Articles #Brèves #Dans le Monde #NLQ #Orient

Irak : ordination sacerdotale dans la plaine de Ninive

C’est un signe de résurrection pour l’Église irakienne dans la plaine de Ninive : un prêtre a été ordonné le vendredi 8 novembre dernier à Qaraqosh dans la communauté syriaque-catholique.

A la une #Articles #Brèves #En France #NLQ

Mgr Vincent Jordy nommé archevêque de Tours

Le pape François a nommé le 4 novembre 2019 Mgr Vincent Jordy archevêque de Tours. Évêque de Saint-Claude, il doit remplacer Mgr Bernard-Nicolas Aubertin qui a atteinte la limite d’âge canonique de 75 ans. Il avait présenté sa démission au pape le 26 octobre dernier. Mgr Jordy est né le 20 janvier 1961. Il a été ordonné prêtre le 28 juin 1992 à Strasbourg. Il a notamment étudié à Rome. Le 19 septembre 2008, il a été nommé évêque auxiliaire de Strasbourg ; il sera consacré le 11 novembre 2018. Dans son parcours, il a été membre de l’Emmanuel, puis a séjourné quelques mois au monastère des Carmes déchaux de Montpellier.

SourceVatican News

Articles #En France #NLQ #Rome

Rome approuve la nouvelle traduction française du Missel romain

Attendues depuis plusieurs années, les traductions françaises du Missel romain viennent d’être approuvées par Rome. En effet, la Conférence des évêques de France (CEF) a obtenu de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements le décret de confirmatio pour la traduction française de la nouvelle édition du Missel romain. C’est ce qui a été annoncé par un communiqué de la Conférence des évêques de France (CEF).

C’est une traduction française du Missel romain plus fidèle au texte latin d’origine qui est donc approuvée par Rome et qui sera bientôt appliquée en France. On notera que certaines prières ont été traduites de façon plus  satisfaisante, comme dans le Confiteor, le Credo (le “consubstantiel” au lieu de “même nature“…) ou l’offertoire. Pour le communiqué de l’épiscopat français, cette nouvelle édition vise à « proposer une plus juste traduction du texte typique latin ». « S’il ne s’agit pas d’une réforme du Missel, cette nouvelle traduction permet de faire faire au peuple chrétien un pas supplémentaire pour entrer dans l’intelligence du mystère pascal du Christ », affirment également les évêques de France.

Cette nouvelle traduction doit donc être bientôt éditée. Ainsi, la version imprimée sera disponible à l’Avent 2020. Ce n’est que le 24 mai 2021, date de la mémoire de « Marie, Mère de l’Église », que l’usage de la nouvelle traduction sera alors définitif dans les paroisses de France.

A la une #Articles #Brèves #Dans le Monde #NLQ #Orient

Irak : le Patriarche de l’Église chaldéenne catholique se penche sur les manifestations

Alors que l’Irak connaît depuis plusieurs semaines des manifestations contre le gouvernement, le cardinal Louis Raphaël Sako, Patriarche de Babylone des chaldéens, est allé au contact des manifestants. Sur Vatican News, il a donné un entretien où il expose sont point de vue de pasteur. Il constate les mobilisations de la population irakienne contre des problèmes comme la corruption. Il lie aussi ces manifestations à celles qui se déroulent actuellement au Liban.

En voici un extrait :

Vous avez aussi déclaré que « les manifestants en Irak et au Liban ne font qu’un ». Sur quelle base pouvez-vous déclarer cela ?

C’est la corruption, c’est la classe politique qui cherche l’autorité et l’argent, et les gens souffrent. Ils n’ont pas ce souci de la population. Il y a un fossé entre la classe politique et la population. Les manifestants irakiens et libanais ont les mêmes demandes : la dignité humaine, la prospérité économique, la justice sociale, la citoyenneté, loin du sectarisme et du confessionnalisme, et aussi lutter contre la corruption et récupérer l’argent qui a été volé.

Il remarque aussi l’attachement des manifestants aux origines chrétiennes du pays :

Les gens nous ont accueillis avec beaucoup d’amour et de respect, vraiment. Ils nous ont dit, « vous chrétiens, vous êtes des frères », « vous chrétiens, vous êtes les origines de ce pays », et « où sont les nôtres ? », c’est-à-dire, les chefs religieux musulmans. Je suis resté plus d’une heure.

Articles #Dans le Monde #NLQ #Rome

Inscription de Notre-Dame de Lorette dans le calendrier liturgique

Un décret de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements a fixé au 10 décembre la mémoire de la Vierge de Lorette. Ce décret a ainsi été rendu public le 31 octobre dernier. C’est donc à une nouvelle modification du calendrier liturgique romain auquel le pape François procède. En effet, il avait déjà agi ainsi pour la mémoire de Marie mère de l’Église et pour l’institution du Dimanche de la Parole de Dieu. Notre-Dame de Lorette, fêtée au sanctuaire de Notre-Dame des Marches en Italie, sera donc célébrée dans toute l’Église latin.

Voici le texte de ce décret :

La vénération de la Sainte Maison de Lorette a été, depuis le Moyen Âge, à l’origine de ce sanctuaire particulier, fréquenté, encore aujourd’hui, par de nombreux pèlerins pour nourrir leur foi en la Parole de Dieu faite chair pour nous.

Ce sanctuaire rappelle le mystère de l’Incarnation et pousse tous ceux qui le visitent à considérer la plénitude du temps, quand Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme, et à méditer à la fois sur les paroles de l’Ange qui annonce l’Evangile et sur les paroles de Vierge qui a répondu à l’appel divin. Adombrée par le Saint-Esprit, l’humble servante du Seigneur est devenue la maison de Dieu, l’image la plus pure de la sainte Église.

Le sanctuaire susmentionné, étroitement lié au Siège apostolique, loué par les Souverains Pontifes et connu dans le monde entier, a su illustrer de manière excellente au fil du temps, autant que Nazareth en Terre Sainte, les vertus évangéliques de la Sainte Famille.

Dans la Sainte Maison, devant l’effigie de la Mère du Rédempteur et de l’Église, les Saints et les Bienheureux ont répondu à leur vocation, les malades ont demandé la consolation dans la souffrance, le peuple de Dieu a commencé à louer et à supplier Sante Marie avec les Litanies de Lorette, connues dans le monde entier. D’une manière particulière, ceux qui voyagent en avion ont trouvé en elle leur patronne céleste.

En raison de tout cela, le Souverain Pontife François a décrété avec son autorité que la mémoire facultative de la Bienheureuse Vierge Marie de Lorette soit inscrite dans le calendrier romain le 10 décembre, jour de la fête à Lorette, et célébrée chaque année. Cette célébration aidera tout le monde, en particulier les familles, les jeunes, les religieux et les religieuses, à imiter les vertus de celle qui a été disciple parfaite de l’Évangile, la Vierge Marie qui, en concevant le chef de l’Église, nous a également accueillis chez elle.

La nouvelle mémoire doit donc apparaître dans tous les calendriers et livres liturgiques pour la célébration de la Messe et de la Liturgie des Heures ; les textes liturgiques relatifs à cette célébration sont joints à ce décret et leurs traductions, approuvées par les Conférences épiscopales, seront publiées après la confirmation de ce Dicastère.

Nonobstant toute disposition contraire.

De la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements, le 7 octobre 2019, mémoire de la Bienheureuse Vierge Marie du Rosaire.

Roberto Card. Sarah
Préfet

+Arthur Roche
Archevêque Secrétaire

Pour sa part, le cardinal Sarah s’est également exprimé sur son compte Twitter :

SourceVatican News

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Messe des étudiants le 12 novembre 2019 à Paris

Mardi 12 novembre 2019,
Mgr Michel Aupetit,
archevêque de Paris,
invite les étudiants d’Île-de-France à se rassembler pour une messe à Saint-Sulpice.
Mgr Nahmias, évêque de Meaux sera présent à la célébration eucharistique.

Venez nombreux.

Programme

 

  • 18h30 : temps de louange dans l’église
  • 19h15 : Messe présidée par Mgr Michel AUPETIT avec les évêques d’Ile-de-France
  • 20h30 : Soirée sur la place St-Sulpice

En savoir plus

 

A la une #Articles #En France #NLQ

Lourdes : installation du Père Olivier Ribadeau Dumas comme nouveau recteur du sanctuaire

Le lundi 21 octobre, le Père Olivier Ribadeau Dumas était installé comme nouveau recteur du Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes par Mgr Hérouard, délégué apostolique.

A la une #Articles #Brèves #En France #NLQ

Paris : célébration par Mgr Aupetit de la messe d’ouverture du jubilé du centenaire de la dédicace du Sacré-Cœur

Le dimanche 20 octobre 2019, Mgr Michel Aupetit célébrait la messe d’ouverture du jubilé du centenaire de la dédicace de la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre.

À cette occasion, il a procédé à la consécration de l’autel de cette église, particulièrement importante dans le monde et dans Paris. Dans son homélie, l’archevêque de Paris a rappelé que “cette Basilique est un miracle, un miracle d’amour.” En effet,

Ici, le Cœur de Jésus est exposé dans son Corps, adoré avec tant de ferveur et depuis si longtemps. Il suffit de se laisser brûler par l’amour de Dieu. Cette Basilique est le signe de la consécration de notre diocèse au Cœur Sacré de Jésus et plus largement de toute la France puisqu’il s’agissait d’un vœu national. Jésus nous a aussi laissé avec son Cœur celui de sa sainte Mère, le Cœur Sacré de Marie transpercé d’amour au pied de la croix.

On pourra lire l’homélie de Mgr Michel Aupetit sur le lien suivant.

Source – L’Église catholique à Paris

A la une #Articles #NLQ #Rome

Cardinal Müller : “on a expulsé Jésus de ce synode”

Alors que le synode sur l’Amazonie en est à sa deuxième journée de travail, quelques inquiétudes se font sentir concernant la façon dont certains sujets sont soulevés. À ce titre, le cardinal Müller s’inquiète de l’évacuation de la mission fondamentale de l’Église. C’est ce que l’on peut lire dans une contribution de Sandro Magister, publiée sur le site Diakonos. L’ancien préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi s’est en effet exprimé dans le quotidien italien Il Foglio, le jour même où les travaux du synode commençaient.

Voici un extrait de cet article qui rapporte les propos du cardinal Müller :

« l’Église appartient à Jésus Christ, elle doit annoncer l’Évangile et répandre l’espérance pour la vie éternelle. Elle ne peut pas se faire la protagoniste de certaines idéologies, qu’il s’agisse du ‘gender’ ou du néopaganisme écologiste. Ce qui est en train de se passer est dangereux. Je reviens sur l’‘Instrumentum laboris’ préparé pour le synode sur l’Amazonie. Dans un paragraphe, on parle de la ‘Mère Terre’ : mais ça, c’est une expression païenne. La terre vient de Dieu et notre mère dans la foi, c’est l’Église. Nous sommes justifiés par la foi, l’espérance et la charité et pas par l’activisme environnemental. Bien sûr que la sauvegarde de la création est importante, après tout nous vivons dans un jardin voulu par Dieu. Mais ce n’est pas le point essentiel. L’essentiel c’est le fait que pour nous Dieu est plus important. Jésus a donné sa vie pour le salut des hommes, et pas celui de la planète ».

 

Articles #Brèves #En France #NLQ

Paris : élévation du Père Élie Wardé à la dignité de chorévêque

Dimanche 6 octobre, en fin de journée, le Père Élie Wardé a été ordonné chorévêque par le patriarche syriaque-catholique Ignace Joseph III Younan. Outre la présence d’évêques de rite oriental – arméniens ou syriaques -, de prêtres locaux ou non, on pouvait constater une forte affluence  de fidèles venus de France et d’ailleurs pour assister à une ordination célébrée à Saint-Jacques du Haut-Pas, église du centre de Paris. À ce titre, on pouvait remarquer la participation de Mgr Matthias Charles Georges Mrad, évêque de la curie d’Antioche (il siège à Beyrouth), de Mgr Jean Teyrouz et de Mgr Elie Yéghiayan, respectivement éparque émérite et éparque actuel de l’éparchie arménienne-catholique de Sainte-Croix de Paris, dont le siège se situe aussi dans le 5ème arrondissement de Paris. On pouvait aussi constater la présence de Mgr Ephrem, vicaire de l’exarque patriarcal de Jérusalem, Mgr Grégoire Pierre Melki. Enfin, des prêtres syriaques-catholiques officiant à Tours (le Père Paul-Élie) ou à Verdun (le Père Samer) étaient également présents.

Mgr Pascal Gollnisch, également chorévêque, directeur général de l’Oeuvre d’Orient et vicaire général pour l’ordinariat des catholiques de rite oriental en France, a transmis les félicitations de Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, qui regrettait de ne pas être présent. Avec humour, il a rappelé l’existence de plusieurs chorévêques dans l’assistance, outre le Père Wardé et lui-même. En effet, le curé syriaque-orthodoxe de Sarcelle, le curé syriaque-catholique de Bagdad, l’ancien vicaire général pour l’ordinariat des catholiques de rite oriental en France, Mgr Claude Bressolette, présents dans l’assistance, sont également chorévêques.

Mgr Gollnisch a souligné le développement des communautés syriaques catholiques. Il existe des communautés à Tours, Angers et Nantes, mais aussi des missions à Besançon et à Strasbourg. Une communauté est également présente à Lille. Enfin, la création d’une paroisse est envisagée à Tarbes. Mgr Gollnisch a salué le rôle de pont de ces communautés avec leur Église-mère tout en indiquant qu’il ne souhaite pas le départ des orientaux de leurs terres.

Mgr Élie Wardé a prononcé un message émouvant, commençant par les premières paroles du Magnificat. Il  a remercié le patriarche. Comme Marie, il souhaite vivre cette nouvelle mission dans la fidélité, l’humilité et l’obéissance. Il a également remercié Mgr Michel Aupetit et le curé de la paroisse de Saint-Jacques du Haut-Pas. Il a adressé des remerciements particuliers à Mgr Denis Raboula Antoine Beylouni archevêque syriaque-catholique émérite d’Alep, qui lui avait conféré dans le passé les ordres mineurs ainsi que l’ordination sacerdotale. Il a conclu son message par un remerciement à sa mère, en rappelant cette phrase de Napoléon : “L’avenir d’un enfant, c’est l’oeuvre de sa mère”.

On pouvait enfin constater la présence de représentants de l’Ordre de Malte ; ainsi, la princesse Françoise de Bourbon-Lobkowitz – également saluée -, très engagée dans le soutien de l’Ordre au Liban, était présente. De même, la participation de l’ambassadeur Jean-Christophe Peaucelle conseiller conseiller pour les affaires religieuses du ministère des Affaires étrangères, pouvait aussi être notée.

La cérémonie du 6 octobre 2019 couronne un développement significatif des communautés syriaques-catholiques en France, accéléré il est vrai par les récents départs de chrétiens du Proche-Orient au cours de ces dix dernières années.