A la une #Dans le Monde #Europe non francophone #NLH #NLQ

Italie : vers l’exposition de crucifix dans les lieux publics

Un projet de loi a été présenté au Parlement italien. Il vise à faciliter l’exposition des crucifix dans les bâtiments publics.
Le projet de loi intitulé « Dispositions relatives à l’exposition du crucifix dans les écoles et dans les bureaux de l’administration publique », prévoit d’installer des croix dans les écoles, les universités, les prisons, les bureaux publics, les consulats, les ambassades et les ports.

Une amende est prévue en cas de non-respect de ces dispositions. Le projet de loi doit encore être discuté à la Chambre et au Sénat.

Le parti de la Ligue du Nord est à l’origine de cette initiative. Il est dirigé par Matteo Salvini, le nouveau ministre de l’Intérieur et vice-président du Conseil, le gouvernement italien.

Une décision semblable sur les crucifix a déjà été prise par le gouvernement du Land de Bavière. Le Premier ministre bavarois, Markus Söder, avait annoncé le 24 avril 2018 que les bâtiments publics devraient arborer une croix à compter du 1er juin suivant.

Le cabinet de Markus Söder avait alors déclaré que son projet avait pour but d’ « exprimer le caractère historique et culturel de la Bavière ».

Source : FSSPX news

NLQ #Tribunes et entretiens

Si l’Eglise ne défend pas le symbole du christianisme, qui le fera ?

Via Belgicatho

Brèves

Le cardinal Marx condamne l’installation des crucifix dans les bâtiments administratifs de Bavière

Dans une déclaration au journal Suddeutsche Zeitung, le cardinal Reinhard Marx, membre du conseil rapproché du pape François, le fameux C9, a dénoncé « l’animosité, les divisions et les troubles » publics causés par la décision du conseil des ministres de Bavière de rendre visible identité chrétienne du Länd en ordonnant l’installation de crucifix dans les bâtiments administratifs de Bavière. Le cardinal est allé jusqu’à condamner cette décision – « clivante », comme on dit aujourd’hui.

Les crucifix doivent constituer une expression « du caractère historique et culturel de la Bavière », aux termes de la mesure adoptée la semaine dernière, placés de manière « clairement perceptible pour signifier un engagement visible par rapport aux valeurs fondamentales du droit et de l’ordre social en Bavière et en Allemagne ».

Mais pour le cardinal Marx, cela est proprement incompréhensible. « On ne comprend pas ce qu’est la Croix si on ne la voit qu’en tant que symbole culturel », a-t-il dit, de manière passablement malhonnête au vu de ce qui précède. Il a ajouté que la mesure annoncée par le ministre de l’intérieur de Bavière, Markus Sodede, revient à « exproprier la Croix au nom de l’Etat ».
Le cardinal Reinhard Marx évoque une « expropriation » du crucifix

Il a ajouté que le crucifix « est un signe de contradiction contre la violence, l’injustice, le pêché et la mort, mais il n’est pas un signe contre d’autres personnes ». « Accrocher un crucifix veut dire : je dois m’orienter selon les paroles de celui qui est mort sur la Croix pour le monde entier. C’est une provocation : pour chaque chrétien, pour l’église, mais aussi pour l’Etat qui voudrait se référer à ce signe. » Et d’ajouter que la question du crucifix devrait ouvrir le débat : « Que signifie vivre dans un pays chrétien ? » Cela veut dire selon le cardinal Marx qu’il faut inclure tout le monde : les chrétiens, les musulmans, les juifs et ceux qui n’ont pas de religion.

Cela veut dire encore selon lui que l’Etat doit assurer que toutes les convictions religieuses puissent s’exprimer, sans avoir le droit de déterminer leur contenu : « Le crucifix devrait être un modèle pour les hommes politiques s’engageant à respecter la dignité de chaque personne, en particulier le plus faible. Celui qui accroche un crucifix doit être jugé par rapport à cela. »
Les crucifix sur les bâtiments administratifs de Bavière gênent le relativisme
Lire la suite de l’article de Jeanne Smits

En Europe #NLQ

Allemagne : le gouvernement de Bavière fait accrocher des croix dans les espaces publics

En Bavière, le gouvernement local a décidé de faire accrocher des croix dans les espaces publics comme “symbole de notre identité et notre mode de vie bavarois”. Le crucifix “représente des valeurs élémentaires telles que la charité, la dignité humaine et la tolérance. La croix n’était pas un signe de religion et pas de violation de la loi de neutralité.”

Les Verts se sont opposés à cette mesure qui devrait entrer en vigueur le 1er juin prochain.

Source : Welt

En Europe #NLQ

Cruxophobie – C’est au tour de la Croix-Rouge

Le crucifix et les autres signes convictionnels religieux sont en principe désormais bannis des espaces publics des locaux de la Croix-Rouge. C’est l’objet d’un mail envoyé voici une quinzaine de jours aux maisons de la Croix-Rouge de la province de Liège.

 

Lire l’article sur Sudinfo.be

Brèves #NLH

Laïcité : l’Autriche bannit le niqab mais maintient les crucifix dans les tribunaux

Les crucifix resteront bien visibles dans les salles des tribunaux et des cours d’Autriche, alors qu’au nom de la laïcité, le gouvernement met en place une politique de neutralité de l’habillement et des symboles pour les représentants de l’Etat dans l’espace public. En revanche, le voile islamique intégral, le niqab, sera interdit, notamment dans les espaces accueillant du public comme les salles de justice et les écoles.

 

Lire la suite