Conférences/Formations #NLQ

La nuit de la théologie à Lyon (69) le 25 janvier 2018

Conçu et organisé avec l’Institution des Chartreux dans le cadre de la Nuit des idées. En partenariat avec le Fonds de dotation des Chartreux, la Fondation Saint-Irénée, RCF et la librairie La Procure. Une nuit pour penser les trois monothéismes à travers des questions essentielles.

Avec la 1re Nuit de la Théologie le 26 janvier 2017, la Villa Gillet et l’Institution des Chartreux inauguraient un nouveau rendez-vous culturel. Son succès (plus de 300 personnes, dont bon nombre d’élèves et d’étudiants ont suivi une ou plusieurs tables rondes), l’intérêt des sujets abordés et la qualité des intervenants nous a conduits à pérenniser ce rendez-vous annuel.

Avec cette 2e Nuit de la théologie du 25 janvier 2018, nous voulons affirmer que la question du divin est une question qui concerne l’ensemble des citoyens, que c’est un sujet, connecté ou non à l’exercice de la foi, qui mérite d’être exploré, que c’est un objet d’étude et de débats. Les grands monothéismes gagnent à s’interpeller et à mettre en commun, leurs penseurs, leurs réflexions et leurs convictions.

La force du partenariat fidèle entre la Villa Gillet et l’Institution des Chartreux réside dans la capacité de chacun à mobiliser les compétences, les énergies et les idées pour proposer au plus grand nombre de se pencher sur le discours rationnel qu’il entretient avec le divin.

Trois sujets majeurs occuperont les débats qui se dérouleront à partir de 18h30 à l’Institution de Chartreux : 1/ la vocation (Que veut dire être appelé ? A quoi peut-on être appelé ?) ; 2/ la violence dans les textes sacrés ; 3/ croire et comprendre (ou les limites de la raison).

Nous voulons remercier l’ensemble des intervenants qui font la richesse des débats, l’ensemble des modérateurs qui sont les aiguillons de ces rencontres, les partenaires qui rendent tout cela possible et l’ensemble du public, qui, par sa présence, fait de cette Nuit de la Théologie un succès.


Programme

18h30 – La violence dans les textes sacrés

Meurtres, guerres, sacrifices : comment interpréter ces violences accomplies par Dieu ou au nom de Dieu ?

Avec Thomas Römer, exégète, philologue et bibliste suisse, d’origine allemande.
Marc Alain Ouaknin, un philosophe, écrivain français et rabbin. Il présente l’émission Talmudiques sur France Culture

Débat animé par Nicolas Weill / Le Monde

20h30 – Vocation religieuse, vocation profane : être appelé, répondre.

Une responsabilité face à Dieu et aux hommes ? Ce que chacun peut et doit.

Avec Karima Berger, Écrivaine franco-algérienne Karima Berger a écrit plusieurs romans et essais sous le signe du face à face des cultures arabe et française et du questionnement de ses racines spirituelles.
Pierre Gibert, un prêtre jésuite français, docteur en théologie et en littérature comparée. Longtemps professeur d’exégèse de l’Ancien Testament à la Faculté de théologie de Lyon, il enseigne au Centre Sèvres.
Elie Botbol, médecin et talmudiste. Il a déjà publié Quel avenir pour le judaïsme ? et Destin et vocation du peuple juif aux édition L’Harmattan

Débat animé par Olivier Pascal-Moussellard / Télérama

22h30 – Croire et comprendre : les limites de la raison

Quelle relation la foi entretient-elle avec la raison ? Quel dialogue entre elles ? Nos trois invités y réfléchissent en relisant Maître Eckart, Averroès et Maïmonide.

Avec Eric Mangin, philosophe et théologien, spécialiste de Maître Eckhart. Il est maître de conférences et doyen de la Faculté de philosophie de l’Université catholique de Lyon.
Jean-Baptiste Brenet, professeur à l’Université de Paris 1-Panthéon Sorbonne, où il enseigne l’histoire de la philosophie arabe. Il est spécialiste d’Averroès et de son héritage latin.
Géraldine Roux, philosophe, chercheure associée au Laboratoire d’Études sur les monothéismes et spécialiste de Maïmonide.

Débat animé par Henri de Monvallier (Le Monde des religions)


Informations pratiques

Institution des Chartreux – 58 Rue Pierre Dupont, 69001 Lyon.
18h30 – Minuit

> 5 € pour un débat / 7 € Pass pour les trois débats / Gratuit pour les lycéens, les étudiants, les demandeurs d’emploi et les bénéficiaires du RSA.

> Ouverture des réservations vendredi 22 décembre sur le site de la Villa Gillet : www.villagillet.net

Conférences/Formations #NLQ

Mardi des Bernardins : “Chrétiens d’Orient, mémoire et histoire” – 14 novembre à Paris

À l’occasion de l’exposition Chrétiens d’Orient. Deux mille ans d’histoire, les Mardis des Bernardins s’associent à l’Institut du monde arabe (IMA) et à l’Œuvre d’Orient pour vous proposer une soirée dédiée aux chrétiens d’Orient. Exceptionnellement, les débats débuteront à 18h.

14 novembre à 18hCollège des Bernardins 20 , Rue de Poissy

18h-19h30

Les chrétiens d’Orient : de la spiritualité à la citoyenneté

« Il ne faut pas que les minorités soient considérées comme des citoyens de seconde zone. […] Si l’on continue à parler des chrétiens comme d’une minorité, on risque de tomber dans un véritable cauchemar. Le mot minorité est un non-sens. On est citoyen ou on ne l’est pas. »
Entretien avec Mgr Yousif Thomas Mirkis, propos recueillis par Hélène Sallon, Le Monde, 25 avril 2015

Qui sont les coptes d’Égypte, les maronites du Liban, les assyro-chaldéens, les syriaques ou les melkites ? Des « chrétiens d’Orient » ? L’expression masque une grande diversité de peuples, de cultures, de traditions et surtout d’hommes et de femmes, citoyens acteurs, qui depuis les débuts du christianisme, ont contribué à façonner le visage du Proche-Orient.

Avec Mgr Pascal Gollnisch et Bernard Heyberger

Animé par Alberto Fabio Ambrosio, Dominicain

20h-22h
Détruire la mémoire, une arme de guerre ?

« Sauver notre héritage, cela signifie sauver l’histoire du peuple, car un peuple sans histoire, sans patrimoine, est un peuple perdu, un peuple mort. »
Entretien avec P. Michael Najeeb, prêtre dominicain réfugié à Erbil, Kurdistan, propos recueillis par Sophie Eychenne, Le Monde des religions, 4 mai 2016

A l’occasion de l’exposition Chrétiens d’Orient. Deux mille ans d’histoire, les Mardis des Bernardins continuent d’explorer les vertus de l’histoire, seul moyen d’apaiser les mémoires blessées et de vaincre l’oubli.

Avec Karima Berger, Mgr Pascal Gollnisch, Bernard Heyberger et Mgr Yousif Thomas Mirkis

Animé par Jean-Christophe Ploquin, rédacteur en chef, La Croix