Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Pèlerinage du Diocèse du Puy – Brive-La-Gaillarde (19), Rocamadour, Aubazine – du 1er au 4 juillet 2019

Du lundi 1er au jeudi 4 juillet 2019, idéal pour prendre un temps de repos en Dieu et faire des découvertes. Saint Antoine, Rocamadour et sa Vierge noire, l’Abbaye d’Aubazine ainsi qu’une chapelle byzantine nous plongeant dans le Mystère du Salut. Alors, n’hésitons pas, inscrivons-nous tout de suite ! ! !

Programme

Lundi 1er juillet 2019 : Départ du Puy-en-Velay pour Orcival. Déjeuner au restaurant à Orcival, après avoir visité l’église. Nous arriverons à Brive-la-Gaillarde où nous serons accueillis par la Communauté Franciscaine et logés en résidence étudiante à proximité. Installation, dîner en silence ou décalé (suivant les besoins de la retraite franciscaine présente en même temps que notre groupe). En soirée une présentation du site et le visionnement d’un DVD sur Saint-Antoine de Padoue.

Mardi 2 juillet 2019 : Journée sur place au contact de la Communauté franciscaine. Office des Laudes, visite commentée du site, messe du pèlerinage de Saint-Antoine, DVD sur la vie franciscaine aujourd’hui et témoignage d’un frère. Office des Vêpres.

Mercredi 3 juillet 2019 : Nous nous rendrons au Sanctuaire Notre-Dame de Rocamadour pour une visite guidée. Messe et déjeuner sur place. Après-midi, visite du Gouffre de Padirac. Dîner en silence (ou pas si décalé) à l’Hôtellerie Saint-Antoine. Soirée DVD sur le Crucifix de Saint-Damien.

Jeudi 4 juillet 2019 : Nous partirons après le petit déjeuner muni d’un pique-nique pour l’Abbaye Saint-Étienne d’Aubazine. Visite guidée suivie par la Messe. Pique-nique. En début d’après-midi découverte guidée d’une Chapelle Byzantine. Retour sur Le Puy.

Messes et Rencontres

Les lieux des célébrations sont réservés auprès des autorités religieuses (ou des communautés) quelques mois avant le départ. La disponibilité des lieux reste donc sous toute réserve de leur accord, de même que les horaires des célébrations. Les rencontres proposées avec des intervenants ou membres de communautés chrétiennes, restent sous réserve de la disponibilité des personnes concernées…

Pour garder le sourire : Le programme est donné à titre indicatif, l’ordre des visites pourra être soumis sur place à certaines modifications pour des raisons de logistique, en fonction des opportunités ou nécessités. Cependant, l’ensemble des visites mentionnées au programme sera respecté.

Le nombre d’inscriptions étant limité à 30 personnes, il est conseillé de s’inscrire rapidement. Vous pourrez étaler vos règlements sur plusieurs mois !

Prix du Pèlerinage : 310 euros

Supplément chambre individuelle : 45 euros

Le prix du pèlerinage comprend :
- Le voyage en autocar de grand tourisme au départ du Puy (possibilité de se garer sur parking gratuit, surveillé à Taulhac) ;
- Le logement sur place en résidence à proximité du sanctuaire Saint-Antoine à Brive-La-Gaillarde ;
- La taxe de séjour ;
- La pension complète du déjeuner du 1er juillet jusqu’au déjeuner (pique-nique) du 04 juillet inclus (hors boisson) ;
- Les droits d’entrées aux sites et monuments selon programme ;
- Les visites guidées du Sanctuaire de Rocamadour, de l’Abbaye d’Aubazine, de la Chapelle Byzantine ;
- Les animations selon programme ;
- Les assurances assistance, rapatriement. Le prix ne comprend pas : les boissons, les offrandes, les extras.

Le prix du pèlerinage a été calculé sur une base de 30 participants. Un groupe inférieur à ce nombre peut faire augmenter le prix. Notre objectif est de limiter ou d’éviter au maximum toute augmentation. Pour nous y aider, renvoyez-nous votre inscription le plus vite possible et invitez largement autour de vous.

- Télécharger l’affiche-programme : Cliquer ici
- Télécharger la fiche d’inscription : Cliquer ici

Renseignements auprès du Service diocésain des Pèlerinages
Maison de la Providence – 4 Bd du Docteur Chantemesse
43000 Le Puy-en-Velay
Tél : 04 71 09 73 45 – E-mail : ddp.lepuy@gmail.com

 

NLQ #Sorties/Animations

Juillet-aout 2018 : « Visages des orgues » à la Cathédrale de Nantes (44)

Visages des Orgues est le festival d’orgue de l’été à Nantes organisé par Musique Sacrée. En préambule du concert donné à la Cathédrale de Nantes, venez rencontrer les artistes du festival au Passage Sainte-Croix pour des conférences musicales. Une occasion exceptionnelle de dialoguer avec des artistes de renom qui vous feront partager leur passion de l’orgue à travers ces rendez-vous musicaux.

L’édition 2018 sera festive et rassemblera des organistes prestigieux et jeunes talents, tous heureux de partager leur complicité avec le roi des instruments.

Visages des Orgues 2018, chaque mercredi du 11 juillet au 29 août 2018.
♦ 15h30 : rencontre musicale avec l’artiste au Passage Sainte-Croix
♦ 17h00 : récital à la Cathédrale

Programmation 2018

  • 11 juillet : Matthieu de Miguel
  • 18 juillet : Béatrice Piertot
  • 25 juillet : Patrick Delabre
  • 1er août : Ayako Nagami
  • 8 août : Michel Bourcier
  • 15 août : Pierre Queval
  • 22 août : Jeanne Chicaud et Alberto Barbetta
  • 29 août : Mickael Durand et Jérémie David (saxophone)

Musique Sacrée

Site internet

Informations : 02 40 35 76 43

contact@musiquesacree-nantes.cef.fr

NLQ #Sorties/Animations

Abbaye de Paimpont (35) : visites, concerts et expositions en juillet et août

Au cœur de la forêt de Brocéliande, la splendide Abbaye Notre-Dame de Paimpont attire chaque été de nombreux touristes. La bâtisse du XIIIe siècle se reflète dans le lac, niché au cœur de la forêt mythique. Tout l’été, un programme spécial de concerts est proposé au public, ainsi que plusieurs expositions sur ce patrimoine breton de premier ordre.

Le site : www.abbayedepaimpont.org

 

La visite

Les visites sont assurées par des guides bénévoles et gratuites. Des dépliants-guides gratuits sont aussi à la disposition du public.

On peut voir : l’abbatiale du XIIIe siècle, la chapelle St Mathurin, la chapelle du Saint Sacrement, les statues de Notre Dame de Paimpont dans la nef, et St Judicaël et St Méen, les retables, la Salle des écrouettes, la sacristie, le Grand logis, le jardin paroissial et sa grotte

> Histoire de l’Abbaye

Les expositions

3 salles d’exposition sont ouvertes au public en juillet et août, de 10h à 12h30 et de 15h à 18h30, sauf dimanche matin.

  • Salle des Ecrouettes : « Histoire de l’Abbaye »
  • Chapelle du Baptistère : « L’environnement, un trésor à transmettre » (autour de l’encyclique Laudato si)
  • Sacristie : le « Trésor de l’Abbaye »

En France #NLH #NLQ

L’abbaye de Jouques : des soeurs qui rayonnent… en Provence !

Un article de Divine Box.

Ce mois-ci, Divine Box vous fait découvrir les bénédictines de l’abbaye Notre-Dame de Fidélité de Jouques, en Provence ! À l’occasion de la Divine Box de juillet du mois de juillet, qui comporte leur incroyable tapenade, on vous raconte tout sur elle : son histoire, ses évolutions, ses petites anecdotes… et ses produits monastiques !

La splendide abbaye de Jouques se trouve en Provence, entourée de champs de lavande – Divine Box

Vive le roi !

Tout commence au lendemain de la Révolution, en 1816… À l’époque, la princesse Louise-Adélaïde de Bourbon-Condé souhaite en effet fonder une communauté de bénédictines. Pour s’installer, son cousin Louis XVIII (et roi de France, tout de même) lui offre alors le “Temple”, ancienne prison de Louis XVI ! Mais, après des débuts encourageants pour les soeurs, la donation du “Prieuré Saint-Louis du Temple” est annulée après la révolution de 1848. Les soeurs doivent alors fuir. Sauve qui peut !

En cavale…

Pour retomber sur ses pattes, la communauté s’installe alors rue Monsieur, à Paris, où elle fonde un pensionnat. Mais le climat politique n’est pas vraiment propice ! D’abord menacées en 1904, les soeurs sont ensuite chassées en 1938, quand le monastère est mis en vente. Oui oui, sans scrupule. Cette fois, direction Meudon ! Au programme : une installation “provisoire” avant de trouver de meilleures conditions. Pour la petite histoire, cette période “provisoire” durera quand même plus de douze ans…

 

Abbaye de Jouques : on y est !

Tout est bien qui finit bien : après la guerre, en 1951, la communauté s’installe à Limon dans l’Essonne, dans une toute nouvelle abbaye que les soeurs ont fait construire. La communauté, nombreuse et rayonnante, envoie alors en 1967 un groupe de bénédictines à Jouques en Provence pour fonder un monastère. On y est ! Enfin presque, puisqu’en réalité les sœurs vivent au départ dans une ferme. Une vie monastique plutôt “surprenante” donc, mais à laquelle les soeurs s’accommodent très vite !

Côme visite les magnifiques vignes de l’abbaye de Jouques en compagnie de deux soeurs – Divine Box

L’abbaye de Jouques rayonne

Très vite, la vie bat son plein à Jouques, et la communauté cartonne ! Les travaux d’aménagement sont terminés en deux ans, le nombre de soeurs augmente vite, et la communauté atteint rapidement l’autonomie. La nature provençale (vignes et oliviers au premier plan !) apporte aux soeurs ce dont elles ont besoin, et la dépendance vis-à-vis de l’abbaye-mère de Limon s’estompe peu à peu. Jouques devient officiellement une abbaye autonome en 1981 ! Et face au nombre de soeurs qui augmente, Jouques doit songer à fonder, à son tour…

 

Vers de nouvelles contrées !

Au début des années 1990, l’abbaye de Jouques regroupe en effet plus de cinquante soeurs, qui sont donc à l’étroit… Un petit groupe de soeurs file alors direction Rosans, dans les Hautes-Alpes, et s’installent dans… une vieille ferme. Décidément ! Puis, à nouveau en 2005, cinq sœurs de Jouques s’envolent direction le Bénin pour y implanter la vie contemplative. C’est pas beau ça ?

 

Et aujourd’hui ; où en est l’abbaye Notre-Dame de Fidélité de Jouques ?

Aujourd’hui, l’abbaye de Jouques compte quarante-cinq sœurs bénédictines qui continuent de suivre la règle de Saint-Benoît “ora et labora” : prière et travail. Elles assistent ainsi à sept offices par jour (le premier à cinq heures du matin !), et travaillent de leurs mains pour subvenir à leurs besoins. En particulier, elles ont une agriculture relativement développée, et un bel atelier de reliure. Et, bien évidemment, les soeurs tiennent une petite hôtellerie sous ce soleil de Provence : avis aux amateurs de paix et de repos !

Les soeurs bénédictines de Jouques présentent à Astrid leur boutique avec tous leurs produits monastiques – Divine Box

 

A l’abbaye de Jouques : silence ça pousse !

On vous le disait juste avant : les soeurs de Jouques cultivent la nature avec brio ! Plus de huit hectares de vignes sont par exemple entretenues toute l’année et vendangées par les soeurs. L’abbaye est aussi entourée de plus de deux hectares d’oliviers, que les soeurs récoltent pour en faire de l’huile d’olive. Et côté basse-cour, les soeurs bichonnent leurs quelques vaches, leurs ânes et une centaine de poules ! Sans parler de leurs fruits et légumes, miel, et lavande… Un petit paradis, on vous dit, foncez-y !

 

Les sacrées soeur de l’abbaye de Jouques… !

Un des produits phares des soeurs est le vin, issu des vignes de l’abbaye. Et en la matière, les soeurs aiment bien plaisanter ! Une parcelle de vignes, très capricieuse et dure à entretenir, s’appelle par exemple “la parcelle Saint-Jérôme”, en référence au saint, connu pour ses grandes colères. Plus récemment, les soeurs ont sorti un tout nouveau vin, baptisé “Louange”. Et sur l’étiquette, on peut y lire “Sa louange sera toujours sur ma bouche”. Qui a dit que les religieuses n’avaient pas d’humour ?

 

Et pour goûter leurs produits ?

Pour goûter les produits de l’abbaye de Jouques, plusieurs solutions s’offrent à vous. D’abord, sachez que la Divine Box de juillet contiendra leur fameuse tapenade aux olives noires ! Sinon le mieux est encore de se rendre sur place pour aller leur faire un petit coucou. Elles vous accueilleront avec grand plaisir !

NLH #NLQ #Sorties/Animations

Camps d’été dans les Hautes-Alpes avec l’Eau Vive du 8 au 26 juillet et du 10 au 28 août 2018 à Briançon (05)

Comme chaque année, L’Eau Vive organise des camps en juillet et août 2018 à Briançon (Hautes Alpes) pour les jeunes de 7 à 18 ans. Marche en montagne, activités manuelles, artistiques et sportives sans oublier une simple vie fraternelle dans une ambiance chrétienne.

L’Eau Vive, œuvre familiale d’éducation catholique organise des camps en juillet et en août 2018 à Briançon. Dans un esprit familial, les jeunes sont regroupés par tranches d’âges. Ils sont encadrés par des moniteurs préparés à cette mission.

  • Pour qui  ?

Participants : jeunes de 7 à 18 ans.
Encadrants de 18 à 30 ans : Expérience de responsabilité valorisante pour leur cursus
Prêtres, sœurs et séminaristes de toute la France
Equipe des permanents

  • Quel programme  ? :

Marche en montagne (durée variable selon les âges avec nuits sous tente dès 13 ans)
Activités manuelles, artistiques
Veillées, grands jeux et sports
Vie fraternelle, prière, service, topos spirituels, messe quotidienne proposée.

  •   ? :

À Briançon, à proximité du massif des Ecrins, de la vallée de Névache …

  • Quand  ?

Du 8 juillet (matin) au 26 juillet (soir)
Du 10 aout (matin) au 27 aout (soir)

  • Comment s’inscrire  ?

Informations et inscriptions sur www.leauvive.com

Infos pratiques

Thierry de Cambourg
Secrétaire Général
leauvive@eauvive.info
www.eauvive.info
7, rue Blomet – 75015 Paris
Tél direct : 01 42 73 73 15
Standard : 01 42 84 24 28

En France

En juillet, la Divine Box sera à base de fruits rouges

De l’abbaye à la maison directement : une sélection des trésors monastiques pour le plaisir des papilles. Divine Box, la « box des monastères » dont nous vous parlions le mois dernier, sort en juillet sa quatrième box mensuelle thématique déclinée autour des fruits rouges !

Avec l’arrivée de l’été, Divine Box vous propose en effet la box « Les fruits rouges tout rouges », une sélection de produits monastiques de qualité à base de fraise, cassis, framboise, etc.

Pour s’abonner ou pour offrir, c’est par ici  !