NLQ #Sorties/Animations

Soirée Fidesco – L’happy hour de la mission – au Mans (72) : samedi 24 mars 2018

La mission humanitaire vous interpelle ? Vous avez envie de connaître Fidesco et de passer une bonne soirée ? Venez plonger dans l’univers de la mission pour cette première Fidesco’nexion au Mans.

Fidesco une ONG catholique qui envoie des volontaires de solidarité international (VSI) au service de l’Eglise et des plus pauvres. Les volontaires partent pour un ou deux ans (césure d’étude possible) pour apporter une compétences professionnelle précise en réponse à un besoin identifié localement.
www.fidesco.fr


FIDESCO est une ONG catholique qui envoie des volontaires pour mettre leurs compétences professionnelles au service de projets de développement :
http://www.fidesco-international.org/

Bénévolats/Caritatifs #NLH #NLQ

Fidesco – aide humanitaire en famille

Soline, Marin et leur petit garçon, Gaspard, vont quitter Tours le 5 septembre et partir en mission avec Fidesco. Direction Bogota, en Colombie, où ils vivront 2 ans. Pourquoi ? Comment ? Voici leurs réponses…

D’où vous est venue l’idée de partir ?

D’une rencontre avec d’anciens volontaires et d’un “besoin d’autre chose”.

Partir, oui, mais dans quel but ?

Pour plusieurs raisons :

  • Sortir de nos divans ! Comme nous l’a demandé le Pape François.
  • Pour être au service de l’autre et aller à sa rencontre.
  • Pour vivre une expérience forte tous les trois et prendre un temps pour construire notre foyer.

Avec qui partir ?

Il existe différents organismes. Pourquoi avez-vous choisi Fidesco ? Le fait d’être une famille réduisait beaucoup le nombre d’O.N.G. que nous pouvions solliciter. Nous avons également eu plusieurs bons retours de personnes parties avec FIDESCO. Et puis, surtout, le hasard des rencontres, des échanges… qui nous font prendre conscience que, non, ce n’est pas du tout le bon moment ( !) mais, qu’en même temps… c’est maintenant qu’il faut se lancer !

Direction Bogota. Une ville lointaine, pas spécialement réputée. Cela ne vous inquiète pas ?…

A partir du moment ou nos mamans ne sont pas inquiètes, tout va bien !

Honnêtement, nous faisons entièrement confiance à l’expérience de FIDESCO pour nous envoyer dans des endroits adaptés à une vie de famille, aussi chamboulée soit elle. De plus, le suivi reste constant sur place ; nous ne sommes pas lâchés en pleine nature sans contact ni possibilités de rapatriement (Koh Lanta ne prenait pas les familles !).

Qu’allez-vous faire sur place ?

Soline : Je travaillerai au sein du Centro de Capacitacion San Pedro Poveda. Ce centre accueille des enfants en situation de handicap venant de deux zones de Ciudad Bolivar (un quartier défavorisé de Bogota). Mon rôle sera de prendre soin d’eux, mais également d’accompagner, de former et de sensibiliser les familles au handicap. J’irai également au domicile de personnes ne pouvant pas se déplacer avec les sœurs de la communauté St Vincent de Paul. Je prends la suite d’une volontaire également ergothérapeute qui rentre cet été après 2 ans de missions.

Marin : Durant cette mission, je travaillerai au sein d’un foyer d’accueil créé il y a près de 30 ans pour répondre aux besoins des personnes âgées ayant de faibles ressources (et n’ayant plus de famille ou sans capacité de les prendre en charge), et serai chargé du développement de la communication de la fondation, et de l’organisation d’événements culturels pour collecter des fonds.

“Gaspard” : Je serai en charge de l’animation et de la répartition des doudous au sein d’une crèche locale et je préparerai également une grande fête pour mes 2 ans en novembre.

Est-ce une mission que vous avez “co-élaborée” avec Fidesco afin de tenir compte de votre profil ?

Nous avons eu un an de préparation avec FIDESCO :

  • 1 journée de découverte en octobre,
  • 5 jours de discernement en février,
  • 2 jours de préparation au départ en mai
  • 1 semaine d’envoi en août.

Nous avons eu un entretien en couple lors de la journée découverte pour présenter nos profils et nos motivations. Ensuite, nous avons eu un nouvel entretien en février, chacun de notre côté, pour mieux comprendre nos compétences (professionnelles et personnelles), nos contraintes (familiales, de santé, inquiétudes…). Suite à cette session, nous avons choisi de lâcher prise, de faire confiance, et avons donné notre “OUI” à FIDESCO. A partir de là, les membres de l’équipe ont pris un temps pour trouver une mission adaptée aux 75 volontaires de la promo 2017. C’est en mai que nous avons appris notre destination : “Soline, Marin nous vous proposons de partir à Bogota en tant qu’ergothérapeute et chargé de communication”.

Nos deux missions correspondent exactement à nos compétences professionnelles, mais ça n’est pas toujours le cas. Nous sommes appelés à une mission et ne la choisissons donc pas. En ce qui nous concerne, Soline aurait peut-être aimé tester ses compétences dans un autre milieu, mais le fait de travailler dans un pays étranger va forcément changer ses habitudes et sera de toute façon très enrichissant.

Durant ces deux années, partagerez-vous ce que vous allez vivre ?

A l’origine, nous avions le projet de couper un peu nos portables ultra connectés pour développer nos échanges et la rencontre… or nous nous retrouvons dans une capitale de 9 millions d’habitants avec eau courante, électricité et, bien évidement, internet. Cela va donc probablement changer nos plans.

Ceci dit, nous allons régulièrement envoyer des mails à nos proches, et si vous souhaitez faire partis de notre listing, envoyez nous un mail à : perrincastel@gmail.com

Vous pouvez également soutenir notre projet via notre lien internet : https://goo.gl/9g9J4O

L’heure du départ a sonné, mais avez-vous déjà songé à votre retour ?

Oh que oui ! Déjà de nombreux projets : restaurer une maison ancienne, peut-être agrandir notre famille et bien sûr rester en lien avec FIDESCO pour témoigner au maximum de notre expérience !

Qu’attendez-vous, enfin, de ce séjour, de cette mission, à la fois d’un point de vue humain, spirituel  et peut-être professionnel et familial ?…

En plus de créer une base solide pour notre foyer, nous ressentons le besoin d’une vie de foi et n’avons pas encore réussi à trouver notre équilibre. En mission, elle sera un pilier fort de notre quotidien et permettra ce cheminement que nous cherchons.

BV

A Noter :

En 2016, 187 volontaires Fidesco étaient sur le terrain.

Il est possible de partir avec Fidesco quels que soient sa formation professionnelle et son niveau d’études. Les prochaines rencontres Fidesco, pour découvrir, s’informer, postuler… auront lieu le 27 septembre, le 20 octobre et le 11 novembre 2017.

CONTACT :

Tél. 01 58 10 74 22

Courriel : contact@fidesco.fr

En France #NLQ

Ces KTO qui s’engagent – Messe d’envoi des 70 volontaires de Fidesco

Samedi matin, au cours de la messe de 11h, 70 volontaires seront envoyés en mission par FIDESCO (ONG de solidarité internationale fondée par la communauté de l’Emmanuel). Ils partent pour 2 ans de mission dans des pays du sud pour mettre leurs compétences au service de projets portés par les Eglises locales, et pour être témoins du Christ au cœur de leur travail et de leur vie quotidienne. La générosité de ces jeunes et de ces couples est magnifique et très stimulante : ils réveillent en chacun de nous ce goût pour la rencontre des personnes différentes et cet appel à être missionnaire là où nous sommes. Le Père Daniel Ange, fondateur de Jeunesse Lumière, présidera cette messe d’envoi et enverra ces jeunes en mission dans 28 pays.

A voir sur KTO, en partenariat avec la Communauté de l’Emmanuel et FIDESCO.  à revoir ensuite sur cette page

En France #NLQ

Ces KTO qui s’engagent : à Cambrai, prière d’envoi en mission pour Marine et Mélanie et pour la famille Flipo

Lors de la messe du samedi 17 juin à la paroisse St Géry de Cambrai, a eu lieu l’envoi en mission de Marine et Mélanie qui vont partir un an en mission au Togo au service de Soeur Marie Stella ainsi que de la famille Flipo qui va partir deux ans en mission au Cameroun avec la Fidesco.

Mélanie et Marine sont respectivement professeur de mathématiques et infirmières. Il y a deux ans, elles ont découvert l’orphelinat créé par soeur Marie Stella au Togo, qui recueille des enfants atteints du SIDA. Après deux courtes missions d’aide au soutien scolaire et de vie avec les enfants, elles ont ressenti l’appel à donner davantage, et peu à peu le projet de partir une année complète s’est fait jour. Marine travaillera dans l’hôpital de soins palliatifs, tout nouvellement construit, et qui accueille des enfants et des adultes. Mélanie participera au soutien scolaire, donnera des cours de français et travaillera à la bibliothèque.

Leur projet a touché des élèves de 6°, qui se sont mobilisés et ont mené différentes actions pour pouvoir, à leur mesure, participer et soutenir financièrement cette mission.

La famille Flipo a quant à elle découvert l’ONG Fidesco lors d’une session d’été à Paray-le-Monial. Après quelques mois de discernement et de formation, ils s’apprêtent à décoller pour deux ans au Cameroun avec leurs trois enfants. Axelle est infirmière et travaillera dans un hôpital local à la prise en charge de patients atteints du VIH. Ingénieur, Romain mettra ses compétences au service d’un partenaire local, le COE, qui a ouvert une école et centre de formation professionnelle (cours d’informatique, tâches de gestion et logistique).

Après une courte présentation de leurs projets respectifs, le père François a prié pour eux :

“Frères et sœurs, en participant aujourd’hui à cette célébration, vous renouvelez ce qui se passait dans l’Eglise primitive lorsqu’elle envoyait avec joie quelques-uns de ses fils chez des peuples diverses pour qu’ils soient encouragés dans leur foi par leurs frères, soit pour venir en aide à ceux qui ne connaissaient pas encore le Christ. L’envoi en mission de ces frères et soeurs dans divers pays à cause des besoins de l’Eglise rend plus intimes les liens de notre communion avec ces Eglises particulières, une union qui se manifeste déjà maintenant dans notre prière. (…)

Nous t’en prions Seigneur, regarde tes serviteurs que nous envoyons munis du signe de la Croix comme messagers de salut et de paix. Que ta main Seigneur dirige leurs pas, que la puissance de ta grâce fortifie leur cœur. Que dans leurs paroles raisonne la voix du Christ pour que ceux qui les écouteront soient attirés par l’évangile. Répands Seigneur en leur cœur ton Esprit Saint pour qu’ils se fassent tout à tous et qu’ils attirent vers Toi, Père, une multitude.”

En France #NLH #NLQ

Ces KTO qui s’engagent – Blandine s’apprête à s’envoler pour le Brésil

Infocatho continue sa série de l’été “ces kto qui s’engagent” et est allé à la rencontre de Blandine, qui vous présente aujourd’hui le cheminement qui lui a permis de répondre à l’appel particulier de se mettre au service de jeunes filles-mères au Brésil, avec l’association Fidesco.

 

“Le Seigneur n’appelle pas les personnes qualifiées, mais Il qualifie les personnes qu’Il appelle !”

 

Blandine, présentez-nous votre projet.

Après treize ans d’enseignement auprès d’élèves de CM2 et de CP parisiens, j’ai choisi de me mettre en disponibilité humaine et professionnelle pour devenir coordinatrice de projet social. Il s’agit pour moi de répondre à cet appel en développant un maximum de compétences au service du projet de Sonho de mae (Rêve de maman !). Sonho de mae est un lieu d’écoute et d’accompagnement pour éviter la marginalisation ; c’est un lieu d’aide pour que les filles-mères assument leur responsabilité, par la participation à des formations et par la réalisation du trousseau de l’enfant.

Comment peu à peu cet appel a-t-il grandi en vous ?

Mes engagements fraternels et spirituels à travers le scoutisme, l’hospitalité de Lourdes, mes années à Foi et Lumière, mes participations aux JMJ … n’ont fait qu’accroître le désir de poser un regard particulier et aimant sur le plus petit, le plus fragile, la personne exclue ou blessée. Vaste programme, plus facile à évoquer qu’à réaliser 😊, mais pourquoi ne pas essayer !

En avril dernier, un voyage au Rwanda m’a permis de découvrir quelques missions Fidesco auprès des enfants de la rue au CECYDAR à Kigali, dans des écoles et un dispensaire, à Butare. De nombreux échanges enrichissants avec les volontaires, les correspondants pays et certains partenaires m’ont fait prendre conscience de l’importance et de la beauté de ces missions.

La simplicité et la joie de vivre, la sincérité et la charité, le partage, l’amitié et les émotions vécues lors des JMJ de Cracovie sur le campus Misericordiae avec L’Arche and Co invitaient à avoir le courage d’aller à contre-courant ; puis, il y a eu la demande du Pape François à quitter son canapé (le mien est rouge !) ; tout cela a fait écho à cette idée qui mûrissait déjà depuis un certain temps.

L’appel a donc grandi progressivement… Mais y a-t-il un déclic, un élément déclencheur ?

Ce fut un mail… un simple mail comme vous en recevez de nombreux…un mail rempli d’amitié qui vous invite simplement à vous lancer dans le discernement avec un : « pourquoi n’irais-tu pas à la journée de découverte ? » C’est vrai, pourquoi pas ? Et me voilà lancée dans l’aventure ! Une aventure qui n’applique aucun principe de notre société occidentale, ni la rentabilité, ni l’efficacité, ni la rapidité, mais qui permet simplement d’être et de prendre le temps de dire à CHACUN qu’il est digne d’être regardé, d’être aimé et « qu’il est plus beau que ce qu’il n’ose le croire » !

Je pars donc avec Fidesco qui, après une année de formation, m’envoie en mission pour deux ans. Fidesco a été fondée en 1981 et envoie des volontaires formés et compétents dans les pays en développement : 150 volontaires agissent aujourd’hui dans 24 pays dans le monde. Ils travaillent auprès des populations locales en partageant avec elles leur savoir-faire en éducation, agronomie, médecine, mécanique, enseignement, gestion… Sur place le volontaire reçoit une indemnité qui permet de vivre dans des conditions proches de celles des gens du pays. Des conditions modestes, mais justes.

Pouvons-nous nous associer à votre mission ?

Bien sûr ! Vous pouvez vivre cette aventure avec moi !  Comment ? En parrainant ces deux ans de mission.

– C’est très simple : soutenez Fidesco par un don par prélèvement de 15 € par mois (ou l’équivalent en seul don) et vous recevrez chaque trimestre mes rapports de mission. Vous pouvez souhaiter aussi plus simplement faire un don du montant de votre choix. Sachez qu’il n’y a pas de petit don et que votre aide est irremplaçable ! Si vous êtes imposable, notez que votre don mensuel de 15€ ne vous coûtera que 5,10€ (cf bulletin de soutien ci-joint à retourner à Fidesco). Pour soutenir ma mission directement sur internet : https://goo.gl/r8paso

– Priez pour moi mais aussi pour toutes ces jeunes filles et leurs enfants que je serai amenée à rencontrer !

 

Fidesco prend en charge les coûts de ma mission : formation avant le départ, billets d’avion, assurances, suivi administratif, indemnité de subsistance sur place … Une partie de ce budget est financée par le ministère des Affaires étrangères mais pour le reste (80 %) Fidesco vit de dons. Sans vous, Fidesco ne peut envoyer de volontaires. Sans vous, Fidesco ne peut pas répondre à l’appel des Eglises locales et de leurs évêques qui nous demandent notre aide.

Merci Blandine, bon vent… et comptez sur nos prières !

 

Bénévolats/Caritatifs #NLQ

Lyon – Vous souhaitez partir en mission ? Les apéro du Cap’Mission vous accompagnent

Un apéro pour découvrir toutes les informations nécessaires sur les missions de solidarité, courtes et longues durées, à l’international : pourquoi ? comment ? avec qui ? Témoignages d’anciens volontaires, échanges, convivialité …

Encore 2 dates à retenir : 4 avril et 13 juin

Le 4 avril, Mgr Gobilliard viendra nous parler de son expérience de mission à Madagascar.

RVS au 6 avenue Adolphe Max – Lyon 5e (métro Vieux Lyon, ligne D) – 19h30 à 21h

Contact : Claire Sennès -04 78 81 47 88