Articles #NLH #NLQ #Tribunes et entretiens

Mgr Cattenoz ne reconnaît plus le CCFD

Dès le début de son pontificat, le pape François s’est fixé comme priorité la lutte contre les pauvretés matérielles et spirituelles. Plusieurs paroisses, ainsi que l’archevêché, ont répondu à ses appels chacun à sa mesure, en offrant hébergement, aide financière et accompagnement. Simultanément, des chrétiens se sont investis sans bruit dans la création des antennes locales du programme JRS Welcome d’aide aux migrants et de l’association Habitat et Humanisme.

Depuis plusieurs années, la paroisse Saint-Symphorien d’Avignon accueille toutes les deux semaines une quarantaine de SDF pour une table ouverte et un temps de partage dans un presbytère en partie vétuste. Le départ de l’UDAF d’un bâtiment de la paroisse a laissé entrevoir à la paroisse la possibilité de faire des travaux grâce à la vente de cet ensemble immobilier désormais libre. Mais récemment, le collectif de citoyens Rosmerta s’est mis en avant, en le réquisitionnant brusquement et au nom d’une « réquisition citoyenne », pour y installer une trentaine de migrants. Suite à une réunion avec le Préfet, son administration, les associations mandatées par l’État, la mairie et le collectif Rosmerta, il a été clairement établi que les services de l’État, les associations mandatées et la mairie qui s’occupent actuellement de plus de 65 000 démunis sont totalement en capacité de prendre en charge la trentaine de personnes actuellement hébergées dans le bâtiment « réquisitionné ».

Le Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD-Terre Solidaire) a rejoint le collectif de citoyens Rosmerta sans concertation préalable avec l’Église. Malgré mon courrier à l’antenne locale, cette dernière s’est maintenue solidaire de cette action sans concertation, réalisée dans l’ombre et hors de l’Église locale. Alors que le bureau national est resté sans réponse à mon courrier, l’évêque accompagnateur Mgr Blaquart m’a fait part de son indignation devant ces agissements.

Lire la suite

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Journée des veuves et des veufs le 17 mars 2019 à Avignon (84)

Votre conjoint est décédé ? Venez partager une même espérance avec d’autres personnes qui vivent cette situation

Une journée de rencontre spirituelle est proposée par Monseigneur Cattenoz aux veufs et veuves de notre diocèse.

Maison diocésaine
31 rue Paul Manivet
84000 Avignon

Renseignements et inscriptions :
Dominique Plenet, 31 rue Paul Manivet, Avignon
04 90 27 26 03
dominique.plenet@diocese-avignon.fr
Joindre un chèque de 16 € pour le repas à l’ordre de AD Maison diocésaine

JOURNEE SPIRITUELLE

A la une #Articles #NLH #NLQ #Rome

Avignon : à la suite du pape, Mgr Cattenoz propose une refonte complète de l’ensemble des préparations au mariage

Le pape François, lors de la catéchèse de mercredi dernier, a remis en cause la façon dont les jeunes sont préparés au mariage, Mgr Cattenoz emboite le pas et parle d’une refonte complète de l’ensemble des préparations aux sacrements.

Mot de l’évèque du 28/10/2018 sur RCF Vaucluse

Source : Diocèse d’Avignon

En France #NLQ

France Culture écrit à la CEF pour rappeler à l’ordre Mgr Cattenoz

La chaîne de radio France Culture manque de culture… Elle a adressé un courrier, mercredi 18 juillet, à la Conférence des évêques de France suite à l’homélie diffusée en direct par Mgr Cattenoz en plein festival d’Avignon. France Culture a rappelé que les messes diffusées à l’antenne demandent

“le respect des valeurs du service public, comme la tolérance, le respect et la non-discrimination”.

Sic.

Mais la CEF n’est pas le supérieur de Mgr Cattenoz, archevêque d’Avignon. Son supérieur c’est le pape. La CEF n’est qu’une instance de concertation et elle ne pourra pas rappeler à l’ordre l’archevêque (quand bien même elle le voudrait).

Dans son courrier à la Conférence des évêques de France, France Culture demande un rendez-vous avec son président, monseigneur Georges Pontier. D’après Vincent Lemerre, délégué aux programmes de la chaîne, l’esprit de ce courrier est de “s’associer aux réactions des auditeurs qui ont pu être choqués par les propos de monseigneur Cattenoz”. A travers son courrier, France Culture a également souhaité rappeler à la Conférence des évêques de France que ces messes “sont diffusées sur une antenne du service public”, explique Vincent Lemerre. La lettre vise enfin à expliquer que “tout intervenant doit être conscient de cela”.

Oui : vive la liberté d’expression et Mgr Cattenoz a bien fait de rappeler la réalité de l’avortement, de la dénaturation du mariage, en plein festival d’Avignon, sur le thème du genre, festival dégoulinant de propagande LGBT largement antichrétienne. Mais cela France Culture oublie bien de le préciser.

Voici l’homélie

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=0kInbpfoSJM]

Vous pouvez écrire au médiateur de Radio France pour soutenir Mgr Cattenoz : ici.

Source : Riposte-catholique

A la une #NLH #Tribunes et entretiens

Avignon : Mgr Cattenoz communique à l’occasion des nominations

Mgr Cattenoz explique :

Voici enfin les nominations de cette année, elles ne se sont pas faites sans difficulté et nous touchons du doigt nos pauvretés. Ainsi, parfois, des chrétiens m’écrivent pour se plaindre de leur curé et même pour demander ou exiger son départ parce qu’il a tel ou tel défaut, parce qu’il ne se situe pas dans la ligne de son prédécesseur, parce qu’il a un caractère incompatible avec notre terreau provençal, sans parler des chrétiens qui m’écrivent qu’ils ne paieront plus le denier de l’Église tant que tel prêtre restera. En même temps, j’invite tous les prêtres de nos paroisses à tout faire pour toujours mieux s’intégrer dans ce qui fait la vie et la culture de nos villages et de nos paroisses de Provence.

Pour ma part je reste dans l’action de grâce pour l’œuvre de Dieu au cœur de notre Église diocésaine. Je suis émerveillé de voir comment le Seigneur a voulu nous associer, prêtres et diacres, à la vie et à la croissance de son Corps qui est l’Église et cela malgré toutes nos faiblesses et nos limites humaines. Comme le dit saint Paul, ce ministère est au service des « saints » pour leur permettre de remplir leur mission : « Construire le Corps du Christ » (Ep 4, 11-12). Je suis tout autant émerveillé de voir comment l’ensemble des baptisés de nos paroisses, malgré leurs faiblesses et leurs limites humaines, le poids des habitudes, remplissent cette mission de bâtir le Corps du Christ, leur vocation spécifique. Les ministres, eux, autour de l’Évêque, assurant la cohésion du Corps dans le Christ par leur triple charge d’enseigner la Parole, de sanctifier le peuple de Dieu et de le conduire à la plénitude de la vie en Christ.

Je voudrais remercier les prêtres venus d’autres Églises pour nous aider et qui, au terme de leur contrat « fidei donum », rentrent dans leur Église d’origine. Je voudrais remercier les prêtres arrivés à l’âge de 75 ans qui renoncent à la charge qu’ils ont remplie avec tant de sollicitude pastorale toutes ces dernières années, tout en souhaitant continuer à être au service de notre Église tant que le Seigneur leur en laisse les forces. Je voudrais également remercier les prêtres venus d’autres Églises et qui, pour diverses raisons, nous quittent pour regagner leur Église d’origine avant la fin de leur contrat « fidei donum ». Malgré toutes les difficultés, merci pour l’aide apportée pendant les années où ils ont été au service de notre Église diocésaine.

Tous ensemble, laïcs et prêtres, sachons nous mettre sans cesse sous le regard de la miséricorde et entendre cette parole de Jésus : « Soyez miséricordieux comme votre Père céleste est miséricordieux » (Lc 6, 36-38). Renouons sans cesse le dialogue les uns avec les autres ; prions les uns pour les autres. Prenons du temps pour nous accueillir dans l’humilité et la charité, sous le regard de l’Esprit Saint.

Source : Riposte-catholique

A la une #En France #NLH #NLQ

Il est reproché à Mgr Cattenoz de dire la vérité de l’avortement lors d’un sermon diffusé sur France Culture

Mgr Cattenoz est accusé d’avoir professé la vérité de l’Evangile et de l’Eglise… Certains qualifient ce sermon de “radicalisé”.

“Je n’ai jamais rencontré de L, de G, de B, de T et, paraît-il maintenant, de Q. Je ne connais et ne vois que des personnes humaines avec toute la richesse de leur féminité et de leur masculinité, inscrite dans leur chair et jusque dans leur être le plus profond”. L’archevêque d’Avignon, qui s’émerveille “devant la complémentarité de l’homme et de la femme”, concède que “le mariage pour tous peut bien exister” mais que “ce ne sera jamais qu’une amitié, aussi belle soit-elle”.

Je vous avoue que j’ai pleuré il y a quelques semaines en voyant conduire au panthéon de la République le corps de celle qui a permis la légalisation de l’avortement.

Mgr Jean-Pierre CattenozArchevêque d’Avignon
Les auditeurs de France Culture ont ensuite eu droit aux vues du prédicateur concernant diverses autres évolutions sociétales… “Devant ces incohérences, notre société n’est pas à court d’idées : l’avortement, le suicide assisté, la PMA, la GPA, l’eugénisme… Tout devient possible, au nom d’un principe devenu premier depuis les années 68 : ‘Il est interdit d’interdire’… On a bien le droit… On a tous les droits… Mon plaisir est mon droit…”. Mais c’est concernant l’avortement que le religieux va réellement basculer dans l’outrance intégriste.

Mgr Jean-Pierre Cattenoz cite sur ce sujet deux figures emblématiques du catholicisme : l’ancien pape Jean-Paul II et Mère Teresa. Du premier, il relaie la phrase suivante : “L’avortement est le crime le plus abominable qui soit car la victime n’a même pas la possibilité de crier sa propre souffrance”. Et de la seconde : “L’avortement est une réalité abominable car une mère tue son propre enfant”. Difficile d’être plus clair… L’archevêque complète ensuite ces références d’une petite touche personnelle : “Je vous avoue que j’ai pleuré il y a quelques semaines en voyant conduire au panthéon de la République le corps de celle qui a permis la légalisation de l’avortement”, lâche-t-il, au sujet de l’entrée au Panthéon de Simone Veil après sa mort. Comble de l’outrance, il enchaîne alors en comparant l’IVG et… la Shoah, dont avait été victime Simone Veil : “Au siècle dernier, et je cite toujours le pape François, tout le monde était scandalisé par ce que faisaient les nazis pour entretenir la pureté de la race. Aujourd’hui, nous faisons la même chose mais avec des gants blancs”.

Source : Marianne

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Trois ordinations sacerdotales dans le diocèse d’Avignon (84) le 24 juin 2018

Dimanche 24 juin 2018 à 16h, en l’église du Sacré-Coeur d’Avignon, Mgr Cattenoz ordonnera prêtres Elias Shahmiri, Benoît Tartanson, et Abel Jeremias Martinez Rodriguez.
Sera également ordonné diacre en vue du sacerdoce, Frère Francisco Airton Gomes Da Silva.

Retrouvez bientôt ici les portraits des ordinands.

La célébration sera retransmise en direct sur RCF et sur le site internet diocésain.

Prions pour ces futurs prêtres !

Le diocèse d’Avignon organise par ailleurs  une veillée de prière pour les vocations la veille.

En France #NLH #NLQ

La Famille Missionnaire de l’Evangile de la Vie reconnue canoniquement

Le samedi 19 mai, veille de la Pentecôte, Monseigneur Cattenoz, Archevêque d’Avignon, a annoncé la reconnaissance canonique de la Famille Missionnaire de l’Evangile de la Vie. Il a nommé l’Abbé Hubert Lelièvre comme Modérateur.

Née en 1995, suite à la demande exprimée par Saint Jean Paul II dans son Encyclique Evangelium Vitae, la Famille Missionnaire l’Evangile de la Vie, a pour but d’aider ses membres à témoigner de la Parole de Jésus “Je suis venu pour qu’ils aient la Vie et la Vie en abondance” (Jn 10,10). Cette présence au sein de l’Eglise catholique s’enracine dans et par la prière eucharistique et mariale (Cf EV 100)

La reconnaissance canonique comme Association Privée de Fidèles permettra à l’Evangile de la Vie de davantage rayonner dans l’Eglise et dans la Cité, à l’heure où la conception anthropologique majoritaire se détache de toute référence à la Loi Naturelle, et à l’heure où s’exprime fortement, comme un cri de l’âme, une attente de lumière et de vérité sur la personne humaine.

« L’Evangile de la Vie s’adresse à tous les fidèles qui cherchent à comprendre et à vivre les enseignements de l’Église concernant la Vie, et notamment ceux des encycliques Evangelium Vitae et Dives in Misericordia. La Famille Missionnaire est destinée à promouvoir, protéger et à défendre la Vie de chaque personne depuis sa conception jusqu’à son terme naturel et son entrée dans la Gloire. L’Evangile de la Vie est aussi un lieu de formation à travers une vie familiale, ce qu’attendent les nouvelles générations » déclare l’Abbé Hubert Lelièvre, Modérateur de l’Association.

Source : Riposte-catholique

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

L’Eucharistie et l’adoration : mystère de la présence – Avignon (84) le 10 mars 2018

Une journée de prière accompagnée par Frédéric Lacroix pour accueillir la grâce surnaturelle avec une foi et une confiance purifiée de toute considération humaine.

Pour devenir des disciples du Christ, il est bon de faire l’expérience d’une vraie rencontre avec Lui. L’Eucharistie est une invitation à le rencontrer et quand nous y répondons avec foi, confiance et détermination, nous permettons à l’Esprit-Saint d’agir en profondeur dans tout notre être.
Au cours de cette journée de prière, nous ne cherchons pas le miraculeux mais à vivre de la grâce surnaturelle qui est communiquée par une fidélité aux sacrements de l’Eglise, en communion avec le Pape et ses représentants. L’adoration et la rencontre avec le Christ restent bien prioritaires.

 Le charisme de Frédéric Lacroix a été ‘ vérifié ’ par plusieurs exorcistes et par des Evêques… Au cours de ces journées de prières, le Seigneur bénit les coeurs et fait alors des merveilles au milieu de son peuple

+ Jean-Pierre Cattenoz, Archevêque d’Avignon

Conférences/Formations #NLH #NLQ

Venez fêter les 50 ans d’Humanae Vitae à l’Evangile de la Vie à Bollène (84) les 24 et 25 mars 2018

Du 24 au 25 mars 2018

   DATE LIMITE D’INSCRIPTION LE 15 MARS

2018 est l’année du Pape Paul VI. Pour sa Profession de foi (30 juin 1968) et son Encyclique Humanae Vitae (25 juillet 1968) documents publiés alors que l’Eglise et la société connaissant de graves troubles. 2018 pourrait être l’année de la canonisation de Paul VI. Le miracle retenu est celui d’une petite fille, Amandine, née le jour de Noël 2014, à 26 semaines. “A sa 13e semaine de grossesse la maman est hospitalisée à cause de la rupture prématurée du placenta. Mais la situation ne s’améliorant pas, les médecins évoquèrent un « avortement thérapeutique ». Vanna et son mari, Alberto, décidèrent de poursuivre la grossesse. Une amie leur suggéra alors de confier l’enfant à la prière de Paul VI, qui allait être béatifié, justement après un miracle ayant sauvé la vie d’un enfant à naître. Le couple décida de se rendre en pèlerinage au Sanctuaire des Grâces pour prier le pape Montini qui aimait ce sanctuaire et y a célébré sa première messe. Ils ont ensuite invoqué sa prière tous les jours. La maman poursuivit les contrôles médicaux réguliers, les thérapies mais la perte du liquide amniotique continuait. Le 25 décembre 2014, vers 4h du matin, Vanna Pironato fut hospitalisée avec les signes d’un accouchement imminent. Environ deux heures plus tard, elle donnait naissance à sa petite-fille, à la 26e semaine de grossesse. Le bébé prématuré sera deux jours en soins intensifs, et quatre mois plus tard elle quittait l’hôpital en bonne santé.”

L’Evangile de la Vie tient à fêter les 50 ans d’Humanae Vitae en proposant aux étudiants, jeunes pros, personnel de santé, fiancés et jeunes mariés de se retrouver pour un week-end de formation sur cette Encyclique jugée prophétique, y compris par nombre de scientifiques.

Le 25 mars 2018, nous fêterons les 23 ans de l’Encyclique de Saint Jean Paul II, Evangelium Vitae. Et c’est aussi, depuis l’Annonciation, la Journée Mondiale de l’Enfant à naître.

—————————————————————————————————-

LIEU  : l’Evangile de la Vie. Entrée 32 cours de la République 84500 Bollène. Parking possible Place du 18 juin.

Parmi les intervenants :

——————————————————————————————

PROGRAMME :

Samedi 24 mars : accueil à 9h00 (merci de votre ponctualité – Puis, Messe présidée par S.E.Monseigneur Cattenoz, archevêque d’Avignon. La Messe sera suivie d’un enseignement de Monseigneur Cattenoz, sur Humanae Vitae. Repas tiré du sac. Reprises des enseignements avec

Père Bernard, Supérieur de la Famille Missionnaire de Notre-Dame : “Les enjeux d’Humanae Vitae 50 ans après”

– Mme Valérie Ternynck, avec son époux, – Mère de Miséricorde.

Dans la journée Village des stands. Avant le diner : temps de rencontre.  Après le diner, Veillée mariale, puis nuit d’adoration

Dimanche 25 mars : : présentations de réalités nouvelles au service de la vie : avec

– Odile Guinnepain, infirmière.  Fonde « serviteurs et priants pour la ViE », œuvre de prière pour les malades en fin de vie ; « Curare Vitam l’antenne d’écoute ; « Nos mains ne tueront pas » membre de l’association Choisir la Vie

Guillaume d’Alançon, marié avec Hélène, 5 enfants. Délégué Episcopal pour la Famille et pour la Vie du diocèse de Bayonne, directeur de l’Institut pour la Famille en Europe.

Blandine de Fougeroux, avec l’Association Médicale Gabriel : une réponse pour les soignants et les patients désireux de vivre l’Evangile de la Vie.

Messe des Rameaux. Déjeuner. Fin 14h30

JE M’INSCRIS : AVANT LE 15 MARS :  seules les inscriptions avec le formulaire seront retenues, accompagnées de la participation aux frais 25€ par personne à l’ordre de AD-Evangile de la Vie. (comprend : frais d’organisation et de réalisation, repas du dimanche petit déjeuner er dimanche midi). (Les repas du samedi midi et samedi soir : chacun apporte son repas tiré du sac). Pas de garderie d’enfant.

LOGEMENT : Pour les hôtels : les plus proches de l’Evangile de la Vie se trouvent en centre ville. (Pour les jeunes et étudiants possibilité de loger chez l’habitant, suivant les places disponibles)

Je ne peux venir, mais je participe :

S’inscrire

>>> Formulaire d’inscription à imprimer et à retourner à l’Evangile de la Vie