Annonces #NLH #NLQ #Tribunes et entretiens

Pétition pour sauver Tafida Raqeeb

Tafida Raqeeb est une fille de cinq ans qui est dans un profond coma depuis plusieurs mois à la suite de saignements au niveau du cerveau. Les médecins britanniques veulent mettre fin à sa vie, même si elle n’est pas considérée comme étant  en état de mort cérébrale.

Il y a encore peu, Tafida Raqeeb était une enfant de 4 ans en bonne santé et pleine d’énergie, qui selon ses parents, touchait le cœur de tous ceux qu’elle rencontrait. La tragédie a frappé dans la soirée du 9 février de cette année, lorsque la petite Tafida a été transportée d’urgence à l’hôpital après avoir subi une rupture de malformation artério-veineuse cérébrale qui a provoqué des saignements au niveau du cerveau. Elle a été transportée au bloc opératoire pour des soins cardiaques et respiratoires cette nuit-là.

Tafida, fille de 5 ans, est dans une situation médicale difficile. Ainsi les médecins britanniques semblent avoir trouvé la solution miracle pour la « soulager », mettre fin à sa vie, or elle n’est pas dans un état de mort cérébrale.

L’équipe médicale propose des « soins de fin de vie » aux parents de Tafida, les parents refusent. Le sujet a ensuite été abandonné. Au cours des deux mois suivants, la famille de Tafida a constaté des signes d’amélioration de son état comme l’ouverture de ses yeux et qu’elle s’est remise à bouger ses bras, ses mains, etc.

Tafida a ensuite été transférée au Royal London Hospital où il a été confirmé qu’elle subirait une trachéotomie qui est le traitement standard. Au même moment, ses parents ont été informés à plusieurs reprises de se préparer à sa mort. Tafida a résisté à une mort considérée comme inévitable et à 3 autres opérations.

Il y a quelques semaines, les parents de Tafida ont rencontré l’équipe médicale au cours de laquelle, ils ont été informés que les médecins avaient l’intention de prendre des mesures pour mettre fin à sa vie. S’ils n’étaient pas d’accord, ils seraient alors traduits en justice.

Deux experts de l’hôpital pour enfants Gaslini de Gênes ont déclaré qu’ils étaient prêts à soigner Tafida en précisant qu’elle n’était pas en état de mort cérébrale. L’hôpital Royal London refuse d’admettre qu’il y a un espoir pour elle, malgré le fait qu’elle est capable de boire et de réagir à la douleur.

Nos enfants ne sont pas la propriété de l’État et de médecins apprentis sorciers, comme dans l’affaire Vincent Lambert.

Les parents ne devraient pas avoir à lutter contre l’État pour défendre le droit de vivre de leurs enfants et le fait qu’ils puissent être soignés. Comme dans le cas de Vincent Lambert, s’ils ne souhaitent pas soigner la personne, ils ne doivent pas s’opposer à son transfert afin que d’autres médecins puissent l’aider.

Disons au Royal London Hospital de libérer Tafida et d’autoriser son transfert en Ligurie (ou tout autre établissement souhaitant soigner cet enfant)

 

MISE À JOUR 17 juillet 2019 : le Président de la région italienne de Ligurie où se trouve l’hôpital pour enfants Gaslini de Gênes s’est prononcé en faveur du transfert de Tafida, louant l’excellence médicale et l’humanité de cet hôpital. L’hôpital Gaslini a également confirmé que le 5 juillet, une équipe de ses spécialistes a envoyé des documents au Royal London Hospital et a également tenu une vidéoconférence avec les médecins de Tafida.

Plus d’informations et signature

Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Session de formation d’animateurs TEENSTAR du 27 au 31 mars 2019 à Tours (37)

Une session de formation d’animateurs TEENSTAR est organisée à Tours du mercredi 27 mars au dimanche 31 mars. Elle s’adresse aux “parents, enseignants, médecins, infirmières et autres adultes souhaitant accompagner les jeunes dans leur réflexion sur le sens d’une sexualité responsable”.

Lieu : basilique St-Martin (repas sur place : 8 € par personne)

Horaires :

  • Mercredi à vendredi : 8h45 à 17h30
  • Samedi : 8h45 à 18h30
  • Dimanche : 8h45 à 13h (environ)

Coût :

250 € par personne (300 € par couple)

Inscription et paiement en ligne possibles.

CONTACT :

Diane Bonnet
Tél. 06 76 56 29 80
Courriel : 2019-03-tours@teenstar.fr

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Mercredi 14 novembre 2018 : Conférence sur la fin de vie – Bourg-en-Bresse (01)

Quatre médecins de Bourg-en-Bresse, spécialistes en réanimation, en soins palliatifs, en gériatrie, viendront présenter leur quotidien et éclairer la question de la fin de vie.

Vous pourrez assister à cette conférence le 14 novembre à 20h30 à la Maison Jean-Marie Vianney à Bourg, ou voir la retransmission en direct sur le site du diocèse, ci-dessous ou dans les paroisses : Châtillon-sur-Chalaronne, Bellegarde, Oyonnax, Trévoux…

La vidéo de la conférence sera diffusée en direct le 14 novembre à 20h30 ci-dessous :

Conférences/Formations #NLQ

Conférence-débat sur “une autre manière de soigner” à l’abbaye de Belloc (64) le 5 mai 2018

Une conférence-débat animée par le Dr Pascal Trotta et le Dr Michel Geffard, est organisée samedi 5 mai 2018, à 14h30, à l’abbaye de Belloc (Urt) sur le thème : “Une autre manière de soigner”.
Cette conférence-débat intéressera particulièrement aux malades, aux familles et aux professionnels de la santé.
Les deux médecins vous présenteront à cette occasion les dernières recherches scientifiques et aborderont les questions de la prévention par une nutrition saine et vivante, des soins par les ondes des maladies modernes, et de l’endothérapie (diagnostic et traitement pour les maladies chroniques, efficace et sans effets secondaires).
Entrée libre.

Afrique non francophone #NLQ

Les médecins africains rejettent euthanasie et suicide assisté

Les représentants des pays-membres africains de l’AMM se sont retrouvés les 2 et 3 février derniers au Nigeria, pour la réunion de la « Région Afrique  » de l’Association sur les questions de fin de vie. Le Professeur Mike Ogirima, Président de l’Association médicale du Nigéria (NMA), a appelé à un renforcement des soins palliatifs en Afrique, afin de permettre aux médecins d’ « apaiser les souffrances physiques, psychologiques, sociales, spirituelles et émotionnelles » des patients en phase terminale.

Seuls quelques pays en Afrique bénéficient en effet de lois et de recommandations médicales en matière de soins palliatifs pour l’instant.

Il s’est également fait la voix des médecins de la Région d’Afrique, pour condamner l’euthanasie et le suicide assisté. Il décrit ces pratiques comme contraires aux lois nationales des pays d’Afrique, à l’éthique de l’AMM et au serment d’Hippocrate, qui fait promettre à tout médecin « de ne pas user de ses connaissances médicales pour violer les droits et libertés de l’homme, même sous la menace », ajoute-t-il.

Otmar Kloiber, Secrétaire-Général de l’AMM a plaidé quant à lui pour que les gouvernements concernés libèrent les ressources nécessaires à la mise en place de soins palliatifs décents, reconnaissant le manque de fonds comme principal obstacle. Il a également proposé la création d’une « couverture soins de santé » à portée mondiale, afin d’assurer à tous, notamment en Afrique, une assurance de soins palliatifs de bonne qualité.

Pour rappel, cette réunion fait suite à la réunion régionale européenne de l’AMM à Rome les 16 et 17 novembre 2017. A cette réunion-là, les médecins représentants des Pays-Bas et du Canada, avaient plaidé pour que l’AMM revoie sa position sur l’euthanasie et le suicide assisté, afin de les considérer comme des actes éthiquement neutres, et ne s’opposant pas aux soins palliatifs.

Source Institut Européen de bioéthique

NLQ #Sorties/Animations

Fête de saint Luc à Bordeaux le 18 octobre

Le comité catholique des médecins français (cmf-bordeaux@orange.fr) organise une rencontre pour les médecins et soignants, à l’occasion de la saint Luc, le mercredi 18 octobre de 20h à 21h, à la Maison Saint Louis Beaulieu, 145 Rue de Saint- Genès, 33000 Bordeaux, France.

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Fête de Saint-Luc à l’hôpital Minjoz le 18 octobre

Mercredi 18 Octobre 2017, 07:00
Célébration à l'hôpital Minjoz

Mercredi 18 octobre : fête de saint Luc, saint patron des médecin.

Messe à 7h00 à l’oratoire pour tous les soignants du CHU Minjoz.

La messe est suivie d’un temps de convivialité autour d’un café et de viennoiseries.

Lieu : Oratoire de l’hôpital Minjoz – Besançon

NLQ #Points non négociables PNN

La fédération néerlandaise des médecins s’oppose à l’extension de l’aide au suicide

La Fédération néerlandaise des médecins, représentant 59 000 praticiens et étudiants, a jugé « non souhaitable » le futur projet de loi visant à autoriser l’aide au suicide pour les personnes âgées « qui ont le sentiment d’avoir ‘accompli’ leur vie, même si elles ne sont pas malades ».

Elle considère que ce projet de loi pourrait mener à la « stigmatisation de la vieillesse », mais aussi à « des sentiments d’insécurité auprès des personnes âgées ».

Les médecins néerlandais estiment qu’il faut trouver des solutions pour répondre au sentiment d’inutilité ressenti chez les personnes âgées.

Selon la Société royale néerlandaise pour la promotion de la médecine (KNMG), cette proposition radicale n’est pas souhaitable « pour des raisons pratiques et de principe ».

Afin de former une nouvelle coalition gouvernementale et de peser dans l’élaboration d’un accord de gouvernement sur cette thématique, la KNMG a fait part de ses préoccupations aux quatre partis politiques.

 

 Source Généthique.org

Conférences/Formations #NLQ

Paray-le-Monial – 9° rassemblement international des médecins

9ème Rassemblement International des Médecins du 10 au 12 mars

Regarder, se laisser regarder

Vous êtes médecin, chirurgien, étudiant en médecine, dentiste, époux ou épouse de médecin ? … Soyez tous les bienvenus à ce week-end !

Avec comme intervenants principaux :

– Père Pascal Ide, prêtre du diocèse de Paris, membre de la Communauté de l’Emmanuel. Médecin, formateur en philosophie et en psychologie au séminaire de Bordeaux.

– Dr Claire Fourcade, responsable du pôle de soins palliatifs, à la polyclinique Le Languedoc à Narbonne. Membre du groupe de travail sur la fin de vie de la Conférence des évêques de France et du conseil d’administration de la SFAP.

– Père François Buet, médecin en soins palliatifs à la clinique Sainte-Elisabeth à Marseille et prêtre de Notre-Dame de Vie, doctorant en théologie pour la pastorale de la santé au Camillianum à Rome.

– Mgr Philippe Barbarin, archevêque de Lyon et primat des Gaules.

 

Conférences  :

– Confluence des regards : moi, mon patient et Dieu : approche philosophique, humaine, théologique.

– Regard sur la souffrance du soignant : le burn out.

Ateliers  :

– Thérapies nouvelles : quel regard ?

– Vie professionnelle / vie privée : un regard sur ma vie.

– Gynécologie : un autre regard

– L’erreur médicale : un regard de vérité.

– Fin de vie : un dernier regard ?

– Prier et oser témoigner dans sa vie de médecin : se laisser regarder par le Christ.

 

Sans plus attendre inscrivez-vous rassemblement des médecins 

 

Les inscriptions en ligne sont ouvertes jusqu’au dimanche 5 mars 2017.