Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Que faut-il dire aux hommes ? Conférence le 19 mars 2019 au Pontet (84)

Après une longue vie consacrée aux jeunes, le Père Stan Rougier, dans une conférence au Pontet, veut rendre hommage à celui auquel il doit d’avoir trouvé un sens à sa vie : Antoine de Saint Exupéry

La lecture du Petit Prince, à dix-sept ans ans, a marqué pour Stan Rougier le début d’une grande « aventure » spirituelle avec Antoine de Saint Exupéry.
C’est lui, en effet, qui parvint à le détourner du matérialisme ambiant. En renouvelant le langage de la recherche de Dieu, l’aviateur-poète lui ouvrait les portes de sa vocation religieuse.
Durant plus de soixante années, Stan Rougier a pu constater combien les oeuvres de Saint Exupéry répondaient à la soif de sens des jeunes qui « avaient mal de la poussée de leur âme ». L’âme humiliée réclame son dû.

Stan Rougier a aussi pour but de restituer toute l’intensité de la quête intérieure d’Antoine de Saint Exupéry et de mettre en lumière la place centrale que les Evangiles y ont réellement prise.
Que faut-il dire aux hommes ? : cette conférence est tout à la fois, un sillage dans la quête du sens de la vie, une invitation à l’enchantement de l’âme et à la redécouverte d’un des plus grands écrivains français du XXe siècle.

Le 19 mars 2019
20h30
Eglise du Pontet

Annonces #NLH #NLQ #Sorties/Animations

Exposition : un Chemin de Croix par François-Xavier de Boissoudy – du 6 mars au 21 avril 2019 à Toulouse (31)

Le chemin de Croix 2019 sera un événement à 3 dimensions et se déroulera à la basilique Saint-Sernin.

François-Xavier de Boissoudy a peint les 14 toiles qui soutiendront notre prière ; il nous présente un Christ plein de douceur. L’exposition durera tout le temps du Carême, du Mercredi des Cendres 6 mars jusqu’au Dimanche de Pâques 21 avril.

Jean-Pierre Denis, écrivain, journaliste, directeur de publication de La Vie, nous partage sa méditation de la Passion du Seigneur à travers 14 poèmes. S’entrecroisent et dialoguent le mystère du Christ, les questions du croyant et l’actualité de notre monde. Un ouvrage aux éditions de Corlevour réunira cette création et cette composition. La médiation liturgique du Chemin de croix sera célébrée tous les vendredis de Carême à 15h.

Thierry Escaich, organiste titulaire de St-Étienne du Mont à Paris, improvisera, le 6/04 à 16h30, sur le Grand-Orgue Cavaillé-Coll de la Basilique. Il nous inscrira dans la grande tradition des chemins de croix où peintures, textes et musique servent et célèbrent la Passion.

Le Chemin de Croix pour l’Église catholique…

Sous l’impulsion des Franciscains, les Chrétiens se sont attachés à méditer, spécialement en Carême – les 40 jours qui précèdent et mènent à Pâques – les dernières heures de la Passion de Jésus. Cette méditation s’est élaborée en 14 stations qui reprennent et détachent chaque étape depuis la Condamnation à mort de Jésus jusqu’à la Mise au tombeau. À Jérusalem, la tradition fixe sur la Via Dolorosa le chemin que le Christ a parcouru. Au cours des siècles, des stations de chemins de croix ont été installées dans les églises pour permettre aux fidèles de se mettre à la suite du Christ souffrant pour son Peuple. Des illustrations, peintes ou sculptées, ont accompagnées cette dévotion et de nombreuses méditations ont été écrites pour soutenir la prière des fidèles.

 

Le livret-catalogue du Chemin de Croix :

Un livret-catalogue où les poèmess de Jean-Pierre DENIS répondent aux peintures de F.-X. de BOISSOUDY sera publié aux éditions de Corlevour.

Exposition à la basilique
du 06 mars au 21 avril 2019

Horaires : 8h30 à 18h
Entrée libre.

Inauguration le 07 mars, à 18h30
En présence des artistes, François-Xavier de Boissoudy et
Jean-Pierre Denis
ainsi que de Mgr Le Gall, archevêque de Toulouse.

► Lecture-concert le 06 avril, à 16h30
Lecture des Poèmes du Chemin de Croix par Julia Steiger
et improvisation à l’orgue par Thierry Escaich

Célébration liturgique du Chemin de Croix
tous les vendredis, à 15h
du 08/03 au Vendredi saint 19/04

Également à Toulouse…
La Galerie Guillaume expose
les peintures récentes de François-Xavier de Boissoudy
à l’Hôtel de Marvejol
(47 rue Pharaon à Toulouse)

– Le 13 mars de 17h à 22h
Vernissage en présence de l’artiste

– Exposition du mardi 12 mars au dimanche 17 mars,
de 11h à 19h
EXTRAITS

Mais oui il faut que Jésus
Tombe encore une fois
Tombe tombe tombe
Qu’il tombe pour les oubliés

Il faut que Jésus tombe
Pour ceux qui vont bientôt chuter
Tombe une fois tombe deux fois
Par trois fois on le dit tombé

Des âmes depuis la Chute
Il y en a tant à ramasser
Génocidaires Barbaresques oligarques
Et la vôtre Nicolás Maduro

Et dans ce club sélect de Westminster
Et tenez on vient en ce Vendredi
D’ en trouver un lot entier
Au siège de Google des gens doués

Laissez passer laissez passer
Laissez passer l’homme condamné
Laissez tomber laissez tomber
L’homme le plus abandonné.

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Entretien avec le Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine : « L’Évangile n’est pas un livre réservé à des initiés ! »

FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN – Auteur de L’Évangile à cœur ouvert (Robert Laffont, 2018), le Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine déplore la baisse du sentiment religieux et rappelle que le message du Christ est toujours d’actualité.


Le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine est prédicateur, écrivain, compositeur et chanteur. Il vient de publier L’Évangile à cœur ouvert (Robert Laffont, 2018) et donnera un récital de chanson au théâtre de l’Athénée Louis-Jouvet le 19 janvier 2019.


FIGAROVOX.- Alors que la croyance religieuse recule dans notre pays, vous invitez au contraire le lecteur à (re)lire les Évangiles ?

Michel-Marie ZANOTTI-SORKINE.- Bien évidemment ! Car en France le laïcisme ambiant, prenant le pas sur la saine laïcité, devient une véritable religion d’État, imprégnant de plus en plus la société française, conduisant l’esprit humain à prendre ses distances avec le christianisme, le jugeant obsolète, ringard, tout juste bon pour des enfants sages. Qui connaît aujourd’hui en profondeur le Christ, les gestes qu’il a posés, les paroles qu’il a prononcées, les colères qu’il a éprouvées en présence des prétendus justes ; les corrections qu’il a données aux esprits étroits, sa conception de l’homme, sa vision de la vie et du bonheur humain ? Que d’a priori, de jugements péremptoires jaillissent aujourd’hui un peu partout au sujet de la foi chrétienne et de l’Église qui la transmet, fondés sur une méconnaissance du texte sacré et une sorte d’amnésie collective à l’égard de l’œuvre du Christ. De tous côtés, y compris chez les élites, c’est la méprise, et pire encore, l’indifférence. Mais quel dommage ! Il faut donc revenir à l’Évangile et se rappeler (sans honte !) qu’il structure encore la pensée et l’agir de plus d’un milliard d’hommes. Que cela plaise ou non, les paroles du Christ sont des joyaux destinés à embellir le cœur en le rendant infiniment humain !

Toutes les valeurs auxquelles les êtres sensés tiennent (amour, amitié, bonté, partage, joie, douceur, indulgence, don de soi, audace, courage, héroïsme…) sont issues de l’Évangile.

En outre, toutes les valeurs auxquelles les êtres sensés tiennent (amour, amitié, bonté, partage, joie, douceur, indulgence, don de soi, audace, courage, héroïsme…) sont issues de l’Évangile, et ô combien promues par le Christ. Ouvrons donc les yeux et mettons le feu aux préjugés stupides !

« Ce que je veux est plus important que ce qui est », faites-vous dire à l’homme contemporain. Sommes-nous de plus en plus capricieux ?

Il est en tout cas très certain que nous ne sommes plus guère patients ! Vouloir le meilleur est légitime, mais le poursuivre coûte que coûte, au risque d’abîmer le bien qui est déjà là, est souvent risqué. On voit toujours en nos vies ce qui manque, mais on ne voit plus ce qui déjà nous réjouit… Ce que nous désirons, nous le voulons… tout de suite ! Rien ne doit nous résister ; rien ne doit nous échapper. Volontiers nous proclamons haut et fort que nous avons des droits ici-bas qui désormais doivent se confondre avec nos soifs ! Il faut donc faire craquer le réel ; celui-ci, il n’a plus le droit de nous jouer de sales tours ! Nous sommes devenus les propriétaires, les détenteurs de la vie, et non plus ses serviteurs ! Heureusement que la mort est là et qu’on ne peut pas l’éloigner ! Et pourtant si vous saviez comme cela me fait mal de dire cela ! Je hais la mort, cependant elle demeure la seule et dernière réalité sur laquelle nous n’avons pas la main ! Et j’oserais dire : tant mieux… On peut certes la faire reculer, on peut se rebeller contre elle, mais elle nous commande encore… Et elle devrait nous faire comprendre que nous ne maîtrisons pas notre vie et qu’un grand mystère plane sur le vivant. En allant vers le Christ, en le regardant vivre et se mouvoir dans l’Évangile, en l’écoutant parler, on reçoit d’authentiques réponses aux énigmes de la vie. Mais croyez-moi, bon sang ! L’Évangile est un livre qui travaille à notre bonheur !

Lire la suite sur FigaroVox

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Conférence : la PMA pour toutes est-elle juste ? Le 21 janvier 2019 à Rouen (76)

Conférence de Thibaud Collin, philosophe et écrivain

Le 21 janvier 2019 à 20h
au Centre diocésain – Espace du Moineau (41 route de Neufchâtel à Rouen)

Organisée par les AFC (Associations Familiales Catholiques) de Rouen

Articles #NLH #NLQ #Tribunes et entretiens

La nouvelle évangélisation – Interview télévisée du Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine

Le Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine était interviewé le 15 juin 2018 lors de son voyage au Québec, dans l’émission québécoise Sel & Lumière, au sujet de la nouvelle évangélisation :

Conférences/Formations #NLH #NLQ

Colloque du Cent cinquantenaire de la naissance de Paul Claudel les 19, 20 et 21 septembre 2018 à Paris

Sous le haut patronage de l’Académie française

Avec le soutien de la Société Paul Claudel

« Paul Claudel résolument contemporain »

Sorbonne Université, Faculté des lettres, UMR CELLF 16-21

En collaboration avec la BNF, l’INA, l’Université de Chicago à Paris, la Comédie-française, le labex OBVIL

19, 20, 21 septembre 2018

Comité scientifique : Didier Alexandre, Joël Huthwohl, Catherine Mayaux, Florence Naugrette, Thomas Pavel

Contact : société-paulclaudel@orange.fr

06 16 98 07 24

Programme

 

19 septembre 2018, BNF site François Mitterrand, Petit Auditorium

Claudel et le temps contemporain

9H00 : Accueil, présentation par Didier Alexandre

9H15 : Allocution liminaire de Madame Laurence Engel Présidente de la BNF

9H30 : Jean-Luc Marion, de l’Académie française, Professeur émérite de Sorbonne Université, Professeur à l’Université de Chicago, « Habiter poétiquement le monde – Claudel »

10H00 : Thomas Pavel, Professeur, Université de Chicago, « Ce lien entre lui et moi » (Le Soulier de satin, I, V)

10H30 : Discussion

11H00 : Pause

11H15 : Dominique Millet-Gérard, Professeur, Sorbonne Université : « Inactualité de Paul Claudel »

11H45 : Pascal Dethurens, Professeur, Université de Strasbourg, « Claudel contemporain ? Le poète, les lumières du siècle et la part de l’ombre. »
Paul Claudel, son et image

14H00 : Géraldine Poels, INA, Responsable de la valorisation scientifique : « Paul Claudel dans les collections de l’INA »
Voisinages poétiques

14H45 : Michel Jarrety, Professeur, Sorbonne Université, « Claudel et Valéry : une amitié bien incertaine »

15H15 : Huang Bei, Professeur, Université Fudan, Shanghai : « Claudel et Segalen : deux poètes français face au taoïsme »

15H45 : Didier Alexandre, Professeur, Sorbonne Université, « Jacques Réda et Paul Claudel, des poètes contemporains ? »

16H15 : Discussion et pause

17H00 : Michel Murat, Professeur, Sorbonne Université « Claudel et le lyrisme » : table ronde avec Olivier Barbarant, Michel Deguy Jean-Marie Gleize, Guy Goffette, Laurent Fourcaut, Jean-Pierre Lemaire,

— –

20 septembre 2018, Université de Chicago à Paris 5, Rue Thomas Mann, Paris 75013

Diplomatie, poésie, vision du monde

9H15 : Accueil par le Directeur de l’Université de Chicago

9H30 : Pierre Brunel, Professeur émérite de Sorbonne Université, membre de l’Institut, Académie des sciences morales et politiques : « Claudel et la mondialisation »

10H00 : Yvan Daniel, Professeur, Université de La Rochelle, « Paul Claudel et la Chine contemporaine »

10H30 : Discussion et pause

11H00 : Eric Touya, Professeur, Clemson University, « Claudel dans/pour l’avenir : diplomatie, économie, écocritique ».

11H30 : Michel Wasserman, Professeur, Universite Ritsumeikan, Kyoto : « Le Japon : une ambassade mythique et fondatrice ».

12H00 : Claude-Pierre Pérez, professeur, Université de Provence, “Diplomatie, poésie, mondialisation, 1895-1907”

12H30 : discussion et pause

Claudel, faces à faces

14H00 : Christophe Martin, Professeur, Université Paris Sorbonne, « Claudel et le XVIII ème siècle, quelques remarques »

14H30 : François Bompaire, Professeur CPGE, Lycée Robespierre d’Arras : « Condamnation et détournements de l’ironie contemporaine chez Paul Claudel exégète »

15 H 00 : Discussion et pause

15H45 : Catherine Mayaux, Professeur, Université de Cergy-Pontoise, « Paul Claudel lecteur de la presse »

16H15 : Anne Verdure-Mary, archiviste-paléographe conservatrice au Département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France, – docteur en littérature française « La réception de l’œuvre de Claudel par Gabriel Marcel : deux catholicismes face à face »

16H45 : Ayako Nishino, Maître de conférences, Université de Keio, Tokyo, « Claudel devant ses contemporains japonais »

17H30 : Discussion

19H00 : Buffet au Club des enseignants de Sorbonne Université.

20H00 : Les Livreurs de Sorbonne Université : lecture de morceaux choisis de Paul Claudel (Salle des actes en Sorbonne)


21 septembre 2018, Sorbonne Université, Salle Louis Liard, 17 rue de la Sorbonne 75005 Paris

Claudel et la technique

9 H 15 : Accueil par le Doyen

9H30 : Glenn Roe, Professeur, Sorbonne Université, « Claudel à partir du numérique ? »

10H00 : Lionel Cuillé, Professeur, Webster University, Saint-Louis, « Claudel et la technique »

10H30 : Discussion et pause

Jouer Claudel aujourd’hui,

11H00 : Table ronde animée par Florence Naugrette, Professeur, Sorbonne Université avec Eric Ruf Administrateur général de la Comédie-française, Yves Beaunesne, metteur en scène, directeur du CDN Comédie Poitou-Charentes, Daniel Mesguish, metteur en scène, Christian Schiaretti, metteur en scène, directeur du TNP.

12H30 : Pause et déjeuner

Claudel et l’écriture dramatique contemporaine

14H00 : Pascal Lécroart, Professeur, Université de Bourgogne Franche-Comté, « Des écritures dramatiques contemporaines dans l’héritage du verset claudélien ? »

14H30 : Sever Martinot-Lagarde, Professeur CPGE, Lycée Pierre de Fermat de Toulouse, « Claudel et Brecht : deux parcours dramaturgiques en miroir »

15H00 : Raphaèle Fleury, librettiste, dramaturge, titulaire de la Chaire ICiMa (innovation Cirque et Marionnette), responsable du Pôle Recherche et
Documentation de l’Institut International de la Marionnette, Ecole nationale supérieure des arts de la marionnette, entretien avec Pascal Lécroart : « La création du Soulier de satin à l’opéra Bastille. »

15H30 : Discussion et pause

Claudel et la scène contemporaine

16H00 : Delphine Vernozy, Sorbonne Université : « Claudel et la danse ».

16H30 : Adélaïde Jacquemard Truc, Université Paris Est Marne-la-Vallée : « Paul Claudel et Antoine Vitez »

17H00 : Moriaki Watanabe, Professeur émérite de l’Université de Tokyo, membre correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques, professeur associé de l’université des Arts et du design de Tokyo, metteur en scène, traducteur, entretien avec Didier Alexandre : « La mise en scène du Soulier de satin au Japon »

17H45 : Conclusions et cocktail

(sous réserve de modifications)

http://www.paul-claudel.net/

(source)

Conférences/Formations #NLQ

Conférence à Gap (05) le 29 mai 2018 : Hemingway, un écrivain devant la guerre et devant Dieu

Le père Pierre Fournier donnera une conférence intitulée Hemingway, un écrivain devant la guerre et devant Dieu  le mardi 29 mai 2018 à 20 h à Gap, au Centre diocésain pape François.

En 1918, Ernest Hemingway, qui a rejoint le front italien l’année précédente à l’âge de 17 ans, est grièvement blessé à la célèbre bataille de Caporetto. Cette douloureuse expérience de la guerre et de l’approche de la mort va marquer toute son œuvre, et particulièrement son roman L’adieu aux armes. Il sera alors un écrivain en quête de sens, de l’Absolu. Il aura une manière personnelle de questionner Dieu…

L’œuvre d’Ernest Hemingway connaît un réel renouveau aux États-Unis. En langue française, des rééditions et de nouvelles traductions, Le Vieil homme et la mer par exemple, viennent de paraître.

Cette conférence est proposée par le service diocésain de formation permanente dans le cadre du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale.

Le conférencier est le père Pierre Fournier. Curé des paroisses du Veynois, Serrois, Buëch et Dévoluy, il est membre de l’équipe du service diocésain de formation permanente et à ce titre participe au blog de la médiathèque diocésaine. En outre, il est l’auteur de plusieurs ouvrages et a dirigé la rédaction de Le diocèse de Gap et d’Embrun, hier et aujourd’hui (Éditions du Signe, 2015).

NLQ #Sorties/Animations

Nuit des musées : dans la maison de Marie Noël à Auxerre (89) le 19 mai 2018

Dans le cadre de la Nuit des Musées, la Société des Sciences de l’Yonne vous invite dans la maison de Marie-Noël.

Le 19 mai 2018 à 21h
Maison de Marie-Noël, Rue Marie-Noël à Auxerre

Conférences/Formations #NLQ

Rencontre – débat Annie Laurent et Razika Adnani le 5 avril 2018 à Paris : L’islam peut-il et doit-il changer ?

Animée par Guillaume de Prémare, cette rencontre débat entre Annie Laurent, docteur en sciences politiques et spécialiste de l’islam, et Razika Adnani, écrivain philosophe et islamologue, permettra de comprendre quels sont les enjeux de l’islam dans notre monde occidental.
Les deux auteurs dédicaceront leurs livres après un échange avec le public.
La soirée se tiendra le jeudi 5 avril, à 20h, dans les locaux d’Ichtus.

Conférences/Formations #NLQ

Léon Bloy, le pèlerin de l’absolu, documentaire projeté le 17 janvier à Strasbourg (67)

 

Catholique fervent, Léon Bloy est un auteur injustement méconnu.

Le réalisateur Jean-Yves Fischbach présente le mercredi 17 janvier son documentaire sur cette personnalité hors norme.

Jean-Yves Fischbach a découvert l’écrivain catholique Léon Bloy à travers son travail sur Jacques et Raïssa Maritain qui ont été des amis très proches de ce pèlerin de l’absolu.

Il vient de réaliser un documentaire de 52 minutes, coproduit par Cerigo Film et KTO, qui sera présenté lors d’une projection exceptionnelle le mercredi 17 janvier à 20h30 au Centre Emmanuel Mounier (42 rue de l’Université à Strasbourg).

Un débat en présence du réalisateur suivra.

Catholique fervent, auteur de deux romans, de plusieurs essais et d’un journal s’étalant sur près de 20 ans, Léon Bloy (1846-1917) semble faire partie du de ce 19è siècle qui n’a pas survécu à la modernité.

Et pourtant, ce polémiste et pamphlétaire hors pair, qui aura influencé des écrivains comme Céline et Bernanos, parle à notre époque et de notre époque.

Léon Bloy plonge dans la Bible pour y déceler la présence du Verbe et s’en servir comme d’une torche pour illuminer les hommes et éclairer son chemin.

Il fera le choix d’une vie de misère pour vivre la contemplation du Crist avec une exigence radicale.

Léon Bloy voulut par ses livres travailler de manière exclusive à la gloire de Dieu. Il s’exposa plus qu’aucun autre écrivain catholique de son temps aux opprobres  du public.

Jean-Yves Fischbach nous offre une occasion à ne pas manquer de découvrir ou de redécouvrir cette exceptionnelle personnalité.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.