Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Prédication du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine du 10 juillet 2019 – La mission des apôtres et notre mission

Suite à l’interview du père Michel-Marie sur la chaîne québécoise TVA dans l’émission La Victoire de l’Amour, le célèbre prédicateur, écrivain, auteur-compositeur et chanteur revient régulièrement pour commenter l’évangile du jour.

Ici saint Matthieu X, 1-7

Version audio seule.

A la une #Articles #Dans le Monde #Europe non francophone #NLH #NLQ

Le cardinal Sako invite les chrétiens d’Europe à témoigner avec courage

Le patriarche de Babylone des Chaldéens, présent à réunion de la COMECE – la Commission des Episcopats de l’Union européenne – à Bruxelles, fait part de ses attentes vis-à-vis des élections européennes à venir. S’il espère un nouveau plan d’action en faveur de la paix au Moyen-Orient, il se montre aussi positif à propos de l’évolution des relations entre chrétiens et musulmans dans la société irakienne.

Entretien réalisé par Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

« Il y a beaucoup de solidarité de la part des musulmans envers les chrétiens », fait d’emblée remarquer le cardinal Sako au micro de Vatican News. Le prélat irakien dresse un bilan encourageant de la situation de son pays, qu’il attribue notamment au nouveau gouvernement à la tête de l’Irak depuis fin octobre. Mais les défis restent immenses. Le cardinal Sako en identifie plusieurs : réformer la Constitution, les programmes scolaires, inciter les prédicateurs musulmans à plus de modération, et surtout – mais cela ne dépend pas que des hommes politiques -, promouvoir une culture du respect et de la fraternité, où chacun est perçu comme un citoyen à part entière et non en fonction de sa religion.

Les effets des visites du Pape
Le patriarche de Babylone des Chaldéens exprime également sa gratitude envers le Pape François, venu visiter plusieurs pays à majorité musulmane ces derniers mois : les Émirats Arabes Unis début février, le Maroc fin mars, sans oublier l’Égypte en avril 2017. Parmi les musulmans, « des millions et des millions ont suivi ces célébrations et ont découvert la réalité du christianisme », démentant souvent les rumeurs ou les préjugés. Ces rassemblements de la communauté catholique ont « touché le cœur des musulmans », reconnaît le cardinal Sako, et le changement de regard est désormais perceptible.

Enfin, le prélat irakien évoque les élections européennes qui se tiendront fin mai. Il invite les futurs élus à continuer leur mobilisation en faveur des pays du Moyen-Orient où les minorités sont menacées. Il encourage enfin les chrétiens à ne pas craindre d’exprimer leur foi et de défendre leurs valeurs, avec « courage » et « sincérité ». Des valeurs évangéliques, en faveur de la vie et à l’encontre du relativisme ambiant.

Ecouter l’entretien sur Vatican News

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Découvrir Saint Oscar Romero le 16 février & le 23 mars 2019 à Versailles (78)

La foi au service du peuple en Amérique Latine.

Mgr Oscar Romero, archevêque de San Salvador, fut assassiné en pleine messe, le 24 mars 1980, par un commando d’extrême droite.

Défenseur des paysans sans terre, devenu une icône de l’église latino-américaine, il a été reconnu martyr en 2015 et canonisé le 14 octobre 2018.

.
Deux matinées pour découvrir ce grand témoin de la foi, acteur et symbole d’une Église pauvre pour les pauvres, ainsi que la théologie de la libération et la théologie du peuple, chère au pape François.

Le 16 février 2019 de 10h à 12h
Centre Ozanam
24 rue du Maréchal Joffre
78000 Versailles

.

Prochaine rencontre : Samedi 23 mars
Mgr Romero – La foi au service du peuple en Amérique Latine. Volet 2

 

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Prédication du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine du 26 janvier 2019 : “La confiance est le maître mot qui doit diriger nos vies !”

Suite à l’interview du père Michel-Marie sur la chaîne québécoise TVA dans l’émission La Victoire de l’Amour, le célèbre prédicateur, écrivain, auteur-compositeur et chanteur revient régulièrement pour commenter l’évangile du jour.

Ici Lc X, 1-9

Version audio seule.

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Le ciboire martyr de Gerbéviller exposé du 11 au 30 novembre 2018 à Nancy (54)

À l’occasion de la commémoration de la fin de la Première Guerre mondiale, la cathédrale de Nancy expose le ciboire martyr de Gerbéviller.

Cet objet a témoigné et témoigne encore des combats d’août 1914 qui détruisirent entièrement la commune de Gerbéviller.

Le 24 août 1914, alors que la ville est pilonnée par des tirs d’artillerie, cinq religieuses de la congrégation de Saint-Charles, sous la direction de leur supérieure Sœur Julie, s’illustrent en sauvant la vie de nombreux blessés. Quelques jours plus tard, dans l’église Saint-Pierre dévastée, elles retrouvent le ciboire, qui a miraculeusement échappé à l’ennemi, après que le socle a été touché par une vingtaine de balles.
Sœur Julie tient tête aux occupants après la retraite des défenseurs français et obtient que l’hospice ne soit pas brûlé, permettant ainsi de sauver de nombreux blessés des deux camps.
Le ciboire a été envoyé à Paris en 1916 pour être exposé au Palais des Beaux-Arts de la Ville de Paris à l’occasion de l’Exposition d’œuvres mutilées ou provenant des régions dévastées par l’ennemi.
Symbole du courage des religieuses et témoin de l’intensité des combats, le ciboire fusillé est considéré aujourd’hui comme un objet martyr.

Le ciboire sera exposé en la cathédrale de Nancy du 11 au 30 novembre.
On pourra aussi relire cette page tragique de l’histoire du Lunévillois relatée en la chapelle des évêques (troisième chapelle latérale sur la gauche).

Rappel
Plénum des cloches, dimanche 11 novembre 2018, à 11h durant 11 minutes maximum, pour marquer joyeusement le centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918.

En France #NLQ

Neuvaine à Saint Maximilien Kolbe du 6 au 14 Août 2018 avec Hozana.org

Nous sommes invités du 6 au 14 août à prier la neuvaine au père Saint Maximilien Kolbe, saint patron des radioamateurs, journalistes et prisonniers politiques.

Qui est le père Kolbe ?

Saint Maximilien Marie Kolbe, frère mineur, martyr, fondateur de la Milice de l’Immaculée, naît à Lodz en Pologne. Il entre à 16 ans chez les Franciscains conventuels de Lvov. En 1917, alors qu’il est encore étudiant, il fonde avec quelques frères “la Milice de l’Immaculée”, mouvement marial au service de l’Eglise et du monde.

Prêtre en 1918, il enseigne la philosophie et l’histoire.

Dès 1922, il fonde un mensuel pour diffuser la pensée de la Milice et, un peu plus tard, il crée un centre de vie religieuse et apostolique appelé “la Cité de l’Immaculée”.

En 1930, il se rend au Japon où il fonde encore une autre “Cité”. Maximilien est très soucieux de la diffusion de la pensée religieuse par les moyens modernes, les medias. Il rentre définitivement en Pologne en 1936.

Fait prisonnier en 1939, battu, libéré, puis de nouveau arrêté en février 1941, il est déporté au camp d’Auschwitz en mai. A la suite d’une évasion, dix prisonniers sont condamnés à mourir de faim, enfermés dans un bunker. Parmi eux, un père de famille. Maximilien s’offre de mourir à sa place. On lui demande “Qui es-tu ?” – “Prêtre catholique !” Répond-il. Il meurt dans le bunker de la faim, le dernier, après avoir aidé ses compagnons dans la patience, la paix et le réconfort. Le père de famille sera présent au jour de la canonisation du Père Kolbe à Rome, le 10 octobre 1982.

Cette neuvaine, a pour but de demander la puissante intercession de ce martyr de la charité que le serviteur de Dieu, le pape Jean Paul II, a proclamé : « Patron de cette période difficile » et « Prophète de la civilisation de l’amour ».

Saint Maximilien disait que ceux qui sont dans les cieux, libérés des préoccupations et des engagements sur la terre, travaillent « avec leurs deux mains », pour les besoins particuliers de ceux qui appellent leur secours.

Programme :

Chaque jour vous recevrez :

  • Un passage de l’Evangile
  • Une prière
  • Je vous salue Marie, Notre Père, Gloire au Père

NEUVAINE à Saint Maximilien Kolbe du 6 au 14 Août 2018 sur Hozana

A la une #NLQ #Rome

Le père Jacques Hamel, un martyr pour le Pape

Il y a deux ans jour pour jour, le père Jacques Hamel était tué par deux terroristes islamistes alors qu’il célébrait la messe à Saint-Etienne-du-Rouvray, en Normandie, dans l’ouest de la France. Le Pape, bouleversé, avait immédiatement réagi à son assassinat.

Au Vatican, le Pape n’a pas oublié l’abbé Jacques. Il y a deux ans, il avait immédiatement réagi à son assassinat. Un prêtre âgé égorgé en pleine messe, « une action liturgique qui implore de Dieu sa paix pour le monde », à la veille de son départ pour les JMJ de Cracovie :  le Pape se disait bouleversé par cet acte de violence dans une église.

Dans un communiqué envoyé à Mgr Lebrun, l’archevêque de Rouen, François invoquait Dieu « afin qu’il accueille l’abbé Jacques Hamel dans la paix de sa lumière » ; le Pape assurait sa famille, ses paroissiens et son diocèse de sa proximité spirituelle, s’associant à leur souffrance par la prière. Le Saint-Père ne les a pas oubliés.

Le 14 septembre 2016, un mois et demi après l’assassinat du père Hamel, François accueille en effet au Vatican, dans la chapelle de sa maison, la résidence Sainte- Marthe, 80 pèlerins du diocèse de Rouen. Parmi eux, deux sœurs du père Hamel et un neveu.

Le Pape a revêtu sa chasuble rouge pour cette messe de suffrage, en la Fête de la Croix glorieuse. L’Église compte aujourd’hui plus de martyrs qu’aux premiers temps, tués parce qu’ils ont refusé de nier le Christ, déclare-t-il. Le père Jacques Hamel est l’un d’eux. Ce prêtre « doux, bon, fraternel, qui cherchait toujours à faire la paix » a été tué comme s’il était un criminel, alors qu’il célébrait le sacrifice suprême du Christ sur la Croix. Le Pape notait alors la lucidité du prêtre de 85 ans, lui qui au milieu de ses souffrances aurait lancé à ses bourreaux « Va-t’en, Satan ! »,nommant ainsi son assassin. Tuer au nom de Dieu est satanique, martelait le Pape. Et toutes les religions devraient porter ce même message.

Sept mois plus tard, François rendait de nouveau hommage au père Hamel, ainsi qu’à tous les martyrs de l’ère moderne. Il présidait une liturgie de la parole à la basilique Saint-Barthélemy, sur l’île Tibérine, à Rome, sanctuaire des Nouveaux martyrs des 20e et 21e siècles auquel a été confié par sa famille le bréviaire du père Hamel.

Une commémoration en France pour les deux ans de l’assassinat du père Hamel

Ce jeudi, une cérémonie d’hommage a été rendue au père Jacques Hamel : une marche silencieuse, suivie d’une messe présidée par l’archevêque de Rouen. Mgr Dominique Lebrun a insisté sur la vie de pasteur du père Hamel qui transmettait par son exemple : celui « d’un serviteur fidèle et discret au milieu de sa famille, de sa paroisse et de sa ville », mais aussi par son ministère de prêtres et ses plus de 500 homélies, aujourd’hui au cœur de son procès en béatification, lancé le 13 avril 2017.

Avant même que ce procès ne soit achevé, l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray semble être devenue un lieu de pèlerinage. À l’issue de la messe, lors d’une cérémonie républicaine « pour la paix et la fraternité », l’archevêque de Rouen a rappelé combien « le père Jaques est plus vivant que jamais ». Vingt groupes sont annoncés d’ici octobre dans sa paroisse normande. « Les visiteurs anonymes font un détour. D’autres s’intitulent déjà pèlerins », a affirmé Mgr Lebrun.

Source : Vatican News 

NLQ #Tribunes et entretiens

Deux ans après, les confidences de Roselyne, la sœur du père Hamel

Alors que la France commémore aujourd’hui le deuxième anniversaire de la mort du père Jacques Hamel, Roselyne Hamel, la sœur de Jacques, s’est confiée à Aleteia sur le martyr de son frère, son procès en béatification et, d’une certaine manière, son héritage.

Le 26 juillet 2016, le père Jacques Hamel était assassiné dans son église de Saint-Étienne-du-Rouvray, en Seine Maritime, par deux jeunes terroristes se réclamant de l’État islamique. Homme discret mais doté d’un fort caractère, le père Hamel aura exercé fidèlement son ministère jusqu’au don de sa vie alors même qu’il célébrait la messe. Deux ans après le drame, Roselyne Hamel, 78 ans, s’est confiée à Aleteia sur l’impact qu’a eu l’assassinat de son frère sur elle-même, sa famille mais aussi « aux quatre coins de la France et du globe ». Elle revient également sur le procès en béatification de son frère qui a été ouvert le 13 avril 2017 (moins d’un an après son assassinat ndlr) ainsi que sur ce qu’il laisse et les fruits qu’une telle disparition peut porter.

Aleteia : Cela fait deux ans que le drame s’est produit… Qu’est-ce qui vous vient à l’esprit ?
Roselyne Hamel : L’annonce qui m’a été faite ce 26 juillet 2016, brutalement, après deux heures d’attente. Je pensais que toutes les personnes enfermées dans l’église allaient sortir, indemnes. J’ai vraiment cru, jusqu’au bout, que Jacques me rejoindrait. Mais au bout de deux heures de silence, on m’a annoncé que quelqu’un était blessé, qu’une autre personne était morte… et qu’il s’agissait de mon frère. Ce moment me perturbe, il me hante. Surtout quand on renouvelle sa mémoire. J’ai conscience que cet hommage doit être rendu, on ne peut passer à côté. Si sa mort a été un bouleversement pour moi, pour notre famille, ses neveux, ses nièces, elle l’a aussi été partout en France et aux quatre coins de la planète. Même s’il s’agit d’un moment particulièrement douloureux, on ne peut pas passer sous silence cet événement, c’est trop important. Beaucoup trop important.

Lire la suite sur Aleteia

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Messe anniversaire de l’assassinat du Père Jacques Hamel le 26 juillet 2018 et veillée le 25 juillet à Saint-Etienne-du-Rouvray (76)

Mercredi 25 juillet 2018
18h à 20h
 : veillée en l’église Saint-Etienne de Saint-Étienne-du-Rouvray

Jeudi 26 juillet 2018
8h : rassemblement proposé par la paroisse au presbytère de Saint-Étienne-du-Rouvray (28 rue Lazare Carnot)
8h30 : marche vers l’église Saint-Etienne
9h : messe à l’église présidée par Mgr Dominique Lebrun
10h30 : hommage devant la stèle pour la paix et la fraternité avec prises de paroles.
11h : verre de l’amitié offert par la commune au centre socio-culturel Georges-Déziré à Saint-Etienne-du-Rouvray (271 rue de Paris).

Complément d’informations à venir

Contact : 02 35 65 11 35.

A la une #Tribunes et entretiens

Vers la béatification du Père Hamel ?

Le 26 juillet 2016, le Père Jacques Hamel était assassiné à l’autel dans son église de Saint-Étienne du Rouvray, près de Rouen, par deux terroristes. Selon le souhait du Pape François le procès en béatification a déjà été ouvert et le 20 mai a eu lieu la première audience.

Nous remercions Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, de nous avoir accordé un entretien sur cette procédure et le témoignage offert par le Père Hamel.

Lire la suite sur l’Homme Nouveau