Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Six conférences de Carême à Lyon (69) du 10 mars au 14 avril 2019

1219-2019 : 8e centenaire de la rencontre de saint François d’Assise et du Sultan Malik al-Kâmil.

Les Conférences de Carême de Fourvière porteront sur la rencontre entre musulmans et chrétiens.

Chaque conférence commencera à 15h30 et durera une heure.

Rediffusion sur RCF Lyon à 17h

–> Office des vêpres à 16h45 et messe à 17h30 pour ceux qui le désirent.

Programme

Le 10 mars 2019 à 15h30 : Première conférence de carême : le Père Jeussé, franciscain, évoquera la rencontre de saint François avec le Sultan à Diamette en 1219.

Le 17 mars 2019 à 15h30 : Deuxième conférence de carême : Mgr Vesco, évêque d’Oran, parlera du dialogue interreligieux en Afrique du Nord et de la place de l’Église.

Le 24 mars 2019 à 15h30 : Troisième conférence de carême : le Père Sawadogo, père blanc, abordera le dialogue islamo-chrétien en Afrique subsaharienne.

Le 31 mars 2019 à 15h30 :  Quatrième conférence de carême : Mgr Samir Nassar, archevêque maronite de Damas, présentera des aspects de ce dialogue en Syrie et au Proche-Orient.

Le 7 avril 2019 à 15h30 : Cinquième conférence de carême : le Père Daou et Nayla Tabbara avec Michel Younès, témoigneront de leurs expériences de dialogue islamo-chrétien au Liban et au Proche-Orient.

Le 14 avril 2019 à 15h30 : Sixième conférence de carême : Mgr Aveline, président du Conseil pour les relations interreligieuses à la CEF conclura : 800 ans après Damiette, où en est le dialogue interreligieux aujourd’hui ?

Informations pratiques

Basilique de Fourvière, place de Fourvière 69005 Lyon.
15h30 – 16h30

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Pèlerinage à Paris organisé par le Diocèse de Lille – Découverte des paroisses chrétiennes orientales – du 19 au 20 février 2019

Le service des pèlerinages vous propose un pèlerinage à Paris du 19 au 21 février 2019 sous la conduite du Père Patrick Delecluse, délégué de l’Oeuvre d’Orient pour le Diocèse de Lille.

Jour 1 – Mardi 19 Février 2019

Départ en car à 08h00 de Dunkerque (34, Rue Albert Mahieu), à 09h00 de Bailleul (Parking Décathlon), puis à 09h40 de Lille (Gare Lille-Europe, parking des cars face au bâtiment LEEDS). Pique-nique sur la route. En début d’après-midi, visite de l’église Chaldéenne puis de l’église Copte catholique. En soirée, installation chez les soeurs bénédictines de Montmartre, suivi du dîner. Soirée libre.

Jour 2 – Mercredi 20 Février 2019

Transfert en car à l’Oeuvre d’Orient, rue du regard (6e). Une rencontre sera proposée avec un membre de l’Oeuvre d’Orient. Messe de rite oriental à Notre-Dame du Liban (église maronite), puis déjeuner. L’après-midi, visite de la Cathédrale Russe, quai Branly, puis de la Cathédrale Ukrainienne. En soirée, dîner et nuit chez les soeurs de Montmartre.

Jour 3 – Jeudi 21 Février 2019

Transfert en car à la Cathédrale Sainte-Croix des Arméniens. Déjeuner à Notre-Dame du Liban. Départ à 14h30 de Paris, retour vers 18h00 à Lille-Europe, 18h45 à Bailleul et 19h45 à Dunkerque.


Prix par personne (sur base 50 personnes) : 230,00€

Supplément chambre individuelle : 20,00€ (nombre limité)

Date limite d’inscription : Dimanche 20 Janvier 2019

Ce prix comprend :

  • le voyage en car,
  • l’hébergement (draps fournis) en base chambre double (supplément si chambre individuelle),
  • le funiculaire de Montmartre,
  • la visite de la Cathédrale russe, quai Branly (10€),
  • les repas du mardi soir au jeudi midi,
  • l’assurance.

Ce prix ne comprend pas :

  • toutes les dépenses à caractère personnel

Formalités de police :

Chaque pèlerin doit se munir d’une pièce d’identité en cours de validité.

Informations pratiques :

Chaque pèlerin doit se rendre sur les lieux de prise en charge (Dunkerque, Bailleul ou Lille) par ses propres moyens et à ses frais.

Programme et bulletin d’inscription

Notice d’assurance

** Pour les pèlerinages dont le mode de transport est en TGV, en cas de grève SNCF, une solution de bus pourra être envisagé.

Plus d’informations

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Concert exceptionnel de la chorale Naregatsi d’Alep le 16 octobre 2018 à Strasbourg (67)

Lors de la tournée à travers la France de la chorale Naregatsi, chorale syrienne venue d’Alep, un concert sera donné à Strasbourg à la Cité de la Musique et de la Danse, le 16 octobre 2018 à 20h.

Les fonds collectés lors de ce concert seront destinés à la réparation du toit de la cathédrale Maronite Saint-Elie d’Alep.

Le Père Yeghiche Elias Janji, a fondé « Naregatsi Choir » dans un esprit oecuménique, pour chanter un répertoire d’oeuvres classiques.

La chorale n’a jamais cessé de se produire même au plus fort de la guerre. Face à la violence, elle a chanté les plus beaux airs du monde.

La destruction partielle de la cathédrale maronite Saint-Élie à Alep a profondément blessé la mémoire collective particulièrement celle de la communauté chrétienne.

Son toit s’est effondré en août 2012 et l’intérieur de la cathédrale a été ravagée par les bombardements, comme le quartier chrétien de Jdeideh, en 2015. Depuis ce drame, les chrétiens d’Alep s’entraident et se soutiennent pour rendre à la cathédrale son prestige d’antan.

En venant chanter en France, la chorale Naregatsi et son chef d’Orchestre Georges Baly mettent leur talent à la disposition de la cathédrale maronite Saint Elie d’Alep et espèrent collecter assez de fonds pour réparer le toit encore ouvert de la cathédrale.

Concert le 16 octobre 2018 à Strasbourg à la Cité de la Musique et de la Danse, à 20h – Entrée libre

Inscription par mail : choralep@oeuvre-orient.fr

« Chanter nous aide à vivre et à garder l’espérance malgré la guerre » – † Père JANJI

L’œuvre d’Orient

En 1856 naissait l’OEuvre des Écoles d’Orient, association destinée à venir en aide aux enfants du Liban, à l’initiative d’un groupe de laïcs autour du Baron Cauchy, célèbre mathématicien. En1858, elle est reconnue « oeuvre d’Église » par le pape Pie IX. En 1860, le massacre des chrétiens par les Druzes lui impose d’élargir son champ d’action et d’ouvrir hôpitaux et dispensaires. Elle devient OEuvre d’Orient.

L’OEuvre d’Orient est une organisation française qui vient en aide aux chrétiens orientaux par le biais des évêques, des prêtres et des communautés religieuses sur le terrain. Son soutien s’inscrit dans le long terme – c’est ce qui en fait sa spécificité – mais elle sait aussi intervenir en urgence, en cas de guerre, conflit ou catastrophe naturelle.

Soutenue par ses 71 000 donateurs, dirigée par Mgr Pascal Gollnisch, l’OEuvre d’Orient finance chaque année plus de 1250 projets menés par 400 communautés et institutions chrétiennes. Ces dernières oeuvrent auprès de tous ceux qui en ont besoin, sans considération d’appartenance religieuse, dans une vingtaine de pays, principalement au Moyen-Orient, mais aussi dans la Corne de l’Afrique, en Europe Orientale et en Inde. En 2017, près de 18 millions d’euros ont été distribués. L’OEuvre d’Orient a reçu le label Don en confiance.

Elle concentre son action autour de l’Éducation (écoles, crèches, jardins d’enfants, orphelinats, foyers…), les Soins et l’aide sociale (dispensaires, hôpitaux, institutions pour handicapés, maisons de retraites…), l’Action culturelle et la vie des diocèses (bourses d’études, centres de formation, bibliothèques, traduction de livres…). Depuis le début des conflits en Irak et en Syrie, elle apporte également une aide humanitaire sur place, aux déplacés et aux réfugiés au Moyen-Orient.

L’OEuvre d’Orient considère avec force et conviction l’importance pour les chrétiens d’Orient de rester dans leurs pays d’origine : ces derniers sont chez eux, depuis les débuts du christianisme et sont des vecteurs de paix dans des sociétés ou les différentes confessions peinent parfois à cohabiter. L’OEuvre d’Orient ne peut pourtant ignorer ceux qui, fuyant des drames, font le choix de quitter leur pays et arrivent en France. C’est ainsi qu’elle coordonne aujourd’hui le CCARCO, comité sous l’égide de l’Épiscopat Français visant à soutenir l’accueil social et humain des réfugiés chrétiens d’Orient.

Afin d’informer et de sensibiliser les occidentaux sur les origines et la situation des chrétiens d’Orient aujourd’hui, l’OEuvre d’Orient intervient en France à travers différentes actions, avec l’aide d’équipes diocésaines : expositions et conférences dans les mairies et les paroisses ; interventions dans les établissements scolaires à l’aide de supports pédagogiques adaptés ; organisation de colloques et tables rondes… L’OEuvre d’Orient répond aussi à la demande croissante des jeunes qui souhaitent partir sur le terrain et aller à la rencontre des chrétiens orientaux grâce au pôle jeunes de l’OEuvre d’Orient.

Pour mieux nous connaître et suivre l’actualité des chrétiens d’Orient :
Bulletin trimestriel et lettre d’info, e.newsletter mensuelle
www.oeuvre-orient.fr
facebook.com/oeuvredorient twitter : @OeuvredOrient

OEuvre d’Orient – 20 rue du Regard 75006 Paris – France – Tél. 33 1 45 48 54 46
Contact presse : cbaumont@oeuvre-orient.fr – amilcent@oeuvre-orient.fr

NLQ #Sorties/Animations

Veillée festive et solidaire avec les Chrétiens d’Orient le 6 (& messe le 7) octobre 2018 à St Méloir-des-Ondes (35)

Concert samedi 6 à 20h30

Messe dimanche 7 à 10h30

A l’occasion de ses 30 ans de chansons, le chanteur chrétien Laurent Grzybowski organise une tournée de concerts-témoignages, en France et en Belgique, avec des jeunes libanais membres de la communauté Mission de vie, qu’il a rencontrée au Liban.

Créée au Liban en 1993, Mission de vie est une communauté religieuse maronite qui rassemble des jeunes hommes et des jeunes femmes (une des rares communautés mixtes dans le monde) ayant choisi de consacrer leur vie à Dieu par les vœux d’obéissance, de chasteté et de pauvreté. Ils veulent témoigner du Christ, en particulier auprès des jeunes et des étudiants, par la prière, la vie communautaire et le service ces pauvres, sans aucune discrimination de genre, de race ou de religion.

Pour mener à bien son apostolat, la communauté a créé un réseau de jeunes volontaires qui gravitent autour d’elle, accomplissant un service évangélique auprès des orphelins comme des personnes âgées les plus délaissées. Habités par la joie de croire, Mission de vie a aussi créé une chorale qui chante en français et en arabe, accompagnée par toutes sortes de musiciens. Une dizaine d’entre eux seront en France et en Belgique du 6 au 14 octobre 2018.

Entrée libre – Libre participation aux frais – Vente de CD

En France #NLQ

Le cardinal Rai, patriarche maronite d’Antioche, a achevé sa visite en France

Le cardinal Bechara Boutros Rai a achevé ce mercredi 30 mai 2018 son déplacement en France.

ors de cette visite de trois jours, sur invitation du président français, le patriarche maronite d’Antioche et de tout l’Orient, a notamment rencontré les présidents de l’Assemblée national et du Sénat, mais le point culminant de ce déplacement, était sa rencontre, ce mardi à l’Elysée, avec le chef de l’Etat français Emmanuel Macron. Au centre des échanges : la situation politique libanaise au lendemain des premières élections législatives depuis 9 ans, celle des réfugiés syriens dans le pays, ainsi que le sort des Chrétiens d’Orient.

Cette rencontre, a précisé le cardinal Rai, a porté sur les points principaux abordés lors des trois conférences internationales sur le Liban tenues à Paris, Rome et Bruxelles : la question des réformes nécessaires dans le pays, le problème des réfugiés syriens présents dans le pays du Cèdre et ses conséquences sur le pays, le modèle libanais de coexistence pacifique entre les différentes religions et la présence des chrétiens au Liban et dans la région.

Le patriarche maronite d’Antioche et de tout l’Orient a également fait savoir que la tenue d’une éventuelle « conférence internationale de paix sur le Moyen-Orient » avait été évoqué et il a souhaité que la France joue un rôle, au sein de la communauté internationale pour encourager les réfugiés syriens à rentrer dans leur pays.

Source : Vatican News

Asie #NLQ

Selon l’évêque d’Alep la tombe de Saint Maron (père de l’Eglise maronite) n’aurait pas été détruite

Une information abondamment relayée présentait la destruction par l’aviation turque de la tombe de Saint Maron. Selon l’évêque d’Alep, il n’en est rien.

 

A lire ici

Et pour savoir qui est saint Maron, père de l’Eglise maronite

En France #NLQ

Reportage – De l’Eglise de Nancy à l’Eglise de Tripoli – 30 ans de jumelage

 

Du 5 au 12 février, une délégation du diocèse de Nancy a accompagné Monseigneur Papin pour une visite au diocèse maronite de Tripoli.

Conférences/Formations #NLQ

Landivisiau – Mgr Samir Nassar pour la prochaine conférence de St Jacques

La prochaine conférence de St Jacques s’intitule «  La Syrie et l’Église en Syrie aujourd’hui ». Elle aura lieu dimanche 14 mai de 15 heures 30 à 17 h 30.
Monseigneur Samir Nassar, archevêque maronite de Damas nous fait l’honneur de donner cette Conférence à Saint-Jacques.
C’est à Damas, ville dont était originaire saint Paul, que la première église catholique est née. Très missionnaire, elle s’est répandue dans toute la région et au-delà.

Mgr Samir Nassar présentera la situation actuelle de la Syrie et précisera les conditions concrètes dans lesquelles les chrétiens vivent leur foi aujourd’hui. Il expliquera aussi comment l’Eglise continue à exister et à vivre dans ce pays en guerre.

Les Conférences de St Jacques ont lieu

chaque deuxième dimanche du mois

Horaires : 15 h 30 – 17 h 30

  Exposé : 1 h   Questions et échanges :  3/4 d’h  

secretariat.general.spsj@gmail.com

Source

NLQ #Orient

Liban – Visite du président au pape – Les évêques demandent plus de place pour les chrétiens non maronites

Le jeudi 16 mars, le Pape François a reçu en audience, au Palais apostolique, le Président libanais, Michel Aoun. Au cours de sa visite au Vatican, le Chef de l’Etat libanais a également rencontré le Secrétaire d’Etat de Sa Sainteté, S.Em. le Cardinal Pietro Parolin, et d’autres officiels du Saint-Siège. Il s’agissait du premier voyage du Président Aoun en Europe après son élection à la tête de l’Etat libanais le 31 octobre dernier.

Par ailleurs, mardi dernier, des évêques et membres éminents d’Eglises chrétiennes présentes au Liban aux côtés de l’Eglise maronite se sont rencontrés au siège de l’éparchie chaldéenne de Beyrouth, signant conjointement un appel au Président Aoun et aux forces politiques libanaises dans lequel ils demandaient la garantie d’une représentation adéquate au sein des institutions politiques et administratives de leurs propres communautés.

A ladite réunion, ont participé des représentants de l’Eglise chaldéenne – y compris S.Exc. Mgr Michel Kassarji – de l’Eglise catholique de rite latin – dont le Vicaire apostolique, S.Exc. Mgr Cesar Essayan OFM Conv. – et des Eglises assyrienne, syriaque catholique, copte catholique, syro-orthodoxe et copte orthodoxe.

En particulier, le document signé par les participants indique que les Eglises représentées n’appuieront aucune nouvelle loi électorale – question actuellement au centre du débat politique libanais – qui ne prévoirait pas au moins trois sièges parlementaires réservés aux représentants de communautés chrétiennes non maronite. Les signataires de l’appel ont également annoncé des initiatives et des mobilisations communes visant à obtenir que les membres de leurs communautés respectives ne fassent pas l’objet de discriminations dans la distribution des sièges et des charges au sein des institutions politiques et administratives libanaises.

Déjà en mai dernier, le Patriarche d’Antioche des Syriaques, S.B. Ignace Youssef III Younan, et le Patriarche syro-orthodoxe, Ignace Ephrem II, avaient signé un document commun contenant la requête de garantir aux membres de ces deux communautés chrétiennes une plus grande présence dans les bureaux et les charges publiques, en évitant des discriminations explicites ou occultes de quelque genre que ce soit.

Dès janvier, les deux Patriarches précités avaient soumis cette même requête à leurs interlocuteurs dans le cadre de consultations qu’ils avaient menées conjointement auprès des responsables des différentes forces politiques nationales, dans le cadre de la paralysie électorale et de la vacance de la Présidence de la République qui caractérisaient le moment.

 

Selon le système institutionnel libanais, la fonction de Président de la République est réservé à un chrétien maronite.

Lu sur Agence Fides