Articles #En France #NLH #NLQ

[Humour] Cet été, retrouvez l’Evangile selon Marcel « 5 Fougasses et 2 rascasses »

Marcel raconte ce qu’il a entendu à la messe !
Jésus distribue des rascasses et des fougasses…

Une vidéo proposée par le Diocèse du Mans. Pour faire un don c’est ici :

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Eglise d’Avignon : à quoi sert notre argent ? Le 5 avril à Avignon (84)

Vous êtes donateur régulier ou ponctuel au Denier de l’Eglise, peut-être avez-vous des questions quant à son utilisation ? Venez les poser, vendredi 5 avril à 20h, à l’économe diocésain et son équipe à la Salle du Sacré Coeur, 2 Rue du Sacré Cœur, 84000 Avignon.

.

Même si l’Association Diocésaine publie ses comptes tous les ans, il n’est pas forcément facile de comprendre à quoi servent les sommes récoltées et en quoi elles sont bien utilisées.
L’occasion vous est donnée de venir entendre les réponses à vos interrogations au cours d’une soirée débat.
Pascal Andréani, l’économe diocésain, sera assisté par des membres de son équipe pour qu’il n’y ait pas de question sans réponse.

Soyez nombreux à venir alimenter ces échanges.

Articles #En France #NLH #NLQ

Jésus est Lumière dans nos vies – Campagne pour le denier de l’Eglise

Dieu s’est fait proche de nous en nous donnant son fils Jésus.

« Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3:16).

C’est cette joie et cette espérance que nous célébrons à Noël : Dieu, par Amour, nous a donné son Fils unique Jésus. Il a pris notre condition humaine, partagé nos bonheurs et nos peines. Il s’est fait enfant pour rejoindre les petits, les faibles, les fragiles.

Jésus est lumière dans nos vies. Nous sommes tous appelés à partager cette lumière !

Vous pouvez faire un don à votre diocèse :

Diocèse d’Annecy

Diocèse d’Arras

Diocèse de Bordeaux

Diocèse d’Evreux

Diocèse de Fréjus-Toulon

Diocèse de Gap & d’Embrun

Diocèse de Lille

Diocèse de Nancy et de Toul

Diocèse de Rouen

Diocèse de Séez

 

Nous vous rappelons qu’il est possible de décider de l’affectation de vos dons.

 

En France #NLQ

La prélèvement à la source et la réduction d’impôt pour les dons

Avec le prélèvement à la source, l’impôt est payé au moment où le revenu est perçu. Ainsi, en 2019, les Français payeront l’impôt sur les revenus perçus en 2019.

1. Le prélèvement à la source, c’est quoi ?

Aujourd’hui l’impôt sur le revenu est payé un an après la perception de ce revenu. Ce décalage peut engendrer des difficultés de trésorerie pour ceux qui connaissent des changements de situation ayant un impact sur leur impôt sur le revenu :

  • dans leur vie personnelle (mariage, pacs, naissance, divorce, décès) ;
  • dans leur vie professionnelle quand ils sont salariés (départ à la retraite, augmentation du salaire, perte d’emploi, congé parental) ou travailleurs indépendants (fluctuations de l’activité, création d’entreprise) ;
  • quand ils sont propriétaires bailleurs (charges exceptionnelles, congé du locataire, loyers impayés).

Avec le prélèvement à la source, l’impôt est payé au moment où le revenu est perçu. Ainsi, en 2019, nous payerons l’impôt sur les revenus perçus en 2019. Le prélèvement à la source rend le paiement de l’impôt contemporain de la perception des revenus et permet d’éviter un décalage. C’est son objectif principal et ce qui le différencie de la simple mensualisation de l’impôt qui ne s’adapte pas automatiquement et en temps réel au revenu.

Si je fais un don en 2018, sera-t-il déductible de mon impôt sur le revenu ?

Oui. Les dons faits à une association, par exemple l’Association diocésaine de Paris pour le Denier de l’Église, ou une fondation d’intérêt général, par exemple la Fondation Notre Dame, en 2018 ouvriront droit à une réduction sur l’impôt dû en 2019 (au titre des revenus 2018).

Prenons l’exemple d’un donateur imposable qui donne 200 € chaque année à la Fondation Notre Dame qui bénéficie d’une réduction d’impôt à 66 %.

1. Ce donateur a fait un don de 200€ en 2017
Il l’a déclaré en juin 2018 dans sa déclaration 2018 sur les revenus 2017. En septembre 2018, le donateur reçoit son avis d’imposition et son reste à payer s’adapte en fonction de sa réduction d’impôt de 132 € (66 % de 200 €)
Le 15 janvier 2019, ce donateur bénéficiera d’une avance sur ses réductions d’impôt calculée sur ses dons faits en 2017 de 60 %, soit 79,20 €.

2. Ce donateur fait un don de 200€ en 2018
Il le déclarera en juin 2019 dans sa déclaration 2019 sur les revenus 2018. En septembre 2019, le donateur reçoit son avis d’imposition. Il obtiendra le remboursement de sa réduction d’impôt sur les dons faits en 2018, soit 52,80 € (132 € de réduction d’impôt à laquelle il a droit – l’avance de début d’année de 79,20 €).
Le 15 janvier 2020, ce donateur bénéficiera d’une avance sur ses réductions d’impôt sur ses dons faits en 2018 de 60 %, soit 79,20 €.

3. Ce donateur fait un don de 200€ en 2019
Il le déclarera en juin 2020 dans sa déclaration 2020 sur les revenus 2019. En septembre 2020, le donateur reçoit son avis d’imposition. Il obtiendra le remboursement de sa réduction d’impôt sur les dons faits en 2019, soit 52,80 € (132 € de réduction d’impôt – l’avance de début d’année de 79,20 €).
Le 15 janvier 2021, ce donateur bénéficiera d’une avance sur ses réductions d’impôt sur ses dons faits en 2019 de 60 %, soit 79,20 €.

Devrai-je continuer à faire une déclaration chaque année ?

Oui, une déclaration de revenus restera nécessaire chaque année pour faire le bilan de l’ensemble des revenus et prendre en compte les crédits ou les réductions d’impôt telles que celles liées aux dons. La déclaration se fera dans les mêmes conditions qu’aujourd’hui pour les salariés sur impots.gouv.fr.

PDF - 440.7 ko
Livret “Tout savoir sur le prélèvement à la source”
Réduction d’impôt pour les dons aux associations et fondations, livret réalisé en partenariat avec France générosités. Novembre 2017.

- Faire un don au Denier de l’Église.
- Faire un don à la Fondation Notre Dame.

Source : diocèse de Paris

En France #NLQ

Dans l’Eglise, tout est gratuit grâce à votre don !

Dans quelques jours, l’Eglise de France va relancer sur les ondes radios, sa campagne nationale de sensibilisation au legs. Son slogan : “Pour que jamais nos valeurs ne s’éteignent, léguez à l’Eglise”. Un bel appel au don pour soutenir la mission.

Ce n’est pas enterrer quelqu’un que de parler du legs ou de la donation. Certes, nous ne sommes pas tous concernés par cette forme de don mais ne sommes-nous pas nombreux à connaître des personnes finalement mal informées, qui seraient contentes de participer à la vie de l’Eglise en lui laissant quelque chose, justement “pour que jamais ses valeurs ne s’éteignent”. N’oublions pas d’en parler autour de nous, et de dire à tous que oui !  dans l’Eglise tout est gratuit, grâce à votre don.

Pourquoi donner ? Pourquoi léguer ?
Le legs permet à l’Eglise de fonctionner, tout simplement. Il est un témoignage de notre attachement, de notre appartenance à cette Eglise, et de notre souci de la soutenir. C’est une garantie pour l’avenir de notre Eglise et pour les générations qui nous suivent. Il est enfin, pour ceux qui nous entourent, une affirmation de notre foi, de nos convictions profondes, de nos choix de vie.

Pour aller plus loin

Pour entrer dans une démarche de legs

Ouvrons des chemins de joie
A défaut de léguer, on peut toujours donner, beaucoup ou un petit peu, c’est comme l’on peut ! Ce qui compte c’est d’ouvrir ensemble des chemins de joie, ceux que l’évêque nous invite à ouvrir en lançant le synode diocésain qui ouvrira le 19 mai prochain. Des chemins de joie qui parfois ont un coût… Et comme chacun sait, dans l’eglise tout est gratuit… mais c’est grâce à votre don !

Source : Diocèse de Laval

Retrouvez nos articles dédiés au denier du culte :

L’édito 2018 – Un denier sous pression

Denier de l’Eglise : Vous pouvez décider de l’affectation de vos dons

En France #NLQ

Le denier du diocèse de Gap en quelques chiffres

Jeudi 15 février, Konrad Zamojski a présenté au centre diocésain aux prêtres, aux salariés du diocèse et aux bénévoles chargés de la comptabilité des paroisses, les résultats de la campagne du Denier pour l’année 2017 et la campagne du Denier pour cette année 2018.

Toutes campagnes confondues (denier, séminaristes, prêtres aînés), une légère baisse a été enregistrée en 2017 par rapport à 2016 après plusieurs années de hausse. 728 508 € ont été collectés en 2016 contre 714 566 € en 2017, soit une baisse de 1,92 %.

Le diocèse salarie 30 laïcs :

NLQ #Offres D'Emplois

Offre d’emploi en CDD temps partiel (20h/semaine) – diocèse de Marseille – 05/02-05/03

Le diocèse de Marseille vous propose une mission ponctuelle du 5 février au 5 mars 2018 inclus comme VISITEUR PAROISSIAL / COORDINATEUR CAMPAGNE DU DENIER L’EGLISE

Vous avez du temps, vous aimez les contacts, cette mission peut vous intéresser !

CV et lettres de motivations à adresser à : jeanne.ceyte@gmail.com ou à l’archevêché – 14 place Colonel Edon – 13007 Marseille.

A la une #En France #NLH #NLQ

Denier de l’Eglise – Un truc qui cloche même en chantant

Si, comme la rédaction d’Infocatho vous êtes abonnés à toutes les lettres d’info des diocèses de France, de Navarre et d’Outre-Mer, alors vous croulez sous les appels, bissés, trissés et bien plus encore, aux dons.

 

 

Les comptes diocésains sont dramatiques, les déséquilibres budgétaires légions et il est probable que la réforme fiscale n’arrangera rien. Certes, il y a eu des  années de mauvaise gestion par endroit, des calculs malheureux de néophytes, mais aussi de plus en plus des boycotts de la part de certains fidèles, à quoi il faut ajouter la baisse du nombre de fidèles.

N’empêche… comment se fait-il qu’une Eglise, dont le caryotype est le don, soit ainsi aux abois ? Il y a quelque chose qui pèche. Les jeunes (jusqu’à 45 ans) donnent peu, tandis que les plus âgés continuent de donner.

N’y aurait-il pas un problème d’éducation ? Education au don, éducation à la spontanéité, au sacrifice aussi ? Education à l’attention aux besoin de autres ? N’avons-nous pas manqué quelque chose dans notre formation aux plus jeunes depuis 50 ans ? Le consumérisme et l’égocentrisme ont balayé l’altruisme et l’ouverture à l’autre. Indépendamment des volontés de boycott, pour diverses raisons, que le denier l’Eglise ne soit pas une priorité pour les catholiques révèle un vice dans le lien même entre les fidèles et l’Eglise.  Un lien qui s’est distendu ou qui a changé ?

Si étonnant que cela puisse paraître, on donne pour les causes lointaines, ou pour sa paroisse proche. Mais l’intermédiaire qu’est le diocèse ne semble plus parler aux fidèles.

La question est pourquoi ? Les réponses sont probablement variées, mais seraient, à mon sens, très éclairantes.

 

En France #NLQ

Au programme de l’assemblée de la CEF à Lourdes

Du 28 au 31 mars 2017, les évêques de France se retrouveront à Lourdes, comme à chaque printemps, pour une session de travail et de réflexion commune.

Cette assemblée plénière sera inaugurée par le discours d’ouverture de Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et président de la Conférence des évêques de France, le mardi 28 mars à 8h50, retransmis en direct sur KTO.

Cette année, les évêques consacreront une journée – le jeudi 30 – sur le thème de l’unité de l’Eglise et la diversités des catholiques.

Parmi les autres dossiers à l’ordre du jour, une séquence sera dédiée à l’actualité de la Mission de France (mardi 28) suivie d’une réflexion sur le volontariat à l’occasion des 50 ans de la Délégation catholique pour la coopération. Le mercredi 29, un temps sera dévolu aux évêques émérites puis aura lieu une séquence sur le Denier de l’Église. Les évêques se pencheront ensuite sur la question de la réforme des structures de la CEF (forums le mercredi puis plénière le vendredi). Le Comité Etudes et Projets fera un état des lieux de l’avancée des travaux des groupes de travail (« unité du presbyterium » et « ritualités civile »).

Cette assemblée sera aussi l’occasion d’élections en son sein, différents mandats, dont ceux de 11 présidents de Conseils ou Commissions venant à leur terme.

Source