A la une #Articles #Brèves #En France #NLH #NLQ

Paris : Mgr Aupetit bénira la ville le Jeudi Saint

Mgr Michel Aupetit bénira Paris et la France depuis la basilique du Sacré-Coeur de Paris. C’est avec un ostensoir à la main qu’il procédera à la bénédiction pour lutter contre l’épidémie de coronavirus.

A la une #Articles #Brèves #Dans le Monde #NLH #NLQ #Rome

Rome : rappel des conditions spécifiques pour la célébration des rites de la Semaine Sainte

Le 25 mars dernier, la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements a émis un décret sur la célébration des rites de la Semaine Sainte. Elle rappelle notamment que “les Évêques et les Prêtres célébreront les rites de la Semaine Sainte sans la présence du peuple et dans un endroit approprié, en évitant la concélébration et en omettant l’échange de paix.” En outre, le Vendredi Saint, les évêques “veilleront à préparer une intention spéciale pour ceux qui se trouvent dans une situation de désarroi, pour les malades, les défunts”.

DÉCRET

En temps de Covid-19 (II)

Ayant considéré l’évolution rapide de la pandémie de Covid-19 et tenant compte des observations reçues des Conférences Épiscopales, cette Congrégation propose une mise à jour des indications générales et des suggestions déjà données aux Évêques dans le décret précédent du 19 mars 2020.

En considération du fait que la date de Pâques ne peut pas être transférée, dans les pays touchés par la maladie, où des restrictions sur les rassemblements et les mouvements de personnes sont prévues, les Évêques et les Prêtres célébreront les rites de la Semaine Sainte sans la présence du peuple et dans un endroit approprié, en évitant la concélébration et en omettant l’échange de paix.

Les fidèles seront informés de l’heure du début des célébrations afin de pouvoir s’unir en prière dans leurs propres maisons. Les moyens de communication télématiques en direct, et non enregistrés, pourront être utiles. Dans tous les cas, il reste important de consacrer suffisamment de temps à la prière, en valorisant surtout la Liturgia Horarum.

Les Conférences Épiscopales et chaque diocèse ne manqueront pas d’offrir des suggestions en vue d’aider la prière familiale et personnelle.

1 – Dimanche des Rameaux. La Commémoration de l’Entrée du Seigneur à Jérusalem sera célébrée à l’intérieur de l’édifice sacré ; dans les églises Cathédrales on utilisera la deuxième forme prévue par le Missel Romain ; dans les églises Paroissiales et dans les autres lieux, la troisième forme.

2 – Messe chrismale. En évaluant la situation concrète dans les différents pays, les Conférences Épiscopales pourront donner des indications sur un éventuel transfert à une autre date.

3 – Jeudi Saint. Le lavement des pieds, déjà facultatif, est omis. À la fin de la Messe en Mémoire de la Cène du Seigneur, on omet aussi la procession, et le Saint-Sacrement sera conservé dans le tabernacle. En ce jour, on concède exceptionnellement à tous les prêtres la faculté de célébrer la Messe dans un endroit approprié, sans la présence du peuple.

4 – Vendredi Saint. Dans la prière universelle les Évêques veilleront à préparer une intention spéciale pour ceux qui se trouvent dans une situation de désarroi, pour les malades, les défunts (cf. Missale Romanum). L’adoration de la Croix par le baiser sera limité au célébrant seulement.

5 – Vigile Pascale. Elle n’est célébrée que dans les églises Cathédrales et Paroissiales. Pour la liturgie baptismale, seul le renouvellement des promesses baptismales sera maintenu (cf. Missale Romanum).

Dans les séminaires, les maisons de prêtres, les monastères et les communautés religieuses, on suivra les indications de ce Décret.

Les expressions de la piété populaire et les processions qui enrichissent les jours de la Semaine Sainte et du Triduum Pascal peuvent être transférées, au jugement de l’Évêque diocésain, à d’autres jours convenables, par ex. les 14 et 15 septembre.

De mandato Summi Pontificis pro hoc tantum anno 2020.

De la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements, le 25 mars 2020, solennité de l’Annonciation du Seigneur.

Robert Card. Sarah
Préfet

+Arthur Roche
Archevêque Secrétaire

Source : vatican.va

A la une #Articles #Asie #Brèves #Dans le Monde #NLH #NLQ

Chine : des restrictions aux obsèques de Mgr Joseph Ma Zhongmu

InfoCatho avait parlé du décès de Mgr Joseph Ma Zhongmu, évêque émérite de Yinchuan (région autonome du Ningxia) : on apprend que dans le cadre des différentes restrictions pratiquées pour cause de coronavirus, les autorités chinoises ont limité la participation à ses funérailles à 18 personnes. Elles ont notamment barré la route aux fidèles qui avaient souhaité participer aux assister à ces obsèques. Elles ont également empêché la prise de toute photo. Pour information, ces mêmes autorités ont indiqué le décès de Mgr Joseph Zhongmu comme prêtre et non comme évêque. Bien que n’ayant jamais été reconnu par le gouvernement chinois, Mgr Ma Zhongmu avait de bonnes relations avec les autorités locales qui le respectaient.

Au total,  un évêque, deux prêtres et 15 fidèles ont donc assisté aux obsèques de Mgr Joseph Ma Zhongmu. Ce dernier était le plus âgé des évêques chinois et aussi le seul évêque appartenant à l’ethnie mongole. Ordonné prêtre en 1947, il avait notamment été emprisonné sous la Révolution culturelle. Il avait reçu la consécration épiscopale en 1983, devenant ainsi l’ordinaire du diocèse de Yinchuan pour l’Église “clandestine”.

Source : UCA News

A la une #Articles #Brèves #Dans le Monde #NLH #NLQ #Rome

Rome : absolutions collectives mais sous conditions

En raison du contexte général de propagation du coronavirus, le Saint-Siège a procédé à quelques précisions concernant la confession. Des absolutions collectives sont possibles, même si la confession individuelle demeure “la manière ordinaire de célébrer ce sacrement”, comme le rappelle la dépêche de Vatican News qui cite les nouvelles dispositions de la note de la Pénitencerie apostolique du 20 mars 2020.  En effet, “l’absolution collective, sans confession individuelle préalable, ne peut être donnée que s’il y a un danger imminent de mort, car le temps manque pour entendre les confessions des pénitents individuels ou une grave nécessité”, indique la même dépêche qui cite le cardinal Piacenza, pénitencier majeur.

Si l’absolution sacramentelle peut être donnée à plusieurs fidèles en raison d’une nécessité, le prêtre doit cependant avertir l’évêque diocésain rapidement ou dès qu’il sera en mesure de le faire.

La Pénitencerie aborde également les modalités pour la confession individuelle, l’évêque diocésain doit “indiquer aux prêtres et aux pénitents les attentions prudentes à adopter dans la célébration individuelle de la réconciliation sacramentelle, telles que la célébration dans un lieu ventilé en dehors du confessionnal, l’adoption d’une distance appropriée, l’utilisation de masques de protection, sans entraver la sauvegarde du sceau sacramentel”. Appartient également à l’évêque diocésain les cas de grave nécessité qui peuvent justifier une absolution collective comme la situation d’hôpitaux où seraient accueillis des fidèles infectés situés à l’article de la mort. Des précautions devront être prises comme l’utilisation de moyens qui permettent d’amplifier la voix.

Un dernier cas est abordé : la situation des fidèles qui ne sont pas en mesure de recevoir l’absolution sacramentelle. À ce titre, “la contrition parfaite, venant de l’amour du Dieu bien-aimé par-dessus tout, exprimée par une demande sincère de pardon (celle que le pénitent est actuellement en mesure d’exprimer) et accompagnée du votum confessionis, c’est-à-dire de la ferme résolution de recourir, le plus tôt possible, à la confession sacramentelle, obtient le pardon des péchés, même mortels.”

Source : Vatican News

 

A la une #Articles #Brèves #En France #NLH #NLQ

Île-de-France : suspension des célébrations dominicales

En raison de la propagation du coronavirus et dans le sillage de l’arrêté du ministre des Solidarités et de la Santé du 13 mars 2020 qui impose l’interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes, Mgr Michel Aupetit a annoncé la décision des évêques d’Île-de-France de suspendre la célébration des messes dominicales à partir de ce samedi 14 mars, et ce jusqu’à une date indéterminée.

Voici un extrait de cette annonce :

C’est aussi par souci des fidèles qu’il m’a fallu prendre des décisions de
prévention élémentaire pour nos églises. Nous avons à transmettre la grâce
divine, pas les virus qui ne viennent pas des dons de Dieu mais de la fragilité de
la condition humaine. Aujourd’hui, comme il était à prévoir, le discours du
président de la République et les mesures prises par le gouvernement obligent
la communauté catholique à prendre sa part du sacrifice demandé à l’ensemble
de nos concitoyens. Le fait de réduire les réunions à moins de 100 personnes ne
nous permet pas de maintenir les messes dominicales à Paris. Même en
augmentant le nombre de célébrations cela nous conduirait dans certains lieux
à sélectionner les personnes à l’entrée en fonction de leur âge ou de leur état de
santé ce qui n’est ni réalisable ni juste. Aussi, en accord avec tous les évêques
d’Ile-de-France, nous avons décidé que les messes dominicales en présence de
fidèles soient suspendues pour un temps encore à définir, ceci à partir de demain
14 mars

Articles #Brèves #Dans le Monde #NLH #NLQ #Rome

Journée de jeûne et de prière pour l’Italie et le monde le 11 mars 2020

Alors que le pape François a invité ses « frères évêques » afin d’«  encourager les fidèles à vivre cette période difficile avec la force de la foi, la certitude de l’espérance et la ferveur de la charité », une journée de jeûne et de prière pour l’Italie et le monde a été lancée par le diocèse de Rome. On notera que le pape a récité l’Angélus du 8 mars 2020 à la Bibliothèque du palais apostolique. Les messes célébrées à Sainte-Marthe n’auront par ailleurs plus lieu en présence des fidèles. En revanche, elle seront retransmises en direct.

Source : Vatican News

 

 

A la une #Articles #Brèves #Dans le Monde #NLH #USA

Atlanta : nomination d’un nouvel archevêque

Le pape François a nommé un nouvel archevêque à Atlanta. Mgr Gregory J. Hartmayer, OFM, actuel évêque de Savannah (État de Géorgie). Il succède ainsi à Mgr Wilton Daniel Gregory, qui avait été nommé à Washington l’année dernière.

Articles #Brèves #En France #NLH #NLQ

Beauvais : suspension des messes dominicales pour cause de coronavirus

Faisant suite aux consignes données par Beauvau et à la propagation du coronavirus dans l’Oise (présence du patient 0), le diocèse de Beauvais a demandé la suspension des messes dominicales. Il n’y aura donc pas de messes célébrées ce ler mars. La décision a été prise après échanges avec les autorités publiques du département. On signale l’hospitalisation d’un paroissien et des cas de coronavirus de personnes revenant de l’Oise.

Les mesures prises par l’épiscopat français ont suscité des polémiques, notamment avec les interdictions de communier dans la bouche demandées par certains évêques.

A la une #Articles #Brèves #Dans le Monde #NLH #NLQ #Rome

Amazonie : pas d’ordination sacerdotale d’hommes mariés

Comme cela était pressenti, notamment à la suite d’une audience avec des évêques américains, l’exhortation apostolique Querida Amazonia ne devrait pas envisager l’ordination sacerdotale d’hommes mariés. Si des inquiétudes allant dans le sens contraire avaient été formulée il y a plus d’une semaine, il semble bien – depuis jours – qu’une telle perspective allait être exclue. C’est l’agence Catholic News Service qui a publié les témoignages écartant cette option. “Je crois qu’il a laissé cela un peu ouvert, sans aucune décision spécifique”, aurait ainsi affirmé Mgr Oscar Solis, évêque de Salt Lake City (dans l’État de l’Utah). Le pape aurait affirmé aux évêques américains qu’il souhaiter se concentrer sur les différents défis de l’Amazonie, qu’ils soient sociaux, écologiques, culturels et pastoraux.

Le texte de l’exhortation apostolique peut être lu en anglais sur ce blog. Sa publication française devrait être imminente.

A la une #Articles #Brèves #Dans le Monde #NLH #NLQ

Tunis : ordination de l’évêque de Constantine




Le samedi 8 février 2020, le nouvel évêque pour le diocèse de Constantine (Algérie) a été ordonné dans la cathédrale de Tunis. Mgr Nicolas Lhernoud a en effet reçu la consécration épiscopale.

Originaire des Hauts-de-Seine, il avait été ordonné prêtre en 2004. Sa nomination au diocèse de Constantine remonte au 9 décembre 2019. Le diocèse de Constantine est aussi celui d’Hippone, dont saint Augustin fut l’évêque.