Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Pèlerinage Notre-Dame de Fatima des communautés portugaises au sanctuaire du Mont-Roland (39) les 12 et 13 mai 2018

51ème pèlerinage des communautés portugaises
Dimanche 13 mai 2018

Depuis plus d’un demi-siècle, les communautés portugaises venues de toute la France, de Suisse, du Luxembourg… se retrouvent pour prier Marie, le 2ème dimanche de mai, lors d’un pèlerinage au sanctuaire Notre-Dame de Mont-Roland (Jura) en lien avec le pèlerinage à Notre-Dame de Fatima qui se déroule le 13 mai au Portugal. C’est le pèlerinage le plus important à Notre-Dame de Fatima en Europe (10 000 pèlerins environ) après celui de Fatima.
Placé, cette année, sous la présidence de Monseigneur Vincent Jordy, évêque du diocèse de Saint-Claude, il a pour thème « Marie : amour et paix ».
Il se déroulera en présence de Monsieur Carlos Alberto Silva Goncalves, député, vice-président de la commission des affaires étrangères et des communautés portugaises du parlement portugais et de Monsieur Luis Brito Câmara, consul général du Portugal en France.

Programme :

Le dimanche matin, à partir de 10 heures 20, la messe sera présidée par Monseigneur Vincent Jordy, entouré de prêtres du diocèse de Saint-Claude et de prêtres portugais.

Le dimanche après-midi, à 15 heures, la célébration du chapelet sera conduite par le Père Abilio Antunes Lopes, du diocèse d’Evora (Portugal).

Tout au long de la journée du dimanche, en dehors des temps de célébration, des animations et des stands donneront au sanctuaire une coloration portugaise.

Pour les pèlerins arrivés dès le samedi, une veillée aux flambeaux débutera à 20 heures 30.

Ce pèlerinage est organisé en conformité avec la réglementation préfectorale liée au plan Vigipirate.

Contacts :
Armenia Pereira : 06 71 95 90 69
Bertane Poitou : 06 12 57 53 22

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Fête de Notre-Dame de Fatima à Lyon (69) les 12 et 13 mai 2018

Célébration des communautés portugaises et lusophones de Lyon et sa région.

Programme

Samedi 12 mai

  • 20h : rassemblement place de la cathédrale Saint Jean
  • 20h30 : procession aux flambeaux jusqu’à Fourvière
  • 21h15 : adoration du Saint Sacrement, confessions, vénération de la Croix pascale

Dimanche 13 mai

  • 14h : messe solenelle
  • 15h30 : procession, prière avec le pape François pour l’Église et le monde, adieux  à  la Vierge

Informations pratiques

Basilique de Fourvière
20h00 – 18h00

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Pèlerinage en l’honneur de Notre Dame de Fatima au Calvaire de Pont-Château (44) le 13 mai 2018

La communauté franco-portugaise invite les « catholiques d’ici et venus d’ailleurs » à participer à leur pèlerinage Notre Dame de Fatima qui se tiendra au Calvaire de Pont-Château le dimanche 13 mai 2018.

Contact : Comité Fatima – 06 78 00 24 42

Programme

11h00 : Célébration eucharistique

12h30 : Pique-nique tiré du sac

15h00 : Rassemblement dans le Temple et procession

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Procession à Notre-Dame de Fatima le 13 mai 2018 au Puy-en-Velay (43)

Notre-Dame de Fatima sera fêtée le 13 mai 2018 à l’église du Collège au Puy-en-Velay.

Dimanche13 mai 2018
Église du Collège au Puy-en-Velay

- 19h30 : Chapelet
- 20h00 : Messe solennelle
- 21h00 : Procession aux flambeaux de l’église du Collège à Saint-Laurent
- 22h00 : Verre de l’amitié

Renseignements
Marie-José Monteiro 06 36 30 37 30

 

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Vouzinois (08) : Messes de Consécration au Cœur Immaculé de Marie les 12 et 13 mai 2018

Les paroisses “Les Routes de Saint Jacques” et “St Méen de la Champagne aux Vergers” se consacreront les 12 et 13 mai prochain au Cœur Immaculé de Marie, dans l’esprit du message de Notre-Dame du Rosaire de Fatima. Dévotion dont le Bienheureux Paul VI et Saint-Jean Paul II étaient particulièrement attachés.

La consécration sera vécue au cours de deux cérémonies :

le samedi 12 mai à 18 h 30 à l’église de Le Chesne

le dimanche 13 mai à 11 h 00 à l’église d’Attigny

 

De « consacrer » qui signifie « rendre sacré », la consécration est l’acte rituel vouant un objet ou une personne à Dieu. L’Église présente à Dieu les objets ou les personnes qui, d’une manière exclusive, sont destinés au service divin ; mais c’est Dieu lui-même qui, par l’effusion de son Esprit, opère la consécration, dans les rites qu’il a institués ou qu’il a laissé l’Église organiser. On parle ainsi de la consécration des Évêques, des prêtres et des diacres, de la consécration des vierges, de la consécration des églises et des autels, de la consécration du saint chrême ; par contre, on parlera de la bénédiction d’un abbé, de la bénédiction du moine, de la bénédiction d’un calice, des cendres, des rameaux, de l’huile des malades et de l’huile des catéchumènes, etc.

La consécration par excellence reste celle qui change la substance du pain et du vin en la substance du corps et du sang de Jésus. Le moment de la « consécration » à la messe est celui où le prêtre prononce les paroles de l’institution eucharistique.

Source Liturgie Catholique

En France #NLQ

Prions le mois de Marie avec les enfants de Fatima du 30 avril au 1er mai 2018 – Hozana.org

Le résuméVous êtes invitez à venir prier avec les Saints enfants de Fatima durant ce mois de Mai, mois de Marie, 2018.

Prions le mois de Marie avec les enfants de Fatima sur Hozana

But de la communauté :

Pouvoir prendre un temps pour mieux connaître les saints enfants de Fatima, prier avec eux et la Très Sainte Vierge, demander leur intercession et mieux comprendre le mystère des apparitions. Elle aura également pour but de faire grandir notre foi.

La communauté (déroulement et principes) :

Durant les 31 jours du mois de Mai (du 1er au 31 Mai), vous recevrez chaque jour :

  • Une méditation sur les différentes apparitions et sur le message
  • Une prière

La réflexion et le recueillement sont au coeur de notre période de prière. Prendre le temps et accueillir pleinement tous les mérites et grâces reçus pour faire grandir notre foi et répandre la dévotion réparatrice au Coeur Immaculée de Marie.

Programme :

  • 1er Jour : Il faut prier. Prière persévérante, sans cesse renouvelée.
  • 2e jour : Je crois, j’espère, j’aime ! Pour lui je désire donc tous les biens et surtout l’état de grâce qui lui assure votre sainte amitié.
  • 3e Jour : La Réparation. Sa vertu est grande pour écarter ou faire cesser les fléaux que nous avons mérités.
  • 4e Jour : « Si vous ne devenez semblables à ces enfants… ». « Droit au but ! – Plutôt la mort que la souillure ! »
  • 5e Jour : Les Gloires de Marie. Comment redire les gloires de Marie ?
  • 6e Jour : L’humilité. « Voici la servante du Seigneur ! »

Mai : mois de Marie

Historique : On se souvient qu’au XIII° siècle, le roi de Castille, Alphonse X le Sage, avait déjà associé dans un de ses chants la beauté de Marie et le mois de mai ; au siècle suivant, le bienheureux dominicain Henri Suso avait, durant l’époque des fleurs, l’habitude de tresser des couronnes pour les offrir, au premier jour de mai, à la Vierge. En 1549, un bénédictin, Seidl, avait publié un livre intitulé « Le mois de mai spirituel », alors que saint Philippe Néri exhortait déjà les jeunes gens à manifester un culte particulier à Marie pendant le moi de mai où il réunissait les enfants autour de l’autel de la Sainte Vierge pour lui offrir, avec les fleurs du printemps.
Un peu plus tard, les jésuites recommandaient que, la veille du premier mai, dans chaque appartement, on dressât un autel à Marie, orné de fleurs et de lumières, devant quoi, chaque jour du mois, la famille se réunirait pour réciter quelques prières en l’honneur de la Sainte-Vierge avant de tirer au sort un billet qui indiquerait la vertu à pratiquer le lendemain (pour cela vous pouvez utiliser la liste des bonnes résolutions).
Cette dévotion mariale c’est perpétuée de part le monde jusqu’à aujourd’hui. Alors en ce mois de Mai, comme les enfants du moyen âge, offrons des fleurs et des prières à Marie !

M+A+I+Mois+de+M+A+R+I+E

 

Plus d’informations

Europe non francophone #NLQ

Fatima – Rencontre des évêques africains et européens

Réunis à Fatima du 12 au 15 avril 2018, les délégations des Evêques africains (SCEAM) et des Evêques européens (CCEE) ont abordé la question actuelle et importante du sens de la mondialisation pour l’Eglise et les Cultures en Europe et en Afrique. Voici les grandes lignes de la réflexion menée pendant ces quatre jours d’échanges.

L’Église catholique, étant universelle, riche de son expérience de deux mille ans et de son existence dans le monde entier, se présente comme un témoin et un expert du développement de la personne humaine et de toute l’humanité.

De l’ambivalence de la mondialisation

La mondialisation est un processus dynamique et polyvalent qui touche tous les domaines de la vie individuelle, familiale et sociale, y compris l’économie, la politique, la culture et la religion. Elle est ambivalente. D’une part, elle offre la solidarité entre les nations et les peuples ; elle peut servir la justice et la paix ; partager les richesses spirituelles et matérielles localement et dans le monde entier ; propager des idées et des valeurs nobles et constructives. D’autre part, la mondialisation, lorsqu’elle est tant marquée par le péché telle qu’elle se présente souvent aujourd’hui, tend à creuser un profond fossé entre riches et pauvres, entre puissants et faibles ; elle accroit la lutte pour le pouvoir, pour augmenter le profit et l’hédonisme ; elle détruit l’héritage de la grande culture, de la spiritualité et de la dignité humaine, alors qu’elle déclenche une déconstruction des fondements de l’existence comme étant un droit inconditionnel à la vie (avortement, euthanasie, eugénisme …). Dans certaines régions du monde, l’on observe qu’une certaine post-modernité irrationnelle conduit même à l’animalisation de l’humain et à l’humanisation de l’animal.

La multiplication des conflits armés et le drame des réfugiés et des migrants sont, eux aussi, des fruits amers de la mondialisation. L’Église appelle au respect de la création, de l’écologie humaine, de l’humanisme intégral, de l’homme créé à l’image et à la ressemblance de Dieu et doté d’une dignité intrinsèque.

De l’importance du culte pour l’homme

C’est ici que jaillit l’importance décisive du culte : le culte de Dieu a lieu dans la relation de l’homme avec le Début et la Fin de l’histoire et de l’univers dans sa totalité. C’est grâce à la relation avec Dieu que l’homme trouve le sens ultime de son voyage terrestre, un voyage qui devient ainsi un pèlerinage vers la Fin : ce n’est pas la dissolution mais l’Accomplissement et la Plénitude. C’est dans le culte que l’homme trouve – avec le sens – la direction morale, le chemin qui le conduit à mener une vie dans le Bien et donc une vie bonne. Sans l’attachement à Dieu, l’homme – et la culture qui en découle – reste prisonnier du temps, de l’immanence : la culture est exposée à ce qui est relatif, soumise à des changements continus.

De la menace des idéologies

Le but destructeur de certaines idéologies est évident : l’érotisation de la société, le pan-sexualisme et la théorie du genre menacent l’institution du mariage et de la famille. Le résultat est une société de plus en plus atomisée sans relations durables et qui condamne tout le monde à la solitude. La jeunesse est la première victime de ces propositions pernicieuses, mais c’est avec un grand espoir que nous nous tournons vers le prochain Synode. Ces idéologies pèsent lourdement sur leur vie future, qui devrait plutôt être fondée sur la fidélité et le respect entre les époux et tous les membres de la communauté familiale. Les aspects négatifs de la mondialisation exigent une vigilance active et courageuse des prêtres, des personnes consacrées, des laïcs, de tous les croyants et des personnes de bonne volonté.

Une tâche délicate est celle qui appartient aux évêques, en tant que pasteurs et successeurs des Apôtres. Les Evêques africains et européens ici-présents appellent de toute urgence à une action efficace en faveur des familles dans leur travail éducatif. Et dans cet accompagnement des familles, il est nécessaire de promouvoir aussi bien le contact personnel qu’un usage correct des moyens de communication. Sans oublier que la défense des pauvres, des malades, des marginalisés et des faibles, n’est pas optionnelle mais impérative.

 

Source CathoBel

NLQ #Sorties/Animations

Projection publique du film “M et le 3ème secret” à Toulouse (31) le 9 février 2018

Cette projection se fait avec l’accord du réalisateur et sera suivie d’un temps d’échange et de questions/réponses avec le père Hervé du Plessis.

La projection aura lieu dans la salle paroissiale du Christ Roi, 28 rue de l’Aude à Toulouse.

Vous pouvez acheter le DVD (édition spéciale du centenaire) ici, pour la somme de 18

Brèves #NLH

Un an d’actu – Cyril Brun, invité de Terre de mission, commente les grands moments catholiques de 2017

Afrique non francophone #NLH #NLQ

Phénomène solaire miraculeux à Benin City au Nigéria, 100 ans après le miracle de Fatima !

Un phénomène solaire miraculeux aurait eu lieu le 13 octobre 2017, à Benin City, au sud du Nigeria, à l’occasion de la Fête nationale de Notre Dame de Fatima. Le cas rappelle la « danse du soleil », qui a eu lieu exactement 100 ans plus tôt au Portugal.

Dans des vidéos visibles sur You Tube, la foule à Benin City observe un soleil qui occupe un diamètre beaucoup plus important que d’habitude et se met à clignoter. Les médias nigérians ont témoigné du phénomène. Il y avait environ 55 000 personnes présentes.

La Conférence des évêques catholiques du Nigeria (CBCN) a évoqué le phénomène, le 15 octobre, sur sa page Facebook. « Ce qui s’est passé il y a 100 ans à Fatima, au Portugal, s’est reproduit à Benin City le 13 octobre 2017. Quel grand miracle de notre Mère Marie, Notre Dame de Fatima…. », écrivent les évêques.

Les prélats nigérians ont vu ce signe comme un encouragement de Notre Dame de Fatima, alors qu’ils procédaient à une cérémonie de re-consécration du pays.

Le 13 octobre 1917, à Fatima, 70 000 personnes avaient assisté au miracle de la « danse du soleil » et vu l’astre tourner sur lui-même, lançant des faisceaux de lumière de différentes couleurs. Le phénomène avait duré une dizaine de minutes.

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
13 octobre 1917 à Fatima : le soleil danse devant 50.000 personnes