Annonces #NLH #NLQ #Récollections/Retraites

Retraite à Notre Dame de Sainte Garde (84) du 18 au 20 janvier 2019

“Savoir pleurer avec les autres, c’est cela la sainteté“, nous dit le Pape François dans son exhortation apostolique “Gaudete et Exsultate”, nous invitant ainsi à nous approcher de la souffrance des autres pour les consoler par le réconfort de Jésus. Tel est le thème de cette retraite.

PLEURER AVEC LES AUTRES, C’EST CELA LA SAINTETÉ  !

Vendredi 18 janvier

Arrivée des participants à partir de 18h
19h  : Apéritif d’accueil – Présentation
19h30 : Repas
20h45-21h30 : Introduction à la retraite – Complies

Samedi 19 janvier

7h30-8h30 Petit déjeuner
8h40 : Louange du matin
9h  : Enseignement (P. Etienne Michelin ) : Jésus fut bouleversé au fond de lui-même…
10h15 : Temps de prière
Lecture personnelle
11h30 : Eucharistie
Exposition du Saint sacrement jusqu’à 16h30
12h30  : Repas
Temps libre
Adoration
14h-16h30  : Possibilité de rencontrer un prêtre, confessions
Vidéo en boucle : Évocation du bienheureux
16h 30  : Bénédiction du Saint-Sacrement
Goûter
17h : Enseignement (P. Etienne Michelin ) : Où l’avez-vous mis  ? Viens voir Seigneur.
18h15 : temps de prière silencieuse ensemble
19h15  : Louange du soir
19h30 : Repas
20h45-21h30 : Partage autour de nos interrogations

Dimanche 20 janvier

7h30-8h00 : Petit déjeuner
8h15 : Louange du matin
8h45 : Enseignement (P. Etienne Michelin) : Lazare, viens dehors  !
9h45 : Pèlerinage à Notre-Dame de Vie
11h30 : Eucharistie à Sainte Émérentienne
12h45 : Déjeuner à Ste Garde
14h : Echange – Prière finale
15h  : Départ

 

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Conférence de Mgr Aillet sur l’exhortation apostolique “Gaudete et Exsultate” le 16 novembre 2018 à Pau (64)

Dans le cadre des “Plus de la Formation Permanente” du Béarn, Monseigneur Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, présentera, vendredi 16 novembre, à 20h, au Centre Diocésain du Béarn de Pau (11 avenue du Béarn) l’exhortation apostolique du Pape François “Gaudete et Exsultate” sur l’appel à la sainteté dans le monde actuel.
Libre participation
Renseignements : sfp.cdb@wanadoo.fr
05 59 84 94 23 ou 05 59 80 21 78

 

Annonces #NLH #NLQ #Récollections/Retraites

Week-end Spirituel à Notre Dame de Sainte Garde (84) du 9 au 11 novembre 2018

«  Etre pauvre de cœur, c’est cela la sainteté  »  ! A la lumère de l’exhortation apostolique du Pape François «  Gaudete et Exsultate  », il vous sera proposé de cheminer vers la sainteté en vivant chaque jour avec amour dans l’esprit de la béatitude sur la pauvreté.

« Etre pauvre de cœur, c’est cela la sainteté »

VENDREDI 9 novembre

Arrivée des participants à partir de 18h

19h  : Apéritif d’accueil – Présentation
19h30 : Repas en self
20h45-21h30 : Introduction à la retraite – complies

SAMEDI 10 novembre

Matin

7h30-8h30 Petit déjeuner
8h40 : Louange du matin
9h  : Enseignement (P. Etienne Michelin ) : La sainteté ? Très peu pour moi…
10h15  : Temps de prière- Lecture personnelle
11h30  : Eucharistie
12h30 : Repas

Après-midi

13h30- 16h30 Temps libre
Propositions :
14h-16h30 : Possibilité de rencontrer un prêtre
13h30 – 14h10 : Qu’est-ce que « Notre Dame de Vie » ?
14h15 – 15h  : Visite guidée à la découverte de Sainte Garde
15h30 – 16h30 : Échanges et ateliers
16h 30 : Goûter
17h  : Enseignement (Claire de Montgros) : Le véritable pauvre de cœur, où le trouver ? (Thérèse de l’Enfant-Jésus)
18h15 : Temps de prière silencieuse ensemble
19h15 : Louange du soir
19h30  : Repas
20h45-21h30 : Veillée à la chapelle : Confessions

DIMANCHE 11 novembre

7h30-8h00 : Petit déjeuner
8h15 : Louange du matin
8h45 : Enseignement (P. Etienne Michelin) : Le surhomme et le saint / la surfemme et la sainte.
9h45 : Pèlerinage à Notre-Dame de Vie
11h30 : Eucharistie à Sainte Émérentienne
12h45 : Déjeuner à Ste Garde
14h : Echange – Prière finale
15h : Départ

 

Infos pratiques

Renseignements et inscriptions : www.saintegarde.org et 04 90 66 01 08 ; courriel : accueil@saintegarde.org

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

26ème Pèlerinage des pères de famille en Normandie le 29 septembre 2018 à l’abbaye de Saint-Wandrille (76)

Nous marcherons cette année sur le thème : La sainteté au masculin, le 29 septembre 2018 depuis l’abbaye de Saint-Wandrille.

Cette année l’abbé Jimmy FAUCILLERS vous propose de participer avec lui uniquement le samedi 29 septembre.

Thème

Thème inspiré de la lettre pastorale pour les hommes de l’évêque de Phoenix ( USA) “SUR LA BRECHE”, de l’exhortation du pape François GAUDETE et EXSULTATE sur la joie et la sainteté et surtout de l’exemple vivant d’hommes et de femmes autour de nous. Le pèlerinage des pères de famille se déroule habituellement sur deux jours .
Avec le succès du départ vendredi soir lors de l’édition 2017, nous avons souhaité proposer une journée complète supplémentaire le vendredi. INSCRIVEZ VOUS AUSSI POUR LE VENDREDI 28 SEPTEMBRE pour une journée à L’ABBAYE BÉNÉDICTINE de ST WANDRILLE. (Place limitée)

Programme proposé pour le diocèse d’Évreux :

Rendez vous à l’abbaye de Saint Wandrille vers 7h – 7h30.

Marche vers l’abbaye Saint Martin de Boscherville : Chapelet, confession, partage.
12h : Messe, puis pique nique
19h : Arrivée à Boscherville, dîner chaud.
Soirée conférence, adoration, confession
Départ vers 23h pour un retour vers Évreux

L’inscription et le règlement se faisant directement en ligne :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfNb8ex3JTjx6rr0PL88KV_Hbu-29m_Q9d_QhgJLeJR701qpA/viewform

Possibilité pour ceux qui le veulent de participer au pèlerinage en entier : voir le tract d’inscription et de présentation

Conférences/Formations #NLQ

Soirée avec Mgr Dominique Lebrun : exhortation « Gaudete et exsultate » (présentation et échanges) le 5 juin 2018 à Rouen (76)

Soirée avec Mgr Dominique Lebrun : présentation et échanges sur l’exhortation « Gaudete et Exsultate » du Pape François sur la sainteté, publiée le 9 avril 2018.

Le 5 juin 2018
20h au Centre diocésain (41 route de Neufchâtel à Rouen)

Vous pouvez télécharger l’exhortation ici

Conférences/Formations #NLQ

Conférence “Appel à la sainteté dans le monde actuel” le 23 mai 2018 à Montpellier (34)

A l’occasion de la sortie de l’Exhortation Apostolique du Pape François : “Gaudete Et Exsultate”, Mgr Carré donnera une conférence le 23 mai à 15h et 20h30, à Montpellier, villa Maguelone.

 

NLQ #Théologie

Saint François de Sales – La perfection est possible pour tous les états de vie – Gaudete et exsultate avant gaudete et exsultate

L’exhortation apostolique Gaudete et exsultate invite à la sainteté du quotidien. une doctrine chère à saint François de sales qui fit de vrais miracles avec les conseils du docteur de l’amour.

11

Dieu commanda en la création aux plantes de porter leurs fruits, chacune selon son genre : ainsi commande-t-il aux chrétiens, qui sont les plantes vivantes de son Église, qu’ils produisent des fruits de dévotion, un chacun selon sa qualité et vocation. La dévotion doit être différemment exercée par le gentilhomme, par l’artisan, par le valet, par le prince, par la veuve, par la fille, par la mariée ; et non seulement cela, mais il faut accommoder la pratique de la dévotion aux forces, aux affaires et aux devoirs de chaque particulier. Je vous prie, Philothée, serait-il à propos que l’Évêque voulût être solitaire comme les Chartreux ? Et si les mariés ne voulaient rien amasser non plus que les Capucins, si l’artisan était tout le jour à l’église comme le religieux, et le religieux toujours exposé à toutes sortes de rencontres pour le service du prochain comme l’Évêque, cette dévotion ne serait-elle pas ridicule, déréglée et insupportable ? Cette faute néanmoins arrive bien souvent.

 sfs

Non, Philothée, la dévotion ne gâte rien quand elle est vraie, ainsi elle perfectionne tout, et lorsqu’elle se rend contraire à la légitime vocation de quelqu’un, elle est sans doute fausse. « L’abeille, dit Aristote, tire son miel des fleurs sans les intéresser », les laissant entières et fraîches comme elle les a trouvées ; mais la vraie dévotion fait encore mieux, car non seulement elle ne gâte nulle sorte de vocation ni d’affaires, mais au contraire elle les orne et embellit. Toutes sortes de pierreries jetées dedans le miel en deviennent plus éclatantes, chacune selon sa couleur et chacun devient plus agréable en sa vocation la conjoignant à la dévotion : le soin de la famille en est rendu paisible, l’amour du mari et de la femme plus sincère, le service du prince plus fidèle, et toutes sortes d’occupations plus suaves et amiables.

 

C’est une erreur mais une hérésie, de vouloir bannir la vie dévote de la compagnie des soldats, de la boutique des artisans, de la cour des princes, du ménage des gens mariés. Il est vrai, Philothée, que la dévotion purement contemplative, monastique et religieuse ne peut être exercée en ces vocations-là mais aussi, outre ces trois sortes de dévotion, il y en a plusieurs autres, propres à perfectionner ceux qui vivent ès états séculiers. Où que nous soyons, nous pouvons et devons aspirer à la vie parfaite.

Extrait de l’introduction à la vie dévote

NLQ #Rome

« Il n’y a pas d’identité pleine sans l’appartenance à un peuple » Pape François

« Il n’y a pas d’identité pleine sans l’appartenance à un peuple »  explique le Pape François, dans son exhortation Gaudete et Exsultate au numéro 6.

 

Ce n’est pas la première fois que le Saint-Père insiste sur la nécessité quasi charnelle de l’attachement à ses racines.

A la une #NLH #NLQ #Rome

Je ne crois pas à la sainteté sans prière – Pape François

 

Voir notre édito gaudete et exsultate, oeuvre de miséricorde et vie contemplative, choisir c’est renoncer aux deux

A la une #NLQ

L’édito – Gaudete et exsultate – Œuvres de miséricorde ou vie contemplative ? Choisir c’est renoncer aux deux

 

Le pape François vient donc de sortir une nouvelle exhortation apostolique que certains n’hésitent pas à qualifier d’exaltante, d’enthousiasmante et de nouveauté, quand d’autres mettent en garde ou y voient des piques contre les opposants au Saint-Père. C’était finalement presqu’inévitable et nous nous y attendions. Le pape cite le missel tridentin, Leon Bloy, saint Thomas d’Aquin pour exhorter à la sainteté. Une sainteté du quotidien qui, contrairement à ce que déjà (soupir) nous entendons ici ou là n’oppose nullement vie contemplative et vie active, œuvre de miséricorde et participation au culte. Les sacrements sont bien la source qui féconde la vie active, celle de notre quotidien le plus ordinaire. Et en cela, rien de nouveau sous le soleil, c’est toute l’œuvre d’accompagnement spirituel de saint François de Sales, docteur de l’amour, qui ouvrit grand les portes de la sainteté aux laïcs.  Pour éviter d’opposer œuvre de miséricorde et vie spirituelle en Dieu, peut-être est-il bon de se pencher sur l’éclairante étymologie qui, finalement, nous place devant une ultime question. Miser -corde : un cœur qui a pitié (rappelons que Sagesse c’est un cœur qui écoute) Mais au fond qu’est-ce que la pitié ? Là encore l’étymologie nous éclaire : avoir compassion de la misère (laquelle se rapporte à souffrance-faiblesse-détresse)

La miséricorde est donc un cœur qui a compassion de la faiblesse, de la détresse.
Ainsi, implorer miséricorde c’est demander à l’autre d’avoir un cœur qui a compassion de la faiblesse. Donc implorer la miséricorde divine c’est demander à Dieu non d’être indulgent pour nos péchés et de les effacer, comme ça « l’air de rien ». C’est lui demander d’avoir compassion de la source même de notre faiblesse afin que, certes il soit indulgent pour nos circonstances atténuantes, mais surtout pour que sa grâce touche la racine de notre faiblesse, de notre souffrance. Autrement dit, nous ne demandons pas un blanc-seing, mais d’être remis dans les conditions de liberté et de paix pour avancer vers Dieu. Voyez comme c’est intéressant ! C’est exactement la demande du psalmiste. Le psalmiste nous apprend que l’état ordinaire de l’homme c’est la louange et toutes ses demandes visent à se retrouver dans l’état naturel qui lui permet de louer Dieu.

Alors question : quand je supplie la miséricorde de Dieu, est ce que je demande l’impunité pour avoir la conscience tranquille ou la guérison et la force pour retrouver le chemin qui mène à ce cœur à cœur que le psaume 50 (dit miserere) pleure d’avoir perdu ? Parce que selon l’intention de notre demande Dieu répond. En bref si ce n’est pas la guérison en vue de l’amour que nous demandons il est probable que la grâce ne trouve pas en nous un cœur accueillant et fasse d’une certaine façon… chou blanc. De la même façon, nos œuvres de miséricorde considèrent la détresse de l’autre, non pas pour la soulager uniquement, mais pour aider autrui à avancer vers Dieu, c’est-à-dire, au fond à s’unir au Christ, notamment par la vie sacramentelle et de grâce. Il y a bien une unité profonde entre l’union amoureuse à Dieu, qui s’exprime pleinement dans la communion eucharistique et la vie contemplative, les œuvres de miséricorde envers autrui et la miséricorde de Dieu envers nous. C’est une seule et même sainteté. Gaudete et exsultate ! Nous trouvons notre bonheur dans le bonheur de l’autre. bonheur qui nous est commun, Dieu.