NLQ #Sorties/Animations

Journée de rencontre Mission de France le 24 février à Paris

Mission de France organise une journée pour se rencontrer, discuter, réfléchir et prier avec Arnaud Favart et Jacques Leclerc. Une journée conviviale le samedi 24 février à Notre Dame d’Espérance (47 rue de la Roquette 75011 Paris).

  • Accueil à partir de 10h avec Arnaud Favart, vicaire général de la Mission de France
  • Rencontre avec Jacques Leclerc, prêtre de la Mission de France qui reviendra sur 25 ans de vie en Asie
  • Déjeuner sur place
  • Table ronde autour des attentes des Amis de la Mission
  • Célébration eucharistique pour terminer la journée et …. repartir en forme
  • Envoi vers 17h30


Info et inscription
=>>>

Mission de France

NLQ #Récollections/Retraites

Halte réconfort deuil au sanctuaire de Montligeon (61) du 26 au 28 janvier 2018

Du vendredi 26 au dimanche 28 janvier 2018

Vous vivez la souffrance du deuil ? Venez trouver réconfort et espérance à Montligeon au cours de ce week-end rythmé par l’écoute individuelle, les offices, et les enseignements.


PROGRAMME

Vendredi

19h15 – Apéritif d’accueil puis dîner
20h30 – Offices des Complies

Samedi

07h30 – Laudes (facultatif)
08h00 – Petit-déjeuner
09h30 – Enseignement : Les étapes du deuil
10h30 – Temps libre / Possibilité de rencontrer un prêtre
11h30 – Messe
12h30 – Déjeuner
14h00 – Temps libre
15h30 – Enseignement : L’espérance de la Vie éternelle
16h30 – Temps libre / Possibilité de rencontrer un prêtre / Permanence de confessions
17h15 – Chapelet
17h45 – Vêpres
18h15 – Enseignement : Pourquoi et comment prier pour nos défunts ?
19h30 – Dîner
20h30 – Veillée de prière

Dimanche

08h00 – Petit-déjeuner
09h00 – Laudes
09h30 – Méditation d’un texte de la Parole de Dieu sur la Résurrection
11h00 – Messe
12h15 – Déjeuner
14h15 – Chemin de Lumière médité
15h00 – Vêpres et Salut du Saint-Sacrement
16h00 – Fin


PRÉ-INSCRIPTION 

Pour vous pré-inscrire, c’est très simple et rapide !

1/ Téléchargez le bulletin de pré-inscription
2/ Complétez-le directement depuis votre ordinateur (il est interactif !)
3/ Renvoyez-le nous à l’aide du formulaire de contact en sélectionnant l’objet « Inscription à une activité » ou bien par courrier après l’avoir imprimé
Attention : vous serez contacté par téléphone pour un entretien personnel avant validation de votre inscription. Suite à l’entretien, vous pourrez verser une première offrande pour confirmer votre inscription.

Messes/Prières/Pèlerinages

147e anniversaire de l’apparition à Pontmain (53) : pèlerinage à partir de Rennes (35) et Vitré, le 17 janvier 2018

Par le Sanctuaire de Pontmain

Le Bureau des pèlerinages du diocèse de Rennes propose un car au départ de Rennes et Vitré :

  • 6h45 Départ de Rennes, Maison Diocésaine – 45 rue de Brest
  • 7h30 Départ de Vitré, Champ de Foire en direction de Pontmain
  • 10h30 MESSE SOLENNELLE présidée par S.E. le Cardinal Philippe BARBARIN, archevêque de Lyon et primat des Gaules, en présence de Mgr Thierry SCHERRER, évêque de Laval. L’eucharistie sera aussi célébrée à la chapelle des Oblats, à la salle des loisirs, à la salle Notre Dame et à l’église. Retransmission sur grand écran en chaque lieu.
  • 12h Angélus à la colonne de l’Apparition
  • 12h30 Messe à l’église
  • 13h30 Adoration à l’église jusqu’aux vêpres
  • 14h15 Chapelet à la basilique
  • 15h Évocation de l’apparition à la basilique
  • 16h Vêpres solennelles et bénédiction eucharistique à la basilique, avec la participation des Frères de la Cotellerie
  • 17h Bénédiction et envoi
  • 17h30 Départ / Arrivée prévue à Vitré vers 19h et à Rennes vers 19h30.

Pique-nique à prévoir (à l’abri) ou repas chaud au prix de 13.50 €
Tarif : 33 € (non compris le repas chaud)

RENSEIGNEMENTS et INSCRIPTIONS
Pèlerinages Diocésains – 1 rue du Père Lebret 35000 Rennes – Tél. 02.99.14.44.57 – Mél. pelerinages@diocese35.fr
Bureau ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h
Règlement : chèque à l’ordre de « PELERINAGES A.D.R. »

www.sanctuaire-pontmain.com

Conférences/Formations #NLH #NLQ

Colloque : “le corps dans tous ses états” sous la direction du père Antoine Nouwavi – le 19 février 2018 à La-Roche-sur-Yon (85)

Le corps est le lieu personnel et décisionnel le plus inviolable de la personne (« the ultimate concern » de Paul Tillich).
Les appels et les décisions se multiplient pourtant pour une grande émergence du corps social qui doit rassurer et protéger l’individu.
Pendant que l’individu – par ses revendications à plus de libertés individuelles et intimistes – se désocialise, les besoins romantiques d’une plus grande intégration de l’ensemble des membres de la communauté se font sentir. Une parole sur le corps devient risquée tant le corps est l’objet d’un conflit d’interprétations et d’intérêts inconciliables.
Le colloque universitaire interdisciplinaire a lieu au cœur de ces revendications paradoxales. On y affirmera certes, les positions doctrinales et éthiques de l’Église sur une compréhension du corps individuel, sociétal et ecclésial plus organique, mais on pointera sûrement le court-circuit  dans lequel s’engage notre société si elle ne prend pas en compte le corps comme le foyer indépassable de notre épanouissement et de notre « vivre-ensemble ».
Abbé Jean Bondu
Administrateur diocésain

Programme :

Télécharger le programme

Renseignements et réservations :

jdupont@ices.fr // 02 51 46 12 13

NLQ #Rome

Homélie du pape François pour la Journée mondiale du migrant et du réfugié

Ce dimanche 14 janvier 2018, une messe pour la Journée mondiale du migrant et du réfugié a  été célébrée dans la basilique Saint-Pierre de Rome. Cette célébration a eu lieu en présence de migrants et de réfugiés “originaires de 49 pays différents, ainsi qu’en présence d’environ 70 représentants diplomatiques accrédités auprès du Saint-Siège et de l’Italie.” On notera l’insistance de Vatican News sur l’origine rituelle des migrants et réfugiés (s’agit-il de se placer partiellement dans l’idée que les migrants peuvent aussi être d’origine chrétienne ?) :

Parmi les migrants et réfugiés présents se trouvaient 200 Indiens de rite latin, 450 Indiens de rite syrien du Malabar, 50 Libanais maronites, environ 800 Roumains de rite latin et quelques Roumains de rite gréco-catholique, environ 30 Malgaches, 60 Syro-antiochiens, plus de 1 200 Ukrainiens de rite gréco-catholique et 35 Ukrainiens de rite latin ; mais aussi, 150 Sri-Lankais, 200 Capverdiens, plus de 2 000 Philippins, 10 Melkites et 25 Chinois, indique une note de la Salle de presse du Saint-Siège.

Voici quelques extraits de l’homélie prononcée par le pape François :

 

(…)

Tous ont entendu résonner dans cette assemblée la Parole de Dieu, qui nous invite aujourd’hui à approfondir l’appel spécial que le Seigneur adresse à chacun de nous. Comme il l’a fait avec Samuel (cf. 1 S 3, 3b-10.19), il nous appelle par notre nom -à chacun de nous- et nous demande d’honorer le fait que nous avons été créés comme des êtres absolument uniques, tous différents entre nous et avec un rôle singulier dans l’histoire du monde. Dans l’Évangile (cf. Jn1, 35-42), les  deux disciples de Jean demandant à Jésus : « Où demeures-tu ? » (v. 38), laissant entendre que, de la réponse à cette question, dépend leur jugement sur le maître de Nazareth. La réponse de Jésus est claire : « Venez et voyez ! » (v. 39), et ouvre à une rencontre personnelle, qui comporte un temps approprié pour accueillir, connaître et reconnaîtrel’autre.

Dans le Message pour la Journée d’aujourd’hui, j’ai écrit : « Tout immigré qui frappe à notre porte est une occasion de rencontre avec Jésus-Christ, qui s’identifie à l’étranger de toute époque accueilli ou rejeté (cf. Mt 25, 35.43) ». Et, pour l’étranger, le migrant, le réfugié, l’exilé et le demandeur d’asile, chaque porte de la nouvelle terre est aussi une occasion de rencontre avec Jésus. Son invitation « Venez et voyez ! » nous est aujourd’hui adressée à tous, communautés locales et nouveaux arrivés. C’est une invitation à surmonter nos peurs pour pouvoir aller à la rencontre de l’autre, pour l’accueillir, le connaître et le reconnaître. C’est une invitation qui offre l’opportunité de se faire le prochain de l’autre pour voir où et comment il vit. Dans le monde d’aujourd’hui, pour les nouveaux arrivés, accueillir, connaître et reconnaître signifie connaître et respecter les lois, la culture et les traditions des pays où ils sont accueillis. Cela signifie également comprendre leurs peurs et leurs appréhensions vis-à-vis de l’avenir. Et pour les communautés locales, accueillir, connaître et reconnaître signifie s’ouvrir à la richesse de la diversité sans préjugés, comprendre les potentialités et les espérances des nouveaux arrivés, de même que leur vulnérabilité et leurs craintes.

 

La vraie rencontre avec l’autre ne s’arrête pas à l’accueil, mais elle nous invite tous à nous engager dans les trois autres actions que j’ai mis en évidence dans le Message pour cette Journée :protéger,promouvoir et intégrer. Et, dans la rencontre vraie avec le prochain, serons-nous capables de reconnaître Jésus-Christ, qui demande d’être accueilli, protégé, promu et intégré ? Comme nous l’enseigne la parabole évangélique du jugement dernier : le Seigneur avait faim, il avait soif, il était assoiffé, malade, étranger et en prison et il a été secouru par certains, mais pas par d’autres (cf.Mt25, 31-46). Cette vraie rencontre avec le Christ est source de salut, un salut qui doit être annoncé et apporté à tous, comme nous l’enseigne l’apôtre André. Après avoir révélé à son frère Simon : « Nous avons trouvé le Messie » (Jn1, 41), André le conduit à Jésus, afin qu’il fasse, lui aussi, cette même expérience de la rencontre.

(…)

C’est de cette rencontre avec Jésus présent dans le pauvre, dans celui qui est rejeté, dans le réfugié, dans le demandeur d’asile, que jaillit notre prière d’aujourd’hui. C’est une prière réciproque : migrants et réfugiés prient pour les communautés locales, et les communautés locales prient pour les nouveaux arrivés et pour les migrants de long séjour. Nous confions à l’intercession maternelle de la Très Sainte Vierge Marie les espérances de tous les migrants et de tous les réfugiés du monde, ainsi que les aspirations des communautés qui les accueillent pour que, conformément au commandement divin le plus élevé de la charité et de l’amour du prochain, nous apprenions tous à aimer l’autre, l’étranger, comme nous nous aimons nous-mêmes.

NLQ #Récollections/Retraites

Retraite de St Ignace de Jeunes professionnels du 6 au 10 février 2018 à Chartres (28)

Retraite selon St Ignace pour les jeunes de 22 à 33 ans, du 6 au 10 février 2018, qui sont engagés dans la vie professionnelle, au :

Centre Œcuménique et Artistique de Chartres
13 rue du Docteur Jacques de Fourmestraux, 28000 Chartres

Pour plus d’informations, visiter le site web de la Communauté du Chemin Neuf.

 

NLQ #Sorties/Animations

Messe et concert de la Maîtrise Notre-Dame à la Cathédrale de Bayonne (64) le 14 janvier 2018

Dimanche 14 janvier, la Maîtrise Notre-Dame, choeur d’enfants, de jeunes et d’adultes, assurera l’animation chantée de la Messe de 10h30 à la cathédrale Sainte-Marie de Bayonne.
Cette Messe sera suivie d’un petit concert de chants de Noël dans la cathédrale.
Venez encourager enfants, jeunes et adultes de la Maîtrise dont la mission est de “Semer la Joie” par le chant et aussi de chanter avec les choristes.
ou 06 72 83 51 46

NLQ #Rome

Le Gloire à Dieu est la « joyeuse annonce de l’étreinte entre ciel et terre » Pape François

Ce mercredi 10 janvier 2018, lors de l’audience générale, le Pape François a évoqué le chant du « Gloire à Dieu », « joyeuse annonce de l’étreinte entre ciel et terre » qui reprend les paroles des Anges à la Nativité. Mais François a surtout insisté sur le rôle de la « Collecte », cette oraison qui suit le Gloria. Il a demandé aux fidèles de profiter de ce temps de recueillement silencieux pour rassembler leurs prières.

 « Le silence ne se réduit pas à l’absence de paroles, mais consiste plutôt à se préparer à écouter d’autres voix : celles de notre cœur et surtout la voix de l’Esprit-Saint. » Chaque temps de silence a un rôle bien particulier, insiste le Pape : « méditer » après la lecture de l’Évangile et l’homélie ; « favoriser la prière intérieur de louange » après la communion, et « nous recueillir en nous-même et penser au sens de notre présence » après le Gloria, comme y invite le prêtre lorsqu’il dit : « Prions. »

Le pape François note « l’importance » d’écouter notre âme pour l’ouvrir au Seigneur. « Nous venons peut-être dans des jours de fatigue, de joie, de douleur, et nous voulons le dire au Seigneur, invoquer son aide, demander qu’il reste proche de nous », suppose le pape. C’est aussi l’occasion de parler à Dieu de « proches malades ou qui traversent des épreuves difficiles », de lui confier « le sort de l’Église ou du monde ».

La liturgie comme « école de prière »

« Sans ce silence, nous risquons de négliger le recueillement de l’âme », note le Saint-Père, recommandant « vivement » aux prêtres de bien faire observer ce temps et de « ne pas se précipiter ». Joignant le geste à la parole, il rappelle ensuite aux prêtres de réciter la supplication « les bras ouverts », pour recueillir les intentions personnelles, d’où le nom de « Collecte » de cet oraison.  Ainsi, le prêtre imite le Christ en croix, qui avait lui aussi les bras ouverts.

Le Pape invite alors les fidèles à redécouvrir les oraisons, « concises mais riches de sens », à méditer les textes pour « apprendre comment nous tourner vers Dieu, que demander et quelles paroles utiliser ». Ainsi la liturgie pourra être, selon ses vœux, « une vraie école de prière ».

 

Source Radio Vatican (où vous pouvez retrouver la vidéo de l’audience)

 

NLQ #Récollections/Retraites

Week-end spirituel “Peut-on encore aimer Dieu ?” du 10-11 février 2018 à Saumur (49)

Nous vous proposons de participer à un week-end spirituel ouvert à tous
du samedi 10 février (14h) au dimanche 11 février (16h)
intitulé Peut-on encore aimer Dieu ?
à Saumur (Saint-Hilaire-Saint-Florent) dans le Maine-et-Loire.
 


 
Voici une présentation de la prédication prévue par frère Dominique-Joseph :
 

Peut-on encore aimer Dieu aujourd’hui ? L’interpellation vient du dehors de l’Église : Dieu laisse indifférent nombre de nos contemporains, la religion leur semble une institution du passé, le monothéisme est perçu comme une menace pour la paix sociale. La question vient aussi au cœur de l’Église : les nombreux échecs de transmission de la foi d’une génération à l’autre, la perte d’intérêt pour la vie sacramentelle, la difficulté d’accéder à une vie mystique authentique semblent indiquer que l’amour de Dieu ne peut plus être vécu comme autrefois. Pourtant la question du Seigneur Jésus frappe à tous les cœurs : « M’aimes-tu ? » (Jn 21,15.16.17) D’où vient-elle ? Serait-ce que Dieu désire l’homme ? Comment l’homme peut-il entendre cette question s’il ne fréquente l’Écriture ? Les enseignements proposés par le frère Dominique Joseph tenteront de faire le point sur l’amour de Dieu, celui que l’homme doit à Dieu et celui que Dieu porte à l’homme.

 
Informations et inscription :
 
Afin de participer à ce week-end, votre inscription est indispensable et s’effectue en ligne en cliquant sur le bouton situé ci-dessous. Vous trouverez sur ce formulaire d’inscription des informations complémentaires. Après avoir envoyé vos réponses, un autre lien vous sera ensuite transmis pour effectuer votre paiement en ligne de manière sécurisée.
 
Images intégrées 1
 
Nous vous rappelons que l’hébergement sur place pour la nuitée du samedi soir au dimanche matin reste limité. De plus, le service enfant ne sera pas assuré durant ce week-end spirituel, seuls les bébés et nourrissons pourront rester auprès et sous la responsabilité de leurs parents. Nous vous remercions de votre compréhension.
CONTACT : 
Frédéric et Agnès Ayroulet
Coordinateurs Régionaux Ouest
Famille de Saint Joseph | fsj.fr

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Veillée eucharistique / Ambition : quel sens lui donner ? le 9 février 2018 à Saint-Gervais (Paris)

Veillée Semeurs d’Espérance
« Ambition : quel sens lui donner ? »
avec Jean-Dominique Senard, président du groupe Michelin
Vendredi 9 fév. 2018, 20H15-00h00
Eglise St Gervais – Paris 4e