Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Soirées de la Margelle – Vivre l’écologie – 4 octobre, 22 novembre, 13 décembre, 10 janvier, 28 février, 27 mars, 24 avril & 15 mai à Montpellier (34)

La Margelle, avec l’Eglise Protestante Unie de France et la paroisse Saint-Paul et Sainte-Croix, organise des soirées sur le thème “Vivre l’écologie pour que demain soit un jour nouveau”. 
La première soirée, intitulée “Bible et écologie : un mariage contre nature ?”, avec Didier Fievet (Théologien Pasteur), aura lieu vendredi 4 ocotbre, de 20h30 à 22h30.

La Margelle, 261 avenue du Biterrois, 34080 Montpellier

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Journée Familles paysannes, terreau d’espérance le 13 octobre 2019 à Sainte-Anne-d’Auray (56)

Journée présidée par Monseigneur Raymond Centène, évêque de Vannes, en la Basilique Sainte Anne d’Auray, (9 rue de Vannes, Sainte Anne d’Auray, 56400 France).

Programme

9h30 – Accueil9h45 – Temps de prière pour les agriculteurs décédés et leurs familles

10h00 – Intervention de l’Abbé Frédéric Fagot : Yvon Nicolazic, ses visions et sa famille. Une famille de paysans priants

10h45 – Départ vers la basilique pour la messe présidée par Monseigneur Raymond Centène

13h00 – Repas tiré du sac et partage

14h15 – Intervention de Arnaud du Crest : Une conversion écologique, vers la sobriété heureuse (à partir de Laudato si)

15h15 – Intervention de Stéphanie Bignon du mouvement Terre et Famille

16h15 – Débat et questions

17h00 – Conclusion par Monseigneur Raymond Centène et envoi

Participation indicative = 5 €

Contact : Marc Jouan   responsable.diaconie@diocese-vannes.fr

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Conférence d’Elena Lasida sur l’Ecologie intégrale le 29 septembre au Monastère de Chalais (38)

Monastère du Chalais
4581 route de Chalais
38340 Voreppe

Plus d’informations

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Rencontre œcuménique pour la sauvegarde de la Création le 11 septembre 2019 au Guizay (42)

Articles #En France #NLH #NLQ

Le monastère de Taulignan : des dominicaines entre plantes aromatiques et senteurs de la Drôme

Un article proposé par Divine Box.

Le monastère de la Clarté Notre-Dame de Taulignan fut fondé au XIXe en Provence, près de Montélimar. Différentes communautés se sont succédé sur place, et c’est aujourd’hui une communauté de dominicaines qui habite les lieux, depuis 1956. Si les soeurs ont une vie monastique surtout orientée vers la prière et la contemplation, elles sont aussi les reines de l’écologie grâce à leur jardin !

 

Divine Box vous raconte en 3 minutes tout ce qu’il faut savoir sur le monastère de Taulignan et sa communauté, c’est parti !

Les soeurs du monastère de Taulignan sélectionnent à la main les plantes de leur jardin pour réaliser des produits bio – Crédits Photo : Le Cèdre

Ça va de soie !

Notre histoire commence au XIXe siècle, en pleine Provence (**kss kss kss** – bruit de cigales)… En effet, des religieuses, dont on ne sait plus grand chose aujourd’hui, s’installent à Taulignan, village réputé pour son travail de la soie. L’objectif des soeurs est en effet de former à ce métier de jeunes orphelines de Lyon, pour les remettre sur de bons rails !

Pour l’anecdote, aujourd’hui encore devant la mairie de Taulignan, le musée de la soierie rappelle le savoir-faire des religieuses de l’époque…

Le musée de la soie à Taulignan permet de revivre l’activité des soeurs du monastère de Taulignan au XIXe siècle – Crédits Photo : Musée de la soie de Taulignan

 

La petite santé

Plus tard, au début du XXe siècle, les soeurs ferment leur atelier, et sont remplacées par des chanoines, qui partiront à leur tour dans les années 1940. Mais en 1956, une religieuse dominicaine redonne vie à Taulignan en créant une communauté contemplative spécialement adaptée aux soeurs en « petite santé ».

Ainsi, les soeurs suppriment les offices de nuits, et adaptent leur jeûne aux possibilités de chacune. Le succès est immédiat : quatre petites fondations naissent dans la foulée ! Par la suite, tout ce beau monde se rassemble à… Taulignan !

Sœur D. nous fait faire le tour d’un des champs de lavande du monastère. Le monastère de Taulignan, grâce à son cadre idyllique, fut dans les années 50 spécialement réservé aux soeurs à la santé fragile – Divine Box

C’est parti pour l’Afrique !

Rapidement, la communauté rayonne, et monte à cinquante soeurs dans les années 1970. Mais les bâtiments, trop étroits, les obligent à essaimer… avec succès encore une fois ! Une première fondation est ainsi créée au Burundi, puis une seconde au Bénin.

Quelques années après, une fois ces fondations bien implantées et autonomes, les soeurs fondatrices reviennent en France. Car à Taulignan, il y a du boulot…

Les sœurs nous font découvrir les plantes aromatiques qui poussent autour de leur monastère – Divine Box

La solidarité agricole

En effet, à l’époque, les soeurs peinent à trouver une activité manuelle rentable… Elles possèdent bien des vignes mais celles-ci ne sont pas vendangées et assez mal entretenues par leur agriculteur qui n’hésite pas parfois à utiliser des pesticides… Sans compter la crise viticole qui frappe toute la région !

En 2007, la communauté est même obligée de fermer son atelier de reliure, car les soeurs qui en avaient la charge sont parties dans une autre abbaye.

C’est finalement grâce à l’aide précieuse d’un pionnier en agro-écologie que les soeurs découvrent que leur terre est très propice à la culture de plantes. Super nouvelle !

Une grande solidarité s’organise alors autour des soeurs, avec notamment la Chambre d’Agriculture. Et un poil plus tard, c’est un gentil bienfaiteur qui leur vient en aide en les équipant d’une distillerie à plantes. C’est soeur Madeleine-Marie, ancienne ingénieure de formation, qui s’occupera de la transformation des plantes aromatiques. Et les voilà reparties de plus belle sur des nouveaux produits monastiques !

Aujourd’hui encore, les dominicaines du monastère de Taulignan distillent les plantes de leur propriété dans leur atelier artisanal – Divine Box

Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui, le monastère de la Clarté Notre-Dame de Taulignan compte onze dominicaines. Les soeurs vivent ainsi selon les écrits de saint Dominique, et suivent l’idéal de ce dernier : « louer, bénir, prêcher ». Mais si l’ordre dominicain est davantage connu pour son apostolat, les soeurs de Taulignan, elles, ont une vie bien plus contemplative.

En plus de leurs sept prières quotidiennes, elles travaillent ainsi de leurs mains, que ce soit dans les champs, à la distillerie ou à l’archivage !

Les soeurs du monastère de Taulignan sont des dominicaines, leur vie monastique se concentre donc principalement sur la prière et la contemplation de Dieu – Divine Box

Les reines de l’écologie

Avec les années, les soeurs de Taulignan sont devenues, pour l’artisanat monastique, une référence de la culture bio ! Mais leur expertise pratique se dote aussi d’une profonde base philosophique et théologique. Pendant un an, les soeurs ont en effet suivi des cours sur l’écologie, notamment par des pointures à la Chambre d’Agriculture.

Et pour transmettre tout ça, les soeurs animent régulièrement des formations avec Oeko-logia, une association d’agro-écologie fondée par Fabien Révol, enseignant chercheur. C’est pas beau, ça ?

La main verte

Et qui dit expertise, dit exemplarité ! Au monastère de Taulignan, pas question d’utiliser des produits chimiques, ou d’importer des plantes de l’extérieur. Les soeurs font tout à la main, et, plutôt que le tracteur, utilisent autant que possible les « grelinettes » (un petit mot rigolo qui désigne une bêche spéciale pour aérer la terre).

Les panneaux solaires chauffent l’eau de l’hôtellerie, et l’eau de javel est remplacée par leur hydrolat de romarin ! Elle est pas belle la vie provençale ?

 

Cependant, le soleil provençal peut parfois causer bien des dommages. En juin dernier, le monastère a ainsi subi un incendie… Un des champs de lavande ainsi que le hangar agricole ont pris feu : résultat, les sœurs ont perdu la récolte de romarin et de lavande qu’elles s’apprêtaient à distiller… Coup dur !

Une soeur du monastère de Taulignan cueille à la main des plantes dans son jardin, afin de réaliser des huiles essentielles et des tisanes bio — Divine Box

Et pour découvrir les produits du monastère de Taulignan ?

Les soeurs du monastère de Taulignan réalisent toute une gamme de produits naturels et artisanaux : plantes séchées, hydrolats, huiles essentielles, gelées…

 

Vous pouvez vous rendre à la boutique du monastère (980 chemin de l’Ecluze, 26770 TAULIGNAN) si vous habitez à proximité. Ou bien cliquez ici pour retrouver les tisanes des sœurs de Taulignan sur la boutique en ligne Divine Box !

 

Et cliquez ici pour en savoir plus sur le monastère de Taulignan  : leur rôle de conservatrices d’archives, leurs anecdotes sur leurs premières distillations etc…

 

 

 

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Conférence “Famille zéro déchet” avec Jérémie Pichon – AFC de Reims (51) – 2 mai 2019

L’AFC de Reims vous convie à une conférence de Jérémie Pichon (Famille zéro déchet) :

La Famille zéro déchet
2 mai 2019 – 19h30

La conférence sera animée par Jean-Pierre Benoît, directeur de la radio RCF Reims-Ardennes.

QR code conf ReimsATTENTION :
Entrée libre à la conférence mais soumise à l’inscription préalable pour des raisons de sécurité via le QR ci-contre ou via ce formulaire Google.
Ouverture des portes à 18h00 pour une séance de dédicaces des livres de Jérémie Pichon.

LIEU :
Auditorium de Sciences-Po
1 place Museux
51100 Reims

Facebook AFC Reims

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Semaine Missionnaire sur le secteur pastoral de St André de Cubzac (33) du 7 au 14 avril 2019

L’église catholique se bouge !

Programme

Mardi 8 avril Conférence écologie et respect de la création
Mercredi 10 avril Journée spécial Jeunes
Jeudi 11 avril soirée cinéma suivie d’un débat
Samedi 13 avril  spectacle “Passion”
Chaque jour temps de prière, repas partagé…
Tel 05 57 33 03 53

Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

2ème colloque de l’Académie pour une écologie intégrale à Notre Dame du Chêne (72) les 17 – 18 – 19 mai 2019

Intelligence et sobriété pour une terre partagée, est le thème inspiré de Laudato si’, qui rassemblera des spécialistes, des gens de terrain et des philosophes à Notre Dame du Chêne.

L’Écologie Intégrale est devenue en peu de temps une notion clef qui rassemble beaucoup de ceux qui cherchent à travailler au bien commun de la société.

Ayant pris conscience de la fragilité de notre monde, l’écologie intégrale fédère les recherches de solutions aux crises climatique, environnementale, sociale, économique et financière.

L’encyclique Laudato si’, parue en 2015, le disait en soulignant que “tout est lié”.

La clameur de la terre et la clameur des pauvres se font entendre plus que jamais.

La terre et la nature crient leur appauvrissement. Des terres agricoles à la perte de nombreuses espèces, comment reconquérir une certaine biodiversité absolument nécessaire à la vie ? Ce problème est mondial, tout autant que celui de l’eau, pouvant engendrer des conflits majeurs.

La clameur des pauvres s’entend dans toutes les parties du globe mais différemment ; particulièrement criante dans la crise migratoire et aussi dans les inégalités sociales toutes proches de nous.

Si la recherche de solutions implique de prendre en compte nos biens naturels et nos liens fraternels, alors l’écologie intégrale se présente comme un chemin spirituel, demandant l’éveil de nos intelligences pour user sobrement des ressources de notre Terre et respecter l’humanité de chacun, dans sa dignité et dans ses droits.

Le prochain Colloque de l’Académie pour une Écologie Intégrale se penchera sur ces questions pour nous aider à avancer dans une plus grande vérité et une plus grande harmonie avec la terre et avec tous.

Bienvenus !

Retenez les dates : 17, 18 et 19 mai 2019

Inscrivez-vous

Cliquez pour télécharger le bulletin d’inscription.

Annonces #NLH #NLQ #Récollections/Retraites

Week-end ressourcement couple et famille les 13 & 14 avril 2019 à Saint-Pierre de Chartreuse (38)

Un week-end ressourcement proposé aux familles par les Focolari à Saint-Pierre en Chartreuse (38), les 13 & 14 avril 2019 sur le thème : Une écologie familiale pour un couple durable. Sur inscription au plus tôt.

Centre Mariapolis Montbruno
38380 Saint-Pierre-de-Chartreuse

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

L’écologie intégrale du pape François au centre Saint-Hugues à Biviers (38) les 30 & 31 mars 2019

Dans son encyclique Laudato Si le pape François nous invite à célébrer la beauté de la création comme un don mais aussi comme un chemin de conversion. Ou en sommes-nous de notre regard sur la terre ? Quel est notre lien et en quoi pouvons-nous grandir dans cette juste présence à ce qui nous entoure ?
Deux jours proposés par le centre spirituel Saint-Hugues de Biviers pour prendre conscience des liens qui nous unissent à la création, s’approprier les grands thèmes de l’encyclique et entrer dans une autre relation à la nature.
 Du 30 au 31 mars 2019 / Inscriptions obligatoires.