Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Ateliers CycloShow pour les filles les 30 novembre 2019, 21 mars & 30 mai 2020 à Avignon (84)

’Association Cycloshow XY France propose aux parents et à leurs enfants (pré-ados et ados) des ateliers d’Education Affective, Relationnelle et Sexuelle (EARS). Ces ateliers d’une journée sont axés sur l’anatomie, le cycle féminin et la grossesse, ainsi que les changements de la puberté.

Apprendre à connaître son corps, apprivoiser les changements de la puberté, découvrir la puissance de vie qui est en chacun… autant d’éléments qui permettent à l’enfant / au jeune de se sentir valorisé, de prendre soin de lui et de grandir dans le respect de l’autre.

L’atelier CycloShow est destiné aux filles de 10 à 14 ans, accompagnées de leur mère.

Tous ces ateliers se déclinent en milieu scolaire.

Pour 2019-2020 :
Cycloshow (filles) samedi 30 novembre 2019
lien d’inscription > https://cycloshow-xy.fr/ateliers/42156/

Cycloshow (filles) samedi 21 mars 2020
lien d’inscription > https://cycloshow-xy.fr/ateliers/42161/

Cycloshow (filles) samedi 30 mai 2020
lien d’inscription > https://cycloshow-xy.fr/ateliers/42163/

Annonces #NLH #NLQ #Récollections/Retraites

Lève-toi ma bien aimée et viens ! Week-end de discernement pour les vocations les 11 & 12 mai 2019 à Annecy (74)

Ce Week-end existe depuis 3 ans à la demande de filles qui souhaitaient trouver un lieu d’Eglise pour partager en toute confiance leurs questions sur la vocation et recevoir des pistes pour discerner librement : comment savoir où Jésus m’appelle ? Et s’il m’appelait à être toute à Lui ? Qu’est ce que la vie consacrée ?

du 11/05/2019 à 10h00 au 12/05/2019 à 16h00
Annecy Maison du diocèse, entrée parking Chemin de Proupeine
(4 Avenue de la Visitation, 74000 Annecy)

Un espace de liberté et des moyens pour discerner : enseignements, accompagnement, prière, partage…
En présence de Mgr Roland, Mgr Boivineau, et d’une équipe de prêtres, religieuses, laïques et vierges consacrées.

Témoignages de  participantes

“Le premier pas est toujours difficile à faire, mais lorsqu’on l’a fait, le Seigneur nous fait avancer bien plus et nous donne énormément”.

“Je me suis inscrite quelques jours avant, alors que je ne pensais même pas y aller, mais Dieu m’attendait à ce weekend.  L’accueil était très chaleureux, et je me suis directement sentie à ma place malgré la peur que ce weekend ne soit pas fait pour moi.”

“Je me demandais régulièrement comment aimer et servir Dieu. Après avoir mis de côté les questions véritables, j’ai décidé de me donner les moyens de répondre à la question qui revenait quand je lui laissais la place : Dieu m’appelle-t-il a Lui donner ma vie ? J’ai franchi le pas, je me suis inscrite au weekend, et je ne regrette pas !”

“La chose la plus importante que je retiendrais de ce week-end est une grande joie et une grande paix intérieure et surtout que le Seigneur est avec nous quel que soit le chemin de vie que l’on choisit.”

“C’est un moment très fort de se retrouver avec d’autres filles qui discernent aussi leur vocation. Non, je ne suis pas folle et je ne suis pas seule à vivre cet appel si puissant.”

‘Moments seule ou en groupe, formation, adoration, partage, tous les ingrédients sont là pour un cœur à cœur avec Celui qui nous aime. À ceci s’ajoute la présence aimante, bienveillante et en même temps discrète d’une équipe de sœurs de communautés et de charismes différents, de prêtres, d’évêques et de mamans. Que demander de plus ?’

Informations utiles

Lieu :  Maison du Diocèse, Chemin de Proupeine, 74 000 Annecy
Possibilité d’arriver la veille au soir –  Participation libre aux frais de séjour
Draps et serviette de bain fournis sur place
Contact :  06 84 52 90 48 –  we.fillevocation@gmail.com

Comment s’inscrire ?

►Etape 1 : remplis le formulaire de renseignement en ligne  ici

►Etape 2 : Une personne de l’équipe te contactera pour confirmer ton inscription

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Cycloshow XY à Gap « Mon corps, un trésor pour la vie » le 4 mai 2019 à Gap (05)

Apprendre la beauté du corps, se comprendre en confiance, respecter ses pudeurs, expliquer les changements, partager une expérience parent-ado, soulager des tabous… Profitez de cette chance à Gap, le 4 mai.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 L’association  propose aux parents et à leurs enfants (pré-ados et ados) des ateliers d’Education Affective, Relationnelle et Sexuelle (EARS). Ces ateliers d’une journée sont axés sur l’anatomie, le cycle féminin et la grossesse, ainsi que les changements de la puberté.

Pourquoi ?

Apprendre à connaitre son corps, apprivoiser les changements de la puberté, découvrir la puissance de vie qui est en chacun…. autant d’éléments qui permettent à l’enfant / au jeune de se sentir valorisé, de prendre soin de lui et de grandir dans le respect de l’autre.

L’atelier CycloShow, pour qui ?

  • pour les filles de 10 à 14 ans, accompagnées de leur mère, dispensée par une formatrice suivent le parcours Cycloshow, pour les 14-18 ans, l’atelier Cycle en scène
  • pour les garçons de 11 à 14 ans suivent l’atelier MissionXY avec leur père, avec un formateur.

Tous ces ateliers se déclinent en milieu scolaire.

C’est quand ? 

A Gap, samedi 4 mai
Inscription pour l’atelier Cycloshow

Inscription pour l’atelier Mission XY
et renseignements au 06 72 12 30 86 ou  sur https://cycloshow-xy.fr

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Atelier Parents-enfants CycloShow-XY le 8 décembre 2018 et les 30 & 31 mars 2019 à Annemasse (74)

CycloShow-XY France, ce sont une soixantaine d’hommes et de femmes passionnés par l’éducation affective, relationnelle et sexuelle des jeunes.

 

Ces ateliers ont pour but d’apprendre à connaître son corps, apprivoiser les changements de la puberté, découvrir la puissance de vie qui est en chacun… autant d’éléments qui permettent à l’enfant / au jeune de se sentir valorisé, de prendre soin de lui et de grandir dans le respect de l’autre. Les ateliers  durent une journée ; ils sont axés sur l’anatomie, le cycle féminin et la grossesse, ainsi que les changements de la puberté.

Ateliers Parents-Enfants 10 à 13 ans

Comment se passe un atelier ?

L’objectif de cette journée est de permettre aux jeunes filles de mieux se connaître (qu’elles aient fait l’atelier CycloShow ou non) et de réfléchir à ce qu’est une relation amoureuse. Le matin, grâce à la représentation imagée et symbolique de la scène de la vie du Cycloshow, les jeunes filles prennent pleinement conscience de ce qui passe dans leur corps à chaque cycle et de ce qui se joue lors d’une grossesse. L’après-midi, un temps d’échange autour des relations affectives et sexuelles est proposé, dans le respect et l’écoute des jeunes filles. Sont abordés notamment : l’estime de soi, le sens du mot amour, les relations garçons/filles, la relation sexuelle, les méthodes naturelles et la contraception…

Il s’agit dans cette seconde partie de réfléchir sur sa vie affective, sur les enjeux à venir et ainsi de développer son sens critique, pour être en mesure de faire, un jour, des choix en connaissance de cause.

* L’aspect financier ne doit pas être un obstacle à votre participation

Annemasse : Cycloshow 30 mars 2019 – inscription

Annemasse : Mission XY : 31 mars 2019 – inscription

 

Ateliers Parents-Enfants Filles 14 à 17 ans

Comment se passe un atelier ?

L’objectif de cette journée est de permettre aux jeunes filles de mieux se connaître (qu’elles aient fait l’atelier CycloShow ou non) et de réfléchir à ce qu’est une relation amoureuse. Le matin, grâce à la représentation imagée et symbolique de la scène de la vie du Cycloshow, les jeunes filles prennent pleinement conscience de ce qui passe dans leur corps à chaque cycle et de ce qui se joue lors d’une grossesse. L’après-midi, un temps d’échange autour des relations affectives et sexuelles est proposé, dans le respect et l’écoute des jeunes filles.

Sont abordés notamment : l’estime de soi, le sens du mot amour, les relations garçons/filles, la relation sexuelle, les méthodes naturelles et la contraception… Il s’agit dans cette seconde partie de réfléchir sur sa vie affective, sur les enjeux à venir et ainsi de développer son sens critique, pour être en mesure de faire, un jour, des choix en connaissance de cause.

* L’aspect financier ne doit pas être un obstacle à votre participation

►Annemasse 8 décembre – inscription

 

Plus d’informations sur cet événement…

Annonces #NLQ #Récollections/Retraites

Week-end “Fiat” de fondation spirituelle pour jeunes filles les 26 & 27 janvier 2019 à Urt (64)

Le Service diocésain de la Pastorale des Jeunes et des Vocations propose aux jeunes filles (collégiennes et lycéennes) une retraite de fondation spirituelle, d’adoration et d’enseignements, qui aura lieu les samedi 26 et dimanche 27 janvier 2019 (contrairement à ce qui est écrit sur l’affiche) à l’abbaye de Belloc (Urt).
Renseignements et inscriptions :
Soeur Solange 04 82 53 83 99

NLH #Tribunes et entretiens

Lettre aux garçons avant indifférenciation

Dans la droite ligne de notre édito « cachez ces hommes que nous ne saurions voir » et de la lettre “sur la Brèche” de l’évêque de Phoenix, mais de façon plus polémiste, nous publions cette tribune, saillante d’actualité. (qui n’engage que son auteur … et les autres)

Avec Noël qui approche, les grandes centrales commerciales multiplient les initiatives afin de promouvoir l’indifférenciation des sexes : plus question pour certaines enseignes (Système U, Jouet Club…) de mettre en avant des garçons jouant aux camions et aux chevaliers et des petites filles jouant à la dinette ou aux poupées princesses.

Des initiatives dont se félicitent les féministes et les partisans de la destruction des repères élémentaires qui conduisent pourtant à une société équilibrée. « Les jouets non sexués finiront par prouver que filles et garçons ne sont pas si différents. » écrivait déjà, en 2012, la journaliste Hanna Rosin, pour Slate.

En réalité, ces initiatives sont essentiellement pilotées non pas pour « libérer » les petites filles (si ce n’est en réalité lui donner la possibilité de se retrouver plus tard, comme les hommes, à vendre son CV à un patron plus ou moins bien intentionné), mais bien contre la construction naturelle des garçons. «  9 idées de jeu pour aider les garçons à sortir des stéréotypes de virilité et de refoulement de leurs émotions » peut-on lire sur le site Apprendre à éduquer.

Ainsi, il faudrait absolument fabriquer des garçons dénués de toute virilité, de toute envie de se battre, de toute agressivité. Et à l’inverse, créer chez les jeunes filles un sentiment permanent de revanche à prendre sur les garçons, donc d’agressivité mal placée.

Le garçon, l’homme, ne doit plus se rêver guerrier, soldat, cow boy, chevalier, pirate, aventurier. Ou plutôt le petit garçon Européen bien entendu puisque les idéologues (blancs) de la destruction de l’identité sexuelle ne raisonnent que par leur petit prisme obtu et ultra minoritaire dans le monde.

Et cela bien que nous ne pesions rien face aux milliards d’individus qui continuent et continueront à se reproduire, à éduquer, et à grandir selon les lois naturelles. Sans se soucier de quelques apprentis Frankenstein qui ne tiendraient pas longtemps en place dans la plupart des pays du globe …

Le résultat, non pas uniquement de ces campagnes infamantes sur le prétendu « sexime des jouets » , mais d’une éducation tendant vers l’indifférenciation des sexes, on le retrouve déjà dans les cours de récréation et dans la rue ; des jeunes hommes de plus en plus féminisés (les fameux « plumeaux ») qui ressemblent de moins en moins à des hommes, des personnels enseignants et éducatifs qui sanctionnent lourdement les bagarres, les défis entre gamins dans les cours de récréation, des parents d’élèves qui expliquent à leurs enfants qu’en cas d’agression, il faut aller se plaindre plutôt que d’apprendre à se défendre …

L’homme (et particulièrement l’homme blanc) ne doit plus être un protecteur pour la femme, il doit refouler son instinct animal au plus profond de lui, tel est le message quotidiennement répandu, de manière subliminale ou non.

Mais jouer à la poupée n’arrête pas (et n’arrêtera pas) les balles. Ces jeunes garçons à qui, aujourd’hui, on veut enlever le droit d’être des chevaliers servants, des pirates, des soldats, ne seront pas demain ou dans vingt ans, des guerriers et des individus capables de faire face aux grandes menaces qui pèseront sur eux durant ce 21ème siècle.

Ces hommes à qui on explique durant leur enfance et leur adolescence qu’il ne faut pas répondre si on les agresse (et qu’on risque même la prison, plus tard, à l’âge adulte, si la situation se produit), que les armes à feu sont des objets diaboliques, qu’ils doivent refouler leur virilité, qu’ils doivent s’identifier à Magloire ou à Hanouna plutôt qu’à Rambo ou à Attila, alors ces hommes ne pourront pas répondre lorsque des islamistes formés et déterminés mettront à feu et à sang leurs villes.

Lorsque des barbares viendront s’emparer de leurs terres et de leurs femmes (qu’ils voient eux toujours comme des femmes, fragiles et pour le coup sans protecteur).

On en voit déjà les prémices, lors de ces agressions dans les transports en commun, où tout le monde baisse les yeux, se renie, se montre incapable de dompter une peur tout à fait normale par ailleurs.

En cas d’attentat, ces individus indifférenciés se contenteront de mettre qu’ils sont « en lieu sûr » via leur smartphone, après avoir, pour fuir, écrasé les cadavres ensanglantés jonchant les routes.

Ils auront en effet suivi à la lettre les conseils de gouvernants qui expliquent que pour sa sécurité, il faut fuir ! Incapables de comprendre ce qui leur arrive, incapable de penser que durant des siècles, leurs ainés agissaient différemment pour le bien commun.

Vu comme cela, on se rend compte à quel point vouloir que les garçons jouent à la poupée et fassent le ménage n’est pas aussi anodin que cela en a l’air.

Apprendre à son fils à jouer à la poupée ou à la dinette aujourd’hui, lui expliquer que c’est normal de s’habiller en rose (et pourquoi pas mettre du rouge à lèvres ?) cela revient simplement à lui donner une capsule de cyanure à consommer plus tard .

Car il y a de par le monde, des masses d’individus, qui n’ont ni envie de jouer à la poupée avec nos filles, ni envie de jouer aux billes avec nos garçons. De la conquête dans l’histoire du monde …

Qu’on rassure ceux des nôtres à qui l’on a désappris la souffrance, avec le cyanure, ils n’auront pas le temps de se rendre compte qu’ils sont morts. Merci papa, merci maman, merci les féministes, merci Marlène, et tous(t.e.s.L.G.B.T.I.I.I inclusivité oblige c’est ça ?..) les autres !

Espérons que tout cela ne soit qu’un cauchemar et que les garçons de Bretagne, de France et d’Europe se réveillent enfin !

Julien Dir

 

Source Breizh-info

 

NLQ #Récollections/Retraites

Récollection de Carême des Salésiennes à l’abbaye de Belloc (64) le 24 mars 2018

Toutes les femmes intéressées peuvent s’inscrire à la récollection de carême de l’Association des Filles de Saint-François de Sales du Pays basque, qui se déroulera le samedi 24 mars, de 9h30 à 16h, à l’abbaye Notre-Dame de Belloc, sur le thème : “Être disciples missionnaires”, avec Monsieur l’abbé Jean-Pierre Etcheverry.
Cette journée de prière, de réflexion et de partage sera l’occasion de préciser et clarifier ce que représente la Mission et comment nous pouvons être appelés à vivre cette condition de “disciples missionnaires” dans l’état de vie qui est le nôtre.

Programme :

Accueil et prière à 9h45 ; enseignement de 10h à 11h15 ; Eucharistie à 11h15 ; Repas (apporté par chacune) ; 14h : prière ; 14h15 : partage ; 15h30 : fin de la rencontre.
Renseignements ou inscriptions : 05 59 29 63 03 ou alxatea@orange.fr

 

Conférences/Formations #NLQ

Atelier Cycloshow à Amiens (80) le 3 février 2018

Atelier mère/fille d’éducation affective, relationnelle et sexuelle.
En savoir plus

 

Public : jeunes filles accompagnées de leur maman

 

Samedi 3 février 2018
10h00-16h30

 

Maison diocésaine Saint-François de Sales
384, rue Saint-Fuscien
Amiens

 

Pique-nique sur place

Inscription obligatoire
Contact : Claire Leconte
06.73.95.20.02
famleconte@neuf.fr

En France #NLH #NLQ

Ateliers Cycloshow XY dans le diocèse de Toulouse (31)

L’association CycloShow-XY propose aux parents et à leurs enfants (pré-ados et ados) des ateliers d’Éducation Affective, Relationnelle et Sexuelle (EARS).

Ces ateliers d’une journée sont axés sur l’anatomie, le cycle féminin et la grossesse, ainsi que les changements de la puberté. Apprendre à connaitre son corps, apprivoiser les changements de la puberté, découvrir la puissance de vie qui est en chacun…. autant d’éléments qui permettent à l’enfant / au jeune de se sentir valorisé, de prendre soin de lui et de grandir dans le respect de l’autre.

L’atelier CycloShow est destiné aux filles de 10 à 14 ans, accompagnées de leur mère (ou marraine). Les garçons de 11 à 14 ans suivent l’atelier MissionXY avec leur père (ou parrain). Tous ces ateliers se déclinent en milieu scolaire.

Flyer avec les dates

 

https://cycloshow-xy.fr/

NLH #NLQ #Récollections/Retraites

Week-end « Lève-toi ma bien-aimée et viens ! » à Annecy (74) les 7 et 8 avril

Week-end interdiocésain pour les filles de 18 à 30 ans, à Annecy. Comment discerner sa vocation ? Et si Jésus t’appelait aux sommets de la vie consacrée ? Au programme : ateliers, partages, relecture, prière, convivialité… Un espace de liberté et des moyens pour discerner.

Avec Mgr de Kerimel et Mgr Boivineau

du samedi 10h au dimanche 16h (possibilité d’arriver le vendredi à 19h)
participation aux frais libre

contact – 0626146672 – we.fillevocation@gmail.com

Au programme : ateliers, partages, relecture, prière, convivialité