A la une #Articles #Asie #Brèves #Dans le Monde #NLH #NLQ

Chine : des restrictions aux obsèques de Mgr Joseph Ma Zhongmu

InfoCatho avait parlé du décès de Mgr Joseph Ma Zhongmu, évêque émérite de Yinchuan (région autonome du Ningxia) : on apprend que dans le cadre des différentes restrictions pratiquées pour cause de coronavirus, les autorités chinoises ont limité la participation à ses funérailles à 18 personnes. Elles ont notamment barré la route aux fidèles qui avaient souhaité participer aux assister à ces obsèques. Elles ont également empêché la prise de toute photo. Pour information, ces mêmes autorités ont indiqué le décès de Mgr Joseph Zhongmu comme prêtre et non comme évêque. Bien que n’ayant jamais été reconnu par le gouvernement chinois, Mgr Ma Zhongmu avait de bonnes relations avec les autorités locales qui le respectaient.

Au total,  un évêque, deux prêtres et 15 fidèles ont donc assisté aux obsèques de Mgr Joseph Ma Zhongmu. Ce dernier était le plus âgé des évêques chinois et aussi le seul évêque appartenant à l’ethnie mongole. Ordonné prêtre en 1947, il avait notamment été emprisonné sous la Révolution culturelle. Il avait reçu la consécration épiscopale en 1983, devenant ainsi l’ordinaire du diocèse de Yinchuan pour l’Église “clandestine”.

Source : UCA News

A la une #Articles #Asie #Brèves #Dans le Monde #NLH #NLQ

Chine : décès de Mgr Joseph Ma Zhongmu ancien évêque “clandestin” de Yinchuan

Il était l’ancien évêque “clandestin” de Yinchuan (région autonome du Ningxia), mais également le seul évêque chinois d’ascendance mongole : Mgr Joseph Ma Zhongmu (Tegusbeleg) est décédé le 25 mars 2020 à l’âge de 100 ans. Ordonné prêtre en 1947, il avait été placé dans un camp de travail de 1958 à 1969.

En 1983, il avait été ordonné évêque pour le diocèse de Yinchuan en 1983 par Mgr Casimir Wang Milu, lui-même ordonné par l’évêque légitime du diocèse de Baoding, Mgr Joseph Fan Xueyan, lequel avait passé un tiers de sa vie en prison ou dans un lieu surveillé par la police. On notera que Mgr Casimir Wang Milu, bien que non rattaché à la l’Église dite officielle, avait pu exercer ses activités pignon sur rue, mais non sans difficultés. Ce dernier est décédé le 14 janvier 2017 : InfoCatho était revenu longuement sur cette figure importante de l’Église de Chine.

A la une #Articles #Brèves #En France #NLH #NLQ

Paris : remise de la citoyenneté d’honneur de la ville de Paris à Asia Bibi

Comme cela avait été relaté hier soir sur InfoCatho, Asia Bibi a été honorée de la citoyenneté d’honneur de la ville de Paris. Voici quelques photos de cette émouvante cérémonie qui a eu lieu à l’Hôtel de Ville de Paris :

A la une #Articles #Brèves #En France #NLH

Asia Bibi bénéficiera-t-elle de l’asile en France ?

Elle a demandé l’asile en France. Emprisonnée au Pakistan et victime d’une décision judiciaire inique, Asia Bibi est une chrétienne qui a pu se réfugier au Canada. Elle est aujourd’hui en France et sera reçue à l’Élysée le vendredi prochain.

Cette annonce a fait réagir certains :

Par ailleurs, Asia Bibi a été faite citoyenne d’honneur de la ville de Paris, comme on le voit sur les tweets de certains élus parisiens :

 

 

Articles #Brèves #Dans le Monde #Europe non francophone #NLH #NLQ #Rome

Rome : le pape François reçoit le Premier ministre du Kurdistan irakien

Masrour Barzani, le Premier ministre du Kurdistan irakien, a été reçu en audience par le pape François ce mercredi. « Nous avons discuté de nombreuses préoccupations régionales et mondiales, y compris notre croyance partagée dans le dialogue entre les différentes confessions comme moyen de promouvoir la tolérance et de réduire la menace de l’extrémisme », indique le dirigeant kurde irakien dans un tweet publié juste après la rencontre avec le souverain pontife :

 

Articles #Brèves #Dans le Monde #NLH #NLQ #Orient

Cardinal Louis Raphaël Ier Sako : renoncer à la « culture de vengeance »

Actuellement à Rome pour rencontrer le pape François avec d’autres patriarches catholiques de rit oriental, le cardinal Louis Raphaël Ier Sako, patriarche de Babylone des chaldéens catholiques, a abordé la situation des chrétiens en Irak dans un entretien publié sur le site Vatican News.

Concernant l’engagement des chrétiens dans la scène publique, il se dit notamment favorable à la création d’un parti politique chrétien. Il traite évidemment de la situation actuelle en Irak et met en cause la classe politique, installée depuis 2003 :

Je suis très inquiet de la situation, qui est très compliquée et tendue. Le gouvernement est très faible, à cause du poids des milices qui sont elles-mêmes plus fortes que l’armée irakienne ou la police. La corruption est presque totale ; la classe politique actuelle est arrivée avec les Américains et la chute du régime, en 2003. Elle se sentait opprimée et s’est donc arrogée le droit de voler.

Pour écouter l’entretien en audio.

A la une #Articles #Asie #Brèves #Dans le Monde #NLH #NLQ #Rome

Rome et la Chine : une rencontre diplomatique à caractère historique

Alors que se tenait le 14 février dernier la Conférence sur la sécurité à Munich, une rencontre importante entre le Vatican et la Chine a eu lieu. Les ministres des affaires étrangères de la Chine et du Saint-Siège se sont en effet vus en marge de cette réunion internationale. Mgr Paul R. Gallagher, secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les États a ainsi pu échanger avec le ministre chinois des affaires étrangères, Wang Yi.

La rencontre a été annoncée par le Saint-Siège. C’est la première fois qu’une telle réunion a lieu à un niveau aussi élevé. Pour rappel, le Saint-Siège et la République populaire de Chine n’ont plus de relations diplomatiques depuis 1951, même si un accord sur la nomination des évêques a été signé en septembre 2018. Pour le ministre chinois des affaires étrangères, « c’est aujourd’hui la première rencontre entre des ministres des affaires étrangères de Chine et du Vatican. Cela ouvrira davantage d’espace pour les futurs échanges entre nos deux parties. » Quant au Saint-Siège, il souligne dans un communiqué que l’échange a eu lieu « dans une atmosphère cordiale », assurant ainsi le « développement positif » des relations entre les deux pays.

Cette rencontre intervient dans un contexte particulièrement sensible à l’égard des chrétiens de Chine qui suscite des critiques vis-à-vis de la politique romaine.

Sources : La Croix / Site de la mission permanente de République populaire de Chine auprès des Nations Unies

A la une #Articles #Asie #Brèves #Dans le Monde #NLH #NLQ #Rome

Cardinal Zen : “le Vatican a tout perdu, rien obtenu”

Le cardinal Zen, évêque émérite de Hong-Kong, a rencontré quelques membres du Congrès américain le 11 février 2020. Après cette rencontre, il a donné un entretien exclusif à Catholic News Agency, mais aussi au site pro-vie LifeSiteNewsIl s’est montré particulièrement critique à l’égard de la politique romaine vis-à-vis de la Chine.

L’Église “officielle” et l’Église “souterraine” sont persécutées. Le pouvoir chinois ne serait pas moins “souple” à l’égard des chrétiens pourtant enregistrés officiellement.

Le Saint-Siège ne ferait rien pour aider ces chrétiens persécutés. “Même dans l’Église officielle, les fidèles sont de plus en plus contrôlés. Au sommet de l’église, ils vous disent de détruire les croix, à l’intérieur de l’église, ils mettent l’image de Xi Jinping, peut-être pas au centre, mais dans une place donnée. Maintenant, ils doivent avoir le drapeau (NOTA : celui de la République populaire de Chine) dans l’église et ils doivent chanter l’hymne national.” On l’aura compris, le cardinal Zen ne cache pas son amertume.

Si le cardinal Zen épargne le pape François – même s’il affirme que celui-ci ne connaît guère la situation -, il est particulièrement critique à l’égard du cardinal Pietro Parolin, l’actuel Secrétaire d’État du Saint-Siège. Concernant l’accord conclu entre Rome et Pékin le 22 septembre 2018, il affirme notamment : “le Vatican  a tout perdu, rien obtenu”. Une conclusion amère, mais franche.

A la une #Articles #Asie #Brèves #Dans le Monde #NLH #NLQ

Chine : quand le pouvoir impose des restrictions aux funérailles chrétiennes

C’est une nouvelle rapportée par l’agence UCAN : dans certaines régions de Chine, comme le Zhejiang (dans l’est de la Chine), les funérailles chrétiennes sont bannies. Il est interdit aux prêtres de célébrer les cérémonies funéraires dans des lieux autres que les églises et édifices dédiés aux cultes. En revanche, dans les maisons, « un maximum de dix membres de la famille du défunt sont autorisés à lire les Écritures et à chanter des hymnes à voix basse ».

En effet, depuis le 1er décembre 2019, le gouvernement chinois a adopté une législation qui veut « se débarrasser des mauvaises pratiques » et « favoriser des services funéraires scientifiques, civilisés et économiques ». Ces nouvelles règles sont entrées en vigueur depuis quelques jours. Les prêtres qui ne respecteraient pas ces dispositions s’exposeraient à des sanctions comme la fermeture de leur église ou l’interdiction même d’exercer leur ministère.

Source – Agence UCAN

A la une #Articles #Brèves #Dans le Monde #NLH #NLQ

Tunis : ordination de l’évêque de Constantine




Le samedi 8 février 2020, le nouvel évêque pour le diocèse de Constantine (Algérie) a été ordonné dans la cathédrale de Tunis. Mgr Nicolas Lhernoud a en effet reçu la consécration épiscopale.

Originaire des Hauts-de-Seine, il avait été ordonné prêtre en 2004. Sa nomination au diocèse de Constantine remonte au 9 décembre 2019. Le diocèse de Constantine est aussi celui d’Hippone, dont saint Augustin fut l’évêque.