Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Semaine eucharistique du 17 au 23 juin 2019 à Bayonne (64)

A l’occasion du 10ème anniversaire de la chapelle d’adoration perpétuelle, la Communauté Palavra Viva et la paroisse Bayonne centre proposent une semaine eucharistique du 17 au 23 juin 2019 à l’église Saint-André de Bayonne. Tous les soirs de 20h à 21h30 : topo, adoration, temps fraternel.

Programme des enseignements

Lundi 17 juin : Abbé Daniel Décha : “Ma seule force est l’Eucharistie” – Mgr François-Xavier Van Thuan -13 ans en prison au Vietnam de 1975 à 1988
Mardi 18 juin : Mgr Marc Aillet : “Le Mystère de l’Eucharistie”
Mercredi 19 juin : Abbé Aymeric Mehrkens : “Les miracles eucharistiques”
Jeudi 20 juin : Abbé Maurice Franc : “La pratique de l’adoration”
Vendredi 21 juin : Abbé Philippe Fabas : “Petite histoire de l’adoration au Pays basque”
Samedi 22 juin : soirée d’adoration animée par Palavra Viva
Dimanche 23 juin à la cathédrale de Bayonne : messe présidée par Mgr Aillet suivie d’une procession en direction de la chapelle d’adoration. Adoration à Saint-André jusqu’à 18h.

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Messe de l’Oeuvre du Blé eucharistique le 22 mai 2019 à Rouen (76)

Mercredi 22 mai 2019 à 15 heures

Messe annuelle de l’Œuvre du Blé Eucharistique, présidée par
Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen,
et Mgr Jean-Luc Brunin, évêque du Havre, en présence de prêtres des deux diocèses. 

 Plus de 1000 personnes sont attendues dans la cathédrale Notre-Dame de Rouen

Chaque année, depuis 1926, la fête du Blé Eucharistique a lieu dans la cathédrale Notre-Dame de Rouen et réunit l’ensemble des donateurs, des correspondants cantonaux et des collecteurs paroissiaux des diocèses de Rouen et du Havre. 

La messe annuelle de l’œuvre est l’occasion d’une rencontre unique des évêques avec le monde rural. Mgr Dominique Lebrun et Mgr Jean-Luc Brunin accueilleront ensemble à partir de 14h dans la cathédrale tous ceux qui seront présents à cette célébration. 

Depuis 92 ans, l’Œuvre du Blé eucharistique est chargée de récolter la farine ou l’argent nécessaire pour la fabrication des hosties ; l’excédent financier est affecté à la formation des séminaristes et au soutien aux prêtres aînés des diocèses du Rouen et du Havre. L’Œuvre du Blé Eucharistique a fêté son 90e anniversaire le 25 mai 2016.

 L’Œuvre du Blé Eucharistique

L’œuvre du Blé Eucharistique est née en 1926 sous l’impulsion de Mgr André du Bois de La Villerabel, archevêque de Rouen de 1920 à 1936. Quelques agriculteurs sont réunis autour de lui. Il leur demande s’ils peuvent prendre part à la fabrication des hosties en fournissant la farine aux religieuses du Carmel. Le prix élevé de la farine cette année-là mettait en péril la fabrication des hosties. Les agriculteurs fournirent immédiatement un nombre de quintaux supérieur à celui sollicité par les religieuses. L’archevêque demanda l’autorisation d’utiliser le surplus pour la formation des séminaristes.

L’œuvre du Blé Eucharistique était née.  Il en confia l’organisation au chanoine Adolphe Picard.

Aujourd’hui, dans chaque canton rural du département un correspondant coordonne la collecte de farine et/ou d’argent effectuée en avril et en mai dans chaque paroisse par les collecteurs paroissiaux (500 collecteurs).

Coordonnées : Œuvre du Blé Eucharistique, 2 rue des Bonnetiers, BP 886, 76001 Rouen Cedex 1  – Président : M. Jean-Claude Demares.

 La fabrication des hosties

La pâte est préparée avec une farine sans levure et de l’eau. La pâte repose pendant une nuit. Elle est mise ensuite dans un four semi industriel rotatif qui la transforme en plaques de pain azyme (pain sans levure) rectangulaires et épaisses de 2,3mm. Ensuite les plaques sont humidifiées pour permettre la découpe de petites hosties rondes. Ensuite ce sont les opérations de séchage, de tri manuel et d’ensachage. 843 810 hosties ont été fabriquées en 2016 pour le diocèse de Rouen.

Carmel de Micy-Orléans

Le Carmel d’Orléans a été fondé en 1617. Les carmélites, sans interruption ni refondation jusqu’à aujourd’hui, se sont déplacées à l’extérieur des murs d’Orléans en 1939. Elles vivent sur les lieux de l’ancienne abbaye de Micy, donnée par Clovis à deux ermites. La fabrication des hosties est leur activité traditionnelle.

Le Carmel de Micy-Orléans a pris le relai du Carmel du Havre. Il fournit en hosties les diocèses de Rouen et du Havre depuis le début de l’année 2016.

 

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

29 au 31 mars 2019 : Grand Week-end des vocations à Châteaubriant (44)

Les paroisses Sainte-Croix-en-Châteaubriant et Saint-Joseph-du-Don, organisent leur troisième Grand Week-end des vocations à Châteaubriant du 29 au 31 mars 2019 (les précédents ont eu lieu le week-end du 16 au 18 novembre 2018 – voir l’article – et du 25 au 27 janvier 2019).

Temps forts de ces journées

Vendredi 29 mars
20h : Veillée sur le thème de la vie religieuse avec le témoignages des sœurs de plusieurs communautés (Saint-Gildas, Nouvelle Alliance, Chemin-Neuf, …)

Samedi 30 mars
– 14h30 : Enseignement sur l’au-delà par sœur Marie-Aimée
– 18h : Film « La cabane du Bon Dieu » sur la Communauté de Tibériade
– 20h30 : Concert de sœur Agathe en l’église de Saint-Nicolas.

♦ Dimanche 31 mars
– 10h30 : Messe dominicale à Saint-Nicolas
– 14h45 : Enseignement sur le cœur eucharistique de Jésus par sœur Marie-Aimée

Programme

 

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Célébration pour les morts de la rue le 21 décembre 2018 à Amiens (80)

A l’entrée de l’hiver, nous vous invitons le vendredi 21 décembre 2018  à honorer celles et ceux qui sont décédés dans la rue, isolés et/ou vivant l’exclusion.

9h00 : Célébration eucharistique, présidée par Monseigneur Olivier Leborgne, en hommage aux morts de la rue
Chapelle de la Maison Diocésaine Saint-François de Sales
384, rue Saint-Fuscien
Amiens

11h00 : Rassemblement Esplanade Branly à côté de l’église Saint Honoré pour un temps de commémoration.

12h00 : repas partagé avec ceux qui le souhaitent.

 

Le Collectif Les Morts de la Rue fait mémoire des personnes de la rue décédées pendant l’année.

L’estimation en 2018 est de 354 personnes SDF mortes dans la rue. La moyenne d’âge est de 48 ans.

« En interpellant la société et en honorant ces morts, nous agissons aussi pour les vivants »

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Adoration eucharistique un jeudi par mois à Montpellier (34) : première rencontre le 15 novembre 2018

La paroisse Cathédrale St Denis (Place Saint-Denis, 34000 Montpellier) remet en place les jeudis eucharistiques, un jeudi par mois. Le premier aura lieu  jeudi 15 novembre.

A cette occasion, vous trouverez ci-dessous le message d’Astrid Goachet :

“Chers adorateurs,

En vous écoutant les uns et les autres nous avons décidé de remettre nos jeudis eucharistiques en place. Ils auront comme but de nous retrouver plus souvent et de souder les adorateurs entre eux, sans oublier un temps d adoration, de formation et de convivialité.
Nous vous proposons donc comme les années précédentes de nous retrouver un jeudi par mois qui ne sera pas forcément le 1er étant donné qu il y a aussi l heure sainte de proposée animée par le père René Luc et les jeunes de Capmissio.
Nous vous proposons de nous retrouver les jeudis 15 novembre, 17 janvier, 14 février, 14 mars, 16 mai et 13 juin.
– 18h : messe à Saint Denis
– 19h-19h45 : repas partagé simplement
– 19h45-20h15 : conférence
– 20h15-20h45 : adoration
La chapelle de l’adoration a été instaurée pour prier plus particulièrement pour les prêtres et les vocations dans notre diocèse. Nous nous excusons pour les nouveaux adorateurs de ne pas l’avoir toujours précisé.
Les prêtres nous demandent de donner les codes de la chapelle seulement aux personnes qui s engagent sur une heure fixe et régulière. Celles qui ne peuvent prendre un tel engagement viendront adorer aux heures d ouverture de l église. Il est évident qu à partir du moment ou une personne est engagée elle peut venir autant de fois qu elle le désire. Nous vous rappelons que les codes sont absolument confidentiels pour des raisons de sécurité.
Afin d’avoir une bonne visibilité du planning et de le remplir au mieux, n oubliez pas de signer la feuille de présence.
En attendant de vous revoir, soyez assurés de ma prière pour chacun de vous.”

Pour l’équipe, Astrid Goachet

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Festival Albi JOIE du 16 au 18 novembre 2018 à Albi (81)

Une grande fête diocésaine pour vivre la joie du message chrétien. Concerts, célébrations, témoignages…

Programme

Vendredi 16 novembre

20 h : Messe à la bougie
et veillée eucharistique
Messe à la bougie dans le Grand Chœur de la cathédrale
Puis adoration, louange, écoute de la Parole de Dieu…

Le Saint-Sacrement sera exposé
toute la nuit de vendredi à samedi à la cathédrale Sainte-Cécile.

Envie de rester un moment avec Jésus ?
Soyez les bienvenus !

Samedi 17 novembre

15 h 30 : Frédéric Bardet
Concert pour les enfants
Le Pigné

15 h 30 : Témoignage
Le Rocher Oasis des Cités
La Rotonde, 16 rue de la République (Albi)

17 h  : Rencontre
Musiciens de Be Witness, Mgr Jean Legrez…
La Rotonde, 16 rue de la République (Albi)

20 h : Andrée Grise
Concert
La Madeleine

21 h : Be Witness
Concert
La Madeleine

Dimanche 18 novembre

11 h : Messe solennelle de Sainte-Cécile
Cathédrale Sainte-Cécile

15 h : Concert d’orgue
Cathédrale Sainte-Cécile

Plus d’informations et réservations

Teaser Albi JOIE 2017 from Festival AlbiJoie on Vimeo.

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Procession eucharistique pour les vocations religieuses et sacerdotales le 3 juin 2018 à Figeac (46)

Dimanche 3 juin 2018
avec toutes les paroisses du doyenné de Figeac
GRANDE PROCESSION EUCHARISTIQUE
depuis le Carmel de Figeac (à 15h) jusqu’à l’église de ND du Puy.

Procession présidée par M. le Doyen, l’abbé Jean-Pierre Rigal, avec les prêtres du doyenné

Pour tous : les familles, les jeunes, les enfants…
Un goûter clôturera notre après-midi de prière.

L’après-midi commencera avec un temps d’enseignement, un temps d’adoration puis un temps de procession.

C’est un événement très important en ce jour de la Fête du Corps et du Sang du Christ, car nous allons répondre à l’appel de Jésus qui nous dit “priez le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson” Lc 10,2.
Nous savons tous combien le manque de vocations sacerdotales et religieuses met en péril la Foi et la pratique dans nos paroisses.
Mais nous sommes résolus à inverser la tendance, poussés par l’amour de Jésus !…

Une autre parole de Jésus guide nos pas : “Demandez et vous recevrez“. Alors demandons avec foi de nombreuses vocations à Jésus !…

Ayons l’audace de demander à Jésus ce qui nous semble impossible, “car rien n’est impossible à Dieu”

En union de prière.

+Père Guillaume Soury-Lavergne

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Messe de l’Oeuvre du Blé eucharistique 2018 le 16 mai à Rouen (76)

Mercredi 16 mai à 15 heures

 Messe annuelle de l’œuvre du Blé Eucharistique

 Plus de 1000 personnes sont attendues dans la cathédrale Notre-Dame de Rouen

 Chaque année, depuis 1926, la fête du Blé Eucharistique a lieu dans la cathédrale Notre-Dame de Rouen et réunit l’ensemble des donateurs, des correspondants cantonaux et des collecteurs paroissiaux des diocèses de Rouen et du Havre. C’est l’occasion d’une rencontre unique entre l’archevêque de Rouen et l’évêque du Havre avec le monde rural.

 Depuis 91 ans, l’Œuvre du Blé eucharistique est chargée de récolter la farine ou l’argent nécessaire pour la fabrication des hosties (pain eucharistique, fait de farine sans levain, rappelant la Pâque juive et la sortie d’Egypte. Le prêtre le consacre au cours de la célébration eucharistique). L’excédent financier est affecté à la formation des séminaristes et au soutien des prêtres aînés des diocèses du Rouen et du Havre. La fabrication des hosties est assurée pour les deux diocèses par le Carmel de Micy-Orléans.

15 heures, cathédrale Notre-Dame de Rouen → Messe annuelle de l’oeuvre du Blé eucharistique

 L’Œuvre du Blé Eucharistique

L’œuvre du Blé Eucharistique est née en 1926 sous l’impulsion de Mgr André du Bois de La Villerabel, archevêque de Rouen de 1920 à 1936. Quelques agriculteurs sont réunis autour de lui. Il leur demande s’ils peuvent prendre part à la fabrication des hosties en fournissant la farine aux religieuses du Carmel. Le prix élevé de la farine cette année-là mettait en péril la fabrication des hosties. Les agriculteurs fournirent immédiatement un nombre de quintaux supérieur à celui sollicité par les religieuses. L’archevêque demanda l’autorisation d’utiliser le surplus pour la formation des séminaristes.

L’œuvre du Blé Eucharistique était née.  Il en confia l’organisation au chanoine Adolphe Picard.

Aujourd’hui, dans chaque canton rural du département un correspondant coordonne la collecte de farine et/ou d’argent effectuée en avril et en mai dans chaque paroisse par les collecteurs paroissiaux (500 collecteurs).

Coordonnées : Œuvre du Blé Eucharistique, 2 rue des Bonnetiers, BP 886, 76001 Rouen Cedex 1  – Président : M. Jean-Claude Demares.

 La fabrication des hosties

La pâte est préparée avec une farine sans levure et de l’eau. La pâte repose pendant une nuit. Elle est mise ensuite dans un four semi industriel rotatif qui la transforme en plaques de pain azyme (pain sans levure) rectangulaires et épaisses de 2,3mm. Ensuite les plaques sont humidifiées pour permettre la découpe de petites hosties rondes. Ensuite ce sont les opérations de séchage, de tri manuel et d’ensachage. 843 810 hosties ont été fabriquées en 2016 pour le diocèse de Rouen.

Carmel de Micy-Orléans

Le Carmel d’Orléans a été fondé en 1617. Les carmélites, sans interruption ni refondation jusqu’à aujourd’hui, se sont déplacées à l’extérieur des murs d’Orléans en 1939. Elles vivent sur les lieux de l’ancienne abbaye de Micy, donnée par Clovis à deux ermites. La fabrication des hosties est leur activité traditionnelle.

Le Carmel de Micy-Orléans a pris le relai du Carmel du Havre. Il fournit en hosties les diocèses de Rouen et du Havre depuis le début de l’année 2016.

 

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Veillée eucharistique / Ambition : quel sens lui donner ? le 9 février 2018 à Saint-Gervais (Paris)

Veillée Semeurs d’Espérance
« Ambition : quel sens lui donner ? »
avec Jean-Dominique Senard, président du groupe Michelin
Vendredi 9 fév. 2018, 20H15-00h00
Eglise St Gervais – Paris 4e

En Europe #NLQ

11 jours et 11 nuits d’adoration eucharistique ininterrompue du 16 au 26 novembre en Belgique

Du 16 au 26 Novembre 2017

« A l’occasion de ce 10ème anniversaire, je veux vous encourager et demander au Seigneur de vous bénir.
Je vous remercie de tout cœur et que le Seigneur vous bénisse et vous donne toutes les grâces »

Cardinal De Kesel pour le festival “Venite Adoremus”

Programme 2017
Tout au long de l’année

Le Père Simon Noël, sur son blog, publie précisément cette note : 

Prier devant le Saint-Sacrement

S’il y a une chose dans le catholicisme qui me tient particulièrement à cœur, au point que je n’envisagerai jamais de rejoindre une autre confession chrétienne, c’est la grâce qui nous est offerte de prier devant le Saint-Sacrement. Cela n’existe que dans le catholicisme. Les protestants et les orthodoxes ne connaissent nullement ce type de prière. Nous avons la tradition de l’adoration eucharistique ou celle de la visite au Saint-Sacrement et à nouveau, après une certaine éclipse, ce type de dévotion connaît un regain de faveur et je m’en réjouis. Cela peut être l’exposition du Saint-Sacrement ou tout simplement le tabernacle.

On a dit que dans l’Église catholique, il y a le mystère des trois blancheurs : la papauté, la Vierge et l’eucharistie. Les protestants n’en ont rien, les orthodoxes ont quant à eux une brûlante dévotion à la Sainte Mère de Dieu. Les catholiques ont pour leur consolation les trois éléments.

Dans l’eucharistie, il y a trois aspects. Le sacrifice de la messe : le Christ rend vraiment présents sur l’autel son corps et son sang et s’offre par amour du Père et pour le salut de nos âmes. La communion : il se livre à nous comme le pain qui nous donne la vie éternelle. La présence dans le tabernacle : il est avec nous perpétuellement et nous attend, nous attire et nous accueille les bras ouverts.

Dans une communauté religieuse, le couvent est la maison de Dieu. Quel bonheur d’y vivre ! Et la chapelle du Saint-Sacrement, c’est dans cette maison, la chambre où Jésus demeure perpétuellement et nous pouvons aller dans cette chambre pour nous y reposer et converser avec lui. Cette réalité est une grande source de joie et de paix pour celui qui a reçu la grâce de la vocation religieuse et elle est un facteur puissant de persévérance dans la vocation. Heureuse aussi est la personne vivant dans le monde qui a près de chez elle une chapelle ouverte où elle peut rendre visite au Saint-Sacrement. C’est souvent le cas en ville ou près d’une communauté religieuse ou d’un lieu de pèlerinage. Je dirai plus loin quelque chose pour les personnes qui sont privées de cette possibilité.

Mon expérience personnelle m’a appris que la prière est partout bienfaisante et exaucée : dans une chapelle, dans sa chambre ou dans la nature. Mais la prière devant le Saint-Sacrement nous apporte davantage de grâces que la prière faite en un autre lieu. C’est un mystère mais c’est vrai, sans doute parce que le Seigneur veut que nous privilégions la prière en sa présence eucharistique. Alors si nous le pouvons, prions, méditons, lisons la Bible ou un livre spirituel, récitons le chapelet devant le tabernacle de préférence.

Petit à petit la chapelle où réside le Seigneur de manière réelle, avec son humanité et sa divinité, deviendra pour nous le lieu que nous aimerons le mieux sur la terre et sera pour nous un avant-goût du paradis. C’est la chambre du Roi céleste, et nous y avons accès chaque fois que nous le voulons. Nous y avons un droit d’entrée permanent. Chaque fois que nous y entrons, il nous accueille les bras ouverts. Il nous écoute et nous pouvons lui parler aussi longtemps que nous le voulons.

C’est là surtout que nous allons voir et goûter à quel point le Seigneur est bon. Nous sortirons chaque fois de ces audiences fortifiés, consolés et transformés.

Essayez et vous verrez assez vite que ce que je vous dis est vrai : vous connaîtrez une vie de prière plus douce, plus lumineuse, plus féconde et vous ne pourrez plus vous en lasser.

Je termine par un petit mot à l’adresse de ceux qui n’ont pas de chapelle à proximité. Hélas actuellement à la campagne, les églises sont fermées la plupart du temps. Alors que faire ? Je disais que la prière devant le Saint-Sacrement apporte plus de grâce que la prière faite en un autre lieu. Il va de soi que cela est vrai pour ceux qui ont la possibilité d’un choix. En négligeant de prier devant le tabernacle, ils se privent de nombreux bienfaits. Mais les autres ? Si l’église est fermée chez vous, vous pouvez quand même faire dans votre chambre un coin de prière, et prier devant une croix, ou une belle icône du Christ ou une belle représentation de la Sainte Vierge avec l’Enfant Jésus, et vous tourner en esprit vers le tabernacle le plus proche de votre domicile, un peu comme les juifs se tournaient en esprit vers la maison de Dieu, le Temple de Jérusalem. Les distances n’existent pas pour Jésus et depuis le tabernacle, il vous écoute et vous regarde avec amour. Contempler une image sainte vous donnera aussi la grâce de la prière et de la contemplation. C’est ce que vivent nos frères orthodoxes, eux qui ne connaissent pas la prière devant le Saint-Sacrement. Les icônes, images saintes, sont une présence du monde invisible parmi nous. Une icône n’est pas une décoration mais une médiation pour entrer en contact le Christ, la Vierge ou les saints. Ce n’est pas nous qui regardons les icônes, c’est elles qui nous regardent. Même si elles ne sont pas un sacrement comme l’est l’eucharistie, du moins elles peuvent nous aider à entrer en contact avec le Christ, présent au ciel, à la droite du Père, et présent sur terre invisiblement dans le tabernacle de nos églises.

Source…