Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Stage de peinture d’icônes à l’Abbaye de Melleray (44) du 9 au 13 septembre 2019

Du 9 au 13 septembre 2019 sera organisé à l’Abbaye de Melleray un stage de peinture d’icônes. Ce stage est accompagné par Jacques Bihin, formé au monastère de Chevetogne en Belgique, diacre permanent à la paroisse Saint-François à Louvain-la-Neuve. Initiateur de l’association Icône contemporaine qui a pour objectif de participer à l’élan de la nouvelle évangélisation par le développement d’une pastorale de l’icône.

Ce stage est ouvert à tous : du débutant qui n’a jamais peint, à celui qui désire se perfectionner. Il est nécessaire d’avoir une capacité de concentration suffisante (6 heures de peinture par jour), et avoir une bonne compréhension du français.
Le rythme d’une journée : 2 x 3 heures de peinture accompagnée par jour, et 2-3 conférences en soirées par semaine.

Le stage se déroulant à l’Abbaye de Melleray, les participants auront la possibilité de vivre l’Eucharistie quotidienne, et de partager la prière de la communauté du Chemin Neuf.

Pour les débutants, il est proposé deux sujets à réaliser pendant la semaine :
– une icône du visage du Christ, en suivant les étapes du syllabus, à réaliser dans un des formats suivants : 15×20 cm, 18×24 cm.
– un petit paysage iconographique à peindre sur feuille aquarelle A4.
Après avoir participé à un premier stage :
Le sujet est libre, pourvu que se soit une icône, et que l’on soit prêt à préparer sa peinture en effectuant les exercices sur feuilles, selon les indications du professeur.

Contact : Benoit Lamandé
06 62 69 41 37
E-mail :benoitlamande@free.fr
Site Web :https://sites.google.com/site/iconecontemporainecathobe/home

Annonces #NLQ #Récollections/Retraites

Retraite spirituelle – Rédemption par l’icône ? – les 4 & 5 mai 2019 à Nancy (54)

Rédemption par l’icône ?

Les 4 & 5 mai 2019
Centre Spirituel diocésain de Nancy
10 Rue du Carmel, 54000 Nancy

La puissance de la Rédemption par l’icône

L’icône est silencieuse, mais elle parle à sa manière avec son langage pictural.
Elle se situe dès lors au cœur de la Révélation..
.

 

Le Centre spirituel diocésain de Nancy propose deux journées de retraite spirituelle. Elles seront animées par l’abbé Daniel Rousseau, prêtre du diocèse de Sens-Auxerre, théologien de l’image et  spécialiste de l’orthodoxie, et  M. Jacques Valentin, de l’atelier Saint-Nicolas.

Contact :
03 83 97 11 32

Annonces #NLH #NLQ #Sorties/Animations

Stage d’Iconographie (du 15 au 19 juillet 2019) et Dorure (du 8 au 10 juin 2019) à L’Abbaye de Timadeuc (56)

Stage de DORURE du 8 au 10 Juin 2019
Stage d’ICONOGRAPHIE du 15 au 19 Juillet 2019
A l’Abbaye de Timadeuc (Timadeuc, 56580 Bréhan)

Les stages d’iconographie sont conçus comme une initiation et un approfondissement dans à l’art d’écrire une icône en suivant les anciennes techniques et la tradition orthodoxe.

Un stage proposé par l’iconographe Georges Farias

Georges Farias est iconographe et fresquiste orthodoxe et son atelier est unique en son genre en Normandie, où il est installé depuis quelques années, près de Bayeux.

Vous pouvez voir et admirer son travail sur son site internet L’atelier d’icônes et de fresques Saint Jean le Théologien, où vous trouverez tous les renseignements utiles au sujet du stage.

INSCRIPTIONS

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Biennale de l’Icône du 23 novembre au 14 décembre 2018 à Nancy (54)

Pour la 13e édition de la Biennale des Icônes,
l’atelier Saint-Nicolas des Lorrains expose une série d’icônes écrites à partir de l’Ancien Testament.

Il y eut un soir, il y eut un matin,
ce fut le premier jour…

Du 23 novembre au 14 décembre

MJC Philippe Desforges​
Galerie Socles & Cimaises
27 rue de la République
Nancy

du lundi au vendredi, de 9h à 13h ou de 14h à 18h
le samedi et le dimanche, de 14h à 18h

Plus d’informations sur cet événement…

NLQ #Sorties/Animations

Stage d’iconographie du 29 septembre au 5 octobre 2018 au Carmel de Sens (89)

Stage du 29/09/2018 à 09h00 au 05/10/2018 à 17h00
au Carmel de Sens, (149 rue des déportés de la Résistance)

 

Possibilité de participer au stage la durée du week-end seulement.

Coût du stage

pour l’intervenant :  42€ par jour a régler à Jacques Valentin en espèces seulement .

Cependant, il ne faut pas que votre participation au stage soit compromise pour une raison financière. Veillez nous en parler à l’avance afin de vous mettre à l’aise.

Pour les locaux : 10€ par jour/pers pour les locaux (eau,électricité,chauffage,réfectoire etc ….) mis a notre disposition par les sœurs du Carmel, a régler le dernier jour du stage à sœur Thérèse en chèque ou en espèces.

Point d’attention : pour réserver des chambres pour votre hébergement au Carmel, sœur Thérèse vous demande de la prévenir dans les plus brefs délais par mail

Contact :
  / 03 86 62 16 62 / 06 23 02 08 81 (hors repas)

 

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Journée Mariale au Sanctuaire de Rocamadour (46) le 5 mai 2018

Samedi 5 mai 2018

Bienheureux Alain de Solmihihac

10h00
- Adoration : crypte
- Confessions : basilique
- Visite des chapelles

11h00
- Messe : chapelle ND suivie de l’Angelus

12h00
- Pique-nique à la « Maison à Marie »

14h00 : Conférences : crypte

  • 14h00
    - Mgr Laurent Camiade : le Bx Alain de Solminihac
  • 15h00
    - Mme Véronique Vié : présentation de l’icône par l’artiste
  • 15h45
    - M. Etienne Baux : présentation de l’ouvrage dessiné par le rédacteur

16h20
- Prière pour les vocations

Garderie proposée pour les enfants l’après midi

https://www.cahors.catholique.fr/IMG/pdf/5mai-affiche.pdf

Sanctuaire de Rocamadour
contact@rocamadour.eu
05 65 14 10 59
www.rocamadour.eu

NLQ #Sorties/Animations

Stage d’icône (pour débutants) à Rouen (76) du 6 au 11 novembre

Stage d’icônes : 

Pour débutants du 6 au 11 novembre. 

Le stage débute le lundi matin à 8h 

et se termine le samedi après–midi à 17h.

Pour les autres niveaux n’hésitez pas à

prendre contact avec

sr Marie-Véronique Masson

atstseraphim@yahoo.fr,

 

Maison Diocésaine
Les Béatitudes

4 ter rue des Poiriers Les Essarts Grand-Couronne
02 35 67 30 24
essarts@beatitudes.org

 

A noter aussi dans l’agenda : une journée découverte de l’iconographie (18-30 ans).

Culture #Doctrine / Formation

L’Iconographie et la foi chrétienne

L’Orient fascine de plus en plus l’Occident par ses icônes, chantres silencieux des saints mystères. Plus l’Occident s’enfonce dans un matérialisme synonyme de son apostasie latente, plus cette lumière cachée frappe à la porte des cœurs. Ce fait un peu étrange oblige à s’intéresser à l’histoire de l’iconographie chrétienne. Le Catéchisme de l’Église Catholique lui consacre quatre beaux paragraphes (n° 1151 à 1562). En voici le résumé.

Bien sûr, Dieu ne peut être représenté en image : Il est invisible et « incompréhensible », ce mot gardant pour les anciens son sens étymologique, « impossible à étreindre », impossible à circonscrire sur une feuille. Mais avec l’Incarnation de Dieu en Jésus, c’est radicalement une nouvelle donne, car en Lui, le Créateur devient visible et « compréhensible ». Nous ne sommes pas les apôtres contemporains du Seigneur de la vie publique, mais dans la vie « mystique », dans la vie spirituelle, nous pouvons voir et toucher de nos mains le Verbe de vie (Cf. I Jn 1, 1). Aussi l’icône représente-t-elle en premier lieu le Christ.

Le futur Benoît XVI nous apprend que deux images miraculeuses de sa Sainte Face, « non faites de main d’homme », apparurent au milieu du VIe siècle, l’une des deux étant peut-être le linceul actuellement vénéré à Turin (L’esprit de la liturgie, Ad Solem, 2001, p. 98) : « Ces images durent provoquer une extraordinaire fascination. Il était enfin possible de contempler le visage du Seigneur caché jusque-là. La promesse s’accomplissait : Celui qui me voit, a vu le Père » (Cf. Jn 14, 9). Le Catéchisme cite ici saint Jean Damascène, écho de saint Paul qui, à Damas puis durant toute sa vie, vécut face à la gloire divine : « Autrefois Dieu qui n’a ni corps, ni figure, ne pouvait absolument pas être représenté par une image. Mais maintenant qu’Il s’est fait voir dans la chair et qu’Il a vécu avec les hommes, je peux faire une image de ce que j’ai vu de Dieu… Le visage découvert, nous contemplons la gloire du Seigneur » (saint Jean Damascène, imag. 1, 16).

Par la parole et par l’image… Lire la suite sur l’Homme Nouveau

 

Par un moine

Conférences/Formations #NLQ

Stage d’iconographie au prieuré de La Cotellerie

Du 14 au 19 septembre : stage d’iconographie selon la tradition orthodoxe

S’initier à l’art de peindre une icône en suivant les anciennes traditions et les canons de la tradition orthodoxe. Cours théoriques et pratiques (10 places maximum).

Intervenant : Georges Farias – 09 83 37 37 13 – atelier.icones.fresques@hotmail.fr

Informations sur le séjour : Frère Hôtelier : hotelier@la-cotellerie.com  ou 02 43 66 43 66 ou 06 08 64 91 89

En France #NLQ

Pour vénérer la douceur et la bonté de Notre-Dame de Lourdes, il faut contempler l’icône de Notre-Dame de Grâce de Cambrai

Depuis 1450, la cathédrale métropolitaine de Cambrai a le bonheur d’être dépositaire de la célèbre Icône Notre-Dame de Grâce.

En effet, quelques années auparavant, le cardinal de Brogny, Jean Allarmet, un des juristes les plus compétents de son siècle, vice-chancelier de l’Eglise catholique, était légat du pape et président du Concile de Constance (1414-1418).

Par ces différentes charges, il entrait en relation avec certains patriarches grecs et les chrétientés d’Orient. Il reçut vraisemblablement l’Icône par ce canal. Par ailleurs, un chanoine titulaire de la cathédrale de Cambrai, Fursy du Bruille, était secrétaire du cardinal de Brogny ; celui-ci lui donna l’Icône en legs. Le chanoine Fursy du Bruille la rapporta de Rome en 1440 et, à sa mort  en 1450, il en fit don  à la cathédrale de Cambrai.

Un lien privilégié avec sainte Bernadette et Lourdes

Sainte Bernadette Soubirous n’a jamais aimé les différentes statues voulant représenter les apparitions de Notre-Dame dans la Grotte de Massabielle.

Un jour – atteste Mgr Delannoy,  évêque d’Aire et de Dax – Bernadette s’en plaignit  “à un éminent religieux” qui l’avait discrètement interrogée  à ce sujet. Le religieux possédait un album des Madones les plus connues du monde catholique.

Il le fit voir à Bernadette : ‘De toutes ces images de Marie, voyez celle qui donne la mieux  la ressemblance de la divine Mère‘. Bernadette, ou plutôt sœur Marie- Bernard, feuilleta l’album  avec attention, examina à plusieurs reprises quelques types qui la frappaient davantage, et enfin s’arrêta émue devant une image byzantine aux traits réguliers, au regard empreint d’une douceur profonde comme son amour : ‘voilà ce que je trouve le plus ressemblant’. C’était l’image de Notre-Dame de Grâce de Cambrai”.
Ce propos fit du bruit, mais il bousculait par trop les canons esthétiques alors en cours.
Mgr Théas lui-même – alors évêque de Tarbes et Lourdes – était à Cambrai, en 1952, alors que se trouvaient rassemblées 150.000 personnes pour le 500e anniversaire de l’arrivée de l’Icône  dans la Cathédrale. En tant que prédicateur extraordinaire à la messe solennelle, il déclarait : “Il m’a été très agréable de quitter les bords du Gave pour venir vénérer, avec vous, l’Image de Notre-Dame de Grâce dont sainte Bernadette disait qu’elle ressemble le plus à la Sainte Vierge  qui lui est apparue  18 fois… Pour vénérer la douceur et la bonté de Notre-Dame de Lourdes, il faut donc contempler Notre-Dame de Grâce“.

50 ans plus tard, pour le 550è anniversaire de l’arrivée de l’Icône, l’archevêque de Cambrai – Mgr Garnier – et l’évêque de Tarbes et Lourdes – Mgr Perrier – ont voulu fêter l’événement et concrétiser les propos de sainte Bernadette. Devant 3000 pèlerins de Cambrai, dans la soirée du 5 août 2002, une grande reproduction de l’Icône Notre-Dame de Grâce fut bénie et installée solennellement dans les Sanctuaires de Lourdes, plus précisément dans le chœur de l’église Sainte Bernadette, face à la Grotte de Massabielle.

Source