A la une #NLQ #Rome

Angelus – Cette semaine Joseph et Marie sont en route pour Bethléem

A l’occasion de l’Angelus du dimanche 18 décembre 2016, le pape a invité les fidèles à imaginer Marie et Joseph sur la route de Bethléem.

Je souhaite à tous un bon dimanche : le temps est beau.

Dimanche prochain ce sera Noël. En cette semaine – n’oubliez pas – essayons de trouver quelques moments pour nous arrêter, faire un peu de silence, et imaginer la Vierge Marie et saint Joseph qui sont en train de se rendre à Bethléem. Imaginer comment ils y vont : le chemin, la fatigue, mais aussi la joie, l’émotion, et puis l’anxiété de trouver une place, la préoccupation…, et ainsi de suite. La crèche nous aide beaucoup pour cela. Cherchons à entrer dans le vrai Noël, celui de Jésus, qui s’approche de nous – Dieu-avec-nous, proche de nous – pour recevoir la grâce de cette fête, qui est une grâce d’amour, d’humilité et de tendresse.

 

Brèves

Au théâtre, Joseph Père adopté

Le titre même de cet étonnant spectacle semble à première vue déroutant. Mais il dit bien dans le fond ce qu’est la paternité. C’est l’existence du fils qui fait naître le père.

Ainsi en est-il de Joseph quand il reçoit en adoption son fils Jésus. Alain Combes a écrit sur saint Joseph un texte d’une très grande beauté et d’une très grande force, pleinement respectueux du texte évangélique et en lui conservant toute sa part de mystère. Nous entrons peu à peu par l’incarnation du personnage représenté sur scène par Alain Portenseigne dans l’intimité de Joseph et tout particulièrement, car c’est bien le thème principal de la pièce, dans l’expérience de sa paternité. Et quelle paternité ! Peu de chose nous sont dites dans l’Écriture, mais les indications données sont suffisantes pour nous laisser entendre et comprendre au regard de l’expérience humaine de la paternité que la vie de saint Joseph a été une aventure exceptionnelle. Depuis le songe de Joseph en passant par la fuite en Égypte jusqu’aux retrouvailles de Jésus au Temple, son existence aura été dans la foi qui l’animait traversée d’épreuves et pas des moindres pour un père. Ce père est constamment bouleversé par son fils, le plus grand de ces bouleversements étant pour lui d’entrevoir le mystère de la Personne divine de ce fils adopté. Dans la vie de Joseph, le mot de Jean Baptiste à propos de Jésus se vérifie pleinement : « Il faut qu’il croisse et que je diminue. » C’est peut-être l’expérience la plus redoutable de la paternité que de laisser partir ses enfants en s’effaçant pour qu’ils réalisent leur pleine vocation. Le spectacle est aussi très intéressant pour se faire une représentation plus précise des mœurs éducatives de ce temps dans l’atmosphère du Moyen- Orient bien rendue par les pauses musicales à la flûte ou au zarb. Jésus aura fait exister Joseph comme père et Joseph aura appris à l’Enfant Jésus en lien avec Marie à devenir un homme. C’est un spectacle itinérant à ne pas manquer, un très beau rendez-vous. Alain Portenseigne est un vrai témoin de cette humanité si méconnue de saint Joseph. Baladin de l’Évangile, il nous fait découvrir à travers sa tournée cette figure emblématique.

Par Pierre Durrande pour L’homme Nouveau

Retrouvez ici les étapes de ce voyage à la rencontre de saint Joseph et donc de la Sainte Famille :