NLH #NLQ #Sorties/Animations

Son & lumière – “1625… Le mystère de Sainte Anne” du 6 au 12 août 2018 à Sainte Anne d’Auray (56)

Au XVIIème siècle, dans la tranquillité de leur temps, vivent au hameau de Ker Anna un pieux paysan, Yvon Nicolazic, et sa famille.

Témoin vivant d’apparitions, Yvon Nicolazic verra son destin bouleversé, entraînant dans son sillage celui de toute une région.

Ce spectacle son et lumière nous propose de revivre un épisode marquant de notre histoire bretonne aux retentissements encore visibles de nos jours.

couv36

« Je suis Anne, mère de Marie.
Dieu veut que je sois honorée ici.
Reconstruis ma chapelle. »

Ces quelques paroles adressées par sainte Anne à Yvon Nicolazic, vont bouleverser sa vie de laboureur et faire du hameau de Keranna(*) l’âme de la Bretagne.

L’association « spectacle Yvon Nicolazic » se propose de nous faire revivre les événements qui se sont produits au XVIIème siècle dans la campagne de Pluneret, marquant à jamais l’histoire d’un peuple.

Persuadé que quelques paroles dites de la part de Dieu suffisent ; à transformer nos vies et à fixer le sort des nations, j’encourage vivement les membres de l’association à mener à bien l’œuvre qu’ils ont entreprise et je leur manifeste toute ma gratitude pour les fruits espérés de leur engagement.

Raymond CENTENE
Évêque de VANNES

6 représentations à 22h : du 6 au 12 août (relâche le 9)

Plus d’informations

Réservations

Billetterie en ligne

 

Conférences/Formations #NLQ

Stage de chant choral “Autour des psaumes “ à Besançon (25) du 30 juillet au 5 août 2018

XXVème stage de chant choral « Autour des Psaumes »
30 juillet – 5 août 2018
BESANÇON (Doubs)
Le thème 2018 :
…Et de mon chant, j’éveillerai l’aurore !

Etude musicale, littéraire, historique et théologique d’oeuvres vocales de Claude Goudimel, Claude le Jeune, Paschal de l’Estocart, Jan Pieterszoon Sweelinck, Benedetto Marcello, Pierre Wiblé, Heinrich Schütz
Création du Psaume 57 de Jean-Daniel Hégé

Stage organisé par l’association ZAMARIEL
228 impasse du Félibre 30670 – AIGUES-VIVES 04 66 35 59 17 noe.carriere@free.fr

Direction musicale : Eric Carrière

Travail vocal et accompagnement : Lucie Droy
Organiste, professeur d’orgue et chef des choeurs du Conservatoire de Musique à Rayonnement Départemental de Vichy.

Bulletin d’inscription ici

Lieu : COMMUNAUTÉ de la ROCHE D’OR – 1 chemin du Muénot – BESANÇON

NLH #NLQ #Sorties/Animations

Forum Bien-être Hildegarde de Bingen les 7, 8 & 9 septembre 2018 à Neuillé (49)

Pour votre bien-être, réservez aujourd’hui votre place au Forum Hildegarde de Saumur

 

Septembre 2018, 1er Forum Hildegarde de Bingen, au Château de Salvert.

 

Hildegarde devient abbesse en 1136 !

 

Femme de caractère qui ose sermonner Le pape et L’empereur Barberousse…

 

Les multiples écrits de cette femme hors du commun témoignent de ses connaissances approfondies en botanique, alimentation, et  médecine.

Compositrice, théologienne, critique et aussi prophète.

Hildegarde a plus d’une corde à son arc.

Une histoire, un univers à découvrir où approfondir sur le thème « culture et bien –être »

 

Infos et inscriptions www.hildegardesaumur.com

Contact Médias : Monica Le Pelletier 07 69 10 93 22

Conférences/Formations #NLH #NLQ

Journée CESHE le 4 août 2018 à L’Hermitage Lorge (22150)

Journée CESHE le 04 août 2018  à L’Hermitage Lorge (22150).

Téléchargez ci-dessous les documents mis à votre disposition.

PAF : libre / Repas (inscription obligatoire : 18€)

Vous pouvez payer :

  • en ligne via Paypal ;
  • par chèque à l’ordre de CESHE FRANCE (Ceshe – B.P. 1055 – 59011 LILLE CEDEX. Adresse email : cesheadm@wanadoo.fr)
  • ou contacter directement Isabelle Bocquet : 06 10 20 11 28

Date limite des inscriptions : 21 juillet 2018.

Pour tous renseignements :
CESHE – B.P. 1055 – 59011 Lille Cedex
cesheadm@wanadoo.fr
06.15.87.72.01

(source et paiement en ligne)

Conférences/Formations #NLQ

Colloque 1000 ans de l’Abbaye de Talloires (74) le 22 septembre 2018

À l’occasion des fêtes autour des mille ans de l’abbaye de Talloires, l’Académie salésienne organise un colloque le 22 septembre prochain, à Talloires même. Programme et inscription ci-dessous (avant le 31 août)

 Vous pouvez vous inscrire à ce colloque grâce au fichier ci-dessous qui vous fournira toutes les indications utiles (programme, modalités, informations pratiques…)
Date limite d’inscription : 31 août 2018

 

L’Académie consacre le tome 125 de ses Mémoires et documents aux actes de ce colloque. Cet événement où interviendront universitaires, membres de nos sociétés savantes et fins connaisseurs du terroir talloirien sera un temps fort de notre année salésienne et de l’histoire des monastères en Savoie. Nos conférences des mois d’avril et juin 2018 s’inscrivent aussi dans cette perspective.

Téléchargez le dépliant avec bulletin d’inscription

NLQ #Sorties/Animations

Abbaye de Paimpont (35) : visites, concerts et expositions en juillet et août

Au cœur de la forêt de Brocéliande, la splendide Abbaye Notre-Dame de Paimpont attire chaque été de nombreux touristes. La bâtisse du XIIIe siècle se reflète dans le lac, niché au cœur de la forêt mythique. Tout l’été, un programme spécial de concerts est proposé au public, ainsi que plusieurs expositions sur ce patrimoine breton de premier ordre.

Le site : www.abbayedepaimpont.org

 

La visite

Les visites sont assurées par des guides bénévoles et gratuites. Des dépliants-guides gratuits sont aussi à la disposition du public.

On peut voir : l’abbatiale du XIIIe siècle, la chapelle St Mathurin, la chapelle du Saint Sacrement, les statues de Notre Dame de Paimpont dans la nef, et St Judicaël et St Méen, les retables, la Salle des écrouettes, la sacristie, le Grand logis, le jardin paroissial et sa grotte

> Histoire de l’Abbaye

Les expositions

3 salles d’exposition sont ouvertes au public en juillet et août, de 10h à 12h30 et de 15h à 18h30, sauf dimanche matin.

  • Salle des Ecrouettes : « Histoire de l’Abbaye »
  • Chapelle du Baptistère : « L’environnement, un trésor à transmettre » (autour de l’encyclique Laudato si)
  • Sacristie : le « Trésor de l’Abbaye »

Conférences/Formations #NLH #NLQ

Exposition sur la Grande Guerre cet été à la cathédrale de Nîmes (30) jusqu’au 31 août 2018

L’exposition « La Grande Guerre 1914-1918 – L’engagement de l’Eglise catholique du Gard » créée par la Société d’Histoire du diocèse de Nîmes s’installe cet été dans la cathédrale de Nîmes jusqu’au 30 août. Elle sera inaugurée ce jeudi 5 juillet à 18h45.

► L’exposition est visible à la cathédrale de Nîmes tous les jours de 11h à 18h sauf le mardi.

« A l’image des autres forces religieuses, sociales et politiques départementales, le diocèse de Nîmes fut un des acteurs fortement engagés dès la mobilisation et durant toute la durée de la guerre « pour la défense de la patrie. »  Les prêtres soldats morts pour la Nation et que l’on appelait les “prêtres sac-à-dos” ne sont pas tombés à la marge des morts pour la France. Dans le Gard, ils furent 41, mais sans famille directe, le temps et l’oubli ont recouvert leur souvenir. Cette exposition leur offre une seconde vie, éternelle comme leur choix de combattre au côté des Français de toutes les religions pour le bien collectif. »

 

Conférences/Formations #NLQ

La politique une bonne nouvelle ! Session d’été au Hautmont (59) du 19 au 26 août 2018

“La politique tant dénigrée, est une vocation très noble, elle est une des formes les plus précieuses de la charité, parce qu’elle cherche le bien commun. (…) En chaque nation, les habitants développent la dimension sociale de leurs vies, en se constituant citoyens responsables au sein d’un peuple, et non comme une masse asservie par les forces dominantes. Souvenons-nous qu’« être citoyen fidèle est une vertu, et la participation à la vie politique une obligation morale ».”

La Joie de l’Evangile, pap François, n°205 et 220

En 1996, de jeunes chrétiens engagés se réunissaient pour approfondir ensemble le sens qu’ils donnaient à leur engagement dans la cité. Plus de 20 ans plus tard, est organisée la 13ème session d’été de l’association « La politique, une bonne nouvelle » (la PBN), du 19 au 26 août 2018, au Centre du Hautmont (Mouvaux).

Public 

Jeunes de 18 à 35 ans. Simple curieux de la politique et soucieux du bien commun ?

Déjà militant ou engagé dans une association, un syndicat ou un parti ? « Novice » ou « passionné », peu importe, l’essentiel est d’avoir le désir de découvrir ou approfondir le champ politique et le rôle que le chrétien doit y jouer.

Programme

L’objectif de cette semaine est de répondre à ces trois questions :

  • Chrétien(ne), pourquoi m’engager ? Des temps de formation sur les fondements du politique (philosophie, théologie, histoire…) permettent de comprendre les spécificités et la fécondité du champ politique pour les chrétiens.
  • Au nom de l’intérêt collectif qu’est-ce-que je veux défendre ? Se mettre à l’écoute, grâce à des temps de témoignages, d’échanges et de discernement. Cela permet d’ancrer ses convictions, pour se positionner dans le monde de manière à la fois solide et sereine.
  • Comment, ensemble, avancer sur le chemin du bien commun ? Des ateliers et temps d’échanges permettent d’apprendre à se confronter à d’autres opinions, afin de se former à l’élaboration de solutions réalistes qui intègrent la diversité.

Mais aussi… des temps spirituels vécus ensemble (messe, prière quotidienne) libre de participation, une journée détente et découverte de la région, des temps conviviaux autour d’un jeu ou d’une simple bière ;).

Voir le flyer de la session

Informations

31 rue Mirabeau, Mouvaux
CENTRE SPIRITUEL DU HAUTMONT
contact@hautmont.org
Site internet
03 20 26 09 61

NLH #NLQ #Tribunes et entretiens

Les manants du Roi, le nouveau film de Patrick Buisson sur le génocide vendéen – Un nouvel éclairage politique

Photo : Les manants du Roi

Hier (28 juin 2018) se déroulait au Grand Rex l’avant-première du film Les manants du Roi, nouveau film de Patrick Buisson, réalisé par Guillaume Laidet et dont les textes sont écrits par Michel Chamard. Co-produit par la chaîne Histoire et la société Erealprod, ce docu-fiction inédit nous plonge en toute vérité historique entre 1793 et 1796, dans les guerres de Vendée et le génocide qui s’ensuivit, à travers les narrations de six personnages emblématiques et humains, tous servis par d’excellents comédiens ! Un chouan, le “gâs” Jean ; un prêtre réfractaire, l’Abbé Vincent Huguet ; un capitaine “bleu”, François Sauvage ; un bourgeois révolutionnaire nantais, Percier de Fontaine,  un député montagnard, Carré de Longwy (qui évoque directement Jean-Baptiste Carrier) ; une noble amazone insurgée, Céleste de Boismé (inspirée de Céleste Bulkeley), qui prouve que les femmes et leur courage n’étaient pas en reste, surtout face à la misogynie de la Révolution Française ainsi que l’évoque la peintre Elisabeth Vigée Le Brun dans ses Souvenirs :  “Les femmes régnaient alors, la Révolution les a détrônées.”.

Stanislas de La Tousche, magistral dans le rôle du “gâs” Jean

Cette fresque historique se structure autour de moments narratifs où chaque personnage partage ses opinions et son vécu au sein de cette tourmente, que viennent appuyer de nombreux éléments cinématographiques extraits de films sur la chouannerie, de la Cinéscénie du Puy du Fou, d’aperçus de vitraux et de chansons révolutionnaires et contre-révolutionnaires.

Discours préambule de Patrick Buisson, photo par Les manants du Roi

La projection, agrémentée avant et après de chants par le célèbre chœur Montjoie Saint-Denis a été ouverte par un fracassant discours de Patrick Buisson, vibrant hommage aux martyrs de Vendée, qui par leur courage et leurs sacrifices surent préserver la liberté de culte aux catholiques, contre le fanatisme sanglant et totalitaire de La Convention et de l’esprit Révolutionnaire. Buisson attaque le négationnisme qui nimbe la Révolution Française, révolution fondamentalement bourgeoise malgré ce que la propagande républicaine martèle depuis deux cent ans, et fondé sur un gigantesque holocauste fondateur : la Terreur et le génocide programmé de la Vendée (loi du 1er août 1793). La Révolution Française acheva de libérer les puissances d’Argent en détruisant le garde-fou du catholicisme : libéralisations (loi du 4 août 1789 sur l’abolition des privilèges, loi Le Chapelier du 14 juin 1791…), allongement du temps de travail et suppression du chôme du dimanche… La maltraitance des prêtres, la conscription forcée ne purent que mettre le feu aux poudres chez un peuple qui au départ accueillait la Révolution comme une réforme nécessaire, pour rapidement se rendre compte qu’elle n’était qu’un pas en avant vers son oppression.

Le Chœur Montjoie Saint Denis en grande forme !

Ce film, qui sera diffusé sur la chaîne Histoire le 4 juillet 2018 est un pendant à l’excellent travail réalisé par Daniel Rabourdin, dont le film La Rébellion cachée se structure davantage comme un docu-fiction à l’américaine : reconstitutions historiques, interviews d’historiens, documents à l’étude…

A voir absolument ! Le DVD est d’ailleurs disponible ici. Daniel Rabourdin a aussi publié un livre : Comment faire un film indépendant.

Ces deux films donnent raison à Joseph de Maistre lorsqu’il déclare, et Patrick Buisson l’a rappelé dans son discours, que “L’histoire est une conspiration permanente contre la vérité”. Complotisme ? rétorquerait-on… Non ! tout simplement intérêts bassement humains plus ou moins concordants. Le seul complot est celui de Satan.

Il est grand temps que la France se rende compte de cette part de son histoire, qui inspira toutes les révolutions et totalitarismes dans le monde ; qu’elle médite sur son régime républicain, qui montre de plus en plus ses déficiences et son manque de démocratie réelle (tout comme il n’y avait que très peu d’artisans et ouvriers parmi les premiers députés, il en est de même aujourd’hui), sans compter la trahison incessantes de nos “élites”, continuant de brader la France au Marché, que ce soit directement ou à travers l’emprisonnement de l’Union Européenne, véritable stratagème des chaînes comme l’explique François Asselineau.

Rappelons-nous aussi cette mémorable scène du film Le Président, par Henri Verneuil, où Jean Gabin, royal, propose une Europe fondée sur les souverainetés des nations plutôt que sur des trusts financiers qu’il dénonce avec panache :

Il ne s’agit pas de revenir en arrière, mais de redonner le pouvoir au tissu social et pourrait-on dire féodal (hiérarchie des services, prenant racines dans l’exemple du Christ qui lave les pieds des apôtres), à travers le respect du principe de subsidiarité, une économie humaine et sociale dotée de libertés ciselées de contraintes, telles que le christianisme, qui forgea la France, les a toujours prônées. Un roi ? L’élection de Macron, prétendu au dessus des partis (ce qui est vrai, mais son monarchisme est financier et international…) a montré que les français désiraient être gouverné par un monarque, mais encore faut-il restaurer tout d’abord ce tissu social fait de libertés réelles, sortir de la logique libérale-socialiste de l’Etat moderne, et retrouver un corps, dont on pourra ensuite choisir la tête, à la Grâce de Dieu !

Culture #NLQ

La France consacrée à saint Joseph le 19 mars 1661 par Louis XIV

On connait le Vœu de Louis XIII (roi de France), consacrant son pays à la Très Sainte Vierge en 1638. On connait beaucoup moins la consécration de la France à saint Joseph, époux de Marie le 19 mars 1661, par le roi de France Louis XIV.

Le 12 mars, trois jours après avoir pris le pouvoir, Louis XIV décide de solenniser sans retard le culte de saint Joseph, en faisant chômer sa fête dans tout le Royaume. Les rares évêques qui purent être contactés à temps donnent leur accord. Le lendemain, 13 mars, pendant la réunion du Conseil d’En-Haut, le Roi interdit donc tout commerce et tout travail tous les 19 mars à partir de 1661. Ce fait est connu et rapporté par les historiens du Grand Siècle, qui ne s’étonnent pourtant pas de la rapidité de la décision.

Et le matin du samedi 19 mars 1661, dans la chapelle du Louvre, le Roi Louis XIV consacre la France à saint Joseph.

Jusqu’à la Révolution française, la consécration nationale de la France à saint Joseph est célébrée dans tout le Royaume. Depuis elle n’a jamais été reprise ni renouvelée.

Une communication de l’association Marie de Nazareth

En savoir plus

Statue de saint Joseph & de l’Enfant Jésus du Carmel de Pontoise – Photo Ambroise GEORGE