Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Les conférences du Mardi Saison 2019 du 9 juillet au 20 août 2019 à Saint-Valery-sur-Somme (80)

La saison 2019 des conférences du mardi est lancée… S’inscrivant dans le cadre de la Pastorale du Tourisme, en direction des estivants et des habitants, les « Soirées du Mardi » rencontrent chaque saison un vif succès.  La diversité des thèmes abordés lors des conférences a pour objectif de  « faire entendre des témoignages de vie et des paroles fortes, Bonne Nouvelle pour les hommes et le monde d’aujourd’hui. »

Centre d’Accueil
260, Rue Jules Gaffé (à proximité du Parking des Corderies)
80230 SAINT-VALERY-SUR-SOMME

Informations pratiques

Centre d’Accueil
260, Rue Jules Gaffé (à proximité du Parking des Corderies)
80230 SAINT-VALERY-SUR-SOMME

Ces soirées commencent à 18h00 et se terminent à 22h00
Elles sont ouvertes à tous.

Participation aux frais : 6 €
Pour les adhérents : 5 €

Repas sur commande : 8 €  à retenir
le lundi après-midi par téléphone ou mail
Tél. : 03 22 26 90 62
E-mail : fluxvalericain@gmail.com 

Possibilité de pique-nique

DÉPLIANT DES SOIRÉES DU MARDI A TÉLÉCHARGER ICI

Pour les personnes intéressées par un covoiturage, cliquer ici.

Programme

Mardi 9 juillet

La bioéthique entre loi et conscience ?

Dominique QUINIO
Membre du Comité consultatif national d’Ethique

Mardi 16 juillet

Jeunes ou moins jeunes, que voulons-nous transmettre ? Et comment ?

Thérèse LEBRUN
Président Recteur délégué Santé Social
Université catholique de Lille

Mardi 23 juillet

axel Isabey

Jésus et ses parents, à la lumière des peintres

Père Axel ISABEY
Responsable du Service Foi et Art du diocèse de Besançon

Mardi 30 juillet

père raimbault

La violence dans les textes bibliques

Père Christophe RAIMBAULT
Vicaire général de Diocèse de Tours, bibliste

Mardi 6 août

Les miracles, ça existe : Ça nous dit quoi de Dieu ?

Sœur Bernadette MORIAU
70ème miraculée de Lourdes

Mardi 13 août

« Les moines de Tibhirine, ces frères qui nous parlent »

Père Augustin DENECK
Curé de Saint Ambroise, Paris

Mardi 20 août

« L’autisme est un voyage que je n’avais pas prévu »

Domitille CAUET
Professeure de Lettres à Amiens

Brèves

Une ancienne directrice de La Croix défend l’avis du CCNE sur la PMA

Dans La Croix du 26 septembre, Dominique Quinio, membre du DDNE et ancienne directrice de la Croix, se livre à une pirouette hallucinante pour défendre le dernier avis du CCNE sur la PMA tout en affirmant qu’elle est hostile à l’extension de la PMA… Elle confirme ainsi que le CCNE est divisé. Elle confirme aussi que le principe de non contradiction est inconnu chez les intellectuels de La Croix, toujours complices des évolutions effrénées vers le meilleur des mondes :

Conférences/Formations #NLQ

Table-ronde “Le christianisme social dans la société d’aujourd’hui” le 17 mai 2018 à Rennes (35)

Table-ronde animée par Pascal Simon, journaliste à Ouest France :

  • Dominique Quinio, Présidente des Semaines sociales de France, ancienne Directrice de la rédaction du journal la Croix.
    > Qu’est devenu le christianisme social dans la société d’aujourd’hui ?
  • Mgr Pierre d’Ornellas, Archevêque de Rennes, Président du Groupe de travail sur la bioéthique
    > Quelles références éthiques et bioéthiques pour les Chrétiens ?
  • Stéphane Gardette, Président des EDC – Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens
    > La pensée sociale chrétienne en acte pour les entrepreneurs et dirigeants chrétiens

Avant la conférence, à 17h30, aura lieu l’assemblée générale de l’association et le retour sur les travaux réalisés sur l’Europe.

Accès libre dans la limite des places disponibles.

Rennes, Espace Ouest-France, 18h30

A la une #Tribunes et entretiens

Les semaines sociales font le bilan de la première année d’Emmanuel Macron

Accusé d’être le « président des riches » par ses opposants, le chef de l’Etat n’a pour le moment pas montré de politique sociale claire malgré les nombreuses réformes engagées. C’est ce que nous explique Dominique Quinio, la présidente des Semaines sociales de France.
C’était il y a tout juste un an, le 7 mai 2017, Emmanuel Macron emportait l’élection présidentielle face au Front national de Marine Le Pen. À 39 ans, il est devenu le plus jeune chef de l’Etat français. Après un an au pouvoir, le président a montré sa détermination à tenir ses promesses de campagnes et a engagé des réformes à un rythme effréné. La réforme du code du travail a été  lancée deux semaines après l’élection présidentielle, suivie de la loi pour la confiance dans la vie politique, promulguée le 15 septembre 2017. Le gouvernement a également multiplié les textes sur la fiscalité et l’éducation. Le projet de loi asile et immigration ou le pacte ferroviaire doivent désormais être validé par le Sénat. Des réformes menées à marche forcée, quitte à provoquer la colère des organisations syndicales et d’une partie de la société, se sentant exclus des négociations.

Une pensée présidentielle qui se veut « complexe »

Le président peine en effet à expliquer sa pensée, qu’il aime décrire comme « complexe », et à se détacher de l’image « président des riches ». Trois quarts des Français perçoivent ainsi Emmanuel Macron, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour Franceinfo et Le Figaro publié vendredi 4 mai. L’ISF a été transformé, seuls les biens immobiliers seront désormais soumis à l’impôt sur la fortune, rebaptisé impôt sur la fortune immobilière. Le gouvernement s’est engagé à diminuer nettement l’impôt sur les sociétés et l’« exit tax », un impôt destiné à réduire l’évasion fiscale de chefs d’entreprise, sera également supprimé dès 2019.

Face à cette étiquette de « président des riches », peut-on parler d’une véritable politique sociale initiée par Emmanuel Macron ? La réponse de Dominique Quinio, elle est présidente des Semaines sociales de France.

Source : Vatican News – Entretien réalisé par Joris Bolomey