Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Pourquoi être catholique aujourd’hui ? Colloque le 30 mars 2019 à Boulogne-Billancourt (92)

Colloque avec Denis Moreau et Guillaume Cuchet, animé par Natalia Trouiller.

Pas facile d’être catholique dans un monde qui a cessé d’être chrétien… tout le sujet est là.

Notre monde a perdu ses repères chrétiens progressivement, et l’analyse du recul du catholicisme en France depuis les années 60 qu’en fait Guillaume Cuchet est implacable…
Une « rupture religieuse » qui pour lui est
 un des faits les plus marquants et pourtant les moins expliqués de notre histoire contemporaine. 

Le croyant catholique n’en ressort pas indemne !
Autrefois bien situé dans la société, il est maintenant pour Denis Moreau parfois objet d’un étonnement qui évoque celui des Parisiens du XVIIIe siècle face au Persan de Montesquieu :  » Ah ! ah ! monsieur est catholique ? C’est une chose bien extraordinaire ! Comment peut-on être catholique ?  »
Nombre de nos contemporains ne comprennent plus 
comment ni pourquoi on peut (encore) adhérer à une telle vision du monde… quand ils n’affirment pas qu’elle est dénuée de sens.
Espèce en voie de disparition, ou de mutation génétique faisant de lui un inadapté à ce monde ? 

Le philosophe catholique fait le choix de s’expliquer sur sa foi en se plaçant sur le terrain de l’argumentation rationnelle.
Cela n’exclut ni la profondeur spirituelle, ni le témoignage, ni l’humour.
 Il ne convertira personne au catholicisme, ce n’est d’ailleurs pas son but.
Mais à ceux qui ne croient pas, il suggérera qu’un catholique n’est pas nécessairement un imbécile.
À ceux qui croient déjà, il fournira quelques arguments susceptibles d’affermir leur foi.
À tous, il expliquera que lorsque se pose la seule question qui vaille vraiment – » comment tenter de réussir sa vie ? « – le catholicisme constitue une des bonnes réponses envisageables. Et même un 
choix de raison. 

Plus d’informations et inscriptions

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Conférence-débat avec l’historien Guillaume Cuchet – « Comment notre monde a cessé d’être chrétien » – le 19 mars 2019 à Rouen (76)

Autour de son ouvrage : « Comment notre monde a cessé d’être chrétien »
Anatomie d’un effondrement (Paris, Le Seuil, 2018)

Mardi 19 mars 2019, de 19h30 à 21h00
Salle des Conseils, Centre diocésain
41, route de Neufchâtel, Rouen

Présenté par Charles-Edouard Harang et Paul Paumier (Laboratoire GRHis, Université de Rouen)

Organisation : Christian Claverie

Entrée libre

Contact : mail

NLH #NLQ #Tribunes et entretiens

Mai 68 a-t-il détruit l’Eglise ? Discussion avec Guillaume Cuchet

Brèves

Parution du nouveau numéro de l’Homme Nouveau – Mai 68 a-t-il détruit l’Eglise ?

Au sommaire de ce numéro que vous pouvez commander ici

Dossier
Mai 68 a-t-il détruit l’Église ?
Discussion avec Guillaume Cuchet
Dans Comment notre monde a cessé d’être chrétien, l’historien Guillaume Cuchet affirme que l’effondrement du catholicisme français date de 1965. La faute à Vatican II et non à Mai 1968. Échange entre Guillaume Cuchet, l’abbé Claude Barthe et l’historien Jean Chaunu.

L’éditorial d’Adélaïde Pouchol
Les armées subsidiaires
Allons-nous vers un retour des actions privées pour porter secours à l’État lorsqu’il n’est plus garant du bien commun ?

Essentiel
Encore la médiation politique
À propos de Charles Maurras
Si pour Maurras le catholicisme était « le bercail de l’humanité », cette vision était voilée par un certain naturalisme.
Par Joël Hautebert

Décryptage
Dans la Sarthe, des religieux retrouvent le sens de la Création
Animé depuis huit ans par les frères de Saint-Jean, le sanctuaire marial de Notre-Dame du Chêne abrite désormais l’Académie pour une Écologie intégrale. Entretien avec Frère Marie-Benoît, responsable du sanctuaire.
Propos recueillis par Adélaïde Pouchol

La face cachée de la loi asile-immigration
Au terme d’une semaine de débats houleux, la loi asile-immigration a été votée le 22 avril dernier. Si pour les vrais demandeurs d’asile, des mesures de bon sens ont été adoptées, la nouvelle loi ne maîtrise en rien les flux migratoires.
Par Jeanne Smits

Satanisme, occultisme : le diable a toujours bonne presse
Le diable n’est plus à la mode ? Dans les salles de catéchisme, peut-être, pourtant l’occultisme est un phénomène qui continue de se déployer en France. Ces pratiques occultes sont un fait de société bien réel, dont on peut même, au moins en partie, mesurer l’ampleur.
Par Jean-Michel Beaussant

Après « l’affaire Alfie », la fin de vie en question
Malgré diverses interventions, le 28 avril peu après minuit, Alfie Evans, atteint d’une grave maladie neurovégétative, meurt après une injection fatale. Un drame qui soulève de nombreuses questions éthiques, analysées par Mgr Bernard Ginoux, évêque de Montauban, en charge des Aumôneries d’Hôpitaux du diocèse d’Avignon de 1994 à 2000.
Propos recueillis par Odon de Cacqueray

Adèle de Batz bientôt béatifiée
Le diocèse d’Agen revêtira ses habits de fête le 10 juin prochain. Une enfant du pays, Adèle de Batz, sera en effet béatifiée ce jour.
Par Raphaëlle Lespinas

Corée du Nord : le suspens continue
Le vendredi 27 avril dernier, le président nord-coréen a rencontré son homologue de Corée du Sud. D’ici à la fin mai, c’est le Président américain, Donald Trump, qui devrait rencontrer Kom Jong-un. Un rebondissement qui s’insère dans une histoire de conflits.
Par Alain Chevalérias

Culture
Carte blanche à Didier Rance : Vivre en chrétien sans peur ni honte

Apprendre à prier et à aimer à l’école des saints
Prêtre de la Société de vie apostolique Saint-Jean de la Croix et docteur en théologie, le Père Max Huot de Longchamp nous propose avec Prière et vie spirituelle à l’école des saints de grandir avec eux et de les laisser nous ramener à la simplicité de la foi.
Propos recueillis par Philippe Maxence

Vie chrétienne
L’esprit de la liturgie
La gloire de Jésus, source de notre espérance
Par Pierre Julien

Une année avec saint François de Sales
Un maître de l’éloquence sacrée
Par le chanoine Benoît Beligné, de l’lnstitut du Christ-Roi Souverain Prêtre

Audience du 25 avril
Vainqueurs du mal par la puissance de la Pâque du Christ