Annonces #NLQ #Récollections/Retraites

Une semaine avec Marthe Robin du 10 au 15 juin 2019 à la Cité de l’Immaculée (53)

Une semaine avec Marthe Robin

Avec Béatrice SOULARY (proche de Marthe pendant 16 ans)

   du 10 Juin 2019 (accueil de 15h à 17h30) au 15 Juin 2019  (après le déjeuner)

« Vivez à plein le bel aujourd’hui du Père ! »

 

Ce conseil, qui m’a été souvent donné par Marthe Robin, sera la lumière de ces quelques jours de retraite.

Il fait écho à ce que répétait inlassablement le Père FINET : « Dieu est Lumière, Vie, Amour ».

Certes, nous le savons, c’est au Ciel que nous vivrons cela en plénitude. Mais ne sommes-nous pas sur terre pour nous exercer justement à entrer dans ce « Vivre à plein » de « l’aujourd’hui » tel qu’il nous est offert ?

Avec Marthe, nous nous efforcerons de découvrir que vraiment chaque « aujourd’hui » est un cadeau de Dieu, beau et fructueux, même dans la maladie, la vieillesse, le deuil,  la persécution, toutes sortes de pauvretés, de souffrances humaines…

Reprendre inlassablement ce « A chaque jour suffit sa peine »,  le vivre humblement, n’est ce pas là un réel défi à relever qui nous est proposé dans l’Evangile ? Avec la grâce de Dieu !

 

Coûts :

  •     Repas et animation : offrande libre ( à titre indicatif 250€-350€)

 

  •     Hébergement : Charge à vous de rechercher votre propre hébergement, la Cité de l’Immaculée n’en a pas les ressources pour le faire.

1. S’adresser en priorité aux Petites Sœurs de Marie, Mère du Rédempteur

Email : psm-arquenay@orange.fr (de préférence)

Tél : 02.43.98.42.12

                                                2. Voir d’autres hébergements proches de la Cité de l’Immaculée

 

Pour votre inscription à la retraite

Dès que votre hébergement est confirmé

pour que vous soyez effectivement inscrit à la retraite

contacter la Cité de l’Immaculée :

 

Tel : 02.43.64.23.25  ou  02.43.69.03.75 – e-mail : cite_retraites@yahoo.com

 

Gare la plus proche : Laval.

Merci de nous communiquer votre heure d’arrivée quelques jours avant la retraite (nous pouvons venir vous chercher entre 12h et 17h)

 

Plus d’informations

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

8 décembre 2018 : Fête de l’Immaculée Conception et « Marche des lumières » à Nîmes (30)

Le 8 décembre marque la fête de l’Immaculée Conception. La célébration de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie – située dans les premiers jours de la nouvelle année liturgique et du temps de l’Avent – nous rappelle la destinée unique de cette femme juive, choisie par Dieu. Pour la foi chrétienne, Marie est indissociable de l’enfant qu’elle a porté, Jésus, en qui s’est totalement manifesté le Dieu vivant. Elle est appelée, depuis le concile d’Éphèse (431), « Mère de Dieu ». Selon la tradition catholique, depuis le dogme promulgué par le pape Pie IX, le 8 décembre 1854, elle est déclarée préservée du péché originel dès sa naissance.

horaires des messes le 8 décembre
textes du jour
horaires des célébrations célébrées dans le Gard le 8 décembre

Lourdes et l’Immaculée
Les apparitions de Lourdes ont eu lieu quatre ans après la proclamation solennelle du dogme de l’Immaculée Conception par le pape Pie IX. Le 25 mars 1858, dans la grotte humide et sombre de Massabielle, Marie converse familièrement avec Bernadette qui l’interroge ; elle lui dit son nom : « Je suis l’Immaculée Conception ».

Marie au cœur de la « Marche des lumières », à Nîmes
Les illuminations sont très liées au culte de la Vierge Marie. Qui ne connaît pas la fête des lumières organisée chaque 8 décembre dans la ville de Lyon ?
Bien plus modestement  (et fort heureusement loin des préoccupations touristiques) on pourra s’associer cette année encore à la “Marche des lumières”, en famille, avec Marie, organisée par les paroisses de Nîmes.Tous à vos lampions !

Source

Articles #En France #NLH #NLQ

Grande Neuvaine de l’Immaculée Conception du 30 novembre au 8 décembre 2018

Chaque année a lieu du 30 novembre au 8 décembre la Grande Neuvaine de l’Immaculée Conception. Elle offre à tous un temps privilégié pour honorer notre Sainte Mère et, par la prière, solliciter sa protection et son intercession, afin de mieux vivre en union avec Jésus, son Fils.

Le « CHAPELET DES ENFANTS », érigé en 1937 en association « Primaria » par le pape Pie XI, édite et diffuse chaque année une nouvelle image accompagnée d’une prière tenant compte des directives du Saint Père et des nécessités actuelles de l’Eglise et du monde. Actuellement diffusée à près de quatre cent mille exemplaires, cette neuvaine réunit une foule immense de priants dans une même louange et supplication.

Cette année, en référence au Synode des Jeunes du mois d’octobre, la neuvaine demande particulièrement à la « Vierge très pure » de préserver les enfants, les jeunes et les consacrés de tout ce qui pervertit et défigure l’humanité créée à l’image de Dieu dans le Christ.

Nous vous invitons à participer à cet élan missionnaire, en diffusant largement cette neuvaine autour de vous, dans vos paroisses, les hôpitaux, les prisons, les maisons de retraites, les écoles… Infos sur www.chapeletdesenfants.com

De plus, nous mettons en place une communauté de prière sur le site Hozana.org  où vous pourrez vivre cette Neuvaine avec d’autres priants et vous recevrez aussi une méditation quotidienne jusqu’au 8 décembre.

Prions la Grande Neuvaine de l’Immaculée Conception 2018
sur
Hozana

La Sainte Vierge est pour tous le chemin privilégié et sûr qui conduit au Christ Notre Seigneur.

En union de prière.

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Le diocèse de Meaux (77) prie pour la paix le 8 décembre 2018

Dans le cadre des commémorations du centenaire de l’armistice, le diocèse de Meaux se rassemble pour faire mémoire du passé au cours d’une messe en l’honneur de la Vierge Marie le 8 décembre.

Mgr Jean-Yves Nahmias, fidèle au vœu fait à la Vierge Marie par Mgr Marbeau (évêque du diocèse de l’époque) pour demander la protection de la ville de Meaux, appelle ainsi, chaque 8 décembre, à l’occasion de la Fête de l’Immaculée-Conception (solennité de la Vierge Marie), les élèves des établissements catholiques à prier pour la paix dans la cathédrale Saint-Etienne de Meaux.

Samedi 8 décembre prochain, son excellence Mgr Michel Aupetit, Archevêque de Paris, présidera la célébration à laquelle toutes les familles et les jeunes sont invités.
Cette année le thème choisi est : « Les Familles acteurs de paix ».

Cette journée particulière à l’Église catholique en Seine-et-Marne permet de s’arrêter sur les enjeux de la paix aujourd’hui, sur les lieux où nous devons commencer à faire régner la paix et surtout le devoir de mémoire qui nous responsabilise pour l’avenir.
Cette année, Mgr Jean-Yves Nahmias invite particulièrement les familles à cette journée de prière à Marie, pour qu’elles puissent prendre le temps de réfléchir comment être des acteurs de paix chaque jour.

Programme :

-  10h : Messe de la Fête de l’Immaculée-Conception, présidée par son Excellence Mgr Michel AUPETIT, Archevêque de Paris, en la cathédrale Saint-Etienne de Meaux,
-  12h : Inauguration d’un mémorial de la paix en l’honneur de Mgr Marbeau, dans l’allée de l’église Saint-Nicolas (square Marbeau),
-  13h : Pique-nique tiré du sac avec boissons chaudes offertes au Lycée Bossuet à Meaux,
-  13h45 à 16h30 : Au lycée Bossuet, conférences sur « Mgr Marbeau », « le miracle de la Marne », spectacle « Jeunes dans la Grande Guerre », préparé par des jeunes et professeurs de l’enseignement catholique meldois.

Les années passées


8 décembre 2014 : Le cardinal André Vingt-Trois présidait la messe sur le thème de la foi et la guerre.
8 décembre 2015 : Mgr Renauld de Dinechin, évêque de Soissons, avait concélébré la messe. Cette année-là, le diocèse avait mis en avant les femmes dans la Grande Guerre.
8 décembre 2016 : Mgr Luc Ravel, évêque du diocèse aux Armées, présidait la messe. L’accent avait été mis sur les aumôniers militaires, prêtres et religieux dans la Grande Guerre.
8 décembre 2017 : Mgr Éric Aumonier, évêque de Versailles présidait la messe. Les Jeunes dans la Grande Guerre étaient mis à l’honneur

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Journée avec l’abbé Guérin à la Cité de l’Immaculée le 17 février 2018 à Saint-Denis-du-Maine (53)

L’abbé Michel Guérin, tout le monde connait !

Peut-être pas si bien que cela !

Anne Bernet, nommée en 2013 par Mgr Scherrer postulatrice de la cause en béatification de l’Abbé Michel Guérin sera présente à la Cité de l’immaculée le samedi 17 février 2018 de 9h à 17h30 pour donner une conférence intitulée : L’Abbé Michel Guérin, curé de Pontmain, un prêtre d’hier pour aujourd’hui.

Au programme de cette belle journée, des enseignements, des temps de célébration, de prière, d’adoration. Le repas sera tiré du sac.

INFORMATIONS ET INSCRIPTION PAR MAIL

A la une #Doctrine / Formation #Livres

Marie la « toute belle », Marie immaculée

 

Tota pulchra es amica mea et macula non est in te  : « Tu es toute belle mon amie et il n’est pas de tache en toi », telle est la parole que Dieu le Père adresse à Marie sur maints vitraux et images de livres d’heures des XVe-XVIe siècles, représentée entourée de symboles bibliques qui déclinent à l’envi la qualité immaculée, dès sa conception, de celle qui est destinée à devenir la « Mère de Dieu » par l’incarnation du Verbe. Sur les scènes d’annonciation également, ce compliment plein de tendresse du Père Éternel explicite et confirme la salutation angélique.

Dans Marie et la « Fête aux Normands ». Dévotion, images, poésie, publié en 2011 par les Publications des Universités de Rouen et du Havre, on voit que si le dogme de l’Immaculée Conception a été promulgué en 1854, la dévotion à Marie immaculée est bien attestée depuis le XIe siècle dans diverses régions, en particulier en Normandie où elle ne cesse de se développer. Les témoignages en sont multiples : confréries de dévotion, récits de miracles, poèmes, images, et plus que tout fête de la Conception de Marie le 8 décembre. Célébrée à Paris par les étudiants normands – une des quatre nations qui constituaient l’Université – elle y reçut le nom de « Fête aux Normands ». A partir de l’exemple normand, ce sont les questions concernant la croyance en la conception immaculée de la Vierge Marie et la dévotion qui en découle, qui sont abordées dans ce livre.

On a discuté pendant des siècles de la conception « passive » de Marie, née de l’union charnelle de ses parents Anne et Joachim, mais préservée dès sa conception du péché originel. Une fête liturgique de la Conception de Marie est attestée en Angleterre et en Normandie depuis le XIe siècle au moins ; elle se diffusa dans le royaume de France et dans le reste de la chrétienté à partir du XIIe siècle.

« Entre dévotion et doctrine », on traite dans ce livre de la réaction négative des théologiens occidentaux, de saint Bernard à saint Thomas d’Aquin, face au développement de cette fête sans fondement évangélique et face à une croyance qui semble soustraire une créature humaine, fut-elle la Mère de Dieu, à la loi du péché originel et à la rédemption universelle par le Christ mort et ressuscité. Cependant, en dépit de la réaction négative des docteurs, la fête de la Conception de Marie le 8 décembre, progressa dans les missels et ordines des monastères et des cathédrales : lex orandi, lex credandi. Face à des textes liturgiques « immaculistes », la réflexion théologique s’affina, aboutissant, au tournant des XIIIe-XIVe siècles, à la définition par Jean Duns Scot de la doctrine de la rédemption préventive par le Christ de sa propre mère, la soustrayant à la loi du péché dès sa conception. L’Université de Paris s’y rallia et, en 1439, le concile de Bâle définit la doctrine en des termes que reprendra pour l’essentiel, en 1854, la bulle Ineffabilis promulguée par le pape Pie IX.  

Manifestation remarquable du sensus fidelium, une conviction populaire obstinée finissait par s’imposer à l’Église : le fait que Marie, dans son humanité ait échappé aux atteintes du péché lors de sa conception, et à la corruption de la chair par son Assomption, était pour les fidèles une conviction réconfortante, source d’espérance.

La dévotion se développa dans les milieux urbains, notamment en Normandie. Déjà des confréries de la Conception de Marie étaient apparues à partir du XIIe siècle et célébraient la fête le 8 décembre avec l’appui des frères mineurs ; il s’en crée d’autres au XVe et des confréries mariales antérieures changent de « titre ».

A Rouen, la tradition voulait que la Confrérie de la Conception Notre-Dame ait été fondée en 1072, à l’initiative des « plus notables habitants de la ville ». Au XVe siècle, la grande bourgeoisie, ouverte aux influences humanistes, institue le Puy des Palinods, qui organise chaque année, le dimanche qui suit le 8 décembre, un concours où les poètes rivalisent de talent, tant en latin qu’en français, pour célébrer la beauté et les mérites de la Vierge immaculée. C’était l’occasion d’une grande fête pour toute la population.

La dévotion à Marie sine macula suscita une efflorescence artistique particulièrement riche en Normandie : enluminures, gravures, sculptures et surtout vitraux. Poètes et maîtres-verriers rivalisent dans l’exaltation de l’Immaculée Conception : le maître-verrier devient chez le poète figure du Créateur, et la verrière figure de Marie « seule à recevoir le soleil éternel ». De la sublimation de la personne de Marie on trouvera divers exemples dans ce livre : vitraux de Rouen, Pont-Audemer, Conches-en-Ouche ; Marie figurée au sommet de l’Arbre de Jessé, ou encore, identifiée à la Sagesse et représentée auprès de Dieu créateur, ou associée à la Trinité ; exaltation aussi de la conception par Anne d’une enfant immaculée : l’annonciation à Anne et l’annonciation à Joachim, leur chaste baiser à la Porte dorée de Jérusalem, sont des scènes très fréquentes à la fin du Moyen Age et à la Renaissance.

Les auteurs de cet ouvrage de synthèse n’ont pas manqué de poser la question : « Pourquoi un décalage de cinq siècles pour parvenir à la proclamation du dogme ? » La doctrine approuvée par un concile qui était en conflit avec la papauté, souffrit de l’hostilité des dominicains alors même que le pape franciscain Sixte IV approuvait l’office et la messe de la Conception en 1476. Luther et Calvin rejetèrent les dévotions dont Marie était l’objet ; le concile de Trente, divisé sur le sujet, ne se prononça pas en sa faveur. Rejetée par les protestants, contestée par les jansénistes et autres rationalistes, la dévotion à l’Immaculée Conception, exaltée par les maîtres spirituels des XVIIe-XVIIIe siècles, devient un signe de l’identité catholique. Au XIXe siècle elle connaît un épanouissement remarquable, élément marquant du catholicisme post- révolutionnaire. C’est porté par ce mouvement de forte piété populaire que le pape, Pie IX, non sans avoir consulté tous les évêques du monde – favorables dans leur très grande majorité – promulgua le dogme de l’Immaculée Conception, alors même que la médaille miraculeuse, révélée à Catherine Labouré en 1832 invoquant « Ô Marie conçue sans péché … » était diffusée à des millions d’exemplaires dans le monde entier.

 

Françoise Thelamon, professeur d’histoire, Université de Rouen

 

Vous pouvez commander le livre ici

 

 

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Nuit d’adoration au monastère du Broussey (33) Vendredi 8 (19h) au samedi 9 décembre (9h)

Inscription :
06 61 57 99 74
Patrice de la Fouchardière
patricedelafouch@gmail.com

http://www.couventdubroussey.fr

5 le Broussey Sud, Rions
Tél. 05 56 62 60 90

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Nuit Blanche pour l’Immaculée Conception du 7 au 8 décembre à Rennes (35)

Du au
Rennes, Basilique Saint-Sauveur, 3 rue Saint-Sauveur, 20h-8h du matin

Par l’ACER, Aumônerie des étudiants de Rennes

Nuit blanche de prière pour la fête de l’Immaculée Conception. Pour les 18-30 ans.

DÉROULEMENT :
– 20h00 : accueil, thé/café
– 20h30 : prière de louange avec l’Emmanuel, le Puits de Jacob
– 21h15 : témoignages d’étudiants, catéchèse
– 22h00 : adoration, chants, méditation du chapelet
– 22h45 : début de la nuit d’adoration
– 23h00 – 7h00 : créneaux libres d’adoration (sur inscription)
– 7h00 : messe de l’Immaculée Conception, petit déjeuner

> Plus d’infos sur l’évènement Facebook

> Inscriptions pour la nuit d’adoration

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Procession pour l’Immaculée Conception à Laval (53) le 8 décembre

Rendez-vous vendredi 8 décembre à 19h45 pour la procession fluviale de l’Immaculée Conception Elle commence au niveau de la rue de la Cale sur le Quai Paul-Boudet à Laval. Comme chaque année, elle sera présidée par Mgr Thierry Scherrer.

 

Rien d’extraordinaire ! Si ce n’est que nous nous mettrons symboliquement à la suite de Marie, perchée sur le petit bateau à moteur qui traversera modestement la Mayenne dans les froides eaux de décembre.

 

Programme :

19h45 : Rendez-vous sur le quai face à la rue de la Cale

20h00 : Départ de la procession, avec traversée du Pont d’Avesnières

20h30 : Messe de l’Immaculée Conception en la basilique Notre-Dame d’Avesnières.

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Soirée Night Fever : vendredi 8 décembre au Mans (72)

Eglise Notre-Dame de Ste Croix

Vendredi 8 décembre


Qu’est ce qu’est la Night Fever ?
Une soirée de louange pour jeunes (collégiens, lycéens, étudiants, jeunes pro…) qui souhaitent se rapprocher du Seigneur dans la joie, les chants et l’adoration !


Quelle est la nouveauté cette année ?
La Night Fever étant le 8 décembre cette année (jour de l’Immaculée Conception), nous commencerons par une messe en l’honneur de la Vierge Marie. Il y aura ensuite un pique-nique ensemble (pensez à ramener votre repas !) avant le commencement de la veillée.
Nous aurons à cœur cette année de demander à la Vierge Marie d’être notre intermédiaire pour nous rapprocher toujours plus de Dieu. Par son témoignage le Père Christian Chérel (ancien chapelain à l’’Ile Bouchard) pourra nous y aider.


Comment la veillée se déroule-t-elle ?
Nous aurons une première partie de veillée avec le groupe de pop louange du diocèse : Ephata et des témoignages. Il y aura ensuite un temps pour nous amener à un cœur à cœur plus intense avec le Seigneur par des propositions d’adoration et de confessions.


Déroulement
18H30 : rassemblement devant notre Dame de Sainte Croix puis Messe
20H : pique-nique ensemble
20H30 : début de la veillée
22H30 : fin de la veillée