Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Projection du film “Jean Vanier” à Cambrai (59) le 2 juin 2019

Dimanche 2 juin, film

« Jean Vannier, le sacrement de la tendresse »,

à 16h au cinéma  Le Palace à Cambrai
17 Rue du Maréchal de Lattre de Tassigny, 59400 Cambrai

(organisé par l’Association Familiale du Cambrésis).

Aux côtés de mère Teresa, de l’abbé Pierre, de soeur Emmanuelle, Jean Vanier fait aujourd’hui figure de prophète dans un monde dominé par la compétition, le pouvoir et l’argent. Il a fondé les communautés de l’Arche autour de la pire des exclusions, celle dont sont victimes les personnes qui souffrent d’un handicap mental.

Ce film rend hommage à Jean Vanier, fondateur de l’Arche et humaniste.

Promis à une brillante carrière militaire, ce fils de Gouverneur Général du Canada fait le choix de mettre sa vie au service des
plus faibles. L’Arche est née en 1964 d’une rencontre entre Jean Vanier et deux hommes avec un handicap mental.
A l’époque, les personnes présentant des troubles mentaux sont considérées comme le rebut de l’humanité et enfermées à vie dans des asiles psychiatriques où la vie n’est pas tendre.
Profondément touché par leur détresse, Jean Vanier décide de vivre avec eux dans une petite maison du village de Trosly Breuil dans l’Oise. C’est le début de l’aventure…

Aujourd’hui en France, L’Arche accueille plus de 1200 personnes en situation de handicap mental dans 33 communautés. La fédération internationale est présente dans près de 38 pays avec 152 communautés sur les 5 continents.

Le message de Jean Vanier bouscule les tabous et rend hommage à la vulnérabilité. Ce film au message puissant et universel est un véritable plaidoyer pour la Paix.

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

« Jean Vanier, le sacrement de la tendresse » à Carpentras (84) le 21 mars 2019

Un nouveau film sur Jean Vanier qui fait aujourd’hui figure de prophète dans un monde dominé par la compétition, le pouvoir et l’argent. Il a fondé les communautés de l’Arche autour de la pire des exclusions, celle dont sont victimes les personnes qui souffrent d’un handicap mental.

Ce film rend hommage à Jean Vanier, fondateur de l’Arche et humaniste.

Synopsis :
Promis à une brillante carrière militaire, ce fils de Gouverneur Général du Canada fait le choix de mettre sa vie au service des plus faibles.
L’Arche est née en 1964 d’une rencontre entre Jean Vanier et deux hommes avec un handicap mental. A l’époque, les personnes présentant des troubles mentaux sont considérées comme le rebut de l’humanité et enfermées à vie dans des asiles psychiatriques où la vie n’est pas tendre. Profondément touché par leur détresse, Jean Vanier décide de vivre avec eux dans une petite maison du village de Trosly Breuil dans l’Oise. C’est le début de l’aventure…
Aujourd’hui en France, L’Arche accueille plus de 1200 personnes en situation de handicap mental dans 33 communautés. La fédération internationale est présente dans près de 35 pays avec 147 communautés sur les 5 continents.
Le message de Jean Vanier bouscule les tabous et rend hommage à la vulnérabilité.
Ce film au message puissant et universel est un véritable plaidoyer pour la Paix.

Frédérique Bedos, réalisatrice du film sur Jean Vanier témoigne : «  c’est un géant dans tous les sens du terme  »

La journaliste Frédérique Bedos présente le film «  Jean Vanier Le Sacrement de la Tendresse  » sur le fondateur de l’Arche
Frédérique Bedos a fondé en 2010 le projet Imagine, une association qui veut inspirer et faire prendre conscience de l’urgence à sauver la beauté du monde. Elle a réalisé «  Le sacrement de la tendresse  », un documentaire hommage Jean Vanier, fondateur de L’Arche, des communautés qui réunissent des personnes avec un handicap et des personnes qui n’en n’ont pas.

Un tournage marquant

Frédérique Bedos a pris son temps pour rencontrer Jean Vanier, «  je l’ai approché à petits pas, c’est un géant dans tous les sens du terme  ». Le tournage a duré plus de trois ans, «  une relation de confiance s’est installée, Jean est l’homme de la rencontre, mais en même temps c’est un sauvage, surtout si on veut le mettre en lumière. C’est un héros humble, donc il fallait le convaincre que ce n’était pas pour le starifier  ».
Le film s’ouvre sur un message de Jean Vanier face caméra pour pouvoir accueillir les gens dans la salle : «  il a vraiment envie que ce film puisse résonner parce qu’il porte son message et sa philosophie  ». «  L’idée du film c’était d’aller à la rencontre d’un homme avec un message exceptionnel et très inspirant, d’humanité et d’universalité  ». Pour Frédérique Bedos, «  Jean Vanier parle du handicap mental mais aussi de la vulnérabilité qui nous habite tous, qui fait partie de notre condition humaine  ».

Une aventure humaine

Tout a commencé en 1964, «  il y a avait quelque chose de propice dans la période pour se lancer dans l’aventure de l’Arche  ». «  Jean n’avait aucun plan en accueillant les premières personnes handicapées, il s’est dit je vais être leur famille, et il a commencé dans une maison  ». Peu à peu la communauté s’est créé, «  jusqu’à se retrouver partout dans le monde  ».
Aujourd’hui l’Arche représente 147 communautés présentés dans 35 pays sur les cinq continents. Frédérique Bedos explique que pendant la préparation du documentaire, elle a voulu «  chercher des endroits symboliques pour que Jean puisse s’exprimer sur tous les sujets les plus brûlants de la planète  ».
Dans «  Le Sacrement de la Tendresse  », Frédérique Bedos filme les personnes handicapées filmées en plan fixe : «  pour moi c’était essentiel que les personnes handicapées mentales soient vraiment présentes face caméra dans le film  », pour les spectateurs qui ne la connaissent pas «  puissent découvrir cette réalité  ».

Voir le site de Jupiter avec critiques journalistiques
https://www.jupiter-films.com/film-jean-vanier-le-sacrement-de-la-tendresse-96.php

Ecoutez l’émission ci-dessous en podcast sur RCF
https://rcf.fr/la-matinale/frederique-bedos-sur-jean-vanier-c-est-un-geant-dans-tous-les-sens-du-terme

 

 

Dates et Lieux

Jeudi 21 mars 13h30

Cinéma Le Rivoli

Carpentras

Toutes les autres dates…

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Projection du film Jean Vanier, le sacrement de la tendresse, le 28 février 2019 à Reims (51)

Soirée ciné-débat avec l’Arche et Foi et Lumière, le 28 février à 20h15 au cinéma Opéra à Reims (3 Rue Théodore Dubois, 51100 Reims) autour du film «  Jean Vanier, le sacrement de la tendresse »

Synopsis

Aux côtés de mère Teresa, de l’abbé Pierre, de soeur Emmanuelle, Jean Vanier fait aujourd’hui figure de prophète dans un monde dominé par la compétition, le pouvoir et l’argent. Il a fondé les communautés de l’Arche autour de la pire des exclusions, celle dont sont victimes les personnes qui souffrent d’un handicap mental.

Ce film rend hommage à Jean Vanier, fondateur de l’Arche et humaniste.

Promis à une brillante carrière militaire, ce fils de Gouverneur Général du Canada fait le choix de mettre sa vie au service des
plus faibles. L’Arche est née en 1964 d’une rencontre entre Jean Vanier et deux hommes avec un handicap mental.
A l’époque, les personnes présentant des troubles mentaux sont considérées comme le rebut de l’humanité et enfermées à vie dans des asiles psychiatriques où la vie n’est pas tendre.
Profondément touché par leur détresse, Jean Vanier décide de vivre avec eux dans une petite maison du village de Trosly Breuil dans l’Oise. C’est le début de l’aventure…

Aujourd’hui en France, L’Arche accueille plus de 1200 personnes en situation de handicap mental dans 33 communautés. La fédération internationale est présente dans près de 38 pays avec 152 communautés sur les 5 continents.

Le message de Jean Vanier bouscule les tabous et rend hommage à la vulnérabilité. Ce film au message puissant et universel est un véritable plaidoyer pour la Paix.

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Projection du film Jean Vanier, le sacrement de la tendresse, le 15 février 2019 à Chambéry-le-Haut (73)

Le film Jean Vanier, le sacrement de la tendresse, sera projeté le 15 février 2019 à 19h au Cinéma Le Forum à Chambéry le Haut (28 Place du Forum, 73000 Chambéry). La projection sera suivie d’un débat avec les responsables du foyer de l’Arche de Chambéry.

Synopsis

Aux côtés de mère Teresa, de l’abbé Pierre, de soeur Emmanuelle, Jean Vanier fait aujourd’hui figure de prophète dans un monde dominé par la compétition, le pouvoir et l’argent. Il a fondé les communautés de l’Arche autour de la pire des exclusions, celle dont sont victimes les personnes qui souffrent d’un handicap mental.

Ce film rend hommage à Jean Vanier, fondateur de l’Arche et humaniste.

Promis à une brillante carrière militaire, ce fils de Gouverneur Général du Canada fait le choix de mettre sa vie au service des
plus faibles. L’Arche est née en 1964 d’une rencontre entre Jean Vanier et deux hommes avec un handicap mental.
A l’époque, les personnes présentant des troubles mentaux sont considérées comme le rebut de l’humanité et enfermées à vie dans des asiles psychiatriques où la vie n’est pas tendre.
Profondément touché par leur détresse, Jean Vanier décide de vivre avec eux dans une petite maison du village de Trosly Breuil dans l’Oise. C’est le début de l’aventure…

Aujourd’hui en France, L’Arche accueille plus de 1200 personnes en situation de handicap mental dans 33 communautés. La fédération internationale est présente dans près de 38 pays avec 152 communautés sur les 5 continents.

Le message de Jean Vanier bouscule les tabous et rend hommage à la vulnérabilité. Ce film au message puissant et universel est un véritable plaidoyer pour la Paix.

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Jean Vanier, le sacrement de la tendresse – Projections les 26, 28 & 29 janvier 2019 à Avignon (84)

Un nouveau film sur Jean Vanier qui fait aujourd’hui figure de prophète dans un monde dominé par la compétition, le pouvoir et l’argent. Il a fondé les communautés de l’Arche autour de la pire des exclusions, celle dont sont victimes les personnes qui souffrent d’un handicap mental.

Le 26 janvier 2019 à 10h30
Le 28 janvier 2019 à 12h
Le 29 janvier 2019 à 14h
Au cinéma Utopia Manutention (4, rue des Escaliers Sainte-Anne 84000 Avignon)

Ce film rend hommage à Jean Vanier, fondateur de l’Arche et humaniste.

Synopsis :
Promis à une brillante carrière militaire, ce fils de Gouverneur Général du Canada fait le choix de mettre sa vie au service des plus faibles.
L’Arche est née en 1964 d’une rencontre entre Jean Vanier et deux hommes avec un handicap mental. A l’époque, les personnes présentant des troubles mentaux sont considérées comme le rebut de l’humanité et enfermées à vie dans des asiles psychiatriques où la vie n’est pas tendre. Profondément touché par leur détresse, Jean Vanier décide de vivre avec eux dans une petite maison du village de Trosly Breuil dans l’Oise. C’est le début de l’aventure…
Aujourd’hui en France, L’Arche accueille plus de 1200 personnes en situation de handicap mental dans 33 communautés. La fédération internationale est présente dans près de 35 pays avec 147 communautés sur les 5 continents.
Le message de Jean Vanier bouscule les tabous et rend hommage à la vulnérabilité.  %
Ce film au message puissant et universel est un véritable plaidoyer pour la Paix.

Frédérique Bedos, réalisatrice du film sur Jean Vanier témoigne : «  c’est un géant dans tous les sens du terme  »

La journaliste Frédérique Bedos présente le film «  Jean Vanier Le Sacrement de la Tendresse  » sur le fondateur de l’Arche
Frédérique Bedos a fondé en 2010 le projet Imagine, une association qui veut inspirer et faire prendre conscience de l’urgence à sauver la beauté du monde. Elle a réalisé «  Le sacrement de la tendresse  », un documentaire hommage Jean Vanier, fondateur de L’Arche, des communautés qui réunissent des personnes avec un handicap et des personnes qui n’en n’ont pas.

Un tournage marquant

Frédérique Bedos a pris son temps pour rencontrer Jean Vanier, «  je l’ai approché à petits pas, c’est un géant dans tous les sens du terme  ». Le tournage a duré plus de trois ans, «  une relation de confiance s’est installée, Jean est l’homme de la rencontre, mais en même temps c’est un sauvage, surtout si on veut le mettre en lumière. C’est un héros humble, donc il fallait le convaincre que ce n’était pas pour le starifier  ».
Le film s’ouvre sur un message de Jean Vanier face caméra pour pouvoir accueillir les gens dans la salle : «  il a vraiment envie que ce film puisse résonner parce qu’il porte son message et sa philosophie  ». «  L’idée du film c’était d’aller à la rencontre d’un homme avec un message exceptionnel et très inspirant, d’humanité et d’universalité  ». Pour Frédérique Bedos, «  Jean Vanier parle du handicap mental mais aussi de la vulnérabilité qui nous habite tous, qui fait partie de notre condition humaine  ».

Une aventure humaine

Tout a commencé en 1964, «  il y a avait quelque chose de propice dans la période pour se lancer dans l’aventure de l’Arche  ». «  Jean n’avait aucun plan en accueillant les premières personnes handicapées, il s’est dit je vais être leur famille, et il a commencé dans une maison  ». Peu à peu la communauté s’est créé, «  jusqu’à se retrouver partout dans le monde  ».
Aujourd’hui l’Arche représente 147 communautés présentés dans 35 pays sur les cinq continents. Frédérique Bedos explique que pendant la préparation du documentaire, elle a voulu «  chercher des endroits symboliques pour que Jean puisse s’exprimer sur tous les sujets les plus brûlants de la planète  ».
Dans «  Le Sacrement de la Tendresse  », Frédérique Bedos filme les personnes handicapées filmées en plan fixe : «  pour moi c’était essentiel que les personnes handicapées mentales soient vraiment présentes face caméra dans le film  », pour les spectateurs qui ne la connaissent pas «  puissent découvrir cette réalité  ».

Voir le site de Jupiter avec critiques journalistiques

Ecoutez l’émission ci-dessous en podcast sur RCF
https://rcf.fr/la-matinale/frederique-bedos-sur-jean-vanier-c-est-un-geant-dans-tous-les-sens-du-terme

 

Sorties/Animations

Projection du film : “Jean Vanier, le sacrement de la tendresse” le 12 janvier 2019 à Aix-Les-Bains (73)

Séance exceptionnelle autour du film
“JEAN VANIER, le sacrement de la tendresse” en présence de sa réalisatrice Frédérique Bedos

SAMEDI 12 JANVIER 2019
A 14H00 au cinéma Les Toiles du lac
14 Avenue Daniel Rops, 73100 Aix-les-Bains

 

Séance suivie d’un débat
Entrée : 5 euros
*Frédérique Bedos est animatrice de télévision et réalisatrice de documentaires. En 2010, elle fonde l’ONG Le Projet Imagine dont les films ont pour mission d’informer, inspirer et pousser à l’action. Ils obéissent tous à la même ligne éditoriale : il s’agit de faire du journalisme avec espérance

Synopsis

Aux côtés de mère Teresa, de l’abbé Pierre, de soeur Emmanuelle, Jean Vanier fait aujourd’hui figure de prophète dans un monde dominé par la compétition, le pouvoir et l’argent. Il a fondé les communautés de l’Arche autour de la pire des exclusions, celle dont sont victimes les personnes qui souffrent d’un handicap mental.
Ce film rend hommage à Jean Vanier, fondateur de l’Arche et humaniste.

Promis à une brillante carrière militaire, ce fils de Gouverneur Général du Canada fait le choix de mettre sa vie au service des plus faibles. L’Arche est née en 1964 d’une rencontre entre Jean Vanier et deux hommes avec un handicap mental. A l’époque, les personnes présentant des troubles mentaux sont considérées comme le rebut de l’humanité et enfermées à vie dans des asiles psychiatriques où la vie n’est pas tendre. Profondément touché par leur détresse, Jean Vanier décide de vivre avec eux dans une petite maison du village de Trosly Breuil dans l’Oise. C’est le début de l’aventure… Aujourd’hui en France, L’Arche accueille plus de 1200 personnes en situation de handicap mental dans 33 communautés. La fédération internationale est présente dans près de 35 pays avec 147 communautés sur les 5 continents. Le message de Jean Vanier bouscule les tabous et rend hommage à la vulnérabilité. Ce film au message puissant et universel est un véritable plaidoyer pour la Paix.

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Jean Vanier : le sacrement de la tendresse – Projection en avant première du film le 7 janvier 2019 à Garat (16)

Le 7 janvier à 19h30, le diocèse d’Angoulême et la pastorale des personnes handicapées en Charente organisent une projection en avant-première du film “Jean Vanier”, en partenariat avec le Mégarama de Garat et Jupiter Films.

Lundi 7 janvier 2019 19:30-21:30 – Cinéma Mégarama, Garat

A l’issue de la projection, le 7 janvier 2019, des responsables de la pastorale diocésaine des personnes handicapées et des représentants des communautés de l’Arche en Charente seront présentes pour échanger.


Synopsis

Aux côtés de mère Teresa, de l’abbé Pierre, de soeur Emmanuelle, Jean Vanier fait aujourd’hui figure de prophète dans un monde dominé par la compétition, le pouvoir et l’argent. Il a fondé les communautés de l’Arche autour de la pire des exclusions, celle dont sont victimes les personnes qui souffrent d’un handicap mental.
Ce film rend hommage à Jean Vanier, fondateur de l’Arche et humaniste.
Promis à une brillante carrière militaire, ce fils de Gouverneur Général du Canada fait le choix de mettre sa vie au service des plus faibles. L’Arche est née en 1964 d’une rencontre entre Jean Vanier et deux hommes avec un handicap mental.
À l’époque, les personnes présentant des troubles mentaux sont considérées comme le rebut de l’humanité et enfermées à vie dans des asiles psychiatriques où la vie n’est pas tendre. Profondément touché par leur détresse, Jean Vanier décide de vivre avec eux dans une petite maison du village de Trosly-Breuil dans l’Oise. C’est le début de l’aventure…
Aujourd’hui en France, L’Arche accueille plus de 1200 personnes en situation de handicap mental dans 33 communautés. La fédération internationale est présente dans près de 38 pays avec 152 communautés à travers les 5 continents.
Le message de Jean Vanier bouscule les tabous et rend hommage à la vulnérabilité. Ce film au message puissant et universel est un véritable plaidoyer pour la Paix.

L’Arche
Jean Vanier a fait la rencontre de Raphaël Simi et Philippe Seux, deux personnes ayant une déficience intellectuelle. Ils ont appris à se connaître, à s’entraider, à construire leur vie ensemble jour après jour. Ils ont attiré des amis, qui à leur tour ont désiré partager la simplicité de cette vie communautaire. L’Arche a grandi de manière organique, la sève étant cette rencontre bouleversante, entre des personnes qui ont une déficience intellectuelle et des personnes ordinaires.
pays sur les 5 continents. Elles offrent des foyers, ateliers, programmes
ou réseaux de soutien et s’entourent de professionnels pour s’assurer de
proposer un accompagnement compétent et de qualité. Elles sont gérées
par des associations à but non lucratif et financées pour la plupart par des
fonds publics ou, pour les pays les plus pauvres, par des organismes de
solidarité internationaux.
Les communautés de L’Arche sont des lieux de vie où les personnes qui ont une déficience intellectuelle et ceux qui sont venus les aider partagent leur quotidien. Ensemble, les membres de L’Arche, qu’ils aient ou non une déficience intellectuelle, construisent leur vie communautaire : participation aux tâches, aux décisions, aux réflexions, aux fêtes et rassemblements, se souciant les uns des autres. Chacun est invité à contribuer à la vie ensemble, selon ses aptitudes et ses désirs.

Nos sociétés ont besoin que tous, y compris les plus faibles, s’engagent dans la construction d’un monde plus humain. À L’Arche, depuis plus de 50 ans, de nouvelles voies de fraternité sont ouvertes : être différents et pourtant ensemble, faire la fête en intégrant les difficultés, approfondir sa vie spirituelle dans le respect des philosophies et des religions de chacun…
L’Arche peut témoigner que l’art de vivre ensemble naît de l’accueil créatif de la diversité et de la fragilité humaine.

L’Arche en Charente
La Charente compte 3 communautés de l’Arche, à Cognac, Barbezieux et Sigogne. Des représentants de ces communautés seront présents pour échanger à la suite du film le 7 janvier.

En savoir plus

Avant-première le lundi 7 janvier au Mégarama de Garat à 19h30.
Le film sera ensuite à la programmation du Mégarama à partir du 23 janvier.
Réservation des places possible au 05 45 61 91 10.
Site du cinéma : www.garat.megarama.fr

 

 

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Veillée de Noël samedi 15 décembre avec les personnes ayant un handicap – église Saint Aldric au Mans (72)

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Fêtes thérésiennes 2018 – jusqu’au 7 octobre 2018 à Lisieux (14)

Célébrations, processions, Journée des malades ou handicapés, conférences, concerts, spectacle, veillées de prière et Adoration.

Vendredi 28 septembre

En ouverture des 10 jours de Fêtes de sainte Thérèse à Lisieux

  • Natasha St-Pier chante Thérèse avec Grégory Turpin et Glorious (billets en vente sur Internet, Leclerc…)
  • 20h30 Basilique Supérieure

Samedi 29 septembre

  • 09h Messe au Carmel présidée par Monseigneur Servilien Nzakamwita, évêque de Byumba au Rwanda
  • 15h30 Messe d’ouverture, Basilique supérieure
  • 18h Vêpres, Carmel
  • 20h30 Procession des Reliques de sainte Thérèse du Carmel à la Basilique, veillée avec vénération des reliques

Dimanche 30 septembre – Anniversaire de l’entrée dans la Vie de sainte Thérèse

  • 10h30 Messe solennelle présidée par Monseigneur Servilien Nzakamwita, évêque de Byumba au Rwanda, Basilique supérieure
  • 15h30 Procession des Reliques de sainte Thérèse
    de la Basilique à la Cathédrale et Vêpres
  • 17h Messe, Basilique inférieure
  • 20h30 Veillée au Carmel, Anniversaire de l’ « Entrée dans la Vie de sainte Thérèse » avec les Carmélites et les Carmes de Lisieux

Lundi 1er octobre  – Solennité de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face

  • 10h Prière de Laudes en présence des reliques de sainte Thérèse, Basilique supérieure
  • 10h30 Messe Solennelle de sainte Thérèse, Basilique supérieure
  • 14h15 Conférence « La prière chez sainte Thérèse », Père Patrick Lemoine, Centre Sainte Jean-Paul II
  • 15h30 Messe des pèlerins, Basilique inférieure
  • 18h Vêpres, Carmel
  • 20h30 Spectacle en costumes d’époque « Je vous attendais… » Récréation pieuse comme au temps de sainte Thérèse, Basilique inférieure

Mardi 2 octobre  – L’aventure d’Histoire d’une âme

  • 10h Prière de Laudes en présence des reliques de sainte Thérèse, Basilique supérieure
  • 10h30 Conférence « La genèse des Manuscrits  » par Monsieur Emmanuel Houis, Centre Saint-Jean-Paul II
  • 14h15 Conférence « D’Histoire d’une âme aux Manuscrits autobiographiques  » par Frère Anthony-Joseph Pinelli, ocd, Centre Saint-Jean-Paul II
  • 15h30 Messe des pèlerins, Basilique inférieure
  • 18h Vêpres, Carmel
  • 20h30 Concert, Chœur « Groot Veluwe » des Pays Bas, Basilique Inférieure

Mercredi 3 octobre  – L’aventure d’Histoire d’une âme

  • 10h Prière de Laudes en présence des reliques de sainte Thérèse, Basilique supérieure
  • 10h30 Conférence « Publication et diffusion d’Histoire d’une âme  », par Madame Françoise Bigot, ndv, Centre Saint-Jean-Paul II
  • 14h15 Conférence « Le vrai visage de Thérèse » par  Frère Didier-Marie Golay, ocd, Centre Saint-Jean-Paul II
  • 15h30 Messe des pèlerins, Basilique inférieure
  • 18h Vêpres, Carmel
  • 20h30 Veillée d’intercession « Louange et Adoration », Cathédrale Saint-Pierre de Lisieux

Jeudi 4 octobre  – L’aventure d’Histoire d’une âme

  • 10h Laudes, Basilique inférieure
  • 10h30 Conférence « Le message spirituel d’Histoire d’une âme  » par Madame Elyane Casalonga, théologienne, Centre Saint-Jean-Paul II
  • 14h15 Conférence « Lire Histoire d’une âme aujourd’hui » par Père Olivier Ruffray, Centre Saint-Jean-Paul II
  • 15h30 Messe des pèlerins, Basilique inférieure
  • 18h Vêpres, Carmel
  • 20h30 Adoration eucharistique, Basilique inférieure

Vendredi 5 octobre  – L’aventure d’Histoire d’une âme

  • 10h Prière de Laudes en présence des reliques de sainte Thérèse, Basilique supérieure
  • 10h30 Chemin de Croix avec sainte Thérèse, derrière la Basilique
  • 15h30 Messe des pèlerins, Basilique inférieure
  • 18h Vêpres, Carmel
  • 20h30 Récital autour des  poésies de sainte Thérèse, par le Père Patrick Lemoine, Chapelle du Carmel

Samedi 6 octobre –Journée des personnes malades ou handicapées – Pèlerinage de la famille du Carmel

  • 10h Accueil des personnes malades et handicapées, Basilique supérieure
    10h30 Démarche de préparation et célébration du Sacrement des malades, Basilique entrée Nord (pour recevoir le Sacrement des malades s’inscrire au 02 31 48 55 08)
  • 15h30 Messe des pèlerins présidée par Monseigneur Jean-Claude Boulanger, évêque de Bayeux et Lisieux, Basilique supérieure
  • 18h30 Vêpres, Carmel
  • 20h30 Procession mariale aux flambeaux, autour de la Basilique

Dimanche 7 octobre – Clôture des Fêtes – Pèlerinage de la famille du Carmel

  • 08h Messe à la Chapelle Notre-Dame du Sourire, Maison d’accueil Ermitage Sainte-Thérèse
  • 10h30 Messe présidée par Monseigneur Jean-Claude Boulanger, évêque de Bayeux et Lisieux,  Basilique supérieure
  • 15h Procession des reliques de sainte Thérèse de la Basilique au Carmel et Vêpres
  • 17h Messe, Basilique Inférieure
  • 18h Vêpres, Carmel

Tout au long de la semaine :

Film sur sainte Thérèse, toutes les heures, « Une course de géant », Centre Saint Jean-Paul II

« Diorama », musée de cire sur l’histoire de sainte Thérèse et de sa famille – Cloître gauche

Visite de la maison familiale des Martin, les « Buissonnets »

Visite du Dôme de la Basilique

Exposition « Thérèse et la Miséricorde divine » – Cloître droit de la Basilique