Annonces #NLH #NLQ #Sorties/Animations

Soirée exceptionnelle avec Fraternité en Irak et l’Œuvre d’Orient le 24 septembre 2019 à Paris

Soirée exceptionnelle pour les entrepreneurs d’Irak !

Mardi 24 septembre – 19h30 (Paris 16e)

Inscriptions (avant le 7 septembre)

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Prédication du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine du 19 juin 2019 – “Le but de la prière, c’est la joie de converser avec le Ciel”

Suite à l’interview du père Michel-Marie sur la chaîne québécoise TVA dans l’émission La Victoire de l’Amour, le célèbre prédicateur, écrivain, auteur-compositeur et chanteur revient régulièrement pour commenter l’évangile du jour.

Ici Mt VI, 1-6.16-18

Version audio seule.

A la une #Articles #Brèves #NLH #NLQ

Aidez les catholiques de Goussainville pour assurer une présence catholique en “cité”

Aidez les catholiques de Goussainville !

Les Catholiques de Goussainville ont besoin de vous pour remplacer la chaudière de leur église Saint-Michel. Merci de vos dons!Tous les premiers mardis du mois, la messe est célébrée pour la France et pour nos bienfaiteurs à 19h à l’église Saint-Michel de Goussainville .🔹Pour faire un don : https://don.catholique95.fr/goussainville🔸La vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=6jynyOZZ-4s🔹Pour suivre le chantier : https://www.instagram.com/chantier.paroisse.gouss/🔸Page Facebook de la Paroisse : https://www.facebook.com/paroissegoussainville/Luc 6:38 : "Donnez, et il vous sera donné"Contact : Adresse : 5 rue Simon Bolivar 95190 GoussainvilleTéléphone : 01 39 88 81 85

Publiée par Paroisse Saint-Michel de Goussainville sur Dimanche 19 mai 2019

 

Les Catholiques de Goussainville ont besoin de vous pour remplacer la chaudière de leur église Saint-Michel.
Merci de vos dons !
Tous les premiers mardis du mois, la messe est célébrée pour la France et pour nos bienfaiteurs à 19h à l’église Saint-Michel de Goussainville .

🔹Pour faire un don : https:// don.catholique95.fr/ goussainville

🔸La vidéo : https://www.youtube.com/ watch?v=6jynyOZZ-4s

🔹Pour suivre le chantier :https://www.instagram.com/ chantier.paroisse.gouss/

🔸Page Facebook de la Paroisse :https://www.facebook.com/ paroissegoussainville/

Luc 6:38 : “Donnez, et il vous sera donné”

Contact :
Adresse : 5 rue Simon Bolivar 95190 Goussainville
Téléphone : 01 39 88 81 85

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Pèlerinage des Pères de Famille Loire Atlantique du 4 au 7 juillet 2019 de Nantes (44) à Pontchâteau (44)

Le temps en venue de vous inscrire au pèlerinage des pères de famille qui se déroule cette année du jeudi 4 juillet (18h) au dimanche 7 juillet (14h).

Sous le thème de “Qu’on y vienne en procession pour recevoir les dons que je veux y répandre”, message de la Vierge apparu en 1519 à Cotignac, rejoignez-nous et venez marcher, de la forêt du Gâvre à Pontchâteau, prier en communion avec les pèlerins de Cotignac, vous ressourcer à la fontaine Saint-Joseph, et partager vos joies et vos peines avec vos frères !

Les inscriptions sont possibles sur notre site internet  avec la possibilité de payer en ligne par CB.
Renseignements complémentaires et questions à adresser à : peledesperes44@gmail.com ou au 06 67 20 31 99

Articles #NLQ #Rome

Le Pape donne 100 000 euros à la Caritas grecque pour les migrants

Le cardinal Konrad Krajewski, aumônier apostolique du Souverain Pontife, est en visite sur l’île de Lesbos jusqu’à ce vendredi. Trois ans après sa venue sur place, le Pape reste solidaire des migrants et réfugiés.

Giada Aquilino / Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

Le cardinal Krajewski est arrivé ce mercredi 8 mai sur l’île grecque de Lesbos, accompagné de Mgr Sevastianos Rossolatos, archevêque d’Athènes, et de Mgr Jean-Claude Hollerich, président de la Commission des épiscopats de la Communauté européenne (COMECE), qui souhaite ainsi exprimer la solidarité de toute les communautés catholiques européennes. La visite est organisée par la communauté Sant’Egidio et la section “migrants et réfugiés” du Dicastère pour le service du développement humain intégral.

Les prélats ont déjà visité le centre récréatif “Team Humanity”, capable d’accueillir 500 à 800 enfants et financé grâce à des donations privés. Le cardinal Krajewski y a laissé une contribution du Saint-Père, afin de financer la construction d’une aire de jeux couverte. Une autre donation, d’une valeur de 100 000 euros, a été faite à la Caritas Hellas – antenne grecque de la Caritas Internationalis -, pour la soutenir dans ses œuvres d’accueil des réfugiés et demandeurs d’asile.

La compassion du Pape François
Au cours de leur visite, les prélats se rendront dans plusieurs camps et au “hot spot” de Moria, où les arrivants sont identifiés et enregistrés. Ils rencontreront aussi des habitants de l’île et des mouvements impliqués auprès des migrants.

« Nous sommes envoyés par le Pape parce que l’Europe a un peu oublié qu’il y a tant de camps », a expliqué Mgr Krajewski au micro de Vatican News après avoir rencontré plusieurs personnes migrantes, souvent éprouvées par les conditions de vie dans ces camps. « Sauver les gens » qui s’y trouvent doit rester une priorité selon lui, car il s’agit de personnes qui « attendent un futur, marqué par l’espérance ». Le don du Pape François « veut surtout être pour ces gens-là un pont vers une vie meilleure, la “terre promise” », a-t-il poursuivi. « Ici nous voyons tellement d’enfants, de femmes enceintes, qui attendent depuis des mois que l’Europe ouvre ses portes, parce qu’ici il n’y a pour eux aucun espoir. Le Souverain Pontife est parti d’ici il y a trois ans, mais il est resté, il n’est jamais sorti de ces camps de réfugiés », a assuré son aumônier apostolique, pour signifier la constante compassion du Saint-Père envers les migrants.

Une catastrophe humanitaire difficile à résoudre
Le Pape François s’était rendu sur l’île de Lesbos le 16 avril 2016, accompagné par le patriarche œcuménique de Constantinople Bartholomée Ier et l’archevêque d’Athènes et de toute la Grèce Jérôme II. « Vous n’êtes pas seuls », avait-il déclaré aux personnes rencontrées à cette occasion, s’inquiétant cependant de la « catastrophe humanitaire la plus grande après la Seconde Guerre mondiale », frappant « tant de gens qui souffrent, qui ne savent pas où aller, qui ont dû fuir ». Il avait aussi qualifié la mer Méditerranée de « cimetière », en raison du grands nombre de migrants qui y meurent en tentant de rejoindre le sol européen. Un geste fort fut réalisé lors de cette visite, lorsque le Pape regagna Rome avec douze réfugiés syriens à bord de son avion.

Même si le nombre d’arrivées a diminué, trois années plus tard, la situation de l’île de Lesbos reste préoccupante. Dans le seul camp de Moria, 7000 migrants étaient accueillis début avril, venant principalement d’Afghanistan, d’Irak, d’Iran, de Syrie et d’Afrique du Nord. Depuis 2017, le mécanisme de solidarité permettant de relocaliser des demandeurs d’asile dans d’autres pays européens est arrêté. Lesbos, qui compte 87 000 habitants, passe désormais pour une « salle d’attente » saturée plutôt que pour une porte d’entrée vers l’Europe, analyse le quotidien La Croix. Malgré les moyens mis en œuvre par l’Union européenne pour aider les autorités locales (financements, agents spécialisés), les habitants perdent patience. Les prochaines élections européennes, à la fin de ce mois de mai, seront sans doute pour eux une occasion d’exprimer leurs attentes.

 

Source Vatican News

Articles #En France #NLQ

À Pâques, soutenir financièrement les séminaristes du diocèse de Sens & Auxerre (89) avec du chocolat

Comme chaque année, pour aider à financer la formation des jeunes qui répondent à l’appel du Seigneur, une vente d’œufs en chocolats sera organisée à partir de la messe des Rameaux dans les paroisses du diocèse de Sens & Auxerre.

La formation d’un séminariste coûte par an 20.000 € au diocèse (hébergement et nourriture, frais d’études, couverture sociale, indemnités et stages) et ce, pendant les six ans que dure sa formation.

Articles #En France #NLQ

Journée mondiale des lépreux les 25, 26 et 27 janvier 2019

Les Oeuvres hospitalières françaises de l’Ordre de Malte et la Fondation Raoul Follereau s’unissent pour participer à la Journée Mondiale des Lépreux qui se déroulera les vendredi 25, samedi 26 et dimanche 27 janvier 2019. Cette année, nous avons le souhait de collecter ensemble pour la lutte contre la lèpre.

Avec plus de 200 000 nouveaux cas de lèpre diagnostiqués en 2017 (source OMS), l’Ordre de Malte et la Fondation Raoul Follereau sont les acteurs d’un combat contre ce fléau qui exclut. Dépister, soigner et réinsérer les malades, c’est notre mission ! Nos actions permettent aussi de financer la recherche.

Des bénévoles seront présents à la sortie des offices en paroisse pour collecter des dons. Merci pour votre générosité !

Articles #En France #NLH #NLQ

Un appel pour sauver l’église de l’abbaye de Sénanque – Concert le 21 décembre 2018 pour récolter des fonds

L’église de l’abbaye de Sénanque, dont la structure menace la nef, est actuellement fermée. Les autres bâtiments de l’abbaye restent ouverts au public, et les visites assurées.

En raison d’un péril imminent, l’église de l’abbaye de Sénanque a été fermée dans l’urgence.
Des désordres structurels importants menacent l’édifice : cette situation dramatique inquiète les spécialistes qui redoutent la perte de l’église.

Plusieurs éléments structurels de l’église présentent une vulnérabilité alarmante :

  • Les contraintes sur les fondations sont excessives au regard de la résistance du sol d’assise
  • Les murs pignons sont désolidarisés des murs gouttereaux
  • Des devers prononcés sont constatés sur les murs gouttereaux
  • La voûte de la nef est en limite de stabilité

Pourquoi en sommes-nous là ?

Le mur du bas-côté Est présente un problème de stabilité grave qui met tout l’édifice en situation de risques d’effondrement.
Historiquement, ce mur était contrebuté par le terrain naturel.
Au XIXème siècle, l’édification d’une chapelle a servi de contrefort.
Lors de la destruction de ce bâtiment en 1974, le mur Est s’est retrouvé libre, dépourvu de butée. Cela entraîne une bascule de l’édifice.

Existe-t’il des solutions pour sauver l’église ?

L’édification de contreforts permettrait de contrebuter le bas-côté Est.
Associées à un remaillage et à un coulinage des fissures, à une reconnexion des murs pignons aux murs gouttereaux, ces techniques permettraient de sauver l’église.
Cette solution a également l’intérêt de préserver l’harmonie de l’ensemble architectural

Quel est le coût pour sauver l’église ?

Le budget prévisionnel est estimé à 1 200 000 €.

La DRAC et le Conseil Départemental apportent leur contribution à ce programme, mais il faut impérativement réunir encore la somme de 800 000 € pour financer l’intégralité des travaux de sauvegarde de l’église.

Et maintenant ?

Décision a été prise d’étayer sans attendre le bas-côté Est de l’église afin de prévenir tout risque sismique qui s’avérerait destructeur même à faible intensité.
Cette solution ne répond que partiellement aux risques qui frappent l’église et ne peut être que transitoire.

Les services de l’Etat sont mobilisés et mettent tout en oeuvre afin de lancer au plus tôt la campagne de sauvegarde de l’église.

Comment aider ?

Le financement de cette campagne de sauvegarde est à la charge de l’abbaye, qui lance un appel à tous ceux qui refusent de perdre l’église de Sénanque.

L’Abbaye de Sénanque s’appuie sur la Fondation des Monastères, fondation reconnue d’utilité publique, dont l’un des buts est précisément d’aider les communautés à conserver le patrimoine culturel des monastères.

Les dons donnent droit à des réductions fiscales, et peuvent être effectués sur le site de la Fondation des Monastères : https://don.fondationdesmonasteres.org/soutenir

Les moines de l’abbaye remercient par avance tous les contributeurs pour leur soutien et leur générosité.

Source : page Facebook de l’abbaye de Sénanque

Un concert de soutien est organisé le 21 décembre 2018 pour aider l’abbaye :

Articles #En France #NLH #NLQ

Jésus est Lumière dans nos vies – Campagne pour le denier de l’Eglise

Dieu s’est fait proche de nous en nous donnant son fils Jésus.

« Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3:16).

C’est cette joie et cette espérance que nous célébrons à Noël : Dieu, par Amour, nous a donné son Fils unique Jésus. Il a pris notre condition humaine, partagé nos bonheurs et nos peines. Il s’est fait enfant pour rejoindre les petits, les faibles, les fragiles.

Jésus est lumière dans nos vies. Nous sommes tous appelés à partager cette lumière !

Vous pouvez faire un don à votre diocèse :

Diocèse d’Annecy

Diocèse d’Arras

Diocèse de Bordeaux

Diocèse d’Evreux

Diocèse de Fréjus-Toulon

Diocèse de Gap & d’Embrun

Diocèse de Lille

Diocèse de Nancy et de Toul

Diocèse de Rouen

Diocèse de Séez

 

Nous vous rappelons qu’il est possible de décider de l’affectation de vos dons.

 

A la une #Articles #NLH #NLQ #Rome

Pape François : “la vraie richesse se mesure dans le don”

Dans le cadre de l’audience générale de ce mercredi matin, le Pape François a poursuivi sa série d’enseignements sur les Dix commandements en s’arrêtant cette fis sur cette phrase : « Tu ne voleras point ».

En évoquant cette phrase de saint Paul dans la Lettre à Timothée, « l’avidité de l’argent est la racine de tous les maux », le Pape a délivré une réflexion sur la destination universelle des biens, une notion centrale dans la doctrine sociale de l’Église mais parfois mal interprétée.

« Les biens de la création sont destinés à l’ensemble du genre humain », a expliqué le Pape en citant le Catéchisme de l’Église catholique, tout en rappelant que « la promotion du bien commun exige le respect de la propriété privée ». Tout est donc question d’équilibre : « Le monde est riche de ressources pour assurer à tous les biens primaires, et pourtant beaucoup vivent dans une scandaleuse indigence », a regretté le Pape François. Il n’y a qu’un seul monde, une seule humanité, a-t-il martelé, regrettant que les richesses se concentrent dans les mains d’une minorité.

Face aux contradictions du marché, mieux relier la propriété et le don

François a surtout relevé cette absurdité : aujourd’hui, la faim existe non pas parce que la nourriture manque, mais « parce que pour les exigences du marché, on en vient à la détruire », faisant allusion aux éliminations de certains stocks pour jouer sur les cours du blé par exemple. Les entreprises devraient donc mieux prendre en compte la dimension solidaire et sociale de l’économie.

La propriété privée est légitime mais personne n’est « le patron absolu des biens : il est un administrateur des biens. La richesse se mesure à la générosité, à la capacité de don. » « La possession des biens est une occasion pour les multiplier avec créativité et les utiliser avec générosité, et ainsi grandir dans la charité et dans la liberté », a expliqué le Pape. Dieu lui-même, dans le Christ, s’est vidé de sa seule richesse qui était sa vie, mais il s’est ainsi montré « riche de miséricorde ».

« “Tu ne voleras point” signifie donc : aime avec tes biens, profite de tes moyens pour aimer comme tu peux. Alors ta vie devient bonne et la possession devient véritablement un don, parce que la vie n’est pas le temps pour posséder mais pour aimer », a conclu François.

Retrouvez notre campagne de dons !

 

Source : Vatican News