Annonces #NLH #NLQ #Récollections/Retraites

Week-end pour les couples en attente d’enfant les 7 & 8 septembre 2019 à Sainte-Anne-d’Auray (56)

 les couples en espérance d’enfants, sont invités les 7 et 8 septembre prochains à un week-end de détente, prière, réflexion, écoute et partages à Saint Anne d’Auray.

Les soeurs des maternités catholiques de Paris, des personnes formées à l’écoute et à l’accompagnement, encadreront ce temps fort. »

Renseignements et inscriptions :

06 10 39 40 22
quandlenfantsefaitattendre@gmail.com

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Deux minutes pour vous #66 – Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine – « Les enfants doivent-ils être le centre de toutes les attentions de la part de leurs parents ? »

Nous vous avions annoncé le lancement d’une série de vidéos régulières où le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine répond à vos questions sous un format très court :

Les enfants doivent-ils être le centre de toutes les attentions de la part de leurs parents ?

Version Audio seule

C’est avec beaucoup de bonheur que le Père Michel-Marie répond désormais à vos questions les plus concrètes. C’est toujours une vraie joie de l’entendre traiter, à sa façon et dans sa lumière, les sujets les plus divers. Bonne écoute ! N’oubliez pas de faire suivre à tous vos amis ces petites vidéos qui peuvent faire tant de bien… et de prier pour le Père Michel-Marie dont le ministère est très prenant.

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

« Accompagner son enfant pendant une longue maladie, oui, mais comment ? » le 22 juillet 2019 à Kerguénec (Saint-Molf (44) )

Lundi 22 juillet 2019 de 20h30 à 22h30 à Kerguénec
Centre spirituel de Kerguénec

Kerguénec
Saint-Molf, 44350

 

Un témoignage d’amour et d’espérance dans l’épreuve.

Formatrice en communication familiale, mère de cinq enfants, Mme Valérie de Larauze apprend, en décembre 2009, que sa fille Laurène, âgée de 16 ans, est atteinte d’une leucémie. Commence alors le long combat de toute la famille pour soutenir Laurène pendant sa maladie et ses séjours à l’hôpital (greffe de moelle osseuse grâce au don de sa grande sœur, puis greffe des poumons quelques années plus tard). Comment l’aider aussi à vivre pleinement sa vie, avec ses rêves et ses désirs de vingt ans, peu compatibles avec son état de santé ? Cette lutte pour la vie durera sept ans, jusqu’en 2016 où Laurène sera vaincue par la tuberculose.

Dès 2011, Valérie de Larauze ressent le besoin de témoigner de ce qu’elle vit en tant que mère d’une adolescente malade. D’emblée, sa fille l’encourage à écrire. Puis Laurène prend elle-même la plume. Sa mère raconte : « Je me suis effacée et le récit a pris un caractère plus universel : elle témoignait de la joie profonde d’une grande fragile qui a fait de chaque jour un évènement extraordinaire. » Au fur et à mesure, s’ajoutent les témoignages de son père, de ses frères et sœurs qui deviendra, en 2018, l’ouvrage Hâte-toi de bien vivre !

 Aujourd’hui Laurène n’est plus là, mais Valérie et Bruno Hug de Larauze témoignent de l’importance d’une famille soudée, du soutien des amis et des proches, de la force silencieuse de la prière de tous, mais aussi que la vie peut être belle, même si elle est courte, même si la souffrance est présente au cœur de cette vie.

 

Les autres conférences (pour se ressourcer cet été)

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Profession religieuse de 4 sœurs de l’Enfant Jésus – Providence de Rouen le 13 juillet 2019 à Mesnil-Esnard (76)

Les sœurs de l’Enfant Jésus – Providence de Rouen sont heureuses de vous inviter à la profession religieuse de 4 jeunes sœurs :


Sr Marie-Flavie, Sr Marie-Gertrude, Sr Tècle–Horélie, Sr Solange-Marie

le samedi 13 juillet au cours de l’Eucharistie à 11h en l’église Saint-Jean-Bosco à Mesnil-Esnard

Prions pour ces soeurs et pour les vocations !

A la une #Articles #NLH #NLQ #Rome

« La vie humaine est sacrée et inviolable », rappelle le Pape François

Ce samedi matin, le Pape a reçu les participants au congrès international “Yes to life ! Prendre soin du don précieux de la vie dans la fragilité”, qui s’achève ce 25 mai après deux jours de travaux. Le Saint-Père a redit la valeur inestimable du don de la vie, dont les progrès médicaux facilitent la protection dès la conception. François a également exprimé la ferme opposition de l’Église à l’avortement.

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

Initiative du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie et de la fondation italienne à but non-lucratif “Il Cuore in una Goccia” (“le cœur dans une goutte”), ce congrès a rassemblé environ 300 participants, que le Pape a rencontrés dans la salle Clémentine ce 25 mai.

Dans son discours, le Pape a d’abord soutenu qu’« aucun être humain ne peut être incompatible avec la vie, jamais, ni en raison de son âge, ni de ses conditions de santé, ni pour la qualité de son existence ». « Chaque enfant qui s’annonce dans le sein d’une femme est un don, a-t-il poursuivi, et cet enfant a besoin d’être accueilli, aimé et soigné. Toujours ! »

Face au dépistage de la maladie, craintes et espoirs
Après avoir souligné la profondeur du lien qui unit la mère et son bébé dès la grossesse, le Pape a reconnu les inquiétudes que soulève le diagnostic de malformations et pathologies. « Le sentiment de solitude, d’impuissance, et la peur de la souffrance de l’enfant et de la famille entière émergent comme un cri silencieux, un appel à l’aide dans l’obscurité d’une maladie, dont personne ne sait prédire l’issue certaine », a-t-il estimé.

Malgré tout, « il y a une chose que la médecine sait bien : les enfants, dès le sein maternel, s’ils présentent des conditions pathologiques, sont de petits patients ». Et le Saint-Père de mettre en avant plusieurs thérapies médicales, aux « résultats surprenants en termes cliniques et d’assistance », et qui « fournissent un soutien essentiel aux familles qui accueillent la naissance d’un enfant malade ».

Les devoirs des médecins
D’après François, il est important de « diffuser une approche scientifique et pastorale d’accompagnement compétent ». Les médecins sont les premiers concernés. Il doivent toujours avoir présent à l’esprit « non seulement l’objectif de la guérison, mais la valeur sacrée de la vie humaine, dont la protection reste la fin ultime de la pratique médicale ». Comme l’a affirmé le Souverain Pontife, la « profession médicale est une mission, une vocation à la vie », et ceux qui l’accomplissent devraient faire preuve des qualités suivantes : être « capables d’entrer en relation, de prendre en charge les vies des autres, proactifs face à la douleur, capables de tranquilliser, de s’engager à toujours trouver des solutions respectueuses de la dignité de toute vie humaine ».

Parfois, malgré les efforts du corps médical, les soins apportés pendant la grossesse se révèlent insuffisants. Dans le cas des enfants mort-nés ou morts peu de temps après l’accouchement, « le soin pourrait sembler une utilisation inutile de ressources  et une souffrance supplémentaire pour les parents ». Mais la « signification authentique de cette effort, voué à porter à son achèvement l’amour d’une famille », ne doit pas être dénié. Soigner ces enfants aide « les parents à élaborer leur deuil et à le concevoir non comme une perte, mais comme une étape sur un chemin parcouru ensemble ». « Tant de fois, a ajouté le Pape, ce peu d’heures pendant lesquelles la maman peut bercer son enfant, laissent une trace dans le cœur de cette femme, qui ne l’oublie jamais ».

Non à l’avortement, oui à l’accompagnement
Le Pape a enfin déploré que « la crainte et l’hostilité face au handicap conduisent souvent au choix de l’avortement, en le constituant comme une pratique de “prévention” ». L’enseignement de l’Église sur ce point « est clair », a insisté François, « la vie humaine est sacrée et inviolable et l’utilisation du diagnostic prénatal à des fins sélectives doit être dissuadé avec force, car il est l’expression d’une mentalité eugénique inhumaine, qui retire aux familles la possibilités d’accueillir, d’embrasser et d’aimer leurs enfants plus faibles ».

À ceux qui disent aux catholiques que leur refus de l’avortement « est le problème de [leur] foi », le Saint-Père réplique que c’est plutôt « un problème pré-religieux, (…) un problème humain ». Improvisant son discours, François a formulé deux questions en guise d’arguments. « Est-il licite d’éliminer une vie humaine pour résoudre un problème ? », et « est-il licite de louer un tueur à gages pour résoudre un problème ? ». « N’allons pas sur le terrain religieux pour une chose qui concerne l’humain », a-t-il ensuite demandé, avant d’exhorter à ne « jamais, jamais éliminer une vie humaine ni louer un tueur à gages pour résoudre un problème ».

« L’avortement n’est jamais la réponse que cherchent les femmes et les familles », a-t-il poursuivi avec force, ce sont plutôt « la peur de la maladie et la solitude qui font hésiter les parents ». Face à cela, sans renier les difficultés « d’ordre pratique, humain et spirituel », le Pape préconise des « actions pastorales plus incisives », afin de « soutenir ceux qui accueillent des enfants malades ». En pratique, a conclu le Souverain Pontife, il est nécessaire de « créer des espaces, des lieux et des “réseaux d’amour” auxquels les couples puissent s’adresser, et aussi dédier du temps à l’accompagnement de ces familles ».

 

Source Vatican News

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Concert de Natasha St-Pier le 24 mai 2019 à Tours (37)

Ce concert est organisé par la Fondation St Matthieu Touraine pour soutenir les projets des écoles catholiques du Diocèse de Tours.

Le vendredi 24 mai, en la Cathédrale de Tours, à 20h30.

CONTACT :

Courriel : fsmtouraine@fondation-st-matthieu.org
Tél. 02 85 29 04 17

BILLETERIE

Les billets du concert sont en vente en ligne et dans les grandes enseignes et magasins spécialisés.

Tarifs : 

  • 35€ (Tarif premium)
  • 25€ (Tarif normal)

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Conférence “Heureux à l’école” le 16 mai 2019 à Saint-Jean-de-Luz (64)

Les Associations Familiales Catholiques de la Côte basque, en partenariat avec les Allocations familiales et le RAP (Réseau Appui Parents), proposent une conférence de Nathalie de Boisgrollier : “Heureux à l’école, tout commence à la maison”, jeudi 16 mai 2019 à 20h à l’Auditorium Ravel, place Maurice Ravel à St Jean de Luz. Entrée libre.

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Deux minutes pour vous #55 – Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine – « Quelle est la priorité à honorer dans l’éducation des enfants aujourd’hui ? »

Nous vous avions annoncé le lancement d’une série de vidéos régulières où le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine répond à vos questions sous un format très court :

Quelle est la priorité à honorer dans l’éducation des enfants aujourd’hui ?


Version Audio seule

C’est avec beaucoup de bonheur que le Père Michel-Marie répond désormais à vos questions les plus concrètes. C’est toujours une vraie joie de l’entendre traiter, à sa façon et dans sa lumière, les sujets les plus divers. Bonne écoute ! N’oubliez pas de faire suivre à tous vos amis ces petites vidéos qui peuvent faire tant de bien… et de prier pour le Père Michel-Marie dont le ministère est très prenant.

Brèves

Quand le caprice se fait roi « Ce n’est pas la génétique qui m’a fait père, c’est le désir »

Marc-Olivier Fogiel : « Ce n’est pas la génétique qui m’a fait père, c’est le désir »

 

Lire l’article sur Causeur

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Témoignage de Sophie Galodé, La vie après la vie – le 25 avril 2019 à Cholet (49)

Sophie Galodé est mariée et mère de 4 enfants, dont Louis. Répondant à l’appel reçu au départ de son enfant, elle éveille les consciences sur le but de la vie, témoigne et évangélise.

25 avril 2019 à 20 h 30
La Maison des oeuvres
9 avenue du Maréchal Foch, 49300 CHOLET
Sur inscriptions :02-41-58-88-97