Conférences/Formations #NLQ

Conférence sur le thème de la laïcité le 22 mai 2018 à Metz (57)

La laïcité est aujourd’hui au cœur de nombreux débats. Faut-il autoriser les menus de substitution à la cantine ? Faut-il interdire les crèches de Noël dans l’espace public ? Quelle place accorde-t-on à la religion dans notre société ? Comment respecter la liberté religieuse de chaque Français ?

La France se définit comme neutre face aux différents cultes. Est-ce bien cela la laïcité ? Afin de nous éclairer sur le sujet, Marc Guidoni, juriste, formateur et dirigeant associatif, donnera une conférence sur le thème : « La laïcité fait-elle de l’État un ennemi des religions ? ».
Organisée par le Service diocésain pour l’évangélisation des jeunes et l’association Frat’57, cette rencontre se tiendra le mardi 22 mai prochain, à 20h30, au Grand Séminaire de Lorraine, 2 avenue Jean XXIII, 57000 Metz (salle Saint-Jean Baptiste).

Marc Guidoni anime régulièrement des formations en direction d’élus et de fonctionnaires territoriaux, notamment sur des questions liées à la laïcité.

L’entrée à cette conférence qui s’adresse à tout public, croyant et non-croyant, sera libre. N’hésitez donc à participer à cette rencontre !

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Pèlerinage National de Vivières (02) en l’honneur de sainte Clotilde le 17 juin 2018

Depuis 1947 a lieu chaque année en juin un pèlerinage national en l’honneur de sainte Clotilde. Il est venu s’ajouter à la fête locale de sainte Clotilde (3 juin) célébrée depuis des siècles dans la paroisse de Vivières. Le pèlerinage national de Vivières (dans l’Aisne) est organisé et animé spirituellement par la Confrérie sainte Clotilde.

La France et la Chrétienté ont besoin de nos prières et de l’intercession de sainte Clotilde. Soyons donc nombreux à nous rendre ce dimanche 17 juin 2018 à Vivières, derrière les bannières de la Confrérie sainte Clotilde et celles du Centre Charlier, soutien fidèle et apprécié du pèlerinage depuis plus de 25 ans.

Programme

  • 11 h : Messe grégorienne célébrée par M. l’abbé Dominique PILLET, prêtre de l’Institut du
    Bon Pasteur, professeur au séminaire Saint Vincent de Paul à Courtalin
    Repas tiré du sac en forêt
  • 14h30 : Conférence en l’église de Vivières : “Histoire des reliques de sainte Clotilde” par Francis DALLAIS, historien
  • 15h30 : Vêpres chantées
    Procession des reliques de sainte Clotilde dans la vallée jusqu’à l’oratoire Sainte Clotilde (près de la source)
  • Salut du Saint-Sacrement en l’église de Vivières

Pour se rendre a Vivières :

  • En voiture particulière : sortie de Paris Porte de la Villette Nationale 2 – Le Bourget – direction Soissons. A Villers-Cotterêts prendre a gauche dans la déviation la route de Vivières, ou par l’autoroute A1, sortie Soissons et suivre la direction Soissons.
  • Depuis Paris, un car est réservé pour le voyage : départ du car à 9h
    Lieu de départ et de retour : Gare de l’Est (a droite quand on est face a la gare, angle de la rue du Faubourg saint Martin et de l’avenue de Verdun).

Veuillez vous inscrire auprès de Pierre Maire. Tel. 06 80 72 72 77 ou
01 60 77 19 51 mail : mairep@gmx.fr ou maire.pierre@numericable.com
adresse : Pierre MAIRE 85, rue Petit 75019 PARIS. Une participation
de 25 euros est demandée. Le règlement se fait par chèque bancaire ou en espèces dans l’autocar.

En France #NLQ

Journée du clocher 2018 le 21 mai en France

Le CECH, Conservatoire Européen des Cloches et Horloges d’édifices, est une association loi 1901 fondée en 1997, ayant pour but de concourir à la préservation et à la mise en valeur du patrimoine campanaire et des horloges d’édifices. Le CECH s’est fixé quatre objectifs :

  • Sensibiliser l’opinion publique, les propriétaires et les défenseurs du patrimoine horloger et de l’art campanaire ;
  • Inventorier les horloges, les cadrans, les cloches associées ;
  • Sauvegarder ce patrimoine ;
  • Soutenir des projets de restauration

Définitions des matériels concernés :

  • Horloge d’édifice : tout mécanisme dont la régulation est mécanique quelle que soit l’énergie utilisée (poids, ressort, électricité …), installé dans un édifice ou qui l’aurait été ;
  • Cadran : tout cadran étant ou ayant été associé à une horloge d’édifice ;
  • Cloche : toute cloche étant ou ayant été associée à une horloge d’édifice.

Ensemble campanaire : comprenant le mécanisme, le cadran, la ou les cloches, le beffroi.

 

Pour la quatrième année consécutive, le Conservatoire Européen des Cloches et Horloges organisera la Journée du Clocher, le :

lundi 21 mai 2018

 

Cet évènement permet à tous de découvrir un lieu méconnu, le clocher de leur église avec ses cloches et les mécanismes qui les font fonctionner. Les visiteurs entrent alors dans l’envers du décor et le spectacle s’annonce souvent étonnant … Ainsi, en montant dans un clocher, on peut découvrir l’escalier en colimaçon, voir le beffroi et ses cloches, les jougs, le système de mise en volée, entendre le son des cloches … Quelquefois, c’est un panorama exceptionnel qui s’offre à la vue.

La première édition de la Journée du Clocher a été lancée en 2015 dans le département de la Seine-Maritime. En trois éditions, au moins 100 sites différents dans 13 départements ont été ouverts au public. Au total, 12 000 personnes se sont déplacées pour monter voir les cloches ou horloges.

En accord avec les instances religieuses, la date du lundi de Pentecôte a été retenue et un ensemble d’actions est mis en place pour la bonne conduite de l’événement. Rappelons que tout ceci ne pourrait avoir lieu sans le soutien des curés qui ouvrent grandes les portes de leur église.

Les départements participants en 2018 sont : Alpes-Maritimes, Ardennes, Côte d’Or, Essonne, Eure, Loir-et-Cher, Maine et Loire, Moselle, Paris, Seine-Maritime, Seine et Marne, Vosges et Yonne.

http://www.cechfrance.fr/

A la une #En France #NLH #NLQ

Plus d’un acte par mois commis contre des personnes ou lieux chrétiens en France en avril

33 actes christianophobes ont été signalés et documentés sur L’Observatoire de la Christianophobie au cours du mois d’avril 2018.

 

 

Synthèse typologique

 

Églises, chapelles et lieux de culte vandalisés (intérieur) : 8 ; vols dans des églises chapelles et lieux de culte : 7 ; églises, chapelles et lieux de culte tagués : 2 ; églises, chapelles et lieux de culte profanés : 5 ; incendies criminels d’églises, de chapelles et de lieux de culte : 3 ; lieux de dévotion et symboles chrétiens vandalisés (hors lieux de culte) : 2 ; cimetières vandalisés : 2 ; agressions physiques ou verbales contre des prêtres, des religieux ou des fidèles : 2 ; écoles chrétiennes vandalisées : 1 ; attaques ou vols de locaux chrétiens (hors lieux de culte) : 1.

Synthèse géographique (actes différents par département)

Ain (01) : 1 ; Ardennes (08) : 1 ; Bouches-du-Rhône (13) ; Côte-d’Or (21) : 2 ; Drôme (26) : 1 ; Finistère (27) : 1 ; Gard (30) : 1 ; Gironde (33) : 3 ; Indre-et-Loire (37) : 1 ; Loire (42) : 1 ; Lot-et-Garonne (47) : 2 ; Meurthe-et-Moselle (54) : 1 ;  Meuse (55) : 1 ; Nord (59) : 1 ; Rhône (69) : 1 ; Saône-et-Loire (71) : 1 ; Tarn (81) : 1 ; Var (83) : 1 ; Vendée (85) : 1 ; Vienne (86) : 1 ; Guadeloupe (971) : 1.

 

Total : 21 départements différents ont été touchés par des actes de christianophobie en avril 2018.

Soit…103 actes différents de christianophobie ont été signalés et documentés pour les mois de janvier à avril 2018.

 

Source Christianophobie Hebdo

Abonnez-vous et recevez les quatre premiers numéros gratuits

A la une #NLQ

L’édito – Qui est maître de la loi ?

Dans l’embrouillamini actuel, il est difficile de savoir aujourd’hui tout autant ce qu’est la politique, que quels en sont les acteurs ! Il est de bon ton de faire une stérile distinction entre société civile et société politique alors que la politique est par nature l’expression d’une société civile. C’est du reste le même mot civis, polis, cité, civisme, citoyen, constitutions (Politeia en grec puisque tout le monde se targue de savoir ce qui se faisait à l’époque). Voilà le registre sémantique commun à ce qu’il est de bon ton, aujourd’hui, d’opposer ! La politique est l’affaire de la société civile précisément parce qu’elle en est l’expression ! L’expression par les décisions ou les élections d’une part, mais aussi l’expression comme reflet d’une conception et de clivages sociaux.

La politique est l’affaire de la société civile précisément parce qu’elle en est l’expression.

En fait nous amalgamons politique et gouvernement parce qu’à la différence des démocraties antiques que nous croyons prendre pour modèle, nous ne sommes pas une démocratie participative directe mais représentative. Au lieu de nous occuper nous-mêmes de la politique nous déléguons à des « professionnels » ! Les anciens n’ont du reste jamais fait autre chose. Mais les  » professionnels » de la politique (entendons de l’exercice du pouvoir) étaient ceux qui en avaient financièrement les moyens. Même dans la démocratique de Rome, les magistrats étaient les nantis. Même dans l’exemplaire Athènes, les stratèges étaient les riches et le menu peuple était défrayé pour participer aux Assemblées. La politique qui regarde tout le monde n’est de fait pas accessible à tout le monde dans son exercice du pouvoir, car cela prend du temps !

Au lieu de nous occuper nous-mêmes de la politique nous déléguons à des « professionnels ».

La politique recouvre en effet deux termes : la souveraineté et le pouvoir. La souveraineté dit-on appartient au peuple qui vote, et le pouvoir aux magistrats élus pour représenter, non pas la souveraineté du peuple, mais l’Etat, c’est à dire le gouvernement. En effet, il y a identification entre l’Etat et le gouvernement et non entre l’Etat et le peuple. Car le peuple, même en démocratie, est soumis à l’Etat. La différence avec d’autres systèmes politiques est que le peuple est sensé contrôler ses représentants et à loisir changer les lois selon le critère de la majorité ! Ainsi, réellement, le gouvernement appartient non au peuple mais à la majorité qui impose, de façon toute aussi tyrannique que n’importe quel dictateur, sa vision des lois ! La démocratie par essence est un rapport de forces donc une crise permanente entre citoyens. Thucydide et Xénophon le dénonçaient déjà en leur temps.

La démocratie par essence est un rapport de forces donc une crise permanente entre citoyens.

La vraie question politique est donc celle de la souveraineté ! Non pas qui détient le pouvoir mais qui détient la légitimité de la loi. Il faut cesser d’opposer société civile et politique. Ce débat n’est qu’un contrefeu qui masque la question fondamentale de la légitimité de la souveraineté : qui est souverain ? Le peuple ? L’Etat ? Ou la loi ?

Indiscutablement, de nos jours, comme en Grèce classique, c’est la Loi ! D’ailleurs aujourd’hui une décision est prise « au nom de la loi ». Celle-ci a donc un pouvoir absolu. Aussi, qui contrôle les lois détient un pouvoir absolu ! C’est alors la loi qu’il faut renforcer et sécuriser pour éviter qu’elle soit soumise à une majorité. Aussi se pose une question essentielle, quels sont les fondements de la loi ? A cette question chaque société répondra différemment. Cependant, toutes diront que la loi doit être juste ou bonne. Mais qui aujourd’hui peut dire ce qui est juste ou bon ? Peu importe le système politique au fond, s’il garantit une loi effectivement juste ou bonne ! Isocrate, le démocrate n’en disait pas moins en formant le jeune roi Nicoclès.

Aussi se pose une question essentielle, quels sont les fondements de la loi ?

Tout le problème politique actuel se résume à cela ! Toute innovation ou réforme politique doit d’abord répondre à cela. Quelle est la source du droit ? Et toute proposition politique doit annoncer clairement sa réponse ! Car de la réponse à cette question ne dépend pas seulement un système politique, c’est un enjeu de civilisation ! Est-ce à une majorité de définir le bien ?
Faire l’impasse sur cette question, telle est l’aporie de tout notre système. Ne pas l’affronter ne pas en faire un clivage fort est l’erreur, je pense, de ceux-là même qui veulent défendre une loi bonne, parce que, ce faisant, ils s’enfoncent, comme les autres, dans la dialectique politique actuelle ! Il faut à la loi un souverain et ce souverain, en toute justice ne peut être que le bien réel (et non virtuel) de l’Homme. Ne nous y trompons pas, tant que nous ne ferons pas une active promotion d’une anthropologie authentique, nous ne ferons que donner des coups d’épée dans l’eau et l’Homme n’ira pas mieux !

 

 

Conférences/Formations #NLQ

Table-ronde “Le christianisme social dans la société d’aujourd’hui” le 17 mai 2018 à Rennes (35)

Table-ronde animée par Pascal Simon, journaliste à Ouest France :

  • Dominique Quinio, Présidente des Semaines sociales de France, ancienne Directrice de la rédaction du journal la Croix.
    > Qu’est devenu le christianisme social dans la société d’aujourd’hui ?
  • Mgr Pierre d’Ornellas, Archevêque de Rennes, Président du Groupe de travail sur la bioéthique
    > Quelles références éthiques et bioéthiques pour les Chrétiens ?
  • Stéphane Gardette, Président des EDC – Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens
    > La pensée sociale chrétienne en acte pour les entrepreneurs et dirigeants chrétiens

Avant la conférence, à 17h30, aura lieu l’assemblée générale de l’association et le retour sur les travaux réalisés sur l’Europe.

Accès libre dans la limite des places disponibles.

Rennes, Espace Ouest-France, 18h30

En France #NLH #NLQ

Tours, Loudun, Naintré, Les Abymes, Toulon…profanation, vandalisme, vol… Un mois d’avril en France

Source Christianophobie Hebdo

Abonnez-vous et recevez les quatre premiers numéros gratuits

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Chapelet pour la France du mardi au samedi du 2 au 31 mai 2018 à Grenoble (38)

Participez au défi “3 000 chapelets pour la conversion de Grenoble” : seul ou en famille, en un jour ou une semaine, priez le chapelet et collez une gommette par chapelet prié sur le rosaire géant (1 personne = 1 chapelet = 1 gommette / 2 personnes = 2 chapelets = 2 gommettes).
du mardi au samedi à 11h30

Demandons par l’intercession de la Vierge Marie notre conversion et la conversion de tous les enfants, adolescents, étudiants, célibataires, parents, parents seuls, couples sans enfants, veufs… de notre agglomération.

A la une #NLQ

L’édito – Quand l’actualité éthique et politique éclipse Pâques

 

Ce mois d’avril 2018, l’actualité de l’Eglise de France peut se résumer en six points : la question des migrants ; la vie ordinaire des diocèses ; les nombreuses initiatives catholiques ; la bioéthique (voir l’édito de notre NLH) ; le discours d’Emmanuel Macron aux Bernardins ; et, toujours et encore, les actes commis contre les catholiques.

Moins vive que les mois précédents, et ce malgré l’arrêt aux frontières d’une colonne de migrants, la question de l’accueil s’est concentrée sur son aspect très politique. Pour Mgr Xavier Malle, il convient de “Ne pas instrumentaliser les migrants”. Plus pragmatique, l’archevêque de Paris a mis les pieds dans le plat : « Aujourd’hui on fait une photo avec l’imam, l’évêque, le maire, on met ça dans les journaux et on parle de vivre-ensemble. C’est de la foutaise. » a déclaré Mgr Michel Aupetit. Au fond, la question tourne autour du pot, sans oser aller au bout de la réponse. En effet, en distinguant  migrants ou réfugiés, on se rend compte, finalement c’est  la charité qui a été expatriée Dans la vie des diocèses signalons le championnat de France de cyclisme du clergé qui a eu lieu malgré la fin des subventions.

Dans les « faits divers » la disparition de Sœur Agnès-Marie, figure héroïque du Raid et dieppoise, a suscité beaucoup d’émotion. De son côté Mgr Christory, fut ordonné nouvel évêque de Chartres, tandis qu’ à Metz, l’évêque retire séminaristes et étudiants du CAEPR et crée sa propre formation. Toujours à Metz, à l’enseignement interregiligieux, Mgr Lagleize a affirmé préférer les cours confessionnels. Ce qui ne fut pas du goût de tout le monde.

Parmi les initiatives catholiques qui peuvent donner des idées, nous vous invitons à découvrir Family-rosaire France, une expérience multi-media pour prier le rosaire, mais aussi, un JT Paroissial, au Luc en Provence.  De leur côté, les Frères de Saint-Jean lancent une académie pour une écologie intégrale. C’est grâce à une association bretonne, que le Venezuela, en crise et en pénurie aura ses hosties N’hésitez pas à aller faire un tour du côté de la Bourse de l’Aventure Chrétienne 2018, ou à soutenir les chrétiens d’Orient, par une petite foulée pour ne pas les oublier. Enfin, dans le contexte politique menaçant pour la famille, redécouvrez à quoi servent les AFC.

69 actes contre des lieux de cultes chrétiens depuis janvier, ça se passe peut-être près de chez vous ? Un prêtre poignardé à Tassin-la-Demi-Lune ; des vols et dégradations d’églises, Quatre dans le Morbihan, six en Loire-Atlantique, une bande interpellée. Une situation qui tend à devenir banale… alors que les catholiques sont dans l’œil du cyclone sur les questions bioéthiques comme cette reprise de nos titres du mois d’avril 2018 suffisent à le rappeler.

 

Le cardinal Barbarin appelle au respect de la vie de Vincent Lambert

La cohérence de l’Église de France – Gérard Leclerc

Euthanasie – CESE – les scouts et guides de France s’expliquent

L’appel de 119 sénateurs : « Les droits de l’enfant sont plus importants que le désir d’enfant »

Mgr Ginoux – Il y a de l’acharnement à vouloir tuer Vincent Lambert

CESE – Réaction du porte parole de la conférence épiscopale – C’est la médecine entière qui est remise en cause

CESE – Les arguments lunaires des associations “chrétiennes” pour s’abstenir

L’édito – MRJC, JOC, SGDF, le point de non-retour ?

La question de la vie est primordiale – Mgr Lebrun

Assemblée plénière de printemps des évêques de France : communiqué final

 

 

Mais le temps fort, ce fut, ce mois-ci, la rencontre des Bernardins dont nous vous donnons ici l’essentiels des enjeux.

Macron aux Bernardins – Mélenchon redoute l’ouverture aux fondamentalismes

Macron aux Bernardins – Le Grand Orient en vierge effarouchée

Macron aux Bernardins – “Il n’y avait rien sur le christianomépris” Valérie Boyer

L’édito – Laïcité à deux vitesses ? Quand l’Eglise fait peur aux manipulateurs de masse

Ludovine de La Rochère : « Céder à la tentation du découragement ou de l’impatience n’est pas envisageable ! 

 

L’actualité fut tellement prise par les questions de société et d’éthique, que même Pâques est passé quasiment inaperçu en temps, pourtant, pascal !

 

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Fête nationale de Jeanne d’Arc à Paris le 13 mai 2018

L’Association universelle des amis de Jeanne d’Arc vous invite à la fête nationale de Jeanne d’Arc à Paris le 13 mai 2018, ainsi qu’à de nombreux évènements au cours du mois de mai, mois de Marie et de Jeanne.

Hommage officiel place des Pyramides

Rendez-vous à 8h30 (temps d’attente animé par les Choeurs Montjoie-Saint Denis)

9h : dépôt de gerbes au pied de la statue équestre de Jeanne d’Arc

9h45 : Moment de recueillement et de prières devant la statue.

11h Messe de sainte Jeanne d’Arc

Eglise Saint Eugène-Sainte Cécile (forme extraordinaire)
6 rue Sainte-Cécile, Paris VIe – métro : Grands Boulevards – Cadet

13h Repas amical

Suivi d’une conférence-dédicaces du père Michel Viot sur son dernier livre :

L’heure du royaume de France est-elle venue ?

Restaurant Le Cardinal : 1 boulevard des Italiens, Paris IIe – Métro Richelieu-Drouot
Prix du repas : 38 € – Inscription obligatoire, cf. coupon réponse :

Fête nationale 2018-3

A noter : messe en l’honneur de Jeanne d’Arc le 30 mai à Paris.

Contact :

Pierre Maire : 06 80 72 72 77 / 01 60 77 19 51 / mairep@gmx.fr