Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Messe à Notre-Dame de Paris pour les 25 ans de la mort de Jérôme Lejeune – le 10 avril à Paris

L’association des amis du professeur Jérôme Lejeune vous invite à cet événement :

Pour le 25ème anniversaire du rappel à Dieu du Serviteur de Dieu Jérôme Lejeune, Mgr Ginoux, évêque de Montauban, célébrera la Messe en la cathédrale Notre-Dame de Paris, le mercredi 10 avril 2019 à 18h30.

Madame Jérôme Lejeune et l’Association des Amis du Professeur Jérôme Lejeune vous convient à cette célébration exceptionnelle.

Amis de la vie, proches de Jérôme Lejeune, sympathisants de la Fondation qui porte son nom, sont les bienvenus à ce moment fort et émouvant.

Une séance de dédicace du livre d’Aude Dugast « Jérôme Lejeune, la liberté du savant » aura lieu à l’issue de la messe.

 

Articles #En France #NLQ

Mgr Ginoux appelle le gouvernement à ne plus diaboliser les Gilets Jaunes

Brèves

L’image du jour : Mgr Ginoux est un gilet jaune !

Mgr Ginoux, évêque de Montauban, a en outre publié un texte “Rendre leur dignité aux travailleurs“.

 

Articles #NLH #NLQ #Tribunes et entretiens

Gilets Jaunes – “L’Église doit aller les voir, les écouter.” Mgr Ginoux

Mgr Bernard Ginoux, évêque de Montauban, est allé apporter du réconfort aux Gilets jaunes qu’il soutient, dimanche 9 décembre. Récit.

– « Vous nous apportez de l’eau bénite ? »

– « Ah non, ça c’est de la prune que je vous ramène pour réchauffer les cœurs. »

– « Que Dieu vous bénisse, Monseigneur. Allez vous garer là. »

Sur un rond-point de la périphérie de Montauban, le ton est donné. À peine a-t-il fini d’enfiler le gilet jaune qui reposait bien en évidence sous le pare-brise de sa voiture, que Mgr Ginoux, évêque du lieu, s’avance vers la dizaine de Gilets jaunes groupés autour d’un feu de palettes. L’arrivée d’un homme d’Église sur les lieux ne provoque pas d’émoi particulier. Des sourires et quelques applaudissements l’accueillent. D’autres n’y accordent guère d’attention et continuent de faire la circulation.

Lire la suite sur Famille Chrétienne

 

A (re)lire : notre regard sur les Gilets Jaunes

A la une #Articles #En France #NLH #NLQ

Cent ans après, reconnaître le sacrifice de ceux qui combattaient

Extrait du billet de Mgr Ginouxdont la totalité est accessible ici, à propos du centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale :

A la une #NLQ

Le diocèse de Montauban fête ses 700 ans !

A la une #En France #NLQ

Une fois n’est pas coutume : un évêque reproche à “La Croix” d’oublier l’enseignement de l’Eglise

Un tweet de Mgr Ginoux

 

En France #NLQ

Alfie – Le massacre des Saints Innocents continue – Mgr Ginoux

En France #NLQ

Mgr Ginoux – Il y a de l’acharnement à vouloir tuer Vincent Lambert

A la une #En France #NLH #NLQ

je ne reconnais plus le MRJC comme un mouvement de l’Eglise catholique et, comme évêque, je ne lui donnerai aucune aide financière ou matérielle Mgr Ginoux

Après le communiqué du MRJC, en totale contradiction avec le magistère de l’Eglise, Mgr Bernard Ginoux, évêque de Montauban, a envoyé la lettre suivante à son secrétaire général en mettant en copie tous les évêques de France et la CEF :

Le communiqué daté du 19 janvier 2018 que vous signez au titre de votre fonction dans le bureau national du Mouvement Rural de la Jeunesse Chrétienne (MRJC) est irrecevable. Le respect de toute vie humaine de sa conception à sa fin naturelle n’est pas une option, un choix, une opinion parmi d’autres. Pour toute personne qui a le sens de la vie ce respect est inconditionnel. La loi Veil l’affirme en premier lieu et n’accepte de dérogation que dans des cas particuliers.

Des non-chrétiens eux-mêmes refusent de pratiquer ou de faire pratiquer une IVG. Ce n’est donc pas d’abord une question de religion mais une question d’humanité. Par ailleurs vos propos semblent mettre cet acte du même côté que le soin. Il n’en est rien. L’IVG est un acte grave qui tue un enfant et blesse à jamais une femme. Si je peux d’expérience affirmer cela c’est que, pendant sept ans, j’ai été aumônier d’hôpital et j’ai rencontré bien des femmes qui avaient avorté et qui étaient humainement détruites. Elles n’étaient pas nécessairement écrasées par une culpabilité religieuse. C’est leur être profond qui était blessé et elles souffraient d’avoir tué leur enfant. Quand vous laissez croire que l’avortement est un acte de liberté vous ignorez la réalité des hôpitaux et des centres qui accueillent ces mères en souffrance. La plupart du temps elles en arrivent là malgré elles.

Si j’en viens maintenant à la lettre C de votre mouvement je crois qu’elle peut disparaître. Un mouvement qui se dit chrétien, reçoit des subventions de l’Eglise catholique et prône l’avortement est en totale contradiction avec l’enseignement de l’Eglise. Votre communiqué s’écarte gravement de l’anthropologie chrétienne et la correction que, par force, vous avez apportée n’en change pas le fond. En conséquence, je ne reconnais plus le MRJC comme un mouvement de l’Eglise catholique et, comme évêque, je ne lui donnerai aucune aide financière ou matérielle. Quant à lui laisser former des jeunes je ne m’y risquerai pas.

Il est regrettable d’avoir à rappeler des principes fondamentaux alors que les jeunes auraient tellement besoin de responsables, solides disciples du Christ et heureux de faire partager la foi de l’Eglise.

Je vous invite à réfléchir sur ces questions, à ne pas suivre la pensée dominante qui, sous prétexte de liberté, abîme l’Homme en le déshumanisant. Approfondissez plutôt la pensée chrétienne, prenez de la peine au lieu de vous fier à des slogans, au prêt-à-porter idéologique. Alors, peut-être, vous comprendrez ce que j’ai voulu vous dire.

Je vous présente mes salutations et je prie pour vous.”