Annonces #NLH #NLQ #Récollections/Retraites

Avec la Vierge Marie, chercher ma place dans la vie – 3 weekends les 9 & 10 novembre 2019, les 11 & 12 janvier et 4 & 5 avril 2020 au Mans (72)

Les Sœurs de l’Enfant-Jésus proposent aux étudiantes et jeunes professionnelles un parcours en trois week-end, incluant une démarche de pèlerinage les samedis : Pontmain, Notre Dame du Chêne, l’Ile Bouchard, et les dimanches à la Communauté.

Les dates :

  • 9 et 10 novembre 2019 : Se connaître, se comprendre
  • 11 et 12 janvier 2020 : Servir le monde
  • 4 et 5 avril 2020 : Marcher avec Dieu

Au programme : Enseignements, marche, prière.

Réponse souhaitée 8 jours avant chaque week-end.
12 € – Apporter le pique-nique du samedi.

Contact :
Soeur Marie de la Trinité
06 05 75 77 61
n.console@yahoo.fr

OU

congregation@enfant-jesus.fr
3, place Langevin 72000 Le Mans

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Natasha St Pier chante sainte Thérèse à la cathédrale de Lescar (64) le 11 octobre 2019

Les AFC (Associations Familiales Catholiques) de Pau organisent, en partenariat avec la Paroisse Notre Dame de Lescar, un grand concert exceptionnel autour des poèmes de Sainte Thérèse et de textes écrits en hommage à la jeune Sainte, vendredi 11 octobre 2019, de 20h30 à 21h30, à la cathédrale de Lescar.
Ce concert intitulé “Aimer, c’est tout donner” est le second album de Natasha St-Pier après “Thérèse, vivre d’amour” qui était composé avec les artistes Grégoire, Grégory Turpin, Anggun.

 

A noter que ce concert sera précédé, pour les personnes ou les familles qui le souhaitent, à 18h, à l’Immaculée Conception, d’un temps de prière devant les reliques de Sainte Thérèse, suivi d’un pique-nique familial.
Billetterie (ou billetteries Leclerc, Cultura, FNAC, etc.).

 

Places : premium 35€ ; normal 25€ ; adhérents des AFC 20€.


NLQ #Sorties/Animations

Thérèse de Lisieux ou la brûlure d’amour – exposition à Annecy (74) jusqu’au 15 octobre 2018

Depuis le 15 septembre et jusqu’au 15 octobre, la paroisse Sainte-Thérèse en Annecy ouvre les portes des ses églises à l’exposition événement sur Thérèse de Lisieux, exposition vu déjà par plus de six millions de personnes !

Thérèse de Lisieux ou la brûlure d’amour

Du 15 septembre au 15 octobre 2018,  en l’église Saint-Joseph des fins à Annecy un parcours photographique sur le thème : « Thérèse de Lisieux ou la brûlure d’Amour » est proposé sur les deux églises de la paroisse Saine-Thérèse : Les Fins et Novels. Cette exposition présentée par l’association Les Amis de Thérèse de Lisieux a parcouru le monde entier. Elle est composée de photographies de 1,20 mètres de hauteur, et s’articule autour des différentes facettes de l’amour qui a façonné la vie de Thérèse :

  • • l’amour pour les siens (son environnement, sa famille, la Vierge, l’ordre du Carmel, les saints, et bien entendu, Jésus – enfant, souffrant, et ressuscité) ;
  • • l’amour pour les hommes de son temps ;
  • • l’amour pour les hommes, au-delà de sa vie terrestre.

Docteur de l’Église, Thérèse livre son secret «  la petite voie »… à la portée de chacun… à condition d’accepter de se laisser façonner par Jésus dans son quotidien le plus ordinaire.

Petite biographie
Marie-Françoise Thérèse Martin, en religion sœur Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte-Face, également connue sous les appellations sainte Thérèse de Lisieux, sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus ou encore la petite Thérèse, est une religieuse carmélite française née à Alençon dans l’Orne en France le 2 janvier 1873 et morte à Lisieux en France le 30 septembre 1897. Le retentissement de ses publications posthumes, dont Histoire d’une âme publiée peu de temps après sa mort, en fait l’une des plus grandes saintes du XIXème siècle. La dévotion à sainte Thérèse s’est développée partout dans le monde. Considérée par Pie XI comme l’« étoile de son pontificat », elle est béatifiée puis canonisée dès 1925. Religieuse cloîtrée, elle est paradoxalement déclarée sainte patronne des missions et, avec Jeanne d’Arc, canonisée en 1920, proclamée «  Patronne Secondaire de la France ». Enfin, elle est proclamée Docteur de l’Église par Jean-Paul II en 1997 pour le centenaire de sa mort.

À l’occasion de la fête de la paroisse des visites guidées seront proposées à 11h à l’église des Fins et à l’église de Novel à 10h et 14h. Durée de la visite : 1h

Entrée gratuite : libre participation aux frais

Deux lieux d’exposition :

  • église Saint-Joseph des Fins : 26 Avenue de Genève, 74000 Annecy
  • église Saint-Louis de Novel : 46 avenue de Novel

L’exposition itinérante intitulée «  Thérèse de Lisieux ou la brûlure d’amour  », a été réalisée par l’Association des amis de Thérèse et du carmel de Lisieux, en collaboration avec le père Didier-Marie Golay, carme de Lisieux, membre de la province de Paris et de l’ordre des Carmes Déchaux, qui en a publié le catalogue commenté aux éditions du Cerf, en 2013. Cette exposition a été créée en 2012 dans le but de diffuser, dans tous les milieux,  le message d’amour de Thérèse de Lisieux. C’est ainsi qu’elle a été hébergée dans une cinquantaine de lieux très divers : dans les églises , bien sûr, (photos 3,4 et 5,) mais aussi dans les universités (photo 1), les prisons, et jusque dans les favelas de Rio de Janeiro, lors des JMJ de 2013 (photo 2). Elle a été inaugurée à la cathédrale Notre-Dame de Paris (2012) et voyage depuis dans le monde entier, sur simple demande.

NLQ #Sorties/Animations

Spectacle sur Marcel Van et la petite Thérèse par Cantateo à Rambouillet (78) le 20 juin 2018

Ce spectacle, joué par des familles bénévoles de Rambouillet, retrace la vie de Marcel Van, jeune rédemptoriste vietnamien.
Marcel Van (1928-1959) nous montre une voie de sainteté simple et joyeuse, accessible à tous.
Le spectacle s’adresse à tous les âges, et parlera autant aux adultes, qu’aux enfants et adolescents.

Le Mercredi 20 juin à 20h Rambouillet.
Place André Thomé et Jacqueline Thomé-Patenotre, 78120 Rambouillet, salle La Lanterne

L’entrée est payante pour compenser les frais de location de la salle

Cliquez ici pour réserver votre place 

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Fête de sainte Thérèse les 30 septembre et 1er octobre 2018 au sanctuaire d’Alençon (61)

« Je passerai mon Ciel à faire du bien sur la Terre » Sainte Thérèse

Programme

Dimanche 30 septembre

11h : Messe présidée par Mgr Habert (Basilique Notre-Dame)
20h30 : Veillée de prière avec vénération des reliques de sainte Thérèse (Chapelle Sainte-Thérèse)

Lundi 1er octobre

11h-12h : Adoration et confessions (Chapelle Sainte-Thérèse)
12h15 : Messe (Chapelle Sainte-Thérèse)

(source)

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Pérégrination des reliques de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus dans le diocèse de Créteil (94) du 18 au 28 mai 2018

Télécharger le programme des reliques dans le diocèse de Créteil

En France #NLQ

Entrez dans le manteau de Marie

Notre Dame de France propose de vous inscrire et recevoir gracieusement par mail :
  • · Entrez dans le “Secret de Marie”  :
Chaque lundi, recevez un secret en lien avec la foi, avec le cœur, inspiré par l’Esprit de Dieu et qui engage toute la personne dans un lien personnel et profond avec Marie
Inscription sur : Hozana
  • La préparation à la Consécration
         “A Jésus par le Cœur Immaculé de Marie”
Pour le 2 février Présentation de l’Enfant Jésus
au Temple, avec l’Abbaye de Sept-Fons
Pour le 11 février Fête de Notre Dame de Lourdes
avec le Père de Frileuze
Consécration toute spéciale des plus souffrants et leurs familles
Et d’autres dates proposées sur le site…
Pour vous inscrire : Notre Dame de France
                  
  • Avec Notre Dame de France, Notre Dame de toute la France,nous vous proposons aussi
 
LE CHAPELET PERPETUEL POUR LA FRANCE
 
Offrir à la Très Sainte Vierge un chapelet en continu pour la France,
une prière continue 24 heures /24, 365 jours par an !
Ce chapelet perpétuel existe depuis 1994
En cette année 2018, devenons de plus en plus nombreux à y participer pour qu’ensemble nous offrions un immense bouquet d’Ave à la Vierge Marie, Reine de France.
 
« Quelle satisfaction pour Dieu, quelle joie insigne pour la Très Sainte Vierge :
Vos âmes qui, l’une après l’autre, en soliste, ou en duo ou en chœur suivant les heures maintiendront jour et nuit un contact essentiel, un trait d’Amour entre Terre et Ciel.
 
Edmond Fricoteaux +2007, Fondateur de la Confrérie Dame de France
 
Pour vous inscrire :
Si vous n’arrivez pas à vous inscrire, surtout contactez-nous laviergepelerine@yahoo.fr

NLH #NLQ #Sorties/Animations

Exposition « Thérèse de Lisieux ou la brûlure d’amour » jusqu’au 22 décembre à Rennes (35)

Du au
Rennes, Maison diocésaine, 45 rue de Brest, 8h30 à 21h

Par le diocèse de Rennes

Une exposition exceptionnelle présentée depuis 2012 en France et à l’étranger, qui propose en 26 panneaux de très belles photos une plongée dans les différentes facettes de l’amour qui a façonné la vie de sainte Thérèse de Lisieux.

En parallèle, les reliques de Louis et Zélie Martin seront exposées pendant toute la durée de cette exposition dans la grande chapelle de la Maison diocésaine.

> Présentation de l’exposition

En France #NLQ

Méditer les vertus de l’enfance du Christ avec l’Enfant Jésus de Beaune, Petit Roi de Grâce,

L’Enfant Jésus de Beaune, le Petit Roi de Grâce est l’un des quatre principaux  « Enfant Jésus » miraculeux. Il en existe trois autres : le Santo Bambino de Rome, l’Enfant Jésus de Prague et le Bon Jésus de Braga, au Portugal.

C’est une statuette en bois, haute de 58 cms, peinte et articulée, habillée de vêtements somptueux venus des quatre coins du monde. Elle fut offerte à sœur Marguerite du Saint-Sacrement à Noël 1643, par le Baron de Renty, Normand Gaston, en remerciements de leur amitié spirituelle. La statue du « Petit Roi de Grâce » ayant été vraisemblablement sculptée par lui, signe de sa dévotion à l’enfance spirituelle.

 

 Qui est Marguerite du Saint-Sacrement ?

Marguerite Parigot, née le 7 février 1619 à Beaune, 5ème enfant d’une famille honorable de la ville, de parents profondément chrétiens, est baptisée le jour de sa naissance.

A 5 ans, elle présente déjà une grande piété et est attirée comme un aimant par le Saint-Sacrement, cela lui vaudra son nom de religieuse. Elle fait très jeune à Dieu l’offrande d’elle-même et entretient en secret la ferme intention d’être Carmélite.

A 11 ans et demi, le soir des obsèques de sa mère, le 23 septembre 1630, elle entre au Carmel.

Afficher l'image d'origine Interrogée par la maîtresse des novices sur ses connaissances religieuses, l’enfant s’étend deux heures en commentaires enflammés sur Dieu et surtout sur le Saint-Sacrement ; les mères sont conquises. Dès le lendemain, elle est admise à faire sa première communion et entend Jésus l’appeler « ma petite épouse, épouse du Saint Enfant Jésus en sa crèche ».

Elle découvre la dévotion à l’Enfant Jésus, prospère au Carmel depuis Sainte-Thérèse d’Avila et prônée par l’école française.

Elle est ardente à la vie de la Communauté, se faisant remarquer par son amour pour les pauvres, elle apprend à vénérer tout spécialement Jésus-Enfant et s’identifie à l’esprit d’enfance.

Elle fait sa profession solennelle le 24 juin 1635 ; Jésus lui apparaît sous la forme d’un enfant, lui remettant anneau, couronne et robe avec cette promesse : “Je ne refuserai rien à tes prières“. L’année 1636 est effroyable pour la France : guerres, invasions, sièges. Jésus confie à Marguerite : “C’est par les mérites du Mystère de mon Enfance que tu surmonteras toutes les difficultés.” Dans un ravissement, Il lui enseigne la manière de L’honorer depuis le moment de son incarnation jusqu’à sa douzième année.

Sa mission particulière, révéler les vertus de l’enfance de Jésus :  pureté  – simplicité – obéissance – humilité – innocence

 

A la fin de toutes ses lettres, Marguerite rappelle :  « le Petit Roi de Grâce a plus soin de votre âme et de vos besoins que vous n’en saurez avoir vous-mêmes. Tenez-vous en paix, tâchant de remettre tout entre les bras du Saint Enfant Jésus. Je Le supplie de vous donner la force pour tout ce qu’Il désire de vous  ».

Marguerite rend compte de tout à la maîtresse des novices, Mère Marie de la Trinité, qui a soin de faire noter toutes ses confidences.

Beaune et le roi de France

1637 : Après 12 ans de mariage, le roi Louis XIII et Anne d’Autriche n’ont toujours pas d’enfant. Marguerite du Saint Sacrement, au fond de son monastère de Beaune, prie aussi pour la France. Le 15 décembre, tandis que toute la France prie pour la naissance d’un héritier au trône de Louis XIII, Marguerite est avertie de la grossesse de la reine, avant Anne d’Autriche elle-même ! Devenu roi de France, Louis XIV viendra au carmel de Beaune en 1658 remercier les sœurs pour leurs prières. Mais c’est un autre roi qui va faire son entrée au monastère.

En effet, la renommée de Marguerite est parvenue aux oreilles d’un gentilhomme normand, le baron Gaston de Renty. Il se rend au carmel en 1643 sans voir Marguerite qui vit de plus en plus retirée. Il lui envoie, en novembre, la statue qui deviendra le cher Petit Roi de Grâce.

 

La jeune Carmélite va être appelée à rappeler au monde que le véritable roi, ce n’est pas le Roi-Soleil, c’est le Christ ! Elle dont la taille ne dépassera jamais celle d’une fillette de douze ans est choisie, en ce temps de guerres et de misères, pour répandre le rayonnement de l’esprit d’Enfance ; car, de la crèche à la Croix, Petit Roi de Grâce et Roi couronné d’épines, Jésus veut régner sur nos cœurs.

En mars 1648, Marguerite est malade. Tout son corps est un abîme de souffrances, mais son âme est un abîme de paix et de joie. Elle s’éteint le 26 mai 1648, à l’âge de 29 ans et est déclarée Vénérable en 1873.

La dévotion au Petit Roi de Grâce se propagea très rapidement et son rayonnement se manifesta spécialement pour les accouchements difficiles, la guérison des enfants, les vocations,…

 

La statue de l’Enfant-Jésus

Afficher l'image d'origine Lors de  la Révolution, les religieuses expulsées, mirent la statue du Petit Jésus à l’abri chez des courageuses âmes dans une armoire en bois.

Il y fut vénéré en secret jusqu’au 28 décembre 1873, où, à l’instigation du curé de Saint-Nicolas, une fête solennelle en présence de l’évêque de Dijon, marqua la reprise du culte public du Petit roi de Grâce.

Il faut aussi souligner l’importance de l’école française de spiritualité, fondée par le Cardinal de Bérulle sur le dogme de l’Incarnation, « le Fils de Dieu se faisant homme ».

Cette école apporte un souffle nouveau. Il faut d’abord partir de l’homme jésus, qui a une existence historique et qui a laissé des traces et, à partir de Lui, remonter à Dieu. Une vie de Foi centrée sur le Verbe incarné, Christ naissant, Christ mourant sur la croix, Christ ressuscitant, Christ le même hier, aujourd’hui et demain. De nombreux témoignages prouvent que l’Enfant Jésus continue sa mission de miséricorde et de protection.

 

La prière de la petite couronne

Depuis le 27 septembre 2001, les Carmélites étant devenues trop âgées, le Carmel de Beaune est confié à  la Communauté des Béatitudes, qui continue la dévotion à l’Enfant Jésus, en priant la « petite couronne ». Celle-ci est un chapelet à 15 grains :

·         sur les 3 premiers, on dit 3 Notre Père, en l’honneur de la Sainte Famille : Jésus, Marie et Joseph

·         sur les 12 autres, 12 Ave Maria en l’honneur des 12 premières années de la vie de Jésus, en y ajoutant le verset « et le verbe s’est fait chair et Il a habité parmi nous ».

La méditation de la petite couronne se fait autour des 12 mystères de l’Enfance de Jésus, le 24 au soir ou le 25 de chaque mois et la neuvaine à l’Enfant Jésus, du 25 janvier au 2 février.

Pour en savoir plus

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Fête de l’Enfant Jésus à Cotignac

Jeudi 25 mai

Fête de l’Enfant-Jésus

Sanctuaire Notre-Dame de Grâces à Cotignac

11h : messe solennelle de l’Ascension

15h : procession à l’oratoire de l’Enfant Jésus et chapelet de l’Enfant Jésus

17h : vêpres

Source