur le professeur Jean-Loup Lemaître, professeur honoraire de l’École Pratique des Hautes Études, 4ème section,
  • Le père Nicolas Risso, ancien élève de l’École Pratique des Hautes Études, 4ème section, sciences historiques et philologiques.

Les dates

Janvier – Février – Mars

TULLE, Musée du cloître

Avril – Mai

BRIVE

1er – 15 juin

USSEL

16 – 30 juin

UZERCHE

1er – 15 juillet

OBJAT, salle municipale

16 – 30 juillet

BEAULIEU, abbatiale

1er – 15 août

ARGENTAT

16 – 30 août

ST-PRIVAT

1er au 13 Septembre

EGLETONS,salle municipale

14 au 30 septembre

TULLE, Conseil départemenal

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

14e pèlerinage des mères de familles de Brive à Rocamadour – AFC

L’Association Familiale Catholique de Corrèze (AFC) organise le 14e pèlerinage des mères de familles du samedi 30 septembre au dimanche 1er octobre 2017 de Brive à Rocamadour.

Cheminer avec sainte Thérèse de Lisieux

Cette année, la méditation de l’autobiographie spirituelle de Sainte Thérèse de Lisieux, Histoire d’une âme, soutiendra notre réflexion pendant ces 2 jours où alterneront temps de marche, libre, silencieuse, priante, et temps d’enseignements, de chants… et aussi d’émerveillement devant la nature splendide de la région.

Programme :

- Samedi 30 Septembre :

  • 7h30 : rendez-vous aux grottes de St Antoine à Brive. Départ en car.
  • Marche à partir de Miers.
  • Messe, dîner, veillée, adoration, sacrement de la réconciliation et nuit au couvent des sœurs de Gramat

L’hébergement organisé chez les sœurs de Gramat permet de se restaurer et de dormir dans un lieu confortable.

- Dimanche 01 Octobre :

  • Marche de Gramat à Rocamadour par la vallée de l’Alzou
  • 14h15 : Rendez-vous avec les familles sur le parvis du sanctuaire et prière familiale à la chapelle de la Vierge Noire
  • 15h : messe dans l’abbatiale de Rocamadour suivi de la fête des familles (infos à venir)

Prévoir 2 pique-niques pour les repas du midi, un duvet, un petit sac pour la marche. Les valises sont transportées par un véhicule qui suit également le groupe pendant la journée pour permettre aux personnes fatiguées de se reposer pendant une étape.

Bulletin d’inscription ci-dessous à télécharger et à envoyer avant le 15 septembre 2017

Toutes les infos :
Mail : afc.correze@yahoo.fr / Tél. 06 83 08 38 47 / Facebook : AFC de la Corrèze