NLQ #Orient

Syrie : célébration dans la cathédrale syriaque-catholique rénovée

Le patriarche syriaque catholique a célébré dans la cathédrale d’Alep qui vient d’etre justement rénovée. Elle était encore en pleins travaux il y a peu de temps, même si elle n’avait été que très partiellement endommagée. Pour le patriarche Ignace Joseph III Younan, tout cela marque «  la volonté de vivre qui a surmonté la mort ; l’espérance et la sécurité l’ont emporté sur le désespoir et le chaos. Notre peuple l’a ainsi emporté. » Le patriarche a ainsi célébré une messe le 9 septembre 2018 en présence du nonce apostolique, le cardinal Zenari, créé cardinal en 2016.

La cathédrale Notre-Dame de l’Assomption d’Alep a donc fait à nouveau l’objet d’une dédicace. La vie reprend peu à peu à Alep qui a été partiellement détruite.

Source Catholic Herald

NLQ #Rome

Rome : convocation d’un sommet exceptionnel pour la protection des mineurs

Lee pape François vient de convoquer à Rome une réunion des présidents des conférences épiscopales du 21 au 24 février 2019 qui aura pour objet la « protection des mineurs ». Cette annonce est une réponse aux polémiques et aux crises qui ont suivi les révélations de Mgr Viganò. Le pape François entend ainsi convoquer un sommet de crise.

NLQ #USA

Affaire McCarrick : le Vatican était informé depuis l’an 2000

La lettre est datée du 11 octobre 2006 : elle est signée de Mgr Leonardo Sandri, alors substitut du Secrétaire d’État du Vatican, qui révèle que son destinataire, le Père Boniface Ramsey, avait déjà écrit en novembre 2000 à Mgr Gabriel Montalvo, nonce apostolique à Washington, pour mettre en garde contre les abus sexuels commis par Mgr Theodore McCarrick.

La lettre transmise et scannée à l’agence Catholic News Service le 7 septembre 2018 tend à corroborer les allégations de Mgr Viganò.

Source Catholic News Service

NLQ #USA

États-Unis : Mgr Strickland demande l’annulation du Synode sur la jeunesse

L’évêque de Tyler (Texas), Mgr Strickland, s’était déjà exprimé sur l’affaire Vigano. Il avait estimé « crédibles » les allégations du nonce apostolique émérite. Cette fois-ci, il demande l’annulation du Synode sur la jeunesse (le Synode sur « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel », qui doit se tenir du 3 au 28 octobre 2018), s’associant ainsi aux demandes d’autres évêques américains, comme Mgr Charles Chaput ou Mgr Edward Burns. En revanche, il souhaite la tenue d’un synode extraordinaire d’évêques « pour faire face à la crise des abus dans l’Église ».

Source Compte Twitter de Mgr Strickland

NLQ #USA

Affaire McCarrick : les franciscains du Bronx demandent une enquête

Après les évêques américains, c’est au tour des franciscains du Bronx (les franciscains du renouveau) de demander des éclaircissements dans le cadre des polémiques qui ont suivi les révélations de Mgr Viganò. Ils souhaitent que les faits décrits par ce dernier fassent l’objet d’une enquête. Ils s’en remettent au pape François à qui ils s’adressent « dans un esprit d’obéissance ».

On peut lire la lettre (en anglais) qu’ils ont écrite au nonce apostolique, Mgr Christophe Pierre, sur le lien suivant.

 

NLQ #USA

États-Unis : un nouvel évêque demande l’ouverture du dossier McCarrick

L’archevêque de Cincinnati (Ohio), Mgr Dennis Schnurr, a appelé à l’ouverture du dossier McCarrick  après les allégations de Mgr Viganò.

S’exprimant sur les ondes d’une radio catholique, Mgr Dennis Schnurr a affirmé que « la seule voie pour aller au fond des choses est d’ouvrir le dossier McCarrick ».

Mgr Dennis Schnurr estime qu’à Washington ou à Rome il existe des dossiers relatifs aux correspondances qui traitent de cette affaire.

Le nombre d’évêques souhaitant des éclaircissements ne cesse d’augmenter.

Source LifeSiteNews

Europe non francophone #NLQ

Kosovo : création d’un nouveau diocèse

Il y a encore peu, il s’agissait d’une simple administration apostolique. Désormais, l’administration apostolique de  Prizren a été érigée en diocèse, prenant ainsi le nom de diocèse de Prizren et Pristina. C’est chose faite depuis le 5 septembre 2018. Le Saint-Siège reconnaît une certaine “albanisation” de la situation dans la mesure où le nom de Pristina est intégré ; cette ville étant la capitale du Kosovo, entité qui n’est pas reconnue par toute la communauté internationale. On notera cependant que sur le site Catholic-Hierarchy.org, le diocèse est toujours indiqué comme étant situé en Serbie.

 

NLQ #USA

États-Unis : des évêques demandent de prier Saint Michel

Mgr Rick Stika, évêque de Knoxville, et Mgr Frank Caggiano, évêque de Bridgeport, ont demandé que Saint Michel soit invoqué après la célébration de chaque messe.

Mgr Stika a invité chaque paroisse à célébrer hebdomadairement une messe de réparation des pêchés. Quant à Mgr Frank Caggiano, il a prescrit qu’à partir du 15 septembre 2018 les 82 paroisses de son diocèse réciteront la prière à saint Michel Archange après chaque messe. Les évêques remettent ainsi en vigueur les prières léonines dans un contexte de crise ecclésiale.

Les évêques américains continuent à exprimer leur malaise après les révélations de Mgr Vigano.

Sources Compte Twitter de Mgr Rick Stika et blog “Liturgy Guy”

 

Asie #NLQ

Scandales dans l’Église catholique : un évêque chinois demande de prier pour l’Église et pour le pape

Dans un communiqué, un évêque chinois a demandé de prier pour l’Église catholique. Mgr Wei Jing Yi, évêque de Qiqihar (province du Heilongjiang, dans le nord-est de la Chine), a fait état de la polémique qui secoue l’Église. Il a demandé de prier pour le pape et pour l’Église jusqu’au 8 septembre 2018. Non seulement les prêtres sont invités à ajouter cette intention dans leur messe, mais chaque fidèle peut dire trois un « Je vous salue Marie » et réciter  trois fois l’invocation « Marie, Mère de l’Église, priez pour nous ! ». Pour information, Mgr Wei Jingyi est prêtre depuis 1985 et évêque de Qiqihar depuis 1995. Il avait déjà été arrêté à plusieurs reprises. Il est reconnu par Rome, mais pas par Pékin. Récemment, en 2015, il avait souligné l’urgence d’un dialogue entre le Saint-Siège et la Chine.

Source Compte Twitter du père Spadaro, s.j.

A la une #NLQ #USA

Un jésuite proche de la ligne pontificale estime que le silence du pape François ne suffit pas

 

Il est réputé proche de la « ligne » François, mais il estime que le refus de se prononcer sur les allégations de Mgr Viganò est désastreux. Le père Thomas Reese, s.j. considère que l’attitude préconisée par François (le silence et la prière) ne suffiront pas. Il l’a écrit dans l’un de ses tweets, mais également dans un article.

François aurait dû répondre ou laisser ses conseillers le faire pour le jésuite américain. Ce dernier fait ainsi référence à la rencontre entre François et Mgr Viganò qui a eu lieu le 25 juin 2013. C’est bien cette rencontre qui est au centre de la polémique. Mgr Viganò aurait mis en garde le pape François contre le « passif » de Mgr McCarrick marqué par l’existence de sanctions prises par le pape Benoît XVI.

Le père Reese, s.j. affirme en effet que « depuis que le pape est le seul autre témoin de cette rencontre, il est le seul à pouvoir affirmer ou infirmer ce que Viganò a dit, et le refus de répondre à cette question ne renforcera pas sa crédibilité. Les conseillers médias du pape auraient dû immédiatement le lui dire après la conférence de presse et auraient dû répondre aux journalistes avec clarté avant qu’ils ne fassent eux-mêmes leurs dossiers sur ces histoires. »

« ” La réponse aurait pu être : “non, il n’a pas dit cela au pape”. Ou, cela aurait pu être : “oui, il a dit cela au pape, mais il n’y a aucun rapport avec les prétendues sanctions du pape Benoît. Le pape ne prend pas en considération ces accusations parce que Viganò a une histoire d’accusations infondées. Et rappelez-vous que c’est François qui a dit à McCarrick de passer le reste de sa vie dans la prière et dans la pénitence en prenant congé de son chapeau rouge.” »

Source religionnews.com (traduction de notre part)