A la une #Articles #NLQ #Rome

L’Immaculée Conception, sur le chemin de Noël

A l’audience générale de ce 5 décembre 2018, le pape François a évoqué la fête de l’Immaculée conception, trois jours plus tard, sur le chemin de Noël.

Adressant une pensée aux jeunes, aux personnes âgées, aux personnes malades et aux nouveaux époux, le pape a invité : « Confions-nous à la Vierge Marie ! »

« Qu’elle nous aide, a-t-il ajouté, comme modèle de foi et d’obéissance au Seigneur, à préparer nos cœurs à accueillir l’Enfant Jésus à sa Naissance. »

Pour cette fête liturgique, le pape se rend traditionnellement place d’Espagne à Rome, où il dépose une couronne de fleurs au pied d’une statue de la Vierge.

Source : Zenit.org

A la une #Doctrine / Formation

8 décembre, Immaculée Conception : D’où viennent les noms de Marie ?

La dévotion à Marie sine macula (sans tache) s’est développée au Moyen Âge en Normandie : la fête du 8 décembre a été appelée « Fête aux Normands ». Elle fut source d’une riche efflorescence artistique : poètes et maîtres verriers exaltent la beauté de Marie. Le maître verrier est selon un poète image du Créateur, et la verrière figure Marie : par cette fenêtre restée intacte passe la lumière.

Sur un vitrail de l’église Sainte-Foy de Conches-en-Ouche dans l’Eure, Marie apparaît dans toute sa beauté (photo titre de l’article). Sous la figure du Père éternel se déploie le phylactère qui porte l’inscription : Tota pulchra es, amica mea, et macula non est in te : « Tu es toute belle, mon amie, et il n’y a point de tache en toi » (Ct 4,7) : la beauté de Marie manifeste sa conception préservée du péché originel. Ce privilège exclusif de Marie est indiqué sur les phylactères présentés par deux anges : « Seule sans sy en sa conception », c’est-à-dire sans tache.

Sur un fond bleu se détachent la figure de Marie vêtue d’une robe de lourd damas mauve et drapée d’un souple manteau blanc, mains jointes, le visage calme et recueilli , ainsi que les symboles bibliques de sa conception sans tache. Ceux-ci, représentés et nommés, évoquent les versets de l’Écriture appliqués à Marie.

À gauche du visage de Marie, un soleil rayonnant est accompagné de la mention electa ut sol (Ct 6, 10) : « brillante comme le soleil », tandis que la pleine lune sourit à celle qui est pulchra ut luna (Ct 6, 10) : « belle comme la lune ». L’étoile de la mer stella maris relève de l’étymologie usuelle au Moyen Âge de stilla maris, « goutte de mer », traduction de l’hébreu mir –iam, le nom même de Marie.

À la droite de Marie, la « Porte du Ciel » : porta caeli (Gn 28, 17) évoque le pouvoir médiateur de Marie qui donne accès au Royaume de Dieu. L’invocation « Porte du Ciel », porte du salut, fréquente dans les prières adressées à Marie, était familière aux fidèles.
À côté, un rosier fleuri, plantatio rosae, renvoie au discours de la Sagesse : « J’ai grandi comme les plants de rose de Jéricho » (Si 24, 14). Dès le Ve siècle, la dévotion mariale magnifie le symbolisme de la rose et de la roseraie mystique ; elle se développe au XIIIe siècle avec le rosaire.
Sous la Porte du Ciel, le « puits d’eaux vives » du Cantique des cantiques (4, 15) évoque aussi la rencontre de Jésus et de la Samaritaine au puits de Jacob : l’eau vive c’est le Christ et Marie est le puits qui la donne.

De part et d’autre du puits sont figurés le « bel olivier » : oliva speciosa et la « tige de Jessé » : virga Jesse, d’après Isaïe 9, 1 : « Un rameau sortira de la souche de Jessé, un rejeton jaillira de ses racines », figurée par un bouquet de feuillage fleuri qui fait pendant au bouquet de lis représenté de l’autre côté de Marie. Elle est cet « olivier fertile dans la maison de Dieu » Ps 51 (52), 10, et le symbole de la tige de Jessé, par un jeu sur virga/virgo, lui est appliqué.

Près de l’épaule gauche de la Vierge, s’épanouit le bouquet de lis, avec l’inscription sicut lilium inter spinas : « Tel le lis entre les épines, telle est mon amie entre les fleurs » (Ct 2, 2). Le lis qui se dresse resplendissant de blancheur au milieu d’un environnement hostile figurant les forces du mal, était le symbole du privilège marial.
Symétrique de la Porte du Ciel, s’élève à droite la « Tour de David », tour d’ivoire : Turris Davidica ! Turris eburnea !, Marie – issue de la descendance de David – est une protection sûre contre les forces du mal.

Tourné vers Marie le « miroir sans tache », speculum sine macula, fait pendant en diagonale au visage de la lune et réfléchit la beauté de celle qui est « belle comme la lune ». Ce beau miroir sur pied conduit à appliquer à Marie l’éloge de la Sagesse : « Elle est une effluve de la puissance de Dieu, pure irradiation de la gloire du Tout-Puissant ; c’est pourquoi nulle souillure ne se glisse en elle. Elle est un reflet de la lumière éternelle, un miroir sans tache de l’activité de Dieu » (Sg 7, 26).
En retrait le « cèdre des sommets du Liban », cedrus ex altata in Libano (Si 24, 13), fait pendant à l’olivier et à la « tige de Jessé ». Marie est comparée à cet arbre dont le bois est si précieux, planté par Dieu auprès des eaux (Nb 24, 6).

Symétrique du puits, la « fontaine des jardins », fons hortorum (Ct 4, 15), évoque la maternité de Marie qui donne l’eau vive, le Christ. Tandis qu’en avant du puits s’étend le « jardin clos », hortus conclusus (Ct 4, 15), symbole de la virginité de Marie en sa maternité divine. Il a l’aspect d’un jardin médiéval, entouré d’une clôture en treillis qui le protège des vents mauvais.

La représentation de Marie entourée des symboles bibliques pour exalter sa conception immaculée est fréquente dans la première moitié du XVIe siècle, plus rare après 1560, sous l’effet des controverses théologiques.

Source : Cyrano.net

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Fête de l’Immaculée Conception : procession au flambeaux à Rennes (35) le 8 décembre 2018

Par la paroisse Notre-Dame de Bonne-Nouvelle

Pour la fête de l’Immaculée Conception à Rennes, procession au flambeaux de la place Ste-Anne (rendez-vous à 17h30) à l’Abbatiale Notre Dame de Bonne Nouvelle où sera célébrée la messe, animée par le groupe des jeunes de la messe du samedi soir de Pop Louange.

A la une #Articles #En France #NLH #NLQ

Des gilets jaunes aux gilets bleus !

Comme ce monde devient fou, et que nous avons oublié Dieu et son message de vie, nous avons pensé que nous pourrions demander de l’aide à notre Mère du ciel, à l’instar des gilets jaunes (que nous pouvons comprendre)  dont la colère et les revendications font des dégâts considérables, parce qu’ils sont dans l’horizontalité, nous devons nous mobiliser pour demander de l’aide dans la verticalité. On oublie tout le temps que le Ciel est à notre écoute et qu’aucune prière n’est perdue. Dieu nous aime et veut notre bonheur, la justice, et l’amour entre nous. Pour cela, nous avons une merveilleuse Avocate, notre Mère du ciel. Si une armée de foulards bleus se levait ce 8 décembre ! Qui sait la réponse que nous aurions pour tous ceux qui souffrent ! Et quel beau cadeau nous ferions à Marie.

Source : riposte catholique

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

[Gilets Jaunes] Message de Mgr Michel Aupetit – L’urgence de la fraternité – 5 décembre 2018

Les évènements récents montrent une souffrance importante d’une grande partie de nos concitoyens, qui génère la colère quand elle ne semble pas entendue et une frustration devant ce qui peut être pris pour de l’arrogance. Comme archevêque de Paris, je comprends la peine de ceux qui manifestent pacifiquement et luttent pour conserver une vie digne, je dénonce la violence scandaleuse de ceux qui en profitent pour saccager notre ville, je salue le courage des services de police et de gendarmerie et je m’unis au souci de nos gouvernants qui cherchent des réponses à la crise.

Notre pays souffre d’une incompréhension généralisée. L’individualisme devient la valeur absolue au détriment du bien commun qui se construit sur l’attention aux autres et en particulier aux plus faibles. Les valeurs de la République que sont la liberté et l’égalité sont parfois détournées par des réseaux d’influence qui réclament des droits nouveaux sans égard pour les plus vulnérables.

Où sont les véritables priorités ? Les urgences nationales, les « grandes causes » de notre pays ne peuvent légitimement être celles des revendications communautaristes ou catégorielles. Le devoir primordial de l’État est de garantir pour chacun les moyens d’entretenir sa famille et de vivre dans la paix sociale. Il nous faut reconstruire une société fraternelle. Or, pour être frères, encore faut-il une paternité commune. La conscience de Dieu le Père qui nous apprend à nous « aimer les uns les autres » a façonné l’âme de la France. L’oubli de Dieu nous laisse déboussolés et enfermés dans l’individualisme et le chacun pour soi.

La violence engendre la vengeance et la haine. Apprenons ensemble à nous écouter vraiment et à nous parler sans à priori méprisant pour ceux qui ne pensent pas comme nous. J’appelle modestement les protagonistes à un véritable dialogue où chacun accepte de sortir de ses certitudes pour établir un vrai diagnostic d’une situation délétère et trouver humblement les voies d’une reconstruction fraternelle de notre société. Je demande enfin aux chrétiens de prier et d’être ce qu’ils sont appelés à être au nom du Christ : des artisans de paix.

Je porterai notre pays dans la prière lors de la Messe de l’Immaculée Conception du vendredi 7 décembre prochain à 18h30 à Notre-Dame de Paris. En ces temps troubles que nous vivons, nous pourrons confier à la sainte Patronne de la France la paix de notre nation qui ne peut naître que de la justice.

+ Michel Aupetit,
archevêque de Paris

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

9 décembre 2018 : Fête des Lumières en l’église Saint-Martin du Cellier (44)

Comme chaque année, à cette période qui précède la fête de Noël, et en lien avec la Fête de la Vierge Marie, Immaculée Conception, le 8 décembre, nous vous proposons une visite de l’église Saint-Martin du Cellier (paroisse Saint-Pierre sur Loire) dans une ambiance toute particulière : elle sera entièrement éclairée par plus de 500 bougies. Cette année, une nouveauté sera réalisée avec un grand cœur formé de bougies au milieu de l’église. Chacun pourra le compléter en plaçant sa bougie en signe de fraternité. Vous pourrez entendre les chants de Noël et voir la crèche qui sera tout juste installée. Vous pourrez aussi acheter quelques produits martiniens du partage. Des bougies et petits cadeaux seront aussi proposés au profit du Secours Catholique.

Venez nombreux en famille avec les enfants

Articles #En France #NLQ

Offrez une rose à Notre-Dame de Lourdes, pour la fête de l’Immaculée Conception

Le 8 décembre, c’est le jour de la Fête de l’Immaculée Conception. A cette occasion, le Pape François rend hommage à la Vierge Marie en déposant un bouquet de fleurs au pied de sa statue, place d’Espagne à Rome. Ce même jour, le Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes, s’associe à la démarche du Saint-Père en déposant des milliers de roses à la Grotte, à l’endroit même où la Vierge prononça ces mots : « Je suis l’Immaculée Conception ». Des milliers de roses, réservées par les pèlerins du monde entier sur le site internet du Sanctuaire.

« Je suis l’Immaculée Conception »

Le Sanctuaire s’associe à la démarche du Saint-Père : des milliers de fleurs, réservées en ligne par les pèlerins sur le site internet, dès le 10 novembre, seront déposées à la Grotte, aux pieds de Notre-Dame, pour lui rendre un même hommage et prolonger ainsi la joie de Bernadette disant : elle avait une rose jaune sur chaque pied, couleur de la chaîne de son chapelet. Le rosaire fait fleurir le monde.

Chaque 8 décembre, le Sanctuaire de Lourdes fête l’Immaculée Conception

Cette année, la fête marque la clôture du 160e anniversaire des Apparitions. Elle sera présidée par Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes, avec la messe à la basilique Saint-Pie X, suivie de l’Angélus à la Grotte et de la bénédiction des roses. Simultanément, sur tous les continents, sera organisée, ce même jour, une immense chaîne de prière, à l’initiative de la famille Notre-Dame de Lourdes et de groupes de prière de Padre Pio. Ils participeront de manière active à cette chaîne de prière du chapelet de l’Immaculée. Rejoignez-les ! Saint Padre Pio a dit : « Aimons la Vierge et faisons-la aimer. Prions toujours le Rosaire ! ».

L’après-midi, le Père André Cabes, recteur, donnera une conférence à l’hémicycle Sainte-Bernadette sur le thème « Eglise mariale – Eglise en dialogue », en lien avec la béatification des martyrs d’Algérie et la récente canonisation de Paul VI. Puis seront chantées les Vêpres. La fête sera annoncée la veille et suivie le soir par la procession mariale aux flambeaux.

La neuvaine de  l’Immaculée Conception

Du 30 novembre au 8 décembre, nous proposerons une neuvaine préparatoire.

  1. Chaque jour, dire la prière de neuvaine
  2. Chaque jour une dizaine de chapelet, suivie de trois fois l’invocation : « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous. »
  3. Une communion le jour du 8 décembre ou un jour de l’octave.
  4. Confession recommandée.

Très Sainte Vierge Marie,
nous croyons qu’à la fin de votre vie terrestre, tu as été élevée corps et âme au Ciel, parce que tu es la Mère de Dieu, Immaculée.
La Très Sainte Trinité t’a couronnée Reine de l’univers.
Avec tous les anges et les saints du Ciel, tu intercèdes pour nous, pèlerins de la terre, et pour les âmes des défunts qui ont encore besoin de purification.
Aide-nous à orienter notre vie vers Dieu qui a un Dessein d’amour sur chacun de nous.
Aide-nous à prier, à recourir aux sacrements de l’Église et à faire le bien, pour notre bonheur véritable dès ici-bas.
Donne-nous une foi et une espérance inébranlables en l’Amour infini de Dieu, au milieu des luttes et des épreuves inévitables et nécessaires de cette vie.
Car les souffrances du temps présent ne sont rien en comparaison du bonheur qui nous attend.
Amen

Offrez votre rose à la Vierge

Les croyants du monde entier sont invités à s’associer à cet événement en offrant une rose à Marie  et en priant le chapelet.

Les fleurs seront déposées à la Grotte à l’issue de la messe solennelle célébrée à 10h, et de l’Angélus prié en suite. Vous pourrez suivre en direct cet évènement, sur TV Lourdes, le 8 décembre ou le revoir en vidéo sur notre site internet.

Articles #NLH #NLQ #Tribunes et entretiens

Emission spéciale de La Victoire de l’amour du 11 novembre 2018 avec le Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine

Dans cette émission spéciale de La Victoire de l’Amour, Sylvain Charron interview le Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine, auteur, prédicateur et chanteur-compositeur, qui nous parle de la Sainte Vierge.

L’interview est suivie de la chanson Marie, puis d’une prédication sur l’évangile du jour : Mc, XII, 38-44.

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

71e pèlerinage à Notre-Dame de la Prière le 8 décembre 2018 à L’île-Bouchard (37)

Fête de l’Immaculée Conception

Le 8 décembre 1947, quatre fillettes témoignent avoir vu « une belle Dame » dans l’église paroissiale. Dès ce premier jour des événements, cette belle dame fait une demande surprenante aux quatre fillettes : « Donnez-moi votre main à embrasser ». Elle se fait proche… elle s’adresse à elles d’une façon toute maternelle…

A L’Ile-Bouchard, des milliers de pèlerins font cette expérience bouleversante de la miséricorde, c’est-à-dire de la proximité de Dieu qui accueille leur misère : ils arrivent fatigués par le quotidien, blessés par leurs manquements, inquiets pour l’avenir… et acceptent de se laisser accueillir et embrasser par Marie, mère de l’Eglise et servante de la Miséricorde.

Sous la présidence de Mgr J.-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux

« Marie ne se lasse jamais de poser sur nous un regard miséricordieux » écrivait le pape François, dans sa bulle d’indiction du Jubilé de la Miséricorde en 2015 ; le Cardinal Ricard va, cette année, nous parler en ce 8 décembre 2018, fête de l’Immaculée Conception, de « Marie, Image de l’Eglise et Mère de la Miséricorde ». En effet, en ces temps que nous vivons, il peut être bon de demander la grâce d’un regard d’espérance sur l’Eglise dont la Vierge Marie est l’image.

Le programme

  • 8h45 : premier chapelet (mystères joyeux), confessions
  • 9h30 : Laudes
  • 10h : deuxième chapelet (mystères douloureux)
  • 11h : Messe solennelle de l’Immaculée Conception, présidée par le Cardinal    Ricard
  • 12h30 : pique nique
  • 14h : Conférence du Cardinal Ricard, « Marie, Image de l’Eglise et Mère de la Miséricorde »
  • 15h : Adoration du saint Sacrement
  • 16h : Vêpres
  • 17h : troisième chapelet (mystères glorieux)
  • 18h30 : deuxième messe du 8 décembre

En raison de la forte affluence, la journée sera retransmise en duplex-vidéo en deux lieux : Salle des fêtes (sur l’ile), et Accueil Notre-Dame.

Eglise saint Gilles, Accueil Notre-Dame, Centre Municipal
L’Ile-Bouchard, 37220 France

Téléchargez le flyer

Source

A la une #Asie

Philippines – La fête de l’Immaculée Conception devient un jour férié

le 8 décembre, jour de la fête de l’Immaculée Conception, est désormais férié aux Philippines. Le président Rodrigo Duterte a en effet signé le 28 décembre dernier « le décret déclarant le 8 décembre de chaque année un jour férié spécial dans tout le pays pour commémorer la fête de l’Immaculée Conception de Marie, la sainte patronne des Philippines ».

Pour honorer la Vierge Marie, patronne du pays, et respecter la fête des préceptes

Aux Philippines, la Fête de l’Immaculée Conception était jusqu’à ce jour la seule des trois fêtes de précepte à ne pas être intégrée dans le calendrier des jours fériés et chômés. Le jour de Noël (25 décembre) et la Solennité de Marie, Mère de Dieu (1er janvier) étaient d’ores et déjà des jours fériés afin de permettre aux chrétiens de participer à la messe.

Dans sa proposition de loi, le député Rodolfo Farinas expliquait que cette mesure avait pour double objectif d’honorer la sainte Vierge Marie, patronne des Philippines depuis la lettre apostolique Impositi Nobis du pape Pie XII publiée le 12 septembre 1942, et de respecter la fête des préceptes, déclarée par le pape Clément XI en 1708 pour tous les catholiques à travers le monde.

Devant le Sénat, le sénateur Vicente C. Sotto III a souligné la foi des philippins, à 80,58 % catholiques selon les statistiques de 2016, et la dévotion populaire à l’égard de la Vierge Marie, dont témoignent « les festivités organisées par chaque ville en l’honneur de la Sainte Vierge, tout au long de l’année ».

Une loi appliquée dès 2018

Les 2 mai et 11 décembre 2017, la Chambre des Représentants et le Sénat ont tour à tour adopté cette proposition. Signée par le président Duterte, elle a été publiée au Journal Officiel et entrera en vigueur en 2018.

Pour Vatican News, cette mesure pourrait représenter « un motif d’apaisement entre l’Église et le gouvernement philippin », alors que de nombreux sujets, comme la guerre antidrogue et la prolongation de la loi martiale à Mindanao, divisent les autorités politiques et ecclésiales du pays.

 

Source EDA