En France #NLH #NLQ

Un nouveau site sur Marie-Madeleine par l’association Lights in the Dark et le sanctuaire de la Sainte Baume, à partager !

L’association Lights in the Dark, communauté missionnaire sur internet, avait annoncé en direct sur KTO le 6 mars dernier le lancement de l’opération Marie Madeleine , qui vient d’être lancée sur le web et les réseaux sociaux, à l’occasion de la sortie du film du même nom (bande-annonce), pour apporter un éclairage chrétien et répondre aux questions des internautes.

Le site a été réalisé en partenariat avec la Sainte Baume, dans le diocèse de Fréjus-Toulon, qui en a produit tous les contenus. Ainsi, le prieur du sanctuaire, le frère dominicain Joël-Marie, a réalisé une vidéo pour raconter l’histoire de Marie-Madeleine. Les e-missionnaires de Lights in the Dark sont aussi derrière le chat’ qui permet aux internautes de dialoguer en direct avec eux. A quelques jours de Pâques, ils sont nombreux, aux périphéries de l’Eglise, à poser des questions sur la Résurrection du Christ, thème que Lights in the Dark avait déjà abordé avec un précédent site. C’est donc aussi l’occasion d’une évangélisation online qui porte des fruits ! Le site sera enrichi de nouveaux contenus au fur et à mesure, en fonction des questions des internautes, bien au-delà de la durée du film au cinéma.

Vous aimez cette nouvelle initiative missionnaire de Lights in the Dark ?

Aidez-nous à poursuivre notre mission par un don !

Faire un don

En France #NLQ

Lights in the Dark lance le Lab Saint Maximilien Kolbe, dédié à l’évangélisation du continent numérique

Après la branche formation, avec l’académie Sainte FaustineLights in the Dark lance le Lab Saint Maximilien Kolbe, dédié à l’innovation, particulièrement nécessaire pour l’évangélisation du continent numérique.

Le Lab Saint Maximilien Kolbe, c’est quoi ?

  • un lieu d’innovation, de recherche et d’expérimentation pour véritable une Pentecôte numérique dans l’Eglise !
  • un lieu de rencontre, d’échange et de retours d’expériences sur de l’évangélisation par Internet
  • des évènements dédiés : hackhatons, webniars, séminaires de recherche ou techs
  • un incubateur (+ fablab) de projets numériques (applis, intelligence artificielle, etc.) disruptifs et innovants
  • une participation aux podiums de l’innovation lors du forum e-Mission

A qui s’adresse-t-il ?

  • à tous ceux qui s’intéressent à la mission de l’Eglise dans le continent numérique
  • aux porteurs de projets numériques
  • aux pasteurs/leaders en mission sur Internet
  • aux théologiens chrétiens qui publient sur ce sujet
  • aux enseignants-chercheurs, doctorants, docteurs en communication, etc.
  • aux développeurs innovants (french tech, church tech, etc.)
  • aux experts des problématiques du digital (sécurité des données, big data, growth hacking, etc.)
  • aux animateurs/éditeurs de sites internet chrétiens (réseau des tisserands, Fasm, etc.)

Pourquoi Saint Maximilien Kolbe ?

A son époque, le père Maximilien Kolbe a été très innovant. On peut même dire qu’il a mis l’innovation au service de l’évangélisation. Ainsi, après avoir créé un « couvent maison d’édition », il lance un quotidien catholique, Le Chevalier (de l’Immaculée), qui tire bientôt à un million d’exemplaires mensuels, puis le Petit Chevalier, qui tire à 165.000 ex. pour les jeunes, et enfin le Tout Petit Chevalier, à 35.000 ex. pour les touts-petits. Mais il ne s’arrête pas là : le futur saint martyr lance un nouveau quotidien qui va inonder toute la Pologne : Le Petit Journal, édité à 150.000 ex. quotidiens et 250.000 ex. le dimanche. Son apostolat est inventif : il diffuse des milliers de médailles miraculeuses, et dans son couvent devenu un véritable village missionnaire, il monte une station de radio et y fait même construire une usine de production électrique pour alimenter le tout ! Il répète sans cesse que l’œuvre n’est pas un but, mais un moyen pour apporter Jésus et Marie dans toutes les maisons… comme Internet aujourd’hui !

Rejoindre le Lab