Annonces #Conférences/Formations #NLQ

L’Oeuvre d’Orient à Marseille (13) – Conférences et messe les 23 & 24 novembre 2018

Marseille – Messe en rite chaldéen et conférence

  • Vendredi 23 novembre à 19h au Centre Le Mistral
    Conférence : “Dans la poudrière du Moyen-Orient, quelle place pour les chrétiens ?” par Mgr Pascal Gollnisch, directeur de l’Œuvre d’Orient.

Dans un Moyen-Orient bouleversé par la barbarie de ce pseudo-État islamique, la guerre n’épargne pas les minorités chrétiennes, lesquelles sont chassées, par la force, de cette terre qui est aussi la leur. Mgr Pascal Gollnisch veut mobiliser face au fléau qui frappe notamment la Syrie, l’Irak ou la Libye. Fort de son expérience du terrain sur ces zones menacées, il dresse un état des lieux de la situation. L’Œuvre d’Orient, qu’il dirige, est proactive. Aider les Églises restées en première ligne, établir des ponts entre elles et la France, agir pour l’éducation, la santé, l’action sociale, la culture et la transmission de la foi…
L’avenir de cette région ravagée ne se fera pas sans ses chrétiens. Et pas seulement parce que c’est en cette terre que le christianisme trouve son origine, mais aussi parce que chaque chrétien d’Orient est d’abord un citoyen arabe, syrien, irakien, libanais, égyptien, iranien… profondément lié à son pays. Encore faut-il que sa citoyenneté soit reconnue !
Les Églises d’Orient ont l’expérience du dialogue avec l’islam. Utilisons-la ! Mgr Gollnisch propose une laïcité à l’orientale, réaffirme le droit à la citoyenneté pour tous et se bat pour le retour chez elles des populations chrétiennes. Autant de motifs d’espérance pour ces résistants et victimes sans lesquels l’histoire ne pourra continuer de s’écrire.

  • Samedi 24 novembre à la basilique du Sacré-Cœur
    • A 18h, intervention de Mgr Antoine Audo, évêque chaldéen d’Alep : “Être chrétien aujourd’hui en Syrie”.
    • A 19h, messe célébrée en rite chaldéen par Mgr Audo et présidée par Mgr Pontier.

Une belle occasion de découvrir le rite chaldéen, de prier pour et avec nos frères d’Orient et de rendre grâce pour la venue de la chorale Naregatsi d’Alep qui a chanté l’espérance dans cette même basilique le 19 octobre dernier.
https://oeuvre-orient.fr/evenements…

Orient

Alep : Témoignage de l’archevêque chaldéen d’Alep, président de Caritas Syrie

Le martyre d’Alep se poursuit, sous les yeux d’une communauté internationale impuissante à agir ou réagir. La partie orientale de la ville subit le pilonnage intensif de l’aviation syrienne, aidée de l’armée russe, tandis que des troupes d’élite ont été déployées au sol, afin d’accélérer sa conquête.

Près de 250 000 civils vivent encore dans ces quartiers rebelles, sans vivres, ni électricité ; les hôpitaux ne sont plus opérationnels. Ils sont des centaines à tenter de fuir l’enfer des bombardements et du siège. Pris pour cible par des raids, ou par des francs-tireurs, leurs cadavres jonchent les rues de ces quartiers entièrement dévastés.

Si aucune trêve n’est décidée rapidement, cette partie de la ville risque de devenir un « cimetière géant », prévient l’ONU.

Radio Vatican a contacté Mgr Antoine Audo, archevêque chaldéen d’Alep et président de Caritas Syrie. Il témoigne que les populations civiles cherchant à s’enfuir en sont alors empêchées par les groupes armés qui ne veulent pas qu’elles partent. Ces groupes les utilisent comme des boucliers dit-il, pour alerter l’opinion internationale. Il y a une instrumentalisation très forte dans ce sens là, affirme-t-il.

Le bureau de Caritas Alep-Ouest a toutefois lancé un appel d’urgence pour aider quelques 5000 familles qui sont parvenues à rejoindre l’ouest. L’hiver dur arrive à Alep nous rappelle-t-on.

Mgr Antoine Audo lance un appel fort au conseil de sécurité de l’Onu : Il faut trouver un cadre de sécurité pour les civils, pour ceux qui veulent quitter Alep-Est, qu’ils puissent le faire sans être menacés ni par des bombardements, ni par des francs-tireurs.

Source