Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Soirée de lancement du nouveau Permanences – Vers un nouveau catholicisme social – Le 26 mars 2019 à Paris

A l’occasion de la sortie de la nouvelle formule de sa revue Permanences, ICHTUS organise une grande soirée de lancement avec la participation de Guillaume de Prémare et Joseph Thouvenel.

Mardi 26 mars 2019 de 19h à 20h suivi d’un pot 
49 rue des Renaudes 75017 Paris

Participer

Commander le numéro 576 de Permanences
S’abonner à Permanences

 

Ichtus propose de nombreuses formations.

 

A la une #En France #NLQ

Radicalisation catholique ? L’islam et le catholicisme contemporains suivent deux pentes opposées – Guillaume de Prémare

Le 29 mars dernier, sur la chaîne i24news, l’intellectuel Pascal Bruckner a déclaré : « Pour résister à l’assaut de l’islam radical, il serait bon que l’Eglise catholique se remuscle un peu, parce que je pense que la religion arrête la religion et qu’au fond plus l’Eglise sera forte, plus l’islam sera sage ».

Une phrase étonnante de la part de cette ancienne figure libertaire des « nouveaux philosophes » ; une idée peut-être pas si surprenante si l’on songe au contexte : une récente enquête sur la jeunesse, conduite par les sociologues Anne Muxel et Olivier Galland, conclue à l’identitarisation, à la communautarisation et à la radicalisation d’une partie importante de la jeunesse musulmane dans les banlieues.

La progression de l’islam radical fait peur et chacun cherche le remède. C’est ainsi que le catholicisme se trouve de plus en plus convoqué, souvent de l’extérieur et à son corps défendant, comme rempart. Dans ce contexte, la sortie de Bruckner peut être un signe des temps qui indique que, d’une certaine manière, la neutralité religieuse ne serait bientôt plus tenable pour nos contemporains.

Voici en tout cas le catholicisme sur la table. Cette nouvelle donne a de quoi le surprendre, lui qui a choisi de ne plus jouer sur le terrain des guerres de civilisations. Une idée se répand pourtant, dans plusieurs ouvrages récents, selon laquelle le catholicisme français serait lui-même en voie d’identitarisation, de communautarisation et de radicalisation. Il faut faire attention aux mots. Quelle commune mesure entre l’évolution du catholicisme et celle de l’islam en France ?

Deux trajectoires opposées

C’est une erreur que d’appliquer les mêmes mots à deux réalités différentes en nature et en degré. La thèse d’une concurrence mimétique, d’une montée aux extrêmes est bien fragile. Cette grille de lecture ne permet probablement pas de saisir ce qui se joue.

Il faut en effet bien observer que . Pour l’islam, c’est une tendance lourde de « réislamisation » qui provoque un rapport conflictuel à l’altérité ; pour le catholicisme, c’est une réforme contemporaine qui a ancré dans la psyché profonde des fidèles un rapport nouveau à l’altérité, vis-à-vis de la Modernité et vis-à-vis des autres religions et cultures.

Le catholicisme a en quelque sorte congédié la relation ami-ennemi – qui marque le tragique de l’histoire – pour choisir une relation fondée sur le dialogue, l’ouverture, la non-concurrence, la main tendue. Voici ce qui marque d’abord, dans le registre de l’altérité, la psyché collective des catholiques aujourd’hui.

Et c’est bien ceci qui est bousculé par l’histoire, d’une part parce que la « main tendue » n’est pas vraiment saisie et qu’une menace réelle se fait jour, d’autre part parce que certains de nos contemporains interpellent désormais le catholicisme sur un terrain qu’il pensait obsolète : celui de son apport culturel et civilisationnel au « commun », celui de sa présence visible comme l’un des facteurs d’identification, d’enracinement et de cohésion.

Il convient probablement de dépasser les grilles de lectures trop simples pour penser cette nouvelle donne de notre temps.

Guillaume de Prémare

 

Source

Conférences/Formations #NLQ

Rencontre – débat Annie Laurent et Razika Adnani le 5 avril 2018 à Paris : L’islam peut-il et doit-il changer ?

Animée par Guillaume de Prémare, cette rencontre débat entre Annie Laurent, docteur en sciences politiques et spécialiste de l’islam, et Razika Adnani, écrivain philosophe et islamologue, permettra de comprendre quels sont les enjeux de l’islam dans notre monde occidental.
Les deux auteurs dédicaceront leurs livres après un échange avec le public.
La soirée se tiendra le jeudi 5 avril, à 20h, dans les locaux d’Ichtus.

Conférences/Formations #NLQ

Table-ronde avec Rod Dreher et Martin Steffens le 15 février 2018 à Paris

Journaliste américain, Rod Dreher est l’auteur de l’essai “Comment être chrétien dans un monde qui ne l’est plus : Le pari bénédictin”.
Professeur de philosophie à Metz, Martin Steffens est l’auteur de “L’éternité reçue”.
Ils parleront du défi d’être chrétien et citoyen dans le monde moderne.
Une table ronde animée par Guillaume de Prémare, délégué général d’Ichtus, et Hervé Béligné, éditeur chez Artège.
Nous vous attendons jeudi 15 février, à 20h30, dans la crypte de l’église
Saint-Ferdinand des Ternes, Paris 17ème.
 

Conférences/Formations #NLH #NLQ

Affronter le transhumanisme – colloque à l’Assemblée Nationale le 17 janvier

La députée Marie-France Lorho organise un colloque sur le transhumanisme à l’Assemblée Nationale le 17 janvier. Colloque qui manifestement ne plaît pas à tout le monde, du moins à ceux pour qui la démocratie n’est bonne que quand cela les arrange…

Inscriptions avant le 11 janvier 2018 :

Envoyer un courriel à marie-france.lorho@assemblee-nationale.fr comprenant les noms et prénoms ainsi que le lieu et la date de naissance du participant.

NLQ #Tribunes et entretiens

Voter en conscience : entretien avec Guillaume de Prémare

17Afin de donner des pistes pour nous permettre de voter en conscience, Guillaume de Prémare revient sur la définition même du mot conscience avant de nous donner quelques critères.

Tribunes et entretiens

Entretien avec Guillaume de Prémare – Les catholiques doivent/peuvent-ils voter en conscience ?

En amont de la soirée qu’il animera ce jeudi 30 mars 2017 à Vannes, sur le thème “2017, la France à l’heure des choix ; comment voter en conscience ?”, Guillaume de Prémare, délégué général d’ICHTUS, revient au micro de RCF, sur ce qu’est la conscience et le vote en conscience. 

guillaume de Prémare

Conférences/Formations

“2017 : la France à l’heure des choix, comment voter en conscience ?” Guillaume de Prémare à Vannes

Les Associations Familiales Catholiques (AFC) du Pays de Vannes accueilleront Guillaume de Prémare, Délégué Général d’ICHTUS pour éclairer nos consciences et nos intelligences à l’heure des choix,

Jeudi 30 mars à 20h45 – Maison diocésaine de Vannes

Il s’agit de prendre le temps d’une soirée, pour affronter la question de la conscience et de notre responsabilité civique à la lumière des enjeux du nouveau quinquennat qui s’annonce.

Voir ici l’entretien que nous avons publié avec Guillaume de Prémare : les catholiques peuvent/doivent-ils voter en conscience ?

Source

Conférences/Formations #NLQ

“Progrès ou réaction : faut-il choisir ?” Rencontre-débat à Paris

L’idéologie progressiste est-elle morte ? Le paradigme “antimoderne” peut-il construire un avenir ? Peut-on “sauver” certaines idées modernes ? Entre progressisme et réaction, existe-t-il une troisième voie ?

Avec Bérénice Levet, docteur en philosophie et professeur au Centre Sèvres, auteur de l’essai Le crépuscule des idoles progressistes, et Guillaume de Prémare, délégué général d’Ichtus.

Débat / Questions du public / Pot amical et dédicaces (ouvrage en vente sur place)

PAF : 3 euros

Jeudi 9 mars de 20 h à 22h30
49, rue des Renaudes 75017 Paris
Code 374A – Sonnette Permanences Ichtus – Rdc en face
Accès : Charles de Gaulle Etoile / Ternes / Pereire