Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Avec le Professeur Joyeux, prendre sa santé en main ! Le 7 décembre 2018 à Avignon (84)

Une conférence à Avignon donnée par le Professeur Henri Joyeux nous fera réfléchir sur notre façon de nous nourrir afin de conserver (ou retrouver  ?) la pleine forme pour construire le Royaume de Dieu  !

Depuis l’Antiquité, notre santé est directement liée à notre alimentation. Bien manger est la clé pour préserver son corps, rester en bonne santé et éviter de nombreuses maladies. Aujourd’hui , de nombreuses études ont confirmé l’impact de l’alimentation sur notre santé et la prévention est cœur des préoccupations.

“L’alimentation est notre meilleur médicament” dixit Hippocrate.

Ainsi, face de à nombreuses maladies de civilisation – obésité, cancer, rhumatismes, maladies auto-immunes… – la plupart liées à de mauvaises habitudes alimentaires, comment changer ses habitudes  ?

Henri Joyeux est Professeur honoraire de chirurgie et cancérologie à la Faculté de Médecine de Montpellier. Il a écrit de nombreux ouvrages consacrés à l’écologie humaine, notamment sur l’alimentation et les produits naturels. Auteur d’une vingtaine d’ouvrages et de 500 publications internationales, sa connaissance globale des maladies et son esprit anthropologique au service de tous, l’animent. Le Pr Joyeux multiplie les conférences en Europe pour transmettre des messages de prévention des maladies de civilisation, et accompagner le public dans la prise en charge de sa santé, le plus naturellement possible.

Conférencier à la personnalité atypique, “ses conférences sont drôles et pleines de bon sens” dixit Sophie Marceau.
Sa recette :
Manger mieux et meilleur
– Prendre sa santé en main
et faire fructifier son “capital vie”.

Christine Bouguet-Joyeux est diplômée de droit européen, auteur de livres santé et conférencière en nutrition pratique pour les familles et les enfants. Elle développe une véritable pédagogie de la nutrition-santé, notamment en intervenant dans les conférences sur tous les aspects pratiques de l’alimentation, la cuisson idéale, les meilleurs choix alimentaires… .

Conférence suivie d’une séance de dédicace. Quelques livres seront proposés à la vente.

Théatre Benoit XII
Avignon

Inscriptions sur ce lien

 

NLH #NLQ #Tribunes et entretiens

L’aluminium dans les vaccins – Par le professeur Henri Joyeux

Tribune par le Professeur Henri Joyeux

Je reçois beaucoup de questions à propos de ma comparution, le 24 mai 2018, devant la chambre disciplinaire du Conseil national de l’Ordre des médecins.

Quel qu’en soit le résultat définitif, je reste confiant dans l’écoute attentive des 5 Juges médecins et de la Présidente membre du Conseil d’État.

Le Président du Conseil de l’Ordre de mon département a clairement exprimé la disproportion entre la radiation prononcée, puis suspendue, et la faute s’il y a faute.

Mon avocat a parfaitement présenté les attaques incessantes dont j’ai été l’objet dans les grands médias, faisant courir le bruit que j’étais radié à jamais de l’Ordre des médecins, que je ne serais plus Professeur, ce qui n’est pas possible, alors que la radiation à peine prononcée en juillet 2016 était immédiatement suspendue par deux appels.

Tous deux ont parfaitement démontré que je n’ai jamais été contre les vaccins, mais seulement contre les excès, et, plus encore, que j’ai voulu révéler certains dangers quand ils ne sont pas indiqués.

Personnellement j’ai expliqué ma démarche de défenseur, lanceur d’alertes pour tous, en particulier les familles et les enfants, et pourquoi j’ai informé par voie de pétition pour être entendu du public le plus large en assumant tous les termes utilisés. C’était et c’est encore le seul moyen de dépasser le blocage médiatique et institutionnel sur ce sujet des vaccins.

La première pétition contre la vaccination massive des jeunes enfants qui se préparait contre les papilloma virus a recueilli, en très peu de temps, plus de 400 000 signatures, et a pu faire reculer les autorités de santé. La deuxième réclamant le retour au classique DTP SANS ALUMINIUM a été signée par près de 1,150 000 personnes.

Ce n’est pas la vaccination qui est remise en cause, ce sont les indications et les effets indésirables.

Les affirmations que j’ai révélées reposent sur un travail continu et encore actuel. J’ai obtenu tous les renseignements nécessaires auprès des collègues les plus compétents, et de la littérature scientifique internationale la plus solide et très active en ce moment.

Le point le plus important concerne l’adjuvant aluminium présent dans les vaccins, dès la première dose obligatoire selon la loi
Chez un nourrisson de 2 mois, la dose d’aluminium métal injectée par la première dose de vaccin est nettement supérieure à la Dose Minimale Toxique fixée par la FDA (Food and Drug Administration) et de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Lire la suite sur le site de France Catholique