Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Veillée de prière pour les malades le 8 novembre 2019 à Pau (64)

La paroisse de la Sainte Famille (Pau) organise des soirées de prière pour les personnes qui souffrent dans leur corps et dans leur âme, afin que Dieu plein d’amour les accompagne dans leur épreuve, et s’Il le désire, leur donne la guérison.

Ces soirées sont organisées de 19h à 20h15 à l’église Sainte-Bernadette (10 bd du corps Franc-Pommies à Pau) un vendredi par mois. Elles seront animées par la communauté de l’Emmanuel. La première soirée est le vendredi 8 novembre.

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Prédication du Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine du 28 octobre 2019 – “L’essentiel dans la prière réside dans le désir de s’unir à Dieu”

Suite à l’interview du père Michel-Marie sur la chaîne québécoise TVA dans l’émission La Victoire de l’Amour, le célèbre prédicateur, écrivain, auteur-compositeur et chanteur revient régulièrement pour commenter l’évangile du jour.

Ici Lc VI, 12-19

Version audio seule.

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Veillée de prière Guérison le 15 novembre 2019 à Ars-sur-Formans (01)

Veillée de prière et de guérison présidée par Mgr Pascal Roland, évêque de Belley-Ars : adoration, louange, prière des frères, confessions, prières pour la guérison des malades.

Le 15 novembre 2019
De 20h à 23h
Eglise Notre-Dame de la Miséricorde, Ars-sur-Formans

« Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement » (Mt 10, 8).

C’est à cette demande du Christ que répond cette veillée de prière organisée à Ars. La souffrance physique et morale de tant de personnes crie vers Dieu et les fidèles attendent le secours du Seigneur. Il s’agit d’éveiller dans l’ensemble du peuple des baptisés la conscience qu’ils ont reçu l’Esprit de Force et qu’ils n’aient pas peur d’exercer, chacun dans sa mission propre et selon ses charismes personnels vérifiés par ses frères, sa mission d’intercession, de délivrance et de guérison.

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Journée de prière à Paray-le-Monial (71) pour les personnes malades le 27 juillet 2019

Le samedi 27 juillet, des milliers de personnes sont attendues à Paray-le-Monial pour cette journée qui réunit malades et bien portants voulant demander une guérison pour eux ou pour les autres.

Cette année, Soeur Bernadette MORIAU, 70° miraculée de Lourdes, donnera son témoignage.

Modalités pratiques : Voir le site des sessions organisées chaque été par la Communauté de l’Emmanuel,.
On peut apporter son pique-nique.
Un car sera organisé depuis St Didier en Velay. Voici les horaires :
- St Just Malmont à 6H ;
- Firminy Fayolle à 6H20 ;
- St Etienne, Rond Point Fauriel (au Quick) à 6H30.
Le prix du transport aller et retour : 12 euros.
Renseignements et inscriptions obligatoires
auprès de Michèle Thibaud 04 77 32 03 57 ou 06 81 66 89 25.

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Grand Pardon de Sainte Anne La Palud (29) du 24 au 27 août 2019

Du samedi 24 au mardi 27 août 
« Heureux êtes vous…. »

Présidé par Mgr Denis JACHIET, Evêque auxiliaire de Paris ; en présence de Mgr Laurent DOGNIN

Programme :

– Samedi 24 août :
17h30 : RASSEMBLEMENT à la FONTAINE  et EUCHARISTIE dans La CHAPELLE   présidée par le Père  Job IRIEN
21h : PROCESSION aux FLAMBEAUX suivie de l’EUCHARISTIE  à l’AUTEL des PARDONS

– Dimanche 25 août :
10h30 : à l’AUTEL des PARDONS – Messe Solennelle présidée par Mgr Denis JACHIET, Evêque auxiliaire de Paris ; en présence de Mgr Laurent DOGNIN
14h15 : à l’AUTEL des PARDONS – Chapelet
15h00 : à l’AUTEL des PARDONS – Louanges vespérales, Procession, bénédiction de la mer et de la terre, salut du Saint Sacrement
Présidence Mgr Denis JACHIET, Evêque auxiliaire de Paris ; en présence de Mgr Laurent DOGNIN
17h30  dans la CHAPELLE  Messe présidée par le Père Paul BERROU

– Lundi 26 août
15h00 : dans  La CHAPELLE   Messe avec Sacrement des Malades     Présidée  par le Père Joseph PLOUHINEC

– Mardi 27 août
Présidence des Célébrations : Père Cyriaque Danguy des Déserts ou  le Père Sébastien GUIZIOU, Vicaire général.
10h30 :  à l’AUTEL des PARDONS – Messe Solennelle
15h00 :  à l’AUTEL des PARDONS – Louanges vespérales – Procession, bénédiction de la mer et de la terre, salut du Saint Sacrement

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Grand Pardon de Notre-Dame des Portes (Châteauneuf-du-Faou(29)) les 16, 17 & 18 août 2019

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Pèlerinage annuel à Saint Pérégrin pour les malades le 3 juillet 2019 à St Michel des Andaines (61)

Le pèlerinage annuel pour les malades du cancer et les grands malades sera animé par les Servites de Marie.

St Ortaire2

Le 3 juillet 2019, de 10h à 17h, toute la journée, avec possibilité d’apporter son pique-nique ou de réserver son repas à 10 euros au 06 71 12 77 47.

Plus d’infos au 02 33 37 81 28.

Prieuré St Ortaire, à St Michel des Andaines, à côté de Bagnoles de l’Orne.

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Prédication du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine du 23 juin 2019 – “Soyons le plus concret possible dans l’amour que nous donnons aux autres”

Suite à l’interview du père Michel-Marie sur la chaîne québécoise TVA dans l’émission La Victoire de l’Amour, le célèbre prédicateur, écrivain, auteur-compositeur et chanteur revient régulièrement pour commenter l’évangile du jour.

Ici saint Luc IX, 11b-17

Version audio seule.

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Prédication du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine du 11 juin 2019 – “L’évangélisation du monde s’accomplit par capillarité”

Suite à l’interview du père Michel-Marie sur la chaîne québécoise TVA dans l’émission La Victoire de l’Amour, le célèbre prédicateur, écrivain, auteur-compositeur et chanteur revient régulièrement pour commenter l’évangile du jour.

Ici Mt V, 13-16

Version audio seule.

Articles #NLQ #Points non négociables PNN

Euthanasier des nouveau-nés malades : on en parle en Flandre

Faut-il euthanasier les nouveau-nés gravement malades ?
Mettre fin à la vie des nouveau-nés gravement malades : va-t-on boucler la boucle entre l’avortement et l’euthanasie ?

Les médecins néonatologues trouvent qu’il faut pouvoir ne pas commencer un traitement chez un nouveau-né gravement malade, même au risque de hâter sa mort. 90 % des infirmiers en néonatologie pensent de même. 60 % des néonatologues et 74 % des infirmiers en néonatologie estiment même qu’il faut, dans certains cas, pouvoir mettre fin à la vie de ces nouveau-nés en leur administrant un produit mortel.

Ces chiffres ont fait le tour mes médias flamands et sont désormais saisis pour demander au législateur d’autoriser « l’euthanasie » des nouveau-nés. Ils sont basés sur une étude parue le 25 mars 2019 dans la revue Acta Paediatrica, et menée par le groupe de recherche Zorg rond het Levenseinde (UGent/VUB). Il convient cependant de les remettre en contexte : l’étude s’est limitée à interroger des soignants en Flandre, et seule la moitié de l’ensemble du secteur s’y est soumise. On ne sait pas les raisons pour lesquelles l’autre moitié s’est abstenue.

En outre, ces statistiques ne se rapportent qu’aux questions posées de façon abstraite aux deux groupes de soignants interrogés. En effet, quand il s’est agi d’un cas hypothétique concret (mise en situation), on relève un taux d’acceptation de la mise à mort active des nouveau-nés gravement malades de seulement 29 % pour les néonatologues et de 39 % pour les infirmiers. Le taux d’acceptation est aussi plus bas pour le retrait ou la non mise en route de traitements, qu’en réponse aux questions abstraites.

La particularité de cette étude, et qui manifeste une certaine logique, réside dans la volonté des chercheurs d’envisager l’avortement thérapeutique et la mise à mort des nouveau-nés sous le même angle, puisque dans un cas comme dans l’autre, il s’agit de mettre fin à la vie d’un être humain une fois passé le seuil de viabilité. Pas de distinction éthique non plus, entre une cessation de traitements proportionnée (Voir Dossier de l’IEB) sans intention d’abréger la vie, celle visant à hâter la mort, et l’administration délibérée d’une dose mortelle à l’enfant. Toutes ces décisions se confondent sous les termes de « décisions de fin de vie ».

Aujourd’hui, les Pays-Bas sont les seuls à avoir autorisé de telles pratiques, en dehors de tout cadre légal ; le Protocole de Gröningen permet de mettre fin à la vie des nouveau-nés qui n’ont aucune chance de survie, de ceux qui ne peuvent continuer à vivre qu’à l’aide de soins intensifs, et de ceux pour lesquels on prévoit une qualité de vie très pauvre associée à d’intenses souffrances. (Voir le Dossier de l’IEB pour une réflexion éthique autour de ce Protocole)

Pierre Mertens, directeur de Child Help International, et lui-même père d’une petite fille née avec une spina bifida, s’est insurgé dans le quotidien De Standaard : « Personne ne veut qu’un bébé ne souffre. Moi non plus. Mais qui sait ce qu’est un handicap grave ? (…) Qui peut mieux juger de la qualité d’une vie avec un handicap que les personnes elles-mêmes porteuses de handicap ? » Il a rappelé que le droit à la vie est un droit fondamental.

La nouvelle pose encore d’autres questions : en cas de décès précoce de l’enfant, les soins palliatifs pédiatriques ne sont-ils pas en mesure de soulager l’enfant et d’accompagner les parents jusqu’à son décès ? Quid également du consentement (impossible) de l’enfant ?

 

Source Belgicatho