Annonces #Conférences/Formations #NLQ

« Devenir libre ? » Conférence le 17 décembre 2019 à Bordeaux (33)

À l’invitation de l’Institut Pey Berland, le mardi 17 décembre à 20h30, le Frère Adrien Candiard, dominicain, donnera une conférence à la Maison saint Louis Beaulieu (145 Rue de Saint- Genès, 33000 Bordeaux) intitulée « Devenir libre ? ». Dans son dernier ouvrage, il s’appuie sur l’un des textes les plus courts de la Bible pour nous rappeler l’importance capitale de la liberté, conférée par Dieu à tout homme.

Interview du Frère Adrien Candiard

Quelle a été la genèse de ce livre ?

Adrien Candiard, dominicain : Initialement, ce livre est né de la rencontre d’un petit groupe de jeunes chrétiens au Caire où nous lisions les lettres de Paul. J’y ai fait l’expérience que cette lettre à Philémon, qui ne fait que 25 versets, soit l’un des livres les plus courts de la Bible, permettait de parler de la liberté intérieure. J’ai constaté que ce thème les rejoignait et les faisait vivre.
Je crois que cette question de la liberté intérieure est un élément essentiel de la vie chrétienne qui est malheureusement trop peu perçu comme tel par les chrétiens eux-même. Ils ont souvent une relation plus enfantine aux commandements que ne le prévoit la foi chrétienne.
La rédaction de l’ouvrage a ensuite correspondu à l’explosion des crises des abus sexuels, et aux abus spirituels et de pouvoir qui y sont liés. Ce n’était pas le but de ce livre, mais il arrive dans ce contexte où nous avons besoin d’approfondir et de réapprendre, comme baptisés, le sens profond de cette liberté que Dieu veut pour nous.

Lire la suite

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Dédicace du nouveau livre du Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine le 16 novembre 2019 à Lyon (69)

Après-midi dédicaces avec le Père Michel-Marie

à l’occasion de la parution de son nouveau livre

samedi 16 novembre de 14h30 à 18h

à la librairie La Procure de Lyon – 9 rue Henri IV 69002
Contact 04 78 37 63 19

Qui n’a jamais rêvé de recevoir une lettre du Christ ? Eh bien la voici !

Une lettre du Christ ! On croit rêver, et pourtant… voilà ce qu’Il pourrait nous écrire. Jaillie de son coeur, le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine livre ici sa compréhension du message évangélique. En artiste plus qu’en théologien ou en exégète, il met en scène le Christ, lui fait raconter sa vie, braque les projecteurs sur les aspects dominants de sa pensée, sans jamais manquer de la mettre en rapport avec les questions qui agitent aujourd’hui le coeur humain et la vie de l’Église. Le résultat est saisissant, déstabilisant, dérangeant. Approche personnelle ou inspirée ? Subjective ou réaliste ? Imaginaire ou exacte ? À chacun d’en juger. Quoi qu’il en soit, il est bon que croyants et incroyants, amis de Dieu ou étrangers à la foi, décachettent cette lettre et se confrontent à un Jésus de Nazareth plus vivant que jamais.

Articles #NLH #NLQ #Tribunes et entretiens

Emission Entre nous soit dit du 22 octobre 2019 sur RTS, avec le Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine

Michel-Marie Zanotti-Sorkine est un prêtre catholique atypique ! Il porte la soutane pour être reconnaissable, il enregistre des CD (avec le pianiste de Charles Trenet et le guitariste de Charles Aznavour), et il attire de larges publics et très divers. Ses livres, vendus à des dizaines de milliers d’exemplaires, séduisent par ce qu’il confie de son parcours et les solutions parfois iconoclastes qu’il propose.

Ici, interviewé par Lydia Gabor, il nous parle tout particulièrement de son nouveau livre : D’un amour brûlant, aux éditions Artège.

Conférences/Formations #NLQ

Les mardis de l’éthique : Deux ans après Amoris Laetitia, où en est-on ? le 22 mai 2018 à Saint-Etienne (42)

Notre dossier sur Amoris Laetitia.

NLH #NLQ #Rome

Lettre de Benoît XVI – Les dessous de la manipulation médiatique

C’est une véritable histoire à rebondissements… en marche arrière. Le monde catholique est choqué, quoique que pour beaucoup silencieux de stupeur, ne parvenant pas à croire que cela soit possible. Une manipulation politicarde au presque plus haut niveau de l’Eglise.

La vérité revient toujours à la lumière disait le pape Jean-Paul II, alors voici que les enquêtes des uns et des autres remontent le processus qui a conduit à ce scandale.

Sandro Magister est un des meilleurs, sinon le meilleur vaticaniste. Ses articles sont sérieux et fouillés. Vous trouverez sur ce lien son étude sur les dessous de cette affaire. Il est cependant clair que le journaliste n’aime guère le pape François. Mais au-delà de cette inimitié, le sérieux de Sandro Magister nous ouvre à un véritable vertige.

A la une #Doctrine / Formation

Carêméditation #6 : l’Eglise mère des peuples

Comme promis dans notre édito du mercredi des cendres, chaque jour nous vous partageons à méditer un texte du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine. Aujourd’hui, par la même occasion, nous allons vous faire découvrir un grand artiste de notre temps : Le Turk. Photographe, véritable créateur d’univers, profondément catholique, à la fois dans le monde et surnaturellement décalé et habité, un grand talent ! C’est avec une agréable surprise que je découvris, en regardant son livre de photos Opera Mundi, un extrait de la Lettre ouverte à l’Eglise du troisième millénaire par le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine, accompagnant une superbe photo nommée Le peuple ; aussi c’est tout naturellement que je publie cet extrait avec la photo.

Je rêve d’une Eglise aussi inculte que l’apôtre Pierre et aussi féconde que lui.

*

Je rêve d’une Eglise qui ne perdrait jamais de vue que les premiers apôtres étaient des travailleurs manuels et non des bacheliers, et qu’aucun d’entre eux ne sortait de la cuisse de Jupiter.

*

Je rêve d’une Eglise qui ne recevrait aucun honneur de la part des gouvernants et dont les évêques et les prêtres refuseraient la Légion d’honneur tant que les mères de famille qui se crèvent à la tâche ne l’auraient pas toutes reçues.

*

Je rêve d’une Eglise qui bénirait Pascal d’avoir pensé et écrit un jour que “le peuple a des opinions très saines”.

*

Je rêve d’une Eglise qui en contemplant les liens des personnes, de quelque nature soient-ils, se redirait à elle-même et dans le secret la parole de son Seigneur : “Celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.” Voilà qui mettrait les pendules à l’heure juste, autant dire à celle du Ciel.

*

Je rêve d’une Eglise qui exclurait de ses offices le fade, l’insipide, le tiède, le doucereux, le lent, le morne, le mielleux, le soporifique, qui sont à l’inverse des vertus du Christ.

*

Je rêve d’une Eglise qui mettrait à mort en place publique l’intransigeance, la dureté de coeur, les approches généralisantes ainsi que les jugements à l’emporte-pièce en matière de morale. Quel beau et grand feu ce serait, et il y en aurait, du bois !

*

Je rêve d’une Eglise, qui, en prenant les empreintes digitales de chaque homme, trouverait à chaque fois le doigt de Dieu.

Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine

Nous espérons qu’un évêque aura l’idée de lui commander une oeuvre, car l’Eglise fut pendant longtemps mère des arts, toujours encourageant les meilleurs artistes, afin de partager au monde et aux peuples les plus grandes et émouvantes beautés !

 

Un aperçu de son oeuvre :

Le Turk sur Facebook