Articles #En France #NLH #NLQ

Découverte de l’abbaye Saint-Michel de Kergonan (56)

Aujourd’hui, direction Plouharmel, dans le Morbihan ! Nous rencontrons les soeurs de l’abbaye Saint-Michel de Kergonan (à ne pas confondre avec l’abbaye voisine de Sainte-Anne de Kergonan, et qui regroupe des moines). Située à 800 mètres de la mer, l’abbaye bénédictine fondée en 1898 regroupe de nos jours 25 soeurs. Nous vous proposons de découvrir leur agriculture 100 % biologique, grâce à laquelle elles réalisent de délicieuses confitures !

Des chants grégoriens et du travail manuel

Les soeurs bénédictines de Kergonan sont célèbres pour leurs chants grégoriens. Ce n’est pas un hasard, puisque l’abbaye a été fondée par l’abbaye de Solesmes, dans la Sarthe, spécialiste du chant grégorien.

Les soeurs de l’abbaye de Kergonan prient 8 offices par jour (7 le jour, 1 la nuit), entièrement chantés en latin. Elles suivent en effet la règle de saint Benoît (VIe siècle), le fondateur du monachisme occidental actuel, et qui enjoint les religieuses à partager leur journée entre temps de prière et de travail.

Pour assurer leur subsistance, les soeurs travaillent donc environ 4 heures par jour. Les charges sont distribuées par la mère abbesse, et changent tous les 3 ans environ. Les soeurs effectuent évidemment leurs différentes tâches dans le silence, pour favoriser la méditation et la prière.

Un jardin cultivé biologiquement

Parmi les activités de l’abbaye, il y a tout d’abord l’entretien de leur grand jardin de 25 hectares. Grâce à leur verger et à leur potager, les soeurs sont devenues autonomes pour leur consommation personnelle.

Dans un souci de préserver la création, elles ont décidé de n’utiliser aucun pesticide pour leur domaine, mais seulement des engrais et des fertilisants biologiques. Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas les créer soi-même ?

Soeur Catherine, l’économe du monastère, a donc inventé avec l’aide d’un ingénieur agronome, le propre engrais bio de l’abbaye ! Dix-huit ans d’essais et d’élaborations ont été nécessaires. Les soeurs voulaient utiliser à leur avantage leur proximité avec la mer, pour exploiter les bienfaits des algues et des plantes de la région.

Elles élaborent donc un purin à base d’orties, d’algues, de lithothamne (une sorte d’algue rouge), et de prêle, qu’elles brassent et laissent macérer quelques jours, selon le climat et sa température. Leur création est tellement artisanale qu’elles ont créé leur tank de purin sur-mesure ! Pour cela, elles ont récupéré l’ancien tank à lait de leur ferme, et ont modifié la forme de son hélice pour que le brassage soit plus délicat et plus homogène.

Le jardin demande donc beaucoup d’entretien, et les soeurs disposent d’un jardinier pour les seconder, seul homme à pouvoir pénétrer dans l’enceinte de la clôture. Fortes de leur succès, les soeurs proposent aujourd’hui dans leur boutique une gamme de cinq engrais adaptés aux petits jardins !

Des confitures 100 % naturelles et « fait-maison »

Grâce aux fruits de leur jardin cultivés biologiquement, les soeurs élaborent aussi artisanalement des confitures «  100 % naturelles  ». Sans colorant ni conservateur, cela va de soi. C’est une seule soeur bénédictine de l’abbaye qui transforme les fruits et les légumes du domaine dans la cuisine de l’abbaye. Elle cuit les ingrédients en petite quantité afin de préserver leur goût naturel. Heureusement, les « anciennes  » du monastère lui donnent aussi un coup de main pour la mise en pot et l’étiquetage !

De tels produits naturels et « fait-maison », forcément cela forge une réputation locale ! Les soeurs confient fièrement que certains clients les mangent à la petite cuillère, et que d’autres viennent chaque année leur acheter des dizaines de pots !

Les best-sellers de l’abbaye sont notamment la confiture dorange, et celle de cassis. Les confitures de rhubarbe et de rhubarbe-poire ont aussi un certain succès Pour les amateurs de découverte et d’originalité, les bénédictines proposent aussi des confitures de potiron-orange et de courgette-citron !

Article écrit en collaboration avec Divine Box, le spécialiste des produits monastiques et des bières trappistes.

(source : Breizh-info)

Annonces #NLH #NLQ #Sorties/Animations

Découverte des Focolari au monastère de Marclaz (74) à travers 7 soirées, du 3 décembre 2018 au 1er juillet 2019

“Dans sa dernière exhortation, le Pape François nous appelle à une sainteté de peuple. En réponse à cet appel, le Mouvement des Focolari organise un parcours sur 7 soirées pour découvrir la spiritualité de communion.

 

Découverte des Focolari
Une spiritualité de communion pour relever ensemble les défis de notre temps.

Né en Italie du Nord en 1943, le Mouvement des Focolari est actuellement présent dans 182 pays. Reconnu par l’église catholique depuis 1962, le mouvement des Focolari touche et transforme la vie de milliers de personnes de toutes cultures et religions. Engagés dans de nombreux domaines de la société et de nombreux dialogues il veut contribuer à promouvoir un idéal de fraternité universelle.

Cette spiritualité, à vivre en famille, touche et transforme, à travers le monde, la vie de milliers de personnes de toutes cultures et religions. Les rencontres ont lieu au Monastère de la Visitation de Marclaz (près de Thonon) les 1ers lundis de chaque mois, elles sont ouvertes à tous. Des journées détente et ressourcement en famille sont également proposées chaque saison : la rencontre d’automne aura lieu dimanche 25 novembre de 10h30 à 17h au Monastère de Marclaz.
7 soirées les premiers lundis de chaque mois de 20h30 à 22h30.
4 Journées de ressourcement et détente, à vivre en famille, au rythme des saisons : la rencontre d’automne aura lieu dimanche 25 novembre de 10h30 à 17h au Monastère de Marclaz. 

Soirées : 
3 décembre
1/ La naissance du mouvement. Vivre la Parole de Dieu
7 janvier
2/ Les premières années de diffusion en Europe et dans le monde.
4 février
3/Un nouvel art d’aimer qui ouvre la porte à tous les dialogues
4 mars
4/ Une spiritualité qui rayonne dans tous les aspects de la vie.
1er avril
5/ Engagements et vocations au sein des Focolari..
6 mai
6/ Des outils au service d’une spiritualité collective.
3 juin
7/ Rôle des Focolari dans la société et dans l’Église aujourd’hui.
1er Juillet
8/ Synthèse et bilan. Repas partagé.

Les rencontres se déroulent de 20h30 à 22h30. Il est vivement conseillé de participer à l’ensemble des rencontres. Participation libre aux frais (montant suggéré 3 € par soirée).

Inscriptions (une semaine avant la date) C. et S. Martin – 04 50 72 44 38. Courriel : focolari.chablais@outlook.fr

Informations : E et JM Bénichou – 04 50 72 43 37. Courriel 

Articles #Culture #NLH #NLQ

Top 3 des infos à savoir sur la Westmalle Dubbel, une bière brassée par les moines trappistes.

Un article proposé par Divine Box.

La Westmalle Dubbel est une bière trappiste brune brassée par l’abbaye de Westmalle, en Belgique. Elle possède le rarissime logo « Authentic Trappist Product », gage de son authenticité monastique. Souvent citée avec sa soeur la Westmalle Tripel comme l’une des bières belges les plus mythiques, elle fait partie du cercle très restreint des bières trappistes. Pourquoi est-elle si spéciale ? Divine Box vous propose d’en savoir un peu plus sur la bière Westmalle Dubbel, en 3 infos clés à retenir !

Info n°1 : les moines ont créé cette dubbel, la toute première bière « dubbel » au monde

 

Ce sont les moines trappistes de l’abbaye de Westmalle, en Belgique, qui ont inventé en 1856 la toute première bière « Dubbel » du monde ! En effet, ils cherchaient à compléter la bière blonde et légère qu’ils brassaient pour leurs repas au réfectoire.

 

Ni une ni deux, ils décident donc de créer une bière brune, et plus forte. Elle fut adoptée par les moines dès les premiers jours ! Et hop, sans le savoir ils venaient aussi de donner naissance à la première d’une grande famille… les « Dubbel » !

 

Mais pourquoi ont-ils décidé de l’appeler « Dubbel » ? Pour une raison simple. Et non, ce n’est pas parce qu’elle a une double fermentation, comme on le croit souvent. Même si la confusion est logique, puisque la Westmalle Dubbel a bien une double fermentation…

 

Mais elle ne tire pas nom de cette étape. La preuve ? La Westmalle Tripel, aussi brassée par les moines de l’abbaye, n’a pas de triple fermentation ! Alors pourquoi donc « Dubbel » ?

 

Tout simplement parce que les moines la brassaient à l’origine avec deux fois plus d’ingrédients (deux fois plus de malt, de houblon et de levure) que la première bière de leur réfectoire ! Cette dernière fut donc renommée par la suite l’« Enkel » (simple), par opposition. La boucle est bouclée !

Photo du début du XXème siècle montrant des tonneaux de Westmalle déposés devant la brasserie de l’abbaye – Divine Box

Info n°2 : elle est brassée dans la plus vieille brasserie trappiste du monde encore en activité !

 

L’abbaye de Westmalle a été fondée en 1794. Mais ce n’est qu’en 1836 que les moines y construisent une brasserie. C’est en effet le 14 septembre de cette année que le pape Grégoire XVI unifie les règles des moines trappistes alors en vigueur, et les autorisent alors à boire de la bière ! Les moines de Westmalle sautent sur l’occasion, et plutôt que d’en acheter, ils décident de produire eux-mêmes la leur !

 

Pendant quelques années, l’abbaye ne brassa ainsi de la bière que pour sa propre consommation. En 1856, lorsqu’ils créèrent la Westmalle Dubbel, ils commencèrent à la vendre de temps à autre à la porte de l’abbaye. Mais bien vite, le succès se répandit, et les files d’attente se firent de plus en plus longues.

 

Ce sera donc en 1861 que les moines décident de commercialiser leurs bières à plus grande échelle, en s’inspirant de leurs voisins de l’abbaye de Scourmont, qui brassent la Chimay. La Westmalle Dubbel se répandit donc un peu partout dans la région, puis le pays, et même monde… Et c’est heureusement toujours le cas aujourd’hui, youpi !

 

La brasserie a certes connus quelques aléas : ses cuves furent réquisitionnées par les allemands pendant la Première Guerre mondiale, « au nom de l’effort de guerre ». Ben voyons ! Malgré les épreuves, la brasserie trappiste est encore active, et peut aujourd’hui se targuer de plus de 180 ans d’existence : les Westmalle, des bières modernes et anciennes !

C’est dans ces grandes cuves en cuivre que les moines de l’abbaye de Westmalle ont brassé leurs bières jusqu’en 1956 – Divine Box

Info n°3 : c’est l’une des meilleures bières du monde !

 

Connaissez-vous le site RateBeer ? C’est un site qui regroupe tout plein d’experts, qui classent et notent les bières du monde entier parmi plus de 200 000 bières venant d’environ 16 000 brasseries !

 

Et bien la Westmalle Dubbel y est notée, attention mesdames et messieurs, 99/100 ! Et ce n’est pas tout, elle y est aussi n°2 dans le top 50 des meilleurs « doubles d’abbaye » du monde ! De quoi se forger une sacrée réputation, non ?

 

Certains avancent que son goût légendaire provient de l’eau avec laquelle elle est brassée. L’abbaye de Westmalle puise en effet son eau depuis les origines dans une nappe phréatique, située à 70 mètres sous l’abbaye. Cachée sous une couche d’argile, l’eau de ruissellement s’y filtre naturellement, gage de sa qualité. Cet ingrédient secret des moines constitue 90 % de la bière ! Le secret de son succès ?

 

D’autres ajoutent que c’est sa levure. Celle-ci aussi est unique : les moines ont développé leur propre souche de levure depuis des décennies.

 

Côté dégustation, selon les moines, la bière Westmalle Dubbel se déguste parfaitement entre 8°C et 14°C. Elle laisse alors pleinement ressortir ses incroyables arômes de caramel, de fruits noirs (raisin, prune) et de torréfaction. Elle titre à 7 % d’alcool.

La bière Westmalle Dubbel est notée 99/100 sur le site RateBeer, ce qui en fait l’une des bières les plus appréciées au monde – Crédit Photo : @dirtydios (Instagram)

 

Et la petite info en plus ?  La Westmalle Dubbel peut très bien se vieillir quelques années ! Le goût varie selon le temps de conservation, bien sûr. Mais selon plusieurs experts, la Westmalle Dubbel est encore meilleure si on a la patience d’attendre un an avant de la savourer… Bon courage !

Où en acheter ?

A l’abbaye de Westmalle en Belgique, bien sûr ! Sinon par exemple en ligne chez Divine Box : cliquez ici pour acheter la Westmalle Dubbel.

 

Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer ici pour découvrir notamment plus d’infos sur la bière Westmalle Dubbel (sa fabrication, son histoire, la redistribution de ses recettes aux oeuvres sociales etc…)

 

Et sinon, pour découvrir le monde des bières trappistes, vous pouvez vous abonner à la « Box Trappiste mensuelle » de chez Divine Box.

Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

10-14 ans : Mon corps : un trésor pour la vie ! ateliers CycloShow et MissionXY les 10 & 24 novembre 2018 à Nevers (58)

CycloShow / MissionXY (10 / 24 novembre)

Pour les jeunes et leurs parents

Apprendre à connaitre son corps, apprivoiser les changements de la puberté, découvrir la puissance de vie qui est en chacun…. autant d’éléments qui permettent au jeune de se sentir valorisé, de prendre soin de lui et de grandir dans le respect de l’autre.

Les ateliers CycloShow s’adressent aux jeunes filles de 10 à 14 ans, accompagnées de leur maman.

Grâce à une pédagogie originale, à la fois scientifique et poétique, ludique et interactive la jeune fille découvrira la beauté du cycle féminin, de la grossesse et le sens des règles. Elle pourra alors vivre plus sereinement les changements de la puberté et grandir dans l’estime d’elle même. Les mamans étant présentes à l’atelier une complicité “entre femmes” pourra se développer. Un site est disponible pour plus de renseignements : http://www.cycloshow-xy.fr

Pour vous inscrire à l’atelier du 10 novembre, à l’UDAF, 47 bd du Pré Plantin, 58000 Nevers :                              http://cycloshow-xy.fr/ateliers/24956/
N’hésitez pas à transmettre ce message autour de vous (amis, associations…) : de nombreuses familles cherchent comment parler de la sexualité à leurs enfants et ne savent pas toujours comment s’y prendre !
Cet atelier peut être aussi une idée de cadeau d’anniversaire ou lors d’une autre occasion !

Contact : Edwige CAON : 06 88 25 21 97

 

Et pour les garçons, le 24 novembre, même lieu : l’atelier Mission-xy !

Inscription : à l’adresse internet suivante : https://cycloshow-xy.fr/ateliers/24952/

Contact : Solange Bajyagahé : 06 95 11 54 98

 

Télécharger (CycloShow-flyer_2018-1.pdf, PDF, 564KB)

Télécharger (flyer_mission-xy_2018-1.pdf, PDF, 451KB)

 

 

NLH #NLQ #Sorties/Animations

Session familiale de la Toussaint du 27 au 31 octobre 2018 à la maison de Chézelles (37)

Venez passer quelques jours de vacances, dans la maison de Chézelles : un lieu baigné de douceur et de paix, au cœur de la Touraine, une région privilégiée chargée d’histoire…
Au programme :
  • pour la famille : découverte de la région, temps de loisirs, prière en famille
  • pour les parents : enseignements, prière, adoration, eucharistie, temps en couple
  • pour les enfants 7-11 ans : retraite sur la prière animées par Viens lève-toi !
  • pour les enfants 0-6 ans : service enfants
Animées par la Paroisse/Sanctuaire de L’Ile-Bouchard et la Communauté de l’Emmanuel

Contact

chezelles @ emmanuelco.org

Téléchargez le bulletin d’inscription

NLQ #Sorties/Animations

Découvrir Pier Giorgio Frassati et Giorgio La Pira le 30 septembre 2018 au Monastère de Beaufort (35)

Par la Fraternité dominicaine Pierre Claverie.

Présentation de ces deux figures dominicaines du XXe siècle par Jean-Marie Roux et Patrick Puech.

Programme

  • 9h-9h15. Accueil
  • 9h30-10h45 PG.Frassati Conférence et partage
  • 11h00 messe au Monastère
  • 12h30-14h00 pique-nique
  • 14h15-16h00 G.La Pira Conférence et partage

Amener son pique-nique – journée 10€

Inscription : 06 18 06 35 97 – leroy-rebillard@wanadoo.fr

PIER GIORGIO FRASSATI, issu d’une famille bourgeoise italienne agnostique de Turin, reçoit une éducation stricte, mais développe une foi profonde et une vie spirituelle fidèle. Dès 16 ans Pier Gorgio s’engage dans les mouvements étudiants chrétiens et dans le service des pauvres : grand sportif, il est alpiniste. Laïc dominicain à 21 ans, il meurt tôt à 24 ans, d’une poliomyélite foudroyante, contractée en visitant les pauvres de sa ville. Son rayonnement est immense : Jean Paul II le béatifie en 1990.

GIORGIO LA PIRA, fait l’expérience de la conversion à l’université de Messine. Il devient laic dominicain à 23 ans. En 1933, professeur de l’université de Florence, il est engagé activement dans sa foi et dans le service des plus
nécessiteux : Il crée une revue de spiritualité dominicaine. En 1946, Il est élu député et joue un rôle majeur pour la paix et la reconstruction du pays. En 1948, Il retourne à l’université de Florence, fonde en 1950, l’Amitié judéo-chrétienne de Florence. 1951, maire de Florence, il promeut le dialogue interreligieux pour la paix. Le pape François le reconnait vénérable en 2018.

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Les fêtes de sainte Marguerite-Marie – du 12 au 16 octobre 2018 au sanctuaire de Paray-le-Monial (71)

Les fêtes de sainte Marguerite-Marie auront lieu du 12 au 16 octobre.
Durant ce temps, venez participer à nos ateliers (découverte du Monastère de la Visitation, visites/découvertes touristiques : les vitraux de la Colombière, art et foi, les moines du Moyen-Age etc.)
Voyez, en avant-première, le nouveau film sur le message de Paray-le-Monial et découvrez les “Récits d’un pèlerin Russe”… . A la nuit tombée, vivez la veillée aux flambeaux dans les jardins de la Visitation.

Tous les jours, participez aux offices, écoutez les enseignements et profitez de l’Adoration 24/24.
Emerveillez-vous aussi devant la magnifique exposition pleine de créativité de Mère Geneviève Gallois

Autant de (bonnes) raisons de venir se reposer auprès du Coeur de Jésus le temps d’un week-end, et le laissez vous dire, comme à sainte Marguerite-Marie :

“Ne crains rien, confie-toi en moi : je suis ton protecteur […]
J’ai établi mon règne de paix dans ton âme –
Personne ne pourra la troubler-,
et celui de ton amour dans mon Cœur,
qui te donnera une joie que personne ne pourra t’ôter.”
 
——–

Et pourquoi ne pas profiter de votre venue à Paray-le-Monial pour faire la retraite “M’aimes-tu” avec Mgr Rivière du 15 au 20 octobre ? !

Programme détaillé

Conférences/Formations #NLH #NLQ

Rentrée du Café Caté à Paris le 2 octobre 2018 et rdv chaque 1er mardi du mois

Le café-caté est une conférence donnée par le Père Henri Favelin, Fraternité Saint-Vincent Ferrier, chaque 1er mardi du mois, au 1er étage du café le Sorbon, 60 rue des Ecoles 75005 Paris, métro Cluny la Sorbonne, à 20h30.
Lancé il y a une vingtaine d’années, ce café-caté parisien animé par les Pères de la Fraternité Saint-Vincent Ferrier est un succès notamment auprès des jeunes professionnels et étudiants qui souhaitent se former dans un cadre chaleureux et amical.

Thème de l’année 2018-2019 :  « A la découverte des secrets de l’Evangile selon saint Matthieu. Plongée historique, spirituelle, et morale par un commentaire vivant du texte. »

Mardi 2 Octobre Chapitre 12 : Jésus avalé par une baleine : le signe de Jonas
6 Novembre Chapitre 14 : la tête du Baptiste en cadeau d’anniversaire
4 Décembre Chapitre 15 : miettes de grâce pour les petits chiens de païens
8 Janvier Chapitre 16 : les clefs de Pierre protègent du levain des pharisiens
5 Février Chapitre 17 : entretiens lumineux avec Elie l’égorgeur
12 Mars Chapitre 18 : le scandale des plus petits est-il pardonnable ? Comment traiter la pédophilie d’après Notre Seigneur.
2 Avril Chapitre 19 :  la suite du Christ : être chaste, pauvre obéissant et en plus heureux !
7 Mai Chapitre 20 : les premiers seront non seulement  les derniers mais devront servir et être crucifiés
4 Juin Chapitre 21 : les publicains et les prostituées rentrent avec le Christ-Roi dans Jérusalem pavoisée de rameaux

Page Facebook

NLQ #Sorties/Animations

“Viens découvrir la vie monastique” le 6 octobre 2018 à Montbrison (42)

En lien avec le synode des jeunes, les Sœurs Clarisses de Montbrison invitent les jeunes de 18 à 35 ans à découvrir la vie monastique.


Samedi 6 octobre 2018 de 9h à 18h,
Monastère sainte Claire, 29 avenue de la Libération, Montbrison

- Contact : srclairemadeleine(arobase)neuf.fr
06 76 06 91 21

- Inscription ici

NLQ #Récollections/Retraites

Un jour pour se découvrir avec Dieu à Orbey (68) le 6 octobre 2018

Un jour pour Dieu, un jour pour toi

Tu as entre 18 et 30 ans…

Si tu souhaites découvrir :

  • Un lieu où Dieu a la 1ère place,
  • Des vies de louange et d’intercession,
  • Un rapport au temps orienté vers la vie éternelle,
  • Une « école de charité » éprouvée par des siècles de tradition…

Cette invitation est pour toi !

Samedi 6 octobre 2018 de 10h à 18h au monastère des dominicaines d’Orbey

Au programme :

  • Un temps de prière avec la communauté
  • Un temps d’enseignement, de partage et d’échanges
  • Un temps de silence
  • Pour ceux qui le souhaitent, un temps de rencontre personnelle avec une soeur
  • Une visite des lieux conventuels

A l’occasion de la réunion du synode des évêques à Rome en octobre prochain, le Service des Moniales (SDM) et la Conférence Monastique de France (CMF), en lien avec le Service national pour l’évangélisation des jeunes et pour les vocations (SNEJV) de la CEF (Conférence des Évêques de France) souhaitent organiser une journée commune d’accueil des jeunes de 18-30 ans dans les monastères.

Les moniales dominicaines d’Orbey participent à ce projet de découverte mutuelle : pour que les jeunes découvrent une réalité de la vie de l’Église qui leur est souvent parfaitement inconnue, et pour que nous-mêmes apprenions à connaître cette génération, pour porter ses désirs, ses espoirs et ses difficultés devant le Seigneur.

Invitation adressée à tous les jeunes de 18 à 30 ans. Chacun apporte son pique-nique.

Renseignements et inscriptions :

dominicaines.orbey@orange.fr • 03 89 71 23 30