En France #NLH #NLQ

Monastère du Jassonneix : son histoire, sa nouvelle communauté et ses produits !

Un article proposé par Divine Box.

Cette semaine, direction le monastère du Jassonneix (prononcer « jassonné ») en Corrèze, avec Divine Box ! Un monastère bien connu notamment pour ses incroyables confitures et gelées.

On va vous parler de son histoire liée à celle de l’abbaye de La Coudre, de leur changement d’activité et de communauté il y a quelque temps, et bien sûr de leur délicieuses confitures ! Au fait saviez-vous que les soeurs possédaient près de 600 pieds de myrtilles ?

Allez, on vous fait découvrir tout ça !

 

 

Les débuts du monastère du Jassonneix 

Allez hop, remontons le temps, direction le début du XIXe siècle. Notre périple commence en effet en 1816, quand dix moniales cisterciennes reviennent de Westphalie (en Allemagne), une fois passés les troubles de la Révolution. Elles ré-occupent alors l’ancien prieuré Sainte- Catherine à Laval pour en faire l’abbaye de la Coudre.

Rapidement, la communauté fleurit et peut envoyer de nombreuses fondations en France et à l’étranger. En 1970 notamment, l’Évêque de Tulle sollicite l’abbaye de la Coudre pour une fondation en Corrèze. C’est partiiii !

En 1971, une certaine Madame des Places offre alors une vieille propriété corrézienne aux soeurs pour s’installer. Mais le temps de gérer tout le bazar de la succession, ce n’est finalement qu’en 1981 que trois soeurs de la Coudre arrivent… au Jassonneix !

Elles arrangent alors petit à petit le vaste domaine seigneurial de cent hectares, qui comprend notamment une maison de maître du XVIIIe siècle et une chapelle du XIVe siècle. On vous laisse imaginer l’excitation des débuts… !

Le prieuré Sainte-Catherine, début XIXe siècle, dessiné par Jean-Baptiste Messager – Divine Box

Les myrtilles du Jassonneix 

Fidèles à la tradition de la règle de saint Benoît « ora et labora » (prie et travaille), les soeurs trappistines s’organisent rapidement pour travailler pour leur subsistance. Elles démarrent en empaillant des chaises (c’était une première pour toutes les soeurs !), puis rénovent des matelas en laine grâce au talent de couturière d’une des soeurs.

Un beau jour d’octobre, la Chambre d’Agriculture, souhaitant essayer d’implanter des myrtilles dans la région, leur propose de planter gratuitement 600 pieds de myrtilles dans la propriété. Plutôt sympa, non ? Le monastère du Jassonneix est assez grand, mais changer d’activité n’était pas évident.

Finalement, voyant à l’époque les couleurs éclatantes des champs de myrtilles, les soeurs ont craqué et ont accepté ! À partir de 1987, elles cultivent donc des myrtilles, pour en faire entre autres d’excellents produits monastiques comme des confitures.

Pour la petite histoire, c’est notamment la culture des myrtilles qui a permis à la communauté de gagner la confiance des habitants de la région (de tradition peu religieuse), qui étaient au départ sceptiques de leur arrivée. Que voulez-vous, des soeurs en bleu de travail dans des champs de myrtilles, ça fait son effet !

Champ de myrtilles devant le monastère du Jassonneix, en Corrèze – Divine Box

Des bernardines au Jassonneix !

Mais en 2018, les quatre dernières trappistines encore sur place, devenues trop âgées, doivent quitter le monastère… Heureusement, elles sont remplacées illico par une dizaine de moniales, appelées « bernardines ». Cette communauté toute jeune, fondée en 2011, est proche de l’idéal trappiste, et grandit sous la houlette matérielle et spirituelle des moines de Sept- Fons en Auvergne.

Par ailleurs, les anciennes soeurs trappistines du monastère ont été accompagnées par la mère abbesse de l’abbaye de la Coudre et deux évêques différents. Pas de risque, elles sont entre de bonnes mains !

Aujourd’hui, les bernardines du monastère du Jassonneix sont constituées en « association publique de fidèles », premier stade d’une communauté monastique. Elles sont dix et suivent la règle de saint Benoit : « prière et travail ». Elles prient ainsi sept fois par jour et travaillent de leurs mains pour assurer leur subsistance.

En plus des tâches habituelles d’une communauté (hôtellerie, magasin, ménage…), les soeurs poursuivent l’historique cueillette de myrtilles et l’atelier de confitures, gelées et autres confits, pour le plus grand bonheur de nos papilles !

La culture des myrtilles tient bien sûr toujours une place prédominante dans la vie des soeurs. Elles en récoltent en effet chaque année, entre juillet et août, environ 4 tonnes ! Quelques bénévoles viennent les aider de temps en temps durant l’été.

Les myrtilles, fleurs et autres plantes cultivées par la communauté leur permettent de faire d’excellentes confitures, gelées et confits : plus de 50 recettes aujourd’hui ! Le secret du goût si pur et intense et leur artisanat monastique ? L’eau de source !

Il paraît que les fruits prennent le goût de l’eau dont ils sont arrosés. La pureté de l’eau de source du monastère du Jassonneix serait donc à l’origine de la grande qualité des fruits récoltés sur place et donc du goût des confitures ! Et les produits monastiques du monastère du Jassonneix sont à découvrir sur la boutique monastique en ligne de Divine Box !

Fontaine de l’eau de source dont bénéficie le monastère du Jassonneix – Divine Box

Pour continuer la lecture…

Pour les plus curieux qui veulent lire en intégralité notre article et découvrir d’autres anecdotes, cliquez ici pour en savoir plus sur le monastère du Jassonneix.

Articles #Morale #NLH #NLQ

Une web-série sur la confession

Alfred est un catho pratiquant qui a un peu de mal avec la confession : en 6 épisodes, cette mini série devrait aider à lever quelques freins classiques au sacrement de réconciliation. On espère que vous aimerez et que comme nous, vous finirez par vous dire que “Finalement, se confesser, ce n’est pas si compliqué” !

Épisode 1 : « J’ai trop honte »

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Atelier Mission XY le 12 mai 2019 à Angoulême (16)

Atelier d’une journée ouvert à des duos père/fils pour aborder la question de la puberté, Mission XY est une bonne occasion d’entamer un dialogue.

Dimanche 12 mai 09:30-16:45 – Angoulême

INSCRIPTIONS

Nous rappelons que cette association est aconfessionnelle.
Plus d’informations

En savoir plus

Pour toute inscription ou demande de renseignement, aller sur le site internet de Cyclo show-Mission XY

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Pélé-cycle des mères de famille d’Alençon (61) à Lisieux du 8 au 10 juin 2019

Jubilé des mères

Messes, 100 km à vélo (d’Alençon à Lisieux), topos, témoignages, veillée de prière…

En 1985, les mères de famille, un peu furieuses de ne pas pouvoir marcher avec leurs hommes, décident d’organiser leur propre pèlerinage vers Cotignac. Depuis, les pèlerinage des mères de famille ont essaimé dans toute la France.

Cette année, pour la première fois, une route ralliera le Sanctuaire Louis et Zélie d’Alençon au Sanctuaire de Lisieux avec une originalité : les pèlerins ne partiront pas à pied mais à vélo. En effet, ce sont quelques 100 km qui relient Alençon à Lisieux. Cette route, la famille Martin l’a parcourue de nombreuses fois lors de ses visites familiales au frère de sainte Zélie, Isidore Guérin.

Dates

Du samedi 8 au lundi 10 juin 2019

Lieux

D’Alençon à Lisieux

Nombre de participantes

Limité à 50 mères

Déroulement du pèlerinage

Pendant ce pèlerinage, vous aurez des topos axés sur Marie et sur sainte Zélie Martin, deux figures féminines qui, dans leurs missions propres, ont mis Dieu à la première place.

Le premier jour, vous découvrirez la maison de la famille Martin, la basilique, le pavillon ainsi que les différents lieux clés de la vie des époux Martin. Puis, vous partirez vers Sées avec un arrêt à la maison de Rose Taillé à Semallé où sainte Zélie a confié sainte Thérèse en nourrice pendant un an. Une veillée de prière festive égaiera la soirée.

Le second jour, le grand périple à vélo commencera avec plus de 45 bornes à parcourir. Chaque étape sera ponctuée par des temps de prière, des topos et bien sûr de quoi se sustenter. Des pelotons de cinq personnes seront formés avec bien entendu la possibilité de se confesser. Le soir, une veillée avec adoration et démarches concrètes sera animée.

Le troisième jour, vous arriverez à Lisieux pour la messe de 11 heures. Un temps de relecture aura lieu après un déjeuner convivial et la visite du sanctuaire.

Matériel à prévoir

  • Vélo en état de marche, pompe à air, kit réparation pneus
  • Casque, lampe frontale et gilet jaune
  • Sac à dos
  • Gamelle, couverts, gobelet, gourde
  • Sac de couchage
  • Serviette, savon
  • Tenue de rechange

Point de ralliement

Pour ceux qui viennent en voiture, merci d’arriver à Lisieux. Des navettes Lisieux-Alençon seront organisées pour rejoindre Alençon.
Pour les autres, merci de prévoir d’arriver à Alençon et de repartir de Lisieux.

Participation aux frais

90€ tout compris.

L’aspect financier ne doit pas être un frein à votre venue. Si vous rencontrez des difficultés, n’hésitez pas à nous contacter : 02 33 26 09 87.

Inscription

L’inscription est obligatoire. L’inscription n’est considérée comme validée qu’à réception du règlement.
A défaut de validation, vos places pourront être attribuées aux personnes inscrites sur liste d’attente.

Inscription au pèlerinage

Annonces #NLH #NLQ #Récollections/Retraites

Quel chemin de vie avec le Christ malgré une séparation, un divorce ? 4 & 5 mai 2019 à la Pommeraye (49)

Récollection – Découverte 
 pour chrétiens vivant seuls, organisée par la Communion Notre-Dame de l’Alliance, au centre spirituel de la Providence, à la Pommeraye (49) (40 Rue de la Loire, 49620 Mauges-sur-Loire).

Cette retraite découverte a lieu tous les 3 ans.

Elle sera prêchées par le père Guy Sionneau.

Inscriptions avant le 15 avril, au 02 43 81 36 92

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Atelier Cycloshow (mère et fille) – A la découverte du langage secret de mon corps le 24 mars 2019 à Mont-St-Aignan (76)

Atelier mère et fille – A la découverte du langage secret de mon corps

de 9h30 à 17h ( Mont-St-Aignan – UDAF 76, 6 rue Le Verrier)

Conditions d’inscription : être une jeune fille de 11 à 14 ans accompagnée de sa maman, sa tante ou marraine…

Plus d’informations sur le déroulement d’un atelier.

Pour tous renseignements : Madame Catherine Barbé 06.15.97.56.67 ou courriel

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Atelier Cycloshow “Mère et fille” organisé par les AFC le 17 mars 2019 à Saint-Jean-de-Luz (64)

Les Associations Familiales Catholiques de la Côte Basque organisent, le dimanche 17 mars, à la Salle Paroissiale de Saint Jean de Luz (15 avenue de la Paix), un atelier Cycloshow – “A la découverte du langage secret de mon corps”, pour les mères et leurs filles de 10 à 14 ans.
L’atelier se déroule sur une journée, de 10h à 16h30 (pique-nique en commun).
Tarif : 40€ (25€ le duo pour les adhérentes AFC Côte Basque).
Renseignements et inscriptions :

 

Articles #Culture #NLH #NLQ

La Rochefort, bière « spéciale » des moines trappistes de Rochefort ! (en 3mn)

Un article proposé par Divine Box.

La Rochefort 8 est une bière trappiste brune, brassée depuis 1954 par les moines de l’abbaye Notre-Dame de Saint-Rémy de Rochefort, en Belgique ! Une abbaye qui brasse de la bière depuis au moins l’an 1595…

 

Une belle robe brune aux reflets rubis, des notes de chocolat, pain grillé, vanille, épices et fruits noirs et un taux d’alcool à 9,2 % (vol.) : voilà de quoi vous donner envie !

 

On vous propose dans cet article un petit condensé en 3mn de tout ce qu’il faut savoir sur la bière Trappistes Rochefort 8… C’est parti !

 

1/ Pourquoi s’appelle-t-elle la Rochefort « 8 » ?

 

Hé non, le 8 de la Rochefort 8 ne fait pas référence à son degré d’alcool (puisqu’elle titre à 9,2 % vol.). Le 8 est en réalité une ancienne mesure belge. Autrefois, les bières belges étaient en effet mesurées en degré Baumé (°Bé). La Rochefort 8 faisait donc… 8°Bé !

 

En 1993, l’Union Européenne change et uniformise la réglementation de numérotation des bières. La Belgique abandonne donc le degré Baumé. Mais les moines de Rochefort ont décidé de garder le nom de la Rochefort 8, pour rappeler cette tradition ! Sympa non ?

Les numéros des bières Rochefort, dont la Rochefort 8, correspondent à une ancienne mesure belge – Crédit Photo : @brusselsbistro (Instagram)

2/ La Rochefort 8 a un petit surnom : la « Spéciale »

 

La Rochefort 8 fut brassée pour la première fois en 1954. Au départ, elle fut spécialement créée par les moines pour un de leurs gros clients, qui souhaitait célébrer Noël avec un nouveau brassin. Celui-ci l’apprécia tellement qu’il demanda à ce que cette nouvelle bière soit brassée à nouveau, pour chaque Noël. Il faut dire que la bière est le produit monastique par excellence de cette abbaye…

Ce qui permis à la Rochefort 8 d’être petit à petit appréciée par un plus grand nombre de clients… Qui ne tardèrent donc pas à lui donner ce surnom affectueux : la « Spéciale » pour… « spéciale Noël » !

En 1960, face au succès grandissant de la Rochefort 8, les moines décidèrent d’accomplir le voeu de leurs clients, en la brassant de manière continue !

 

La Rochefort 8, brassée à l’abbaye de Rochefort, est « Spéciale », car au départ elle était brassée pour la fête de Noël – Divine Box

 

3/ La Rochefort 8 est brassée dans la cathédrale de la Bière

 

L’abbaye Notre-Dame de Saint-Rémy de Rochefort est connue pour ses bières trappistes, mais aussi pour sa salle de brassage. Elle est considérée comme l’une des plus belles du monde !

La salle de brassage de la Rochefort 8 est en effet couverte de magnifiques vitraux, et possède de très belles cuves en cuivre, dont les tuyaux rappellent ceux des orgues ! Les Belges la surnomment donc affectueusement : la « cathédrale de la bière » ! Plutôt sympa non ?

Eh oui, qui dit artisanat monastique dit ambiance et qualité exceptionnelles…

La Rochefort 8 est brassée dans la « Cathédrale de la bière » – Divine Box

4/ La Rochefort 8, une authentique bière trappiste

 

La Rochefort 8 arbore depuis 1997 un logo sur son étiquette. Celui-ci stipule que cette bière est bien un « Authentic Trappist Product ». Dans le monde, seulement 13 abbayes peuvent le faire arborer sur leurs bières ! Qu’est-ce que cela signifie ?

 

Ce label garantit officiellement trois choses :

#1 – La bière est brassée au sein même de l’abbaye

La Rochefort 8 est brassée dans la « cathédrale de la Bière », au sein de l’abbaye Notre-Dame de Saint-Rémy de Rochefort, comme nous l’avons vu. Tout est en règle !
#2 – La bière est brassée par les moines, ou sous leur strict contrôle

La Rochefort 8 est brassée sous le contrôle des moines trappistes de l’abbaye, qui vérifient avec attention chaque étape du brassage. Par exemple, ce sont eux qui ont voté en 1952 les quatre jours de brassage hebdomadaires, qui sont encore aujourd’hui appliqués.
#3 – Les bénéfices sont reversés à l’abbaye, à la communauté et, en cas de surplus, à des oeuvres sociales

Sur ce point, l’abbaye ne communique pas publiquement, mais elle soutient d’autres monastères trappistes ainsi que d’autres oeuvres caritatives !

Le logo « Authentic Trappist Product » présent sur l’étiquette de la Rochefort 8garantit qu’elle est bien brassée sous le contrôle des moines et dans leur abbaye – Crédit Photo : @socspin3 (Instagram)

5/ La Rochefort 8, l’une des meilleures bières du monde

 

  • Sur le site RateBeer, un site d’experts qui classent et notent plus de 200 000 bières du monde entier, parmi plus de 16 000 brasseries, elle remporte ainsi la note de… 100/100 !  Difficile de faire mieux, non ?
  • Sur le même site, elle est même à la 6ème place dans le Top 50 des Belgian Strong Ale !
  • La Revue du Vin de France, quant à elle, lui donne la très bonne note de… 16/20 !
  • BeerAdvocate lui attribue la note « outstanding » de 4,33 sur 5.
  • Et Belgibeer la classe dans le top 10 des meilleures bières trappistes.

Bref, on pourrait encore dérouler la liste, mais vous avez compris, avec la Rochefort 8 vous êtes entre de bonnes mains !

La Rochefort 8 se trouve parmi les meilleurs classements mondiaux – Crédit Photo : @BeerTourism

Et pour acheter la Rochefort 8 ?

 

Sur place à la boutique près du monastère bien sûr ! Voici leur adresse : Abbaye de Rochefort, 5580 Rochefort, Belgique.

Ou sinon sur la boutique monastique en ligne de Divine Box : cliquez ici pour acheter la Rochefort 8. Sinon, vous pouvez cliquer ici pour apprendre encore plus d’anecdotes rigolotes sur la Trappistes Rochefort 8 : pourquoi ses ingrédients sont si uniques, pourquoi elle se garde (ce qui est très rare pour une bière) etc…

 

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Rencontres nationales de la méditation chrétienne du 22 au 24 mars 2019 à La Roche d’Or (25)

Les prochaines Rencontres nationales de la méditation chrétienne se tiendront à la Roche d’Or du 22 au 24 mars 2019, sur le thème « Vivre de l’Esprit au coeur du monde ».

Jean-Guilhem Xerri, thérapeute-psychanalyste, dialoguera avec Laurence Freeman, o.s.b., directeur spirituel de la Communauté mondiale pour la méditation chrétienne.

Ouvertes à tous, ces 10ème Rencontres nationales, rassemblent les méditants chrétiens, et s’adressent également à ceux qui s’interrogent sur la pratique de leur foi ou qui souhaitent découvrir la méditation chrétienne.

Qu’est-ce que la méditation chrétienne ? Dans son communiqué de presse, la communauté mondiale pour la méditation chrétienne la définit ainsi : « La méditation, appelée aussi prière contemplative, est la prière du silence. Méditer, c’est demeurer dans l’immobilité du mental et du corps, pour atteindre un état de vigilance qui requiert une implication totale du pratiquant. La méditation chrétienne a des racines dans la tradition, notamment celle des Pères du désert du IVe siècle, et plus spécifiquement Jean Cassien. »

Au programme de ces Rencontres : des conférences, des temps de méditation et des ateliers à choisir parmi plusieurs propositions (initiation à la méditation, méditation et vie sociale, lectio divina, marche méditative, le corps en assise). Une messe contemplative sera proposée durant le week-end à ceux qui le souhaitent.

Informations pratiques :

Tarifs (pour le week-end) : 220 € (en pension complète en chambre individuelle) / 190 € (en pension complète en chambre double) • 150 € (en externe, déjeuners et dîners compris).

Informations :  Marie Palarad, Tél : 06 23 23 04 42.

Inscriptions :  Geneviève Vieille-Foucaut – 4, rue Parguez, 25000 Besançon – Tél : 03 81 51 16 12 ou 06 77 94 66 48 – Email : genevieve@wccm.fr

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Prêtre à Marseille (13). Pourquoi pas toi ? Du 3 au 9 mars 2019

Pour découvrir la joie de répondre à l’appel du Seigneur, pour réfléchir à ce que le Seigneur attend de moi.

du dimanche 3 au samedi 9 mars

Rdv le dimanche à 18h.
Le lundi matin prière puis chacun retourne à ses activités personnelles.
On se retrouve en soirée pour le repas et la veillée.
La nuit se fait sur place et ainsi de suite jusqu’au samedi 11h.

Contacts :
06 70 26 34 13 et 06 13 63 51 49
benjamin.goirand@gmai.com et martindurin@yahoo.fr