Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Les reliques de Sainte Bernadette dans l’Orne (61) pour la première fois ! Du 5 au 10 mars 2019

Depuis deux ans les sanctuaires de Lourdes acceptent que le reliquaire de Sainte Bernadette – qui est habituellement exposé dans la Crypte du Sanctuaire de Lourdes – quitte la crypte quelques semaines, pour que d’autres régions en profitent. Ainsi les reliques de Sainte Bernadette seront accueillies dans les diocèses normands au cours des semaines à venir.

Elles seront en différents lieux du diocèse de Séez du mardi 5 au dimanche 10 mars :

• Mardi 5 mars : La Chapelle-Montligeon
• Mercredi 6 mars : Basilique de l’Immaculée-Conception – Sées.
• Jeudi 7 mars : Vimoutiers
• Vendredi 8 mars : Argentan
• Samedi 9 mars : La Ferté-Macé
• Dimanche 10 mars : Flers.

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Conférence du Cardinal Sarah : “Trop de bruit, l’urgence du silence pour notre temps” – le 17 février 2019 à Lourdes (65)

Conférence exceptionnelle du Cardinal Robert Sarah à Lourdes, organisée par la paroisse de Lourdes et les Conférences des Veilleurs de Bigorre.
Le lendemain le cardinal présidera la messe de la Sainte Bernadette à la basilique ND du Rosaire

17 février 2019 à 17h30
Palais des congrès, 4 rue du maréchal Foch 65100 LOURDES

A la une #Doctrine / Formation

11 février : fête de Notre Dame de Lourdes

La Vierge Marie est apparue 18 fois à Bernadette Soubirous, entre le 11 février et le 16 juillet 1858, à la grotte de Massabielle, près de Lourdes. Elle demande à Bernadette de devenir sa messagère et de travailler, à sa manière, à la conversion des pécheurs. Elle lui demande d’établir un lieu de prière et de pèlerinage. Elle lui confirme le dogme proclamé trois ans plus tôt par le Pape Pie IX : “Je suis l’Immaculée Conception”. Grotte de LourdesBernadette sera une humble servante qui s’efface quand l’Église accepte le message de la Vierge Marie. Aujourd’hui plusieurs millions de visiteurs, de pèlerins et de malades viennent chaque année, du monde entier, prier Notre-Dame de Lourdes, afin d’obtenir la grâce de la conversion et le soulagement de leurs épreuves.
Site internet des sanctuaires Notre-Dame de Lourdes.
“Du 11 février au 16 juillet 1858, par dix huit fois, la Vierge Marie est apparue à Bernadette Soubirous à la grotte de Massabielle. L’évêque de Tarbes et Lourdes permit le culte de Notre-Dame en ces lieux et une chapelle y fut construite. Depuis lors, des foules innombrables y viennent du monde entier. La mémoire de ces apparitions a été inscrite au calendrier romain en 1907.” (diocèse de Tarbes et Lourdes)
Saints du diocèse de Tarbes et Lourdes, fichier pdf.
“Il est normal que Marie, mère et modèle de l’Église, soit invoquée et vénérée comme Salus Infirmorum. Première et parfaite disciple de son fils, elle a toujours fait preuve en accompagnant le cheminement de l’Église d’une sollicitude particulière pour qui souffre… En célébrant les apparitions de Lourdes, lieu choisi par Marie pour manifester sa sollicitude maternelle envers les malades, la liturgie re-propose justement le Magnificat…qui n’est pas le cantique de ceux à qui sourit la fortune. Il est le merci de ceux qui connaissent les drames de la vie et mettent leur confiance dans l’oeuvre rédemptrice de Dieu… Comme Marie, l’Église porte en elle les drames humains et la consolation divine au long de l’histoire… Acceptée et offerte, partagée sincèrement et gratuitement, la souffrance devient un miracle de l’amour…” Benoît XVI, le 11 février 2010 (source : VIS 100212 520)

Mémoire de Notre-Dame de Lourdes. En 1858, trois ans après la proclamation du dogme de l’Immaculée Conception, une toute jeune fille, sainte Bernadette Soubirous, contempla à plusieurs reprises la Vierge Marie dans la grotte de Massabielle au bord du Gave, près de Lourdes, devenue dès lors un lieu vénéré par des foules innombrables de fidèles.

Martyrologe romain

Dieu notre Père,
parmi toutes tes créatures, tu as fait éclore Marie,
la créature parfaite, « l’Immaculée Conception ».
Ici, à Lourdes, elle a prononcé ce nom et Bernadette l’a répété.
L’Immaculée Conception, c’est un cri d’espérance :
le mal, le péché et la mort ne sont plus les vainqueurs.

Prière du Jubilé 2008

Source : CEF

Annonces #NLH #NLQ #Récollections/Retraites

Session “Marie qui guérit les couples” prêchée par le Cardinal Sarah – du 10 au 12 mai 2019 à Lourdes (65)

La pastorale familiale du diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron, en partenariat avec les accueils Louis et Zélie organise une session prêchée par le Cardinal Robert SARAH (préfet de la Congrégation pour le culte divin) pour les couples  “Marie qui guérit les couples – Persévérer dans l’amour ” à Lourdes du vendredi 10 mai au soir au dimanche 12 mai 2019. Cette session est réservée aux couples et ouverte aux prêtres.

 

Places limitées : clôture des inscriptions le 15 avril à 12h00

 

INFORMATIONS PRATIQUES 

  • Les prix indiqués incluent la pension complète (du vendredi soir au dimanche après le déjeuner).
  • La session aura lieu à l’hôtel Paradis (15 Avenue du Paradis, 65100 Lourdes) – Parking gratuit
  • La session se tiendra du 10/05/2019 – 16:00 au 12/05/2019 – 14:00

Téléphone : 06.38.10.44.66

g.dalancon@diocese64.org

Inscriptions

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Journées de Lourdes (65) 2019 : « Heureux vous les pauvres » du 9 au 11 février 2019

« Heureux vous les pauvres » une parole, un défi pour aujourd’hui.

Participez aux « Journées de Lourdes 2019 », du samedi 9 au lundi 11 février prochain.
Les inscriptions sont ouvertes.

La pauvreté matérielle aujourd’hui met en mouvement des peuples entiers.
La pauvreté spirituelle conduit même des jeunes à choisir la mort. La misère subie est humiliante et nous déshumanise. Mais la richesse qui refuse le partage nous dégrade et nous corrompt. L’Évangile ne promeut pas la révolution sociale, mais il vient révolutionner les cœurs. Le maître se fait esclave et lave les pieds des plus pauvres. Ce n’est pas un simple renversement de situation, les deux se découvrent frères, aimés d’un même Père, animés d’un même cœur.

P. André Cabes, recteur

Avant-première du film « Lourdes »

Au cours des journées de Lourdes, les réalisateurs Thierry Demaizière et Alban Teurlai projetteront leur film intitulé « Lourdes », sortie en salle le 8 mai 2019.

Conférence, reportages, veillée, projection…

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Conférence de Blanche Streb : “Bébés sur mesure – Le monde des meilleurs” le 14 décembre 2018 à Lourdes (65)

Une conférence sera donnée vendredi 14 décembre à 20h30 au Centre paroissial Saint-Pierre de Lourdes (16 rue Bartayres) par Blanche Streb, directrice de la formation et de la recherche d’Alliance VITA, sur un thème brulant d’acualité développé dans son dernier livre, “Bébés sur mesure – Le monde des meilleurs”, qu’elle dédicacera à l’issue de cette rencontre.

Entrée libre

Vous pouvez commander le livre de Blanche Streb ici.

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Stage atelier d’Iconographie à Lourdes (65) du 3 au 9 décembre 2018

Un stage d’atelier en iconographie est proposé par Eva Marava Vlavianos, diplomée d’Etat des Beaux Arts d’Athènes et restauratrice pour les grandes galeries d’art parisiennes. Il aura lieu au petit couvent de l’Immaculée Conception à Lourdes, du lundi 3 au dimanche 9 décembre.
Formation ouverte aux débutants qui repartiront avec une icône de la Vierge.
Contact : Soeur Marie José Razat : 06 48 73 19 61

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Conférence sur le fléau de la pornographie par François Billot de Lochner le 29 novembre 2018 à Lourdes (65)

Les “Conférences des Veilleurs de Bigorre” organisent, jeudi 29 novembre, à 20h30, à Lourdes (salles Saint-Pierre, 16 rue Bartayrès), une conférence sur “Le tsunami pornographique, un nouveau fléau mondial !” de M. François Billot de Lochner, président de “Liberté politique” et auteur de nombreux ouvrages (parmi lesquels le roman “Les parfums du château”, paru en 2017).
Entrée libre

Culture #Doctrine / Formation

Connaissez-vous l’histoire des Assemblées plénières de Lourdes ?

Qu’est-ce qu’une Assemblée plénière ?

 

Source

Selon les statuts, « L’Assemblée plénière est l’organe ordinaire d’expression de la Conférence des évêques et de son activité collective. Elle a le pouvoir de légiférer selon les normes prévues dans le décret Christus Dominus et tous les organismes qu’elle institue sont responsables devant elle. » L’Assemblée plénière rassemble tous les évêques en exercice ainsi que ceux qui sont en retraite (ou « émérites »), les évêques des territoires d’Outre-Mer et le nonce apostolique (représentant le Vatican). Sont aussi invités des délégués d’ordres religieux et des représentants de Conférences épiscopales d’autres pays, et pour certaines séquences, les directeurs de services nationaux et des journalistes accrédités.

Par-delà cette définition statutaire, l’Assemblée plénière est surtout un temps ecclésial ou se manifeste visiblement l’affection collégiale, qui, bien plus qu’un sentiment de solidarité, est le signe tangible de l’unité de l’épiscopat « un et indivis, qui se présente uni dans la même fraternité autour de Pierre, pour accomplir la mission d’annoncer l’Évangile et de guider pastoralement l’Église, afin qu’elle croisse dans le monde entier et que, malgré la diversité des temps et des lieux, elle continue à être une communauté apostolique » (directoire pour le ministère pastoral des évêques “apostolorum successores”).

L’Évêque, membre du Collège épiscopal en vertu de sa consécration épiscopale, frère des autres évêques vit pleinement ce temps d’Assemblée comme un temps de retrouvailles, « en famille », en une famille spirituelle qui prend particulièrement corps lors des célébrations et prières communes vécues tout au long de la semaine.

L’Assemblée plénière est alors, avant tout, un temps heureux ou l’Église se manifeste par cette collégialité en acte vécue par les successeurs des apôtres. C’est un temps de Foi, d’Espérance et de Charité.

L’histoire de l’Assemblée plénière

AP_1966

i

La Conférence des évêques (CEF), existe sous sa forme actuelle depuis 1964. Cependant, bien avant cette date, dès le début du XXème siècle, les évêques décident de se réunir spontanément. Cette décision fait suite à l’adoption de la loi de séparation des Églises et de l’Etat de 1905, les évêques souhaitent alors définir ensemble une attitude commune. Ils se réunissent à trois reprises en mai et septembre 1906 puis en janvier 1907. Rassemblés à nouveau en février 1919, 18 cardinaux et archevêques obtiennent l’autorisation du Saint-Siège de se réunir tous les ans, c’est l’acte de fondation de l’Assemblée des cardinaux et archevêques (ACA).

En avril 1951, à l’initiative de l’archevêque de Paris — et toujours avec l’autorisation du Saint-Siège — l’ensemble de l’épiscopat se réunit à Paris. Entre 1951 et 1963, en plus des réunions ordinaires de l’ACA, une assemblée plénière aura ainsi lieu tous les 3 ans (1951, 1954, 1957, 1960 et 1963).

Dans un contexte où se développent et se multiplient groupements et mouvements, les évêques souhaitent orienter et […] guider chacune des diverses activités doctrinales et apostoliques sur le plan national [1]. L’assemblée plénière de 1951 met notamment en place 15 commissions épiscopales avec le souci de couvrir chaque secteur de la pastorale. Leur appellation et les limites de leur activité varieront régulièrement dans le temps mais, jusqu’à la dernière réforme des structures de la CEF, effective en 2006-2007, on retrouve peu ou prou les mêmes secteurs de la pastorale.

Sous l’impulsion du Concile Vatican II, la création d’une Conférence épiscopale est décidée par l’assemblée des cardinaux et archevêques dès 1963. La session constituante de la Conférence des Evêques de France se tient en mai 1964 à Paris. Les premiers statuts sont votés en 1966 et ratifiés par le Saint-Siège en novembre de l’année suivante.

La réforme des statuts

Depuis 2004 et la réforme des statuts, l’Assemblée plénière se réunit deux fois par an (au printemps et à l’automne). L’Assemblée plénière d’automne réunit tous les évêques y compris ceux de la France d’outre-mer tandis que l’assemblée de printemps, plus courte, réunit uniquement les évêques de France métropolitaine.

Mais pourquoi Lourdes ?

22 juin 2010 : Vue générale des sanctuaires de Lourdes (65), France.

i

L’Assemblée plénière des évêques de France, telle qu’elle existe, s’est réunie pour la première fois à Lourdes du lundi 17 au samedi 22 octobre 1966. Cette assemblée plénière fut la première depuis la fin du concile Vatican II où le pape Paul VI a proclamé Marie comme étant la « Mère de l’Eglise ». Or Lourdes est le lieu de culte marial français par excellence. L’assemblée ne s’était jamais réunie aussi longtemps auparavant, c’est l’assemblée précédente qui décida de modifier ses statuts en adoptant cette nouvelle durée de réunion… sans compter le paramètre de la tranquillité ; dans un article du journal Le Monde paru le 18 octobre 1966, le journaliste écrit : « C’est la première fois qu’une assemblée de cette nature se tient à Lourdes, choisie non seulement parce qu’elle est un lieu de pèlerinage marial mais encore parce que les évêques y sont plus tranquilles pour travailler qu’à Paris, où ils étaient assaillis par les visiteurs ».

Un document rapporte des propos que Mgr de Provenchères aurait écrit dans une lettre publiée par La vie diocésaine d’Aix-en-Provence : « Cela [fin du concile et proclamation du pape sur Marie Mère de l’Eglise] a donné à cette Assemblée plénière ce que j’appellerai « une densité spirituelle » très supérieure à celle des précédentes, qui s’étaient tenues dans l’agitation de Paris ou dans la surcharge des sessions conciliaires ».  Dans leur allocution en début d’assemblée, le Cardinal Lefebvre et Mgr Marty remercient Mgr Théas (évêque de Tarbes et Lourdes à cette époque) d’avoir proposé que l’assemblée se tienne à Lourdes.

Les assemblées plénières hors Lourdes

Depuis 1966, Lourdes est traditionnellement le lieu de débats et de discussions. Mais, des assemblées plénières se sont parfois aussi en plus déroulées à l’extérieur de la cité mariale, pour des raisons essentiellement pratiques : en 1966 et 1967 à Paris, en 1969 à Issy-les-Moulineaux puis en 1974 et 1983, aussi à Paris. Autre motif de changement de lieu : une assemblée plénière se déroule également en 1971 à Paris car il s’agit d’élire le secrétaire général de la CEF en remplacement de Monseigneur Etchegaray, nommé archevêque de Marseille. Enfin, les évêques ont participé à des sessions thématiques à Paris en 1990 sur le catéchisme pour adultes des évêques, en 1992 sur le statut de l’enseignement, en 1994 sur la solidarité et en 1996 sur la proposition de la foi aux jeunes.

Par ailleurs, le 11 février 2013, le Pape Benoît XVI renonçait à son ministère. Une situation inédite qui entrainait l’ouverture d’un conclave le 12 et 13 mars. Les cardinaux, présents à Rome, l’Assemblée plénière ne pouvant se dérouler sans la présence de cardinaux, a été reportée du 16 au 18 avril à la Conférence des évêques de France, au 58 avenue de Breteuil.

En octobre 2012, trois semaines avant l’assemblée plénière, de fortes précipitations touchent le département des Hautes-Pyrénées, le sanctuaire de Lourdes est inondé par la crue du Gave de Pau mais l’assemblée est maintenue à Lourdes.

L’hémicycle

5 novembre 2016 : Assemblée plénière des évêques de France à Lourdes (65), France.

i

L’hémicycle Sainte Bernadette du Sanctuaire et ses dépendances – spécialement conçu pour l’Assemblée des évêques de France –  est inauguré en 1988. Avant 1988, les évêques se réunissaient à l’espace Notre-Dame (amphithéâtre transformé aujourd’hui en chapelle des confessions). L’hémicycle Sainte Bernadette sert de réunions pour bien d’autres occasions : pèlerinages, sessions…

[1] Assemblée plénière de 1954, allocution d’ouverture du cardinal Liénart.

Articles #En France #NLQ

Offrez une rose à Notre-Dame de Lourdes, pour la fête de l’Immaculée Conception

Le 8 décembre, c’est le jour de la Fête de l’Immaculée Conception. A cette occasion, le Pape François rend hommage à la Vierge Marie en déposant un bouquet de fleurs au pied de sa statue, place d’Espagne à Rome. Ce même jour, le Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes, s’associe à la démarche du Saint-Père en déposant des milliers de roses à la Grotte, à l’endroit même où la Vierge prononça ces mots : « Je suis l’Immaculée Conception ». Des milliers de roses, réservées par les pèlerins du monde entier sur le site internet du Sanctuaire.

« Je suis l’Immaculée Conception »

Le Sanctuaire s’associe à la démarche du Saint-Père : des milliers de fleurs, réservées en ligne par les pèlerins sur le site internet, dès le 10 novembre, seront déposées à la Grotte, aux pieds de Notre-Dame, pour lui rendre un même hommage et prolonger ainsi la joie de Bernadette disant : elle avait une rose jaune sur chaque pied, couleur de la chaîne de son chapelet. Le rosaire fait fleurir le monde.

Chaque 8 décembre, le Sanctuaire de Lourdes fête l’Immaculée Conception

Cette année, la fête marque la clôture du 160e anniversaire des Apparitions. Elle sera présidée par Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes, avec la messe à la basilique Saint-Pie X, suivie de l’Angélus à la Grotte et de la bénédiction des roses. Simultanément, sur tous les continents, sera organisée, ce même jour, une immense chaîne de prière, à l’initiative de la famille Notre-Dame de Lourdes et de groupes de prière de Padre Pio. Ils participeront de manière active à cette chaîne de prière du chapelet de l’Immaculée. Rejoignez-les ! Saint Padre Pio a dit : « Aimons la Vierge et faisons-la aimer. Prions toujours le Rosaire ! ».

L’après-midi, le Père André Cabes, recteur, donnera une conférence à l’hémicycle Sainte-Bernadette sur le thème « Eglise mariale – Eglise en dialogue », en lien avec la béatification des martyrs d’Algérie et la récente canonisation de Paul VI. Puis seront chantées les Vêpres. La fête sera annoncée la veille et suivie le soir par la procession mariale aux flambeaux.

La neuvaine de  l’Immaculée Conception

Du 30 novembre au 8 décembre, nous proposerons une neuvaine préparatoire.

  1. Chaque jour, dire la prière de neuvaine
  2. Chaque jour une dizaine de chapelet, suivie de trois fois l’invocation : « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous. »
  3. Une communion le jour du 8 décembre ou un jour de l’octave.
  4. Confession recommandée.

Très Sainte Vierge Marie,
nous croyons qu’à la fin de votre vie terrestre, tu as été élevée corps et âme au Ciel, parce que tu es la Mère de Dieu, Immaculée.
La Très Sainte Trinité t’a couronnée Reine de l’univers.
Avec tous les anges et les saints du Ciel, tu intercèdes pour nous, pèlerins de la terre, et pour les âmes des défunts qui ont encore besoin de purification.
Aide-nous à orienter notre vie vers Dieu qui a un Dessein d’amour sur chacun de nous.
Aide-nous à prier, à recourir aux sacrements de l’Église et à faire le bien, pour notre bonheur véritable dès ici-bas.
Donne-nous une foi et une espérance inébranlables en l’Amour infini de Dieu, au milieu des luttes et des épreuves inévitables et nécessaires de cette vie.
Car les souffrances du temps présent ne sont rien en comparaison du bonheur qui nous attend.
Amen

Offrez votre rose à la Vierge

Les croyants du monde entier sont invités à s’associer à cet événement en offrant une rose à Marie  et en priant le chapelet.

Les fleurs seront déposées à la Grotte à l’issue de la messe solennelle célébrée à 10h, et de l’Angélus prié en suite. Vous pourrez suivre en direct cet évènement, sur TV Lourdes, le 8 décembre ou le revoir en vidéo sur notre site internet.