Conférences/Formations #NLH #NLQ

Parcours “Passeurs d’hommes” par Ichtus du 1er octobre 2018 au 8 avril 2019 à Paris

GRANDIR, CONDUIRE et SERVIR pour permettre à chaque personne de S’ACCOMPLIR

Tout homme dans le monde est un PASSEUR d’hommes vers la liberté parce qu’il est responsable de lui-même et de son prochain mais aussi des sociétés où il vit. La vie est un don mais c’est aussi une tâche. COMMENT ËTRE HUMAIN ? Comment se forger et garder un cœur d’homme ou de femme ? Comment assurer cette responsabilité de PASSEUR ?

Pour s’accomplir, chacun doit GRANDIR puis CONDUIRE les autres en assumant des responsabilités de parent, d’éducateur, de management afin de SERVIR le bien commun par son travail, en exerçant des responsabilités économiques et politiques dans la société.

Le parcours PARCOURS PASSEURS D’HOMMES est fondé sur l’enseignement de saint Jean-Paul II, pour découvrir ce qu’est la personne humaine, son désir du bonheur et de vie en société, les principes et habitus qui gouvernent ses actes. La saison 2018-2019 sera animé par François-Xavier Clément, directeur de Saint-Jean de Passy et Bruno de Saint Chamas, membre associé du GRACE (Groupe de Recherche Anthropologie Chrétienne et Entreprise), président d’Ichtus.

Il s’agira de “chercher la vérité dans la douceur de l’amitié” selon la belle formule d’Albert le Grand, avec Pierre Manent, Pascal Ide, Claire de Saint Lager, Olivier Rey, Alexandre Dianine HavardAnouk Grévin, Romain Donadini qui interviendront pour cette nouvelle saison du parcours. (Voir bibliographies et publications des intervenants).

« Le leadership n’est pas réservé à une élite : c’est la vocation de la multitude. » (Alexandre Dianine Havard)

Vous êtes chefs d’entreprises, dirigeants, responsables d’équipe, enseignants, éducateurs ou tout simplement parents et vous disposez de peu de temps. Vous désirez développer votre leadership pour conduire à l’excellence ceux dont vous avez la responsabilité ? Venez découvrir la richesse et la cohérence d’une vision de l’homme  associée à une pratique qui a démontré sa fécondité dans le temps. Ce parcours s’adresse en priorité à ceux qui exercent ou exerceront des responsabilités humaines dans la société et désirent permettre à des enfants, des élèves, des équipiers de s’accomplir.

Ce parcours se déroule sur 11 séances qui forment un tout, le lundi de 20h précise à 21h45, à partir du 1 octobre 2018 dans les locaux de Saint-Jean de Passy, 72 rue Raynouard Paris 75016.

PROGRAMME

1. Lundi 1er octobre 2018 – De l’homo sapiens à l’homo deus – Existe-t-il une nature humaine ?

2. Lundi 15 octobre 2018 –  Sur quel ordre naturel fonder la vie sociale. Loi naturelle et justice. Rôle social et politique de la loi.

3. Lundi 12 novembre 2018 – Liberté et vérité sur le bien. Fonctionnement d’un acte humain.

4. Lundi 26 novembre 2018 – La vérité sur le transhumanisme.

5. Lundi 17 décembre 2018 – Je suis mon corps – Le plaisir, la joie, la souffrance – Éducation de l’affectivité.

6. Lundi 14 janvier 2019 – Du tempérament au caractère. Comment construire sa personnalité ?

7. Lundi 28 janvier 2019 – Être femme. Nature ou construction. Un nouveau féminisme est-il possible ?

8. Lundi 11 février 2019 – Comment éduquer la personne au service du bien commun ?

9. Lundi 11 mars 2019 – Comment le don est-il le moteur caché de la vie et du travail ?

10. Lundi 25 mars 2019 – Logique de “déconstruction” et de “revitalisation” de la vie sociale.

11. Lundi 8 avril 2019 – Que faut-il demander à Dieu pour l’homme et la société ?

TARIF

Pour bénéficier de la réduction et s’inscrire en couple : choisir le tarif de base puis ajouter une personne : une réduction de 25 % s’appliquera automatiquement sur chaque billet. Un couple paiera donc 150€ au lieu de 2 fois 100€ = 200€.

Brèves

L’enseignement sous contrat peut-il retrouver sa liberté ?

Deux articles du Parisien publiés aujourd’hui peuvent nous en faire douter.

Le premier concerne le collège Sainte-Marie à Meaux, où le directeur Bertrand Thomas s’apprête à partir à la retraite. Une partie des enseignants s’est mise en grève durant une heure. Plus des trois quarts d’entre eux — 75 sur 94 — ont signé une lettre ouverte adressée au directeur diocésain du département. Ils s’opposent à la nomination de Virginie Maury, qui a commis le crime d’être… proche de l’Opus Dei, d’être actuellement responsable du lycée Gerson à Paris où l’association pro-vie Alliance Vita était intervenue. Virginie Maury a été la directrice du collège des Vignes à Courbevoie (Hauts-de-Seine), un établissement lié à l’Opus Dei. Virginie Maury n’était qu’une candidate parmi d’autres. Devant l’hostilité, elle a jeté l’éponge.

L’autre concerne le lycée parisien Saint-Jean de Passy, où des parents et des enseignants dénoncent un virage « tradi » de la part de la direction. Les initiatives du chef d’établissement, François-Xavier Clément, ne plaisent pas à certains professeurs, venus dans cet enseignement catholique pour d’autres raison que la religion. Pour le moment, l’APEL soutient ce directeur, qui ne faiblit pas face à l’hostilité : port de l’uniforme obligatoire depuis la rentrée 2017, pour les filles et les garçons de la 6e à la Seconde,  érection dans la cour d’honneur d’une imposante statue de la Vierge, flanquée de deux drapeaux, français et européen, départ de cadres et de professeurs (6 des 14 professeurs de prépa), deux procédures de licenciement.

Il n’est pas simple pour des directeurs catholiques de l’enseignement diocésain de vouloir recatholicier leur école, devenues des boîtes à fric et à bac. Il faut alors subir l’hostilité de certains enseignants et de certains parents, venus dans ces établissements bien souvent pour des raisons confort social.

Source : Riposte-catholique