Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Couples en espérance d’enfants : 8e pèlerinage annuel à Poligny (39) du 6 au 8 juillet 2018

3 journées de prière,
de partage, d’intercession et d’espérance

vendredi 6 juillet au dimanche 8 juillet 2018

Lieu : Clarisses de Poligny (Jura), où repose le corps de sainte Colette, amie du Christ et notre intercesseur.

Programme du pèlerinage

Rendez-vous vendredi 6 juillet à partir de 12h au Monastère des Clarisses de Poligny, 13 rue sainte Colette 39800 Poligny.

Vendredi 6 juillet :
- 14h : Prière sur le tombeau de sainte Colette au monastère des Clarisses
- 14h30 : Marche, topo, partage, messe, temps libre en couple
- 19h30 : Dîner
- 20h30 : Veillée de prière

Samedi 7 juillet
- 9h30 : Messe à Poligny
- 10h15 : Topo
- 11h : Temps de prière libre en couple
- 12h30 : Déjeuner, marche, topo, temps de partage
- 17h30 : Temps libre en couple
- 19h30 : Dîner
- 20h30 : Veillée de prière chez les Clarisses de Poligny

Dimanche 8 juillet
- 9h30 : Messe à Poligny
- 10h45 : Temps de partage en couple
- 11h30 : Temps libre
- 12h30 : Déjeuner (pique-nique)
- 14h30 : Renouvellement des promesses du mariage
Le pèlerinage se termine à 16h

Nous serons accompagnés et guidés par le père Xavier Ley, curé de la paroisse Sainte-Colette, et soeur Marie-Jérémie de la Maternité Catholique Sainte-Félicité.

Budget :
Prix par couple : 180 euros (2 x 2 nuits, 2 petits-déjeuners, 2 dîners et 1 déjeuner compris) hors frais de voyage et le pique-nique du dimanche à prévoir.
Le budget ne doit pas être un frein à la participation, contactez-nous si nécessaire.

Transports : depuis Paris en voiture (environ 400 kms) – covoiturage possible – ou en train.

Inscription par mail en cliquant sur le lien, ou par téléphone auprès de Valérie Guillaume au 06.11.77.58.92 de préférence avant 19h.

Dès votre inscription, nous pourrons vous donner des détails complémentaires d’organisation.

Clôture des inscriptions le 8 juin 2018 !

Conférences/Formations #NLQ

“Durer dans son couple” par le Père François Potez à Besançon (25) le 29 mai 2018

Belle conférence à venir, proposée par les AFC de Besançon.

A diffuser largement !

Plus de renseignement ICI

Lieu : Centre diocésain – 20 rue Mégevand – Besançon
20h30

Conférences/Formations #NLQ

Stage du CLER amour et famille à Lyon (69) les 28 et 29 avril 2018

Communiquer en couple

 We organisé par le CLER Amour et famille, autour du thème “Communiquer en couple”, le samedi 28 et dimanche 29 avril à LYON

Venez en couple apprendre les techniques pour résoudre les désaccords !

Objectifs : 

  • instaurer une communication satisfaisante
  • transformer les inévitables conflits du quotidien en dialogues constructifs

Intervenant : Jean-Claude ROBERT, conseiller conjugal et familial

Horaires : de samedi 14 à 20h et dimanche de 9h à 17h.

Tarif : 200 euros par couple

BULLETIN D’INSCRIPTION à télécharger et renvoyer avant le 13 avril (Inscriptions par ordre d’arrivée)

Plus de contact auprès de Claudette VERICEL 

 

NLQ #Tribunes et entretiens

Deux minutes pour vous #11 – Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine – Quelle est la plus belle preuve d’amour que l’on peut offrir à son prochain ?

Nous vous avions annoncé le lancement d’une série de vidéos régulières où le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine répond à vos questions sous un format très court :

Quelle est la plus belle preuve d’amour que l’on peut offrir à son prochain ?

Version Audio seule

C’est avec beaucoup de bonheur que le Père Michel-Marie répond désormais à vos questions les plus concrètes. C’est toujours une vraie joie de l’entendre traiter, à sa façon et dans sa lumière, les sujets les plus divers. Bonne écoute ! N’oubliez pas de faire suivre à tous vos amis ces petites vidéos qui peuvent faire tant de bien… et de prier pour le Père Michel-Marie dont le ministère est très prenant.

NLH #NLQ #Récollections/Retraites

Retraite « mariage et discernement » – du 27 au 29 avril 2018 – Ourscamp (60)

Mariage ou pas mariage ? That’s the question ! « Est-ce lui ? Est-ce elle ? »
Vous avez déjà commencé à cheminer ensemble et vous voulez prendre le temps de discerner si vous devez continuer ensemble vers le mariage.
Lors de cette retraite, le père Pierre-Marie vous donnera des clés de discernement pour éclairer votre choix et découvrir le projet de Dieu pour vous.

Du vendredi 27 avril à 19h30 au dimanche 29 avril 2018 à 17h

 

Présentation de la retraite

  • Ce week-end est ouvert aux croyants et non croyants qui sont en couple et souhaitent éclairer leur lanterne pour y voir plus clair dans leur cheminement vers un mariage, et pourquoi pas à l’église.
  • Il est possible de participer à ce we seul ou en couple.
  • Le père Pierre-Marie rappellera les étapes de toute décision importante et les critères de discernement spirituels nécessaires dans cette étape de votre vie pour poursuivre ou non votre route vers le sacrement du mariage.
    Il redira ce qui fait le cœur de l’amour matrimonial et évoquera les obstacles que peuvent rencontrer les couples qui désirent se marier. Il proposera quelques pistes de réflexion pour aller plus loin.
  • Le week-end comporte des temps de silence pour permettre une meilleure intériorisation.
  • Un couple viendra donner son témoignage sur cette période de discernement parfois compliquée qu’il a eu à traverser.
  • Vous serez invités à participer aux offices avec les frères et à une veillée de prière au cours de laquelle vous pourrez-rencontrer un prêtre seul ou à deux.

Autre date : Père Pierre-Marie prêche également cette retraite du vendredi 8 au dimanche 10 juin à Nouan-Le-Fuzelier avec la Communauté des Béatitudes au sud d’Orléans.
Pour en savoir plus, suivez ce lien.

Questions pratiques

Veuillez, dans la mesure du possible, vous munir d’une paire de draps ou d’un sac de couchage, de vos affaires de toilettes, de votre bible, et de quoi prendre des notes.

Nous pouvons venir vous chercher à la gare d’Ourscamp

Le prix indicatif du week-end est évalué à 90€ par personne, 180€ pour le couple.
Le montant indiqué correspond aux frais engagés par la communauté pour votre accueil. La question financière ne doit cependant pas être un frein pour participer à la retraite.

À noter :

Votre inscription ne sera effective qu’à la réception de notre confirmation.
Pour confirmer votre inscription nous vous demanderons de verser 50 € d’arrhes pour le week-end à l’ordre de « ASJM hôtellerie »

Inscription :

S’inscrire

A la une #NLQ

L’édito – Education, le chaînon bobo manquant

Le monde selon mes (au demeurant sympathiques) voisins (de restaurant) bobos.

Il est très instructif de se retrouver seul à côté d’une table de gentils bobos génération 68… A les écouter, on découvre qu’en fait leur référentiel et leur univers quotidien … ce sont les médias … c’est même leur bible. J’avoue être resté sidéré sans à peine y croire : ils gobent tout !  C’est leur unique référentiel … Aucune remise en cause ils avalent tout … Et non ce n’est pas le peuple des banlieues non non ! ce sont des « petits bourgeois » (selon l’expression consacrée quoique discutable) qui sont persuadés d’être libres et cultivés …. Je bats ma coulpe, je ne pensais pas que ça existait encore ! Ils ont un avis sur tout … sauf que… c’est le même que l’Express et autre Arte, Canal plus. Mais le drame est qu’ils sont persuadés d’avoir une pensée libre et originale, indépendante …. C’est au fond triste et effrayant. …

Ainsi, le monde selon les bobos ressemble (sans que je n’ai rien ajouté ni caricaturé) à ceci :

Poutine est un dictateur qui affame son peuple pour préparer la guerre à l’Europe et s’allie avec la Chine pour ça. Trump est un aliéné qui va bientôt être destitué. L’Espagne est une destination à éviter à cause de la révolution qui met le pays en état de guerre. La Syrie est un pays que son président (dont on ne se souvient plus du nom) a forcé à la guerre en inventant la menace Daesh pour se maintenir au pouvoir. Le pape va enfin libérer l’Eglise. Les migrants sont en danger de mort permanente dans leur pays. Macron est un jeune dynamique, mais quand même, il touche trop à nos impôts. La femme en France vit un enfer au milieu d’un peuple de machos. L’islamisme est une invention de Marine. L’Europe c’est l’avenir.

Seuls problèmes réels … la femme qui reste en cuisine pour préparer l’entrée, le mari seul à faire cuire les saucisses sur son barbecue, les bons produits qu’il faut courir aller chercher à droite, à gauche parce que la meilleure viande est aux halles de Vannes, le meilleur poisson à Carnac, le meilleur pain à Plouharnel, les meilleurs légumes à Rennes. Ah et n’oublions pas cette éducation débile (sic) qui nous a imposé de boire un vin liquoreux avec du foie gras, un rouge avec du fromage ! « Ah mais moi je suis libre parce que je bois du blanc avec mon fromage ! Déjà toute petite j’emm… mes parents … comme ma fille mais j’assume ! »

À côté de ça, ils sont en couples depuis 40 ans et s’attristent que leurs enfants ne connaissent pas le bonheur de la fidélité. Mais que voulez-vous ils n’ont pas un mode facile !

Le monde vu du réel

Poutine correspond à l’âme russe et se détourne d’une Europe en laquelle il ne croit plus. De tout temps l’histoire russe regarde aussi la Chine. Les sondages américains montrent un peuple plutôt satisfait et une économie qui semble repartir. Ah oui Trump est pro vie … L’Espagne est tout simplement confrontée aux sempiternelles sursauts d’une histoire qui n’a jamais réussi l’intégration comme l’ont fait de manière unique les rois de France et plus tard l’Italie. La Syrie aurait pu sortir de la guerre bien plus tôt si Obama et Hollande avait fait moins de démocrato-idéologie, tout comme il y a un siècle la guerre aurait pu finir deux ans plus tôt si l’idéologie internationaliste de Clemenceau ne s’y était pas personnellement opposée. La Syrie, comme tout le Moyen-Orient répond à des logiques culturelles qui ne sont pas celles de l’Occident, ni même celles de l’Afrique. Et oui être cultivé c’est aussi savoir que le monde n’est pas le décalque de la pointe bretonne.

Le pape est très conservateur pour tout ce qui concerne la vie et n’est pas près de bouger dans le sens bobo sur ce point. Sans compter qu’il parle infiniment plus du péché et du diable que ses deux intégristes de prédécesseurs. Les progressistes de la Curie sont bien plus opposés à lui que les tradis par nature respectueux des institutions. Les migrants viennent majoritairement de pays sans problème politique et sont, dans une écrasante majorité, des musulmans pratiquants, c’est-à-dire par définition, ce que les occidentaux appellent, selon leurs critères, des extrémistes radicaux. L’Europe est au bord de l’asphyxie, tenue par une idéologie onusienne dont les peuples de l’Est ne veulent pas et que subissent béatement les peuples de l’Ouest à qui on brandit l’effondrement du Royaume-Uni comme perspective. Sauf que… les anglais préparent leur retrait depuis 20 ans.

Quant aux problèmes domestiques … Ah le bon temps où les aristocrates opprimant les vilains serfs et les bourgeois (les méchants pas les bobos) avaient du personnel à exploiter !

Et pour ce qui est du vin blanc avec le fromage comme symbole de liberté … moi je dis vive la Savoie libre !

Bref et sans doute c’est là qu’est l’os hélas… Un bel exemple de fidélité qui peut être s’enracine dans ce monde ancien qu’ils ont refusé de transmettre et dont ils pleurent l’absence chez leurs enfants ? Dans l’éducation, le chaînon manquant ne serait-il pas bobo ?

 

Pierre Selas

A la une #Doctrine / Formation

Carêméditation #28 : L’amour nécessite plus de ressemblance que d’altérité

Comme promis dans notre édito du mercredi des cendres, chaque jour nous vous partageons à méditer un texte du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine.

Pour faire œuvre commune, et l’amour est la plus ardue que l’on connaisse, il faut plus de ressemblance que d’altérité. Je le crois contre des milliers de théoriciens du carnage qui jouent au sein du couple la carte de l’enrichissement mutuel en canonisant les différences – et ce discours est alléchant – contre celle de la plus belle entente qui ne peut se passer de concordances, voire, de parallèles. Comment voulez-vous être heureux, si après une journée de travail où les coups bas n’ont pas manqué, vous trouvez votre femme ou votre mari juché sur un autre versant que le vôtre, contrariant encore les pensées auxquelles vous tenez viscéralement ! Impossible de faire l’impasse sur le soutien dont l’humain a besoin dans son propre nid !

Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine, in L’amour – une affaire sacrée, une sacrée affaire, p. 69-70

Illustration : La mariée juive, par Rembrandt

A la une #Doctrine / Formation

Carêméditation #27 : Homme et femme, chacun sa grâce

Comme promis dans notre édito du mercredi des cendres, chaque jour nous vous partageons à méditer un texte du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine.

En tout couple, du moins je le préconise, et votre vie, ô Vierge, ne le dément pas, il est des affaires qui ne se règlent que par l’un ou l’autre conjoint selon sa grâce. Et ce n’est pas là une question de culture ou d’usages, mais bien plutôt de déterminations supérieures, n’en déplaise à quelques constructeurs d’utopie. Tout le monde ne fait pas tout ; chacun doit faire sa part. A leurs larges épaules, à leurs os vigoureux, à leurs voix tonnantes, à leur impulsive nature – aux hommes, l’idéal de protection leur va comme un gant, et il serait certes bon qu’ils l’exerçassent en flux de douceur continu. Ce n’est pas toujours réussi, mais c’est leur voie. Ordonnés à l’action de tout leur être, difficilement maintenus sur les canapés où les femmes les veulent pour de longues conversations qu’ils rêvent d’écourter, il convient donc de leur laisser initiatives et décisions dans l’ordre du faire et du devenir, car maris châtrés ne valent plus rien. Bien sûr, qu’ils consultent le Ciel et leur femme, cela va de soi, mais qu’en fin, ils indiquent la route. Joseph étant un homme, un point c’est tout, c’est lui qui, pour le bien commun, décidait de toutes choses. Surtout ne lui en veuillez pas, d’autant plus que Dieu montrera par la suite qu’il marche tout à fait dans cette lumière. Quant à la femme, selon Rilke ” plus spontanée, plus féconde, plus confiante, plus mûre, plus près de l’humain que l’homme”, il lui revient – en vous voyant Marie, je le comprends – de déposer son éclat au centre de l’amour, pour ne point se trahir elle-même qui, comme chacun le sait, se nourrit de docilité pour croître.

Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine, in Marie, mon secret, p. 103-104

Illustration : Sainte Famille avec sainte Elisabeth et saint Jean-Baptiste, par Rubens

Conférences/Formations #NLQ

Conférence : Un couple à Tibhirine – Anne et Hubert PLOQUIN le 13 mars à La Roche-sur-Yon (85)

Mardi 13 mars 2018 – 20h30
ICES – La Roche-sur-Yon

 

Au cours de cette soirée, Anne et Hubert Ploquin témoigneront de l’expérience unique qu’ils ont vécue auprès du monastère de Thibirine. Un témoignage doublé d’une forte expérience spirituelle dans les pas des sept moines de l’Atlas.

 

Anne et Hubert PLOQUIN sont les auteurs d’ « Un couple à Thibirine », paru aux Editions Médiaspaul.

 

Au moment de prendre leur retraite, ce couple de chrétiens du diocèse de Rennes décide de partir comme volontaires avec la Délégation Catholique à la Coopération. Un jour, ils lisent le livre “Le jardinier de Thibirine”, le très beau témoignage de ce prêtre ouvrier qui maintient une présence à Thibirine, et décident ainsi de se mettre plusieurs mois au service de ce lieu et du message qu’il contient. Il s’agit d’un lieu unique, “habité”, selon ce couple comme tous ceux qui y sont passés depuis 20 ans, et d’un message de paix, de dialogue et de rencontre avec les populations comme avec l’Islam. Ce que le père Christian de Chergé a semé porte du fruit en abondance.

A la une #Doctrine / Formation

Carêméditation #20 : Bonheur et amour sont un couple incorrigible !

Comme promis dans notre édito du mercredi des cendres, chaque jour nous vous partageons à méditer un texte du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine. Ici un petit extrait de Croire – Question éternelles, réponses actuelles.

Oui, autant le reconnaître avec franchise, à moins que l’on soit une pierre, ou que l’on vive en fieffé égoïste, c’est l’amour qui rend heureux, c’est l’amour qui dilate la vie et qui donne sens, c’est l’amour qui soulève les jours gris. L’argent rassure, mais ne comble pas. L’amour, le vrai, quand il vous tient, ne manque pas de vous posséder, et pour continuer d’en jouir dans son ardeur congénitale, vous marcheriez sur la tête ou sur un fil, vous iriez au bout du monde pour le sauver. Il n’y a rien à faire : bonheur et amour sont un couple incorrigible, et qui prétend les séparer frise la démence.

Père Michel-Marie, in Croire – Question éternelles, réponses actuelles, p. 19