Afrique non francophone #NLQ

Après 57 ans d’absence, Marie est à nouveau accueillie à La Goulette, en Tunisie

Au cours de la première moitié du XXe siècle, les fidèles chrétiens organisaient la procession de La Madone de Trapani (Sicile) dans plusieurs villes tunisiennes, notamment, Sfax, Tabarka et Hammam-Lif. La fête signifiait la fin de la saison de la baignade et annonçait l’arrivée prochaine de l’automne. Et même les musulmans et les juifs la célébraient avec la même ferveur que les chrétiens.

Cette fête religieuse a été observée à nouveau cette année, le mardi 15 août 2017, à l’église Saint-Augustin-et-Saint-Fidèle de La Goulette, banlieue nord de Tunis, au milieu des fidèles chrétiens de différentes nationalités et des Tunisiens de confessions musulmane et juive, sous les applaudissements, les youyous et les chants liturgiques.

La messe a été célébrée par l’achevêque de Tunis, en présence du maire de La Goulette. Notons que cette procession de La Madone, qui se tenait annuellement chaque 15 août, était observée, durant toute la période coloniale, par la communauté italienne de La Goulette durant les premières années de l’indépendance avant d’être brutalement interrompue vers les années 1961-1962.

Après 57 ans d’absence, le retour de la fête de la Madone sur cette terre de Tunisie est une joie !

Un texte proposé par l’association Marie de Nazareth : mariedenazareth.com