Agenda / Annonce #NLQ #Sorties/Animations

Paris : prix littéraire de l’Œuvre d’Orient

 

À l’issue de la messe annuelle de l’Œuvre d’Orient, qui sera célébrée à Notre-Dame de Paris le dimanche 27 mai 2018, à 15 h, le prix littéraire de l’Œuvre d’Orient sera décerné.

Voici le communiqué de l’Œuvre d’Orient :

L’Œuvre d’Orient va décerner son 7° Prix littéraire, afin de récompenser une ou deux œuvres traitant avec espérance de la situation des Chrétiens en Orient, parmi une sélection d’ouvrages de langue française parus en 2017 et 2018. « Informer et former font partie de notre mission » souligne Mgr Pascal Gollnisch.

Les Prix : Le Grand Prix récompense un ouvrage grand public sur tout sujet relatif aux chrétiens d’Orient, dans un ton positif. Il permet d’encourager l’intérêt des lecteurs contemporains aux problématiques des chrétiens en Orient. Un Prix Spécial pourra également être attribué.

Honorifique, ce prix sera remis le dimanche 27 mai 2018 à l’issue de la messe de l’Œuvre d’Orient à Notre-Dame. Ils permettront à leurs auteurs de faire connaître leur livre à un public élargi.

Voici la liste des titres pré-sélectionnés :

Les chrétiens d’Orient en France, Vincent AUCANTE, Salvator, 2017
Le monde syriaque, Françoise BRIQUEL-CHATONNET et Muriel DEBIE, Belles-Lettres, 2017
Le monachisme d’Orient, Père Hiéromoine ELISEE, Cerf, 2017
Les chrétiens d’Orient, Bernard HEYBERGER, Que sais-je, 2017
Sur le chemin de Guiragos, Pascal MAGUESYAN, UIOTC, 2017
Itinéraire d’un chrétien d’Orient citoyen de Mésopotamie, Emmanuel-Pataq SIMAN, l’Harmattan, 2018
Une diversité menacée, les chrétiens d’Orient face au nationalisme arabe et à l’islamisme, Joseph YACOUB, Salvator, 2018
L’Orient chrétien, arts et croyances, Tania VELMANS, Picard, 2017
Chrétiens de Gaza, Christophe OBERLIN, Erick Bonnier, 2017

Source Site de l’Œuvre d’Orient

A la une #Dans le Monde #Europe non francophone #NLH #NLQ

Grande-Bretagne : soutien des évêques au Rosaire aux frontières

Le “Rosaire aux frontières” (en Grande-Bretagne, c’était l’opération s’appelait le “Rosary-on-the-coast”) a été un succès. La journée de prière du Rosaire a été organisée le long des côtes britanniques notamment pour la préservation de la foi et pour la défense de la vie. Si ce succès a été net, c’est aussi en raison d’un soutien franc et assumé – pour ne pas dire remarqué – des évêques anglais, à commencer par le cardinal Vincent Nichols, l’archevêque de Westminster. Une initiative qui pourrait être méditée en France.

C’est en effet ce qui a été relaté par Une minute avec Marie :

La campagne catholique du « Rosaire aux frontières » a organisé ce 29 avril 2018 une journée de prière du Rosaire le long des côtes britanniques pour la préservation de la foi en Grande-Bretagne et a obtenu le soutien des principaux prélats du pays, à l’exemple des initiatives similaires en Pologne, en Irlande et en Italie.

Cette campagne pour la Grande Bretagne, appelée « Rosary-on-the-coast » a reçu, en effet, l’approbation du cardinal Vincent Nichols, archevêque de Westminster, celle de Mgr John Keenan, évêque de Paisley (Écosse), celle de Mgr Philip Egan, évêque de Portsmouth, celles de l’archidiocèse de saint Andrews et Edinburgh, ainsi que le soutien d’un grand nombre de clercs et d’associations britanniques.

Les organisateurs avaient demandé aux catholiques d’Écosse, d’Angleterre et du Pays-de-Galles, de se rassembler le long des côtes britanniques le 29 avril 2018, afin de prier le Rosaire ensemble, pour « la préservation de la foi, la protection de la Vie et la paix, dans les îles britanniques ».

À quand une telle campagne de Rosaires, encouragée par nos évêques, le long des côtes de France et des frontières de l’Union européenne où la défense de la Vie est actuellement dans un si grand danger ?

 

Source Une minute avec Marie

Asie #Dans le Monde #NLH #NLQ

Réécrire la Bible : la nouvelle mission du gouvernement chinois ?

Les catholiques chinois sont inquiets. L’interdiction de ventes en ligne de Bible n’est pas la seule initiative à susciter des craintes, car, en réalité, c’est son contenu qui est en ligne de mire. En effet, la volonté du Bureau des Affaires religieuses, sous couvert de promotion d’un « christianisme chinois », implique « une réinterprétation de la Bible », comme l’indique une dépêche de l’agence Églises d’Asie, liée aux Missions étrangères de Paris (MEP). Les croyants sont donc inquiets. En effet, ils ont de quoi l’être dans un pays où l’on censure et où l’on surveille énormément. Au passage, cela peut rappeler le danger pour les chrétiens quand les autorités publiques s’arrogent le pouvoir d’organiser certains cultes en touchant même à leurs rites et à leurs livres.

Des groupes catholiques craignent qu’après avoir interdit les ventes de la Bible en ligne et sponsorisé un programme de réécriture de la Bible, le gouvernement chinois ne s’en prenne aux livres religieux. Ils redoutent que la censure sévère menée contre Internet par Pékin ne se tourne vers la littérature religieuse. L’académicien hongkongais Ying Fuk-Tsang estime que la « nouvelle ère » du président Xi Jingping va viser la circulation de la Bible en ligne, les livres religieux et autres publications religieuses. « Avec l’application des nouvelles lois sur les affaires religieuses, le monde religieux sur Internet deviendra probablement une cible de la prochaine vague de censure », pense Ying, directeur de la branche théologique du Chung Chi College, de l’université chinoise de Hong-Kong. Le gouvernement chinois surveille depuis longtemps les contenus religieux des sites Internet chinois, en particulier sur les médias sociaux populaires comme Weibo ou WeChat, où des comptes ou des groupes religieux sont régulièrement fermés. Selon un document officiel publié par le Bureau des Affaires religieuses, l’un de ses principaux projets pour cette année est de développer un christianisme et une théologie « à la chinoise », en réinterprétant et en retraduisant la Bible. Le document, titré « Principes pour la promotion du christianisme chinois pour les cinq prochaines années (2018-2022) », a été publié officiellement le 28 mars à Nanjing, dans l’est du pays.

On pourra lire la suite ici.

Source EDA

Agenda / Annonce #NLQ #Sorties/Animations

Paris – 3ème salon du livre orthodoxe

Les vendredi 13 et samedi 14 avril 2018, se tiendra le 3ème Salon du livre orthodoxe. Ce salon aura lieu dans les locaux de la Mutuelle Saint-Christophe assurances (277, rue Saint-Jacques – 75005 Paris).  Ainsi, 12 stands (diocèses, monastères, revues, associations) seront donc présents. Comme l’indique le site Orthodoxie.com, la librairie La Procure sera présente. On note aussi la présence de certains intervenants.

Voici le programme :

Vendredi 13 avril

17h00 : ouverture des portes. Dédicaces jusqu’à 18h30.

18h30 : Inauguration officielle par Mgr Marc, de la Métropole orthodoxe roumaine d’Europe occidentale et méridionale, et Patrick Guezais, directeur général adjoint de la Mutuelle Saint-Christophe.

Puis conférence de Jean-François Colosimo : « Repenser le religieux ».

19h30 : Dédicaces jusqu’à 20h, puis fermeture.

Dédicaces : 17h00-18h30 — 19h30-20h.

Samedi 14 avril

Ouverture : 10 heures. Dédicaces jusqu’à 11 heures.

Conférences :

– À 11 heures, P. Christophe Levalois : « Les grandes lignes de l’histoire de l’orthodoxie en France ».

– À 11h45, P. Marc-Antoine Costa de Beauregard : « Le témoignage et les défis de l’orthodoxie en France aujourd’hui ».

12h30-14h : déjeuner et dédicaces.

14h-14h30 : concert du chœur Saint-Siméon.

14h30-15h15, conférence de Michel Stavrou : « De la confrérie Saint-Photius à la Fraternité orthodoxe, les chevaliers de l’orthodoxie universelle ».

15h15-18h : dédicaces.

Dédicaces : 10h00-11h00 — 15h15-18h

A la une #NLQ

L’édito – En Chine, le chemin de croix se poursuit

(suite…)

Asie #Dans le Monde #NLH #NLQ

Chine – Libération de Mgr Vincent Guo qui ne peut dire la messe

Il avait été arrêté et emprisonné pour avoir refusé de concélébrer avec un évêque illégitime et excommunié : Mgr Vincent Guo Xijin aurait été rapidement libéré, mais il lui aurait été interdit de célébrer la messe. La communauté catholique de Mindong avait souhaité la célébration de la messe chrismale en-dehors de l’évêque  illégitime, ce qui est à l’origine de l’arrestation de Mgr Guo, que ce dernier aurait démentant (il a nié avoir été kidnappé). Ce dernier continue donc à subir les persécutions des autorités chinoises. En cette semaine pascale, le chemin de croix continue pour cet évêque dont le tort est de ne pas être reconnu par le gouvernement.

 

Dans le Monde #NLH #NLQ #Orient

Décès du patriarche syriaque-catholique Ignace Pierre VIII Abdel-Ahad

Il avait été patriarche syriaque-catholique de 2001 à 2008. Le patriarche émérite Ignace Pierre VIII (Grégoire) Abdel-Ahad est décédé le mercredi 4 avril 2018, à Jérusalem. Né le 28 juin 1930, à Alep, il avait été ordonné prêtre en 1954 par le cardinal Ignace Gabriel I (Théophile) Tappouni, qui fut également patriarche syriaque-catholique, à Beyrouth. Nommé curé en 1965, il devint évêque en 1997. C’est une figure de l’Église syriaque-catholique qui disparaît. InfoCatho s’associe, en union de prières, à l’hommage qui lui sera rendu.

A la une #NLQ #Rome

Pas d’accord imminent entre la Chine et le Saint-Siège

Répondant à une question posée par un journaliste, le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, Greg Burke a confirmé qu’il n’y avait pas d’accord imminent entre la Chine communiste et Rome. “Je peux dire que la signature d’un accord entre le Saint-Siège et la République populaire de Chine n’est pas imminente”, a-t-il affirmé. En outre, il a également rappelé que le pape François suivait régulièrement ce dossier : “J’aimerais aussi souligner le fait que le pape François demeure en contact constant avec ses collaborateurs sur les questions chinoises et qu’il suit les progrès des discussions en cours.”

Source asianews.it

A la une #Asie #Dans le Monde #NLH #NLQ

Chine – Arrestation de Mgr Vincent Guo Xijin, évêque de Mindong

Mgr Vincent Guo Xijin, évêque ordinaire de Mindong (Fujian), a été arrêté, la nuit dernière, par la police. Le chancelier du diocèse, le Père Fu, a lui aussi été arrêté par la police. Il y a quelques mois, Mgr Guo, âgé de 59 ans, avait été approché par un diplomate du Vatican, Mgr Claudio Maria Celli, lequel lui avait demandé de renoncer à son  diocèse au profit d’un évêque excommunié, Mgr Vincent Zhan Silu. Ce dernier est seulement reconnu par les autorités chinoises.  En contrepartie, Mgr Guo aurait été reconnu comme évêque auxiliaire de Mindong. Mgr Guo a été appelé, hier par le Bureau des affaires religieuses. Il devait rencontrer des responsables politiques. Mais, le soir, il a dû retourner à l’évêché pour récupérer ses affaires avant d’être interné. Ce n’est pourtant pas la première fois que Mgr Guo est confronté à la police. L’année dernière, il avait été interné avant de réapparaître vingt jours plus tard. En cette semaine sainte, le chemin de croix des chrétiens de Chine continue. Y compris à l’approche d’un accord entre Pékin et Rome que l’on dit imminent. Mais périlleux. Et certainement controversé dans ses implications pratiques.

Source AsiaNews.it

 

 

 

NLQ #Tribunes et entretiens

Dimanche des Rameaux 2018 : retour sur cet espoir des chrétiens d’Orient

Au Liban comme en Syrie, en Irak comme, ils étaient nombreux à célébrer le dimanche des Rameaux. Commémorant la venue du Christ à Jérusalem, mais annonçant aussi la douleur de la croix, les Rameaux sont comme un signe de Résurrection. Pâques avant les Rameaux ? Peut-être, mais sans ironie. Toutes ces célébrations témoignent d’un espoir qui renaît dans ces terres meurtries qui étaient celles des débuts du christianisme. Les chrétiens sont là, y compris dans ce qui fut encore, il y a peu, des lieux de souffrance. Pardon : de martyre. Certes, les difficultés ne disparaîtront pas pour autant. Les maux du Moyen-Orient ne sont pas nés avec Daesh. Ils ne cesseront pas, comme par enchantement, avec sa chute. Les sources de conflits sont, hélas, inépuisables. Mais ces célébrations témoignent bien d’une ferveur. S’il est une fête particulièrement à l’honneur chez nos frères d’Orient, c’est bien le dimanche des Rameaux, dont les cérémonies sont riches. Ainsi, chez les syriaques-catholiques, outre la bénédiction des Rameaux, il existe un office des vierges sages, qui consiste en une longue prière récitée à la fin de la messe. On pourrait multiplier les exemples et inviter les lecteurs d’InfoCatho à mieux les connaître.

 On peut le voir dans cette célébration chez les arméniens-catholiques de Beyrouth :

Évidemment, la ville de Qaraqosh a connu une intense célébration :

 

Enfin, il faut souligner aussi le dimanche des Rameaux à Maaloula, petit village chrétien de Syrie, qui avait été occupé entre 2013 et 2014 par les djihadistes :

Des petits signes d’espoir dans cet Orient tourmenté. Et surtout, honneur à Fraternité en Irak, à L’Oeuvre d’Orient et à SOS Chrétiens d’Orient pour leur précieux travail de soutien aux chrétiens d’Orient. On ne pourra que saluer les démarches de ces associations qui ont besoin d’être soutenues.