Brèves

La PMA sans père, le groupe LRM sous tension

Une députée « marcheuse » a contesté la « méthode » de l’un de ses collègues, prêt à déposer une proposition de loi sur l’ouverture aux couples de femmes de la procréation médicalement assistée, alors que des auditions sont en cours.

Ce n’est qu’une passe d’armes, mais elle dresse la nature des débats qui attendent la majorité à l’Assemblée dans les prochains mois. Mardi 17 juillet, lors de la réunion de groupe hebdomadaire de La République en marche (LRM), Agnès Thill, élue de l’Oise, a reproché à son collègue Guillaume Chiche, des Deux-Sèvres, ses prises de positions récentes concernant l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes.

Dans un entretien au Journal du dimanche, le 15 juillet, ce dernier annonçait son intention de déposer dans la semaine une proposition de loi porteuse de cette promesse de campagne d’Emmanuel Macron. « En France, la procréation médicalement assistée est selon les termes du code de la santé publique, réservée aux couples hétérosexuels (…) Nous sommes déterminés à mettre fin à cette inégalité », est-il écrit dans le texte que M. Chiche a transmis à ses collègues de la majorité mardi soir et que Le Monde a pu consulter.

« Nous parlementaires, nous devons permettre à chacune et chacun de vivre sa vie de parent, comme il l’entend mais surtout de reconnaître à égalité de droit et de dignité les différentes façons de le devenir », est-il ajouté dans ce document que les parlementaires LRM ont été invités à soutenir. Le dépôt formel du texte doit avoir lieu jeudi à l’Assemblée.

« Si les Bleus ont gagné c’est parce qu’ils ont joué collectif », avait rétorqué Mme Thill à M. Chiche mardi midi, osant la comparaison avec la victoire de l’équipe de France lors de la Coupe du monde de football. « On vient juste de commencer des travaux d’une mission d’information consacrée, entre autres, à ce sujet, les auditions ne sont pas terminées » ajoute-t-elle, agacée, auprès du Monde. L’initiative de M. Chiche intervient alors que l’exécutif reste discret quant à la future réforme : aucun calendrier officiel n’a été annoncé, même si selon plusieurs sources parlementaires l’option privilégiée est aujourd’hui de la voter dans le cadre de la révision des lois de bioéthique au début de l’année 2019.

Liberté de vote

D’ici là, de nombreux sujets restent à arbitrer. L’ouverture de la PMA aux couples de femmes est une promesse de campagne, mais elle pose des questions connexes. Dans sa proposition de loi, M. Chiche défend le fait qu’elle puisse être remboursée, comme c’est le cas pour les couples hétérosexuels. « Tout cela pose des questions que nous abordons dans le cadre de la mission d’information, indique Mme Thill, si tout est joué d’avance, il faut nous le dire. »

Si Emmanuel Macron s’est engagé à ouvrir la PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires, le groupe LRM a toujours dit qu’il accorderait aux députés une liberté de vote sur les questions éthiques. Au sein de la majorité cohabitent des sensibilités différentes sur ces sujets. « Je suis pour la PMA, mais j’entends les positions des autres », explique Mme Thill, qui se qualifie de « chrétienne ».

« Pour moi, l’ADN d’En marche c’est écoute, bienveillance et consensus”, on n’y est pas ! », poursuit-elle encore, particulièrement touchée par le fait que son collègue a qualifié de « militants obscurantistes » ceux qui s’opposeront à la future réforme. « C’est insupportable, dès qu’on émet une réserve sur ces sujets de bioéthique, on est vus comme des membres de Sens commun ! » s’emporte la députée. En octobre 2017, Emmanuel Macron avait souhaité qu’un « débat apaisé » ait lieu au sujet de la PMA. Dans sa majorité, le sujet est déjà inflammable.

source : Le Monde

Conférences/Formations #NLQ

Nord Picardie : Célibataire en marche – Un souffle nouveau le 21 mai 2018 au Centre Spirituel du Haumont (59)

Le 21 mai 2018 (Pentecôte) de 10h00 à 18h00
Au Centre Spirituel du Haumont

Animateur : Jean-Claude Druelle qui a collaboré avec le père Denis Sonet lors de sessions de célibataires.

 

Tarif : 33€ par personne par rencontre comprenant l’animation et le repas de midi (sans dessert) : chacun est prié d’amener un dessert. Merci.

Cette proposition s’adresse à toute personne célibataire, séparée, divorcée, veuve et qui souhaite vivre un temps festif et de partages.

http://www.hautmont.org/propositions/celibataire-en-marche-un-souffle-nouveau/le-21-mai-2018-de-10h00-a-18h00

Déroulement des journées :
• 10h      :   Accueil et café.
• 11 h     :   Temps d’apport et de réflexion en groupe en lien avec la thématique de la journée.
• 12 h     :   Repas.
• 14 h     :   Temps de partage et d’échanges.
• 16 h     :   Animations festives.
• 18 h     :   Fin.

Lundi 21.05.2018 : Appelés à la joie
La joie d’être soi, la joie de la relation, la joie de se centrer sur plus haut que soi, tels sont les chemins pour trouver du sens à sa vie ! C’est dans cette recherche que nous sommes appelés à la joie.

Par les transports en commun il faut descendre à la station “Trois Suisses” du tramway entre les gares de Lille (Nombreux cars depuis Paris à partir de 7€ voir comparabus.com …) et la gare de Tourcoing (TGV Ouigo, depuis Paris, Nantes, Angers, Bordeaux, Angoulême, Poitiers… à partir de 10€ ouigo.com)

Il est possible de dormir au Centre Spirituel…

NLQ #Récollections/Retraites

22 mars 2018 : Récollection proposée par Amitié-Espérance et animée par le père Michel Bégaud à Nantes (44)

Amitié-Espérance, mouvement chrétien qui s’adresse en particulier aux personnes souffrant, ou ayant souffert, de dépression ou de maladie psychique, propose une récollection, ouverte à tous, animée par le père Michel Bégaud, sur le thème  : « En marche vers la lumière du Christ  ».

Jeudi 22 mars 2018 de 9h45 à 16h à la Maison diocésaine Saint-Clair (7 chemin de la Censive du Tertre – 44300 Nantes)

Contact : 06 25 81 43 19

Prévoir un pique-nique et participation financière.

NLH #NLQ #Sorties/Animations

Célibataire en marche – Joie de la relation le 25 Mars 2018 au Centre spirituel du Haumont (59)

Animateur : Jean-Claude Druelle qui a collaboré avec le père Denis Sonet lors de sessions de célibataires.

 

Tarif : 33€ par personne par rencontre comprenant l’animation et le repas de midi (sans dessert) : chacun est prié d’amener un dessert. Merci.

Date : le 25 Mars 2018 de 10h00 à 18h00

Cette proposition s’adresse à toute personne célibataire, séparée, divorcée, veuve et qui souhaite vivre un temps festif et de partages.

Informations détaillées et inscriptions

Déroulement des journées :

• 10h      :   Accueil et café.
• 11 h     :   Temps d’apport et de réflexion en groupe en lien avec la thématique de la journée.
• 12 h     :   Repas.
• 14 h     :   Temps de partage et d’échanges.
• 16 h     :   Animations festives.
• 18 h     :   Fin.

Thème : Joie de la relation
Vouloir la relation , le respect de l’autre, vivre l’amitié, savoir écouter, savoir parler.

Par les transports en commun il faut descendre à la station “Trois Suisses” du tramway entre les gares de Lille (Nombreux cars depuis Paris à partir de 7€ voir comparabus.com …) et la gare de Tourcoing (TGV Ouigo, depuis Paris, Nantes, Angers, Bordeaux, Angoulême, Poitiers… à partir de 10€ ouigo.com)

Il est possible de dormir au Centre Spirituel…

A la une #NLQ #Points non négociables PNN

Fin de vie – Une nouvelle proposition de loi en marche

 Alors que le futur président de la République Emmanuel Macron évoquait lors de sa campagne son « souhait de ne pas se précipiter pour légiférer sur les questions de société », 39 députés de la République en marche et du groupe Nouvelle Gauche viennent d’annoncer la préparation d’une proposition de loi « portant sur la fin de vie dans la dignité ». Le groupe est mené par Jean-Louis Touraine, qui avait proposé de légaliser l’ « aide médicale à mourir » lors des débats sur la loi Claeys-Leonetti (cf. Les députés et les sénateurs adoptent définitivement la loi fin de vie et font entrer dans le droit “la logique euthanasique”). Le « calendrier législatif de cette proposition de loi n’est pas encore fixé »  : elle pourrait être débattue lors de la révision des lois de bioéthique, ou à part. L’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) a pour sa part écrit au Premier ministre Edouard Philippe pour réclamer une nouvelle loi. Celui-ci déclarait en juillet « réfléchir encore » sur la question de la fin de vie et ne « pas avoir arrêté une position définitive ».

 

Source Généthique.org

Brèves #NLH

En Marche et la religion : Islam 22, chrétiens 0

La page d’EnMarche sur la laïcité :

 

14 fois le mot musulman, 8 fois islam, 0 fois christianisme, 0 fois chrétien

NLH #NLQ #Points non négociables PNN

En Marche pour la PMA pour toutes ! Officiellement au programme des legislatives

Le porte-parole d’En Marche ! a assuré mercredi sur Twitter que le mouvement entendait autoriser la PMA à toutes les femmes, mères célibataires et couples lesbiens compris.

 

 Lire l’article