A la une #Doctrine / Formation #Livres #NLQ

Les Parfums du château, un roman qui dénonce les ravages de la pornograhie

Les parfums du château, chez Terra Mare, de François Billot de Lochner

Ce livre entend rendre hommage à cette jeunesse héroïque qui, à contre courant de l’évolution du monde, et bien que soumise à la formidable pression de forces contraires, mène de façon discrète mais lumineuse une vie tournée vers la recherche quotidienne du Beau, du Bien, du Vrai, fondée sur la pureté du corps, du cœur et de l’âme.

Il existe, partout en France, des Clotilde qui sont le reflet de Clotilde Marillac, dont l’histoire est contée dans cet ouvrage. Trop souvent ignorées ou ostracisées, méprisées et peut-être haïes par beaucoup, mais entourées et confortées par des jeunes gens admirables, elles sont la flamme ardente de notre siècle décadent et seront naturellement au cœur du redressement futur de notre société déclinante.

Cette jeunesse d’exception ringardise, sans le vouloir, cette vieillesse de tous âges, de toutes générations, qui avance à marche forcée, parce que tel est le sens décrété de l’histoire, vers un esclavage sexuel revendiqué, qui meurtrit puis achève la personne, transformée en animal au mieux, en simple objet au pire.

Ce livre est une ode à cette vraie jeunesse dont les détracteurs disent qu’elle vit dans son monde, alors qu’elle vit dans le monde réel, devenu inaccessible à tous ceux qui s’acharnent vainement à construire un monde idéalisé qui ne pourra durer tant il est inhumain.

Pour en savoir plus retrouvez l’interview de François Billot de Lochner sur TV Liberté

 

A la une #Brèves #NLH

Ouvrir à tout prix le débat sur la pornographie !

François Billot de Lochner alerte les familles sur la nécessité d’ouvrir le débat, avec les jeunes, sur ce véritable fléau qui ravage la société.

Personne n’ose en parler, et pourtant tout le monde, ou presque, est atteint, de près ou de loin.

Son dernier roman Les parfums du château traite du sujet “par le haut”, car il promeut une jeunesse qui a choisi de lutter…

 

 Cliquez sur la vidéo : les parents ont une peur panique de parler du sujet. L’Eglise catholique se tait.