A la une #Articles #Culture #Doctrine / Formation #NLH #NLQ

Quand saint Pierre et le conseil des apôtres soufflent dans les bronches des faux missionnaires.

Voici ce qu’ils écrivirent de leur main :
« Les Apôtres et les Anciens, vos frères,
aux frères issus des nations,
qui résident à Antioche, en Syrie et en Cilicie,
salut !
Attendu que certains des nôtres, comme nous l’avons appris,
sont allés, sans aucun mandat de notre part,
tenir des propos qui ont jeté chez vous le trouble et le désarroi. Extrait de Ac 15, 1-2.22-29
Sans doute ce dimanche entendrez-vous de nombreux commentaires de ce passage des actes des apôtres. Des commentaires sur le fond spirituel et formel d’un des aspects de cette transition tumultueuse du judaïsme au christianisme au temps même des apôtres.

Pourtant, de mon côté ce sont deux petits morceaux de phrase qui ont attiré mon attention. « Ils écrivirent de leurs mains » et « Sont allés sans aucun mandat de notre part ».

Ces deux passages pourraient sembler anecdotiques. Mais comme saint Augustin nous rappelle qu’il n’y a pas de bois mort dans l’Ecriture, il est peu probable que saint Luc ait gribouillé là deux ornements de pure rhétorique. Ces deux morceaux de phrases nous posent dans le quotidien le plus ordinaire du fonctionnement administratif des premiers jours du christianisme. Les apôtres écrivent de « leurs mains ». C’est un texte écrit avec toute la force du poids solennel d’un document officiel émanant de la tête de la nouvelle Eglise. Et, à l’inverse de la phrase suivante, et comme en opposition ferme, cette lettre vaut mission pour les porteurs de la missive. Elle vaut mission et son contenu est une résolution officielle avec effet d’autorité.

Au contraire, « certains sont allés sans aucun mandat ». Le parallèle entre la lettre et le mandat est évident, quand bien même ce mandat eut-été oral, ce qui eut été peu probable compte tenu du discours tenu par ces « sans mandats », discours d’apparence doctrinaire. Dès les premiers mois de l’Eglise, l’autorité, la hiérarchie et la fonction même de ce « commandement du sacré » sont posées comme une évidence.

Les apôtres et les anciens sont garants de la vérité du contenu de la foi. Ils y veillent avec tout le poids de leur autorité. Autorité qu’ils manifestent, comme l’empereur lui-même par des lettres officielles qui sont l’émanation de leur autorité.

Les disciples missionnaires, les porteurs de lettres des Apôtres, ne sont que les projections de l’autorité du conseil apostolique dont les membres signent ensemble « de leurs mains ». Les apôtres ont reçu du Christ une autorité toute particulière qui est de paître les brebis en communion avec Pierre. Telle est leur légitimité, la source de cette autorité qu’ils ont reçu d’en haut et dont ils ont la charge.

Car cette autorité leur donne avant tout une charge, une responsabilité, celle de veiller à ce que la vérité ne soit pas déformée, pour ne pas perdre le troupeau. Tout disciple qui ne remonte pas à la source de l’autorité apostolique se coupe ipso facto de l’autorité apostolique. Il n’appartient à personne, pas même à un premier disciple, pas même à un apôtre, de s’attribuer l’autorité sur le troupeau et moins encore sur la vérité. L’autorité dans l’Eglise, depuis toujours, est liée à la transmission de la vérité authentique. L’autorité des fidèles en mission, comme des prêtres et même des évêques, pape compris, n’est que la diffraction, la projection dans l’espace et le temps de l’autorité même des apôtres. Autorité qui est une mission confiée par le Christ à saint Pierre de fortifier ses frères et paître le troupeau.

 

Baudouin Dalixan.

Amérique latine #Articles #NLQ

Uruguay – 2000 missionnaires dans la rue pour évangéliser la capitale

« Venez, revenez, rencontrez-nous à nouveau ! ». C’est au travers de cette invitation et dans le but d’aller à la rencontre en particulier de ceux qui se sont éloignés de l’Eglise à compter du Dimanche de Pâques que l’Archidiocèse de Montevideo organise actuellement la mission « Maison de Tous ». Une note parvenue à l’Agence Fides explique qu’au cours des trois dernières fins de semaine, de 1.500 à 2.000 missionnaires laïcs de tous âges, identifiables au travers de gilets ad hoc, ont parcouru, deux par deux, tous les coins de la ville, maison après maison, mais sont également montés également à bord des autobus, se sont rendus dans les places, sur les marchés, aux feux tricolores des carrefours pour inviter à « vivre la joie de la foi et l’espérance dans le Christ » et à participer aux rencontres prévues dans les Paroisses. La devise de l’action missionnaire en question a été « écouter, annoncer et inviter ».
La jeune Agustina Pérez Jourdan, membre du mouvement salésien Nazarenos, a animé la mission dans le quartier Paso de las Duranas, en compagnie de paroissiens. « Cela fait dix ans que je participe aux missions mais cela a été la première fois que je le faisais en ville et j’ai été étonnée par l’accueil des personnes » a-t-elle déclaré à Fides. « J’étais prête à tout, y compris à ce que personne ne nous ouvre la porte. Cependant, la réponse des personnes a été fantastique ». Après la surprise initiale ou même l’équivoque de supposer qu’il s’agissait de groupes politiques ou d’autres religions, de nombreuses personnes ont accueilli les missionnaires cordialement, même si les refus n’ont pas manqués. « La présence de nombreux jeunes parmi nous attirait l’attention » affirme la jeune missionnaire. « Nous ne portions pas la Bible mais une annonce du Christ différente pour chacun, en partant de l’écoute ».
En 23 endroits de la ville, du 9 au 11 mai, ont été réalisés des moments de rencontre avec les communautés paroissiales ou de doyennés, sous le slogan « Jésus vous attend : venez et voyez ». De telles rencontres ont constitué une opportunité pour faire connaissance entre voisins de quartier, pour prier, jouer et chanter ensemble mais aussi pour « écouter et comprendre les motivations » de ceux qui s’étaient éloignés de la pratique religieuse, y compris depuis de nombreuses années, et pour ces derniers de découvrir « l’autre visage de l’Eglise » qui est, justement, la « maison de tous ».
Suivant le quartier, les rencontres, tout en ayant un fond commun, ont été réalisées selon des modalités différentes : processions, stands pour jeunes et adultes, jeux pour les enfants, spectacle de magie, partages d’expériences de vie, témoignages de foi de migrants et de la manière dont la communauté les a accueillis. Les participants ont été invités à se réinsérer dans la vie de l’Eglise au travers de groupes de différentes tendances et par le biais d’un parcours de catéchèse comprenant quatre étapes. Selon les données de l’Archidiocèse, de 1994 à 2014, dans la capitale, la participation à la Messe dominicale a été divisée par deux. Depuis 2014, le phénomène semble s’être ralenti a commenté l’Archevêque de la ville, S.Em le Cardinal Daniel Sturla, dans un récent entretien radiodiffusé.

 

Source Agence Fides

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

150ème anniversaire de la Fondation des Pères Blancs et des Sœurs Blanches les 6 & 7 avril 2019 à Plouguerneau (29)

Commémoration de la fondation des Pères Blancs et des Sœurs Blanches, les samedi 6 et dimanche 7 avril 2019, à Plouguerneau, berceau familial de Mère Marie Salomé

 

Programme :

– Accueil, le samedi 6 avril 2019 à partir de 14 h 30 au presbytère de Plouguerneau : visite de l’église et aide à l’installation des lieux pour la veillée.
(Un transport minibus Brest-Plouguerneau est prévu pour 19 Sœurs Blanches qui arrivent en gare de Brest à 13 h 40)
– Départ à pied vers le Foyer Dom Michel Le Nobletz vers 18 h pour un repas rapide avant de revenir à l’église pour la veillée.
– Veillée-Spectacle à 20 h dans l’église.
– Chant (5 minutes)
– Présentation du 150e anniversaire (5 minutes)
– Saynète sur la vie et la mission de Mère Marie Salomé (20 minutes)
– Témoignage de Feroudja, Sœur Blanche au Malawi (20 minutes)
– Prière (15 minutes)
– Départ en minibus et voiture pour le centre d’hébergement (Aber Wrac’h) vers 21 h 30.
– Le dimanche 7 avril, départ de l’Aber Wrac’h à 9 h pour rejoindre Guissény, lieu de la maison natale de Mère Marie Salomé et faire pèlerinage à pied jusqu’à l’église de Plouguerneau.
– Messe à 10h30 présidée par Mgr Laurent Dognin, évêque de Quimper et Léon.
– Pot de l’amitié à 12 h pour tous sur le parvis (Kir et chips) si le temps le permet !
– Retour vers 13 h – 13 h 30 au Foyer Dom Michel Le Nobletz pour un repas partagé avec Mgr Dognin, le P. Gérard Le Stang et tous ceux qui nous auront aidés à préparer cet anniversaire.
– Départ du minibus vers la gare de Brest à 16 h 30 pour le train des Sœurs Blanches de 17 h 13 pour Paris.
Rangement et fin pour ceux qui nous auront rejoints en voiture !

Annonces #NLH #NLQ #Sorties/Animations

Les fraternités missionnaires de proximité… Qu’est-ce que c’est ? Rencontre le 2 février 2019 à Amiens (80)

Les fraternités missionnaires de proximité… Qu’est-ce que c’est ? Comment faire ? Pour vivre quoi ?

Dans la lettre pastorale « A Dieu tout est possible », tout le diocèse d’Amiens est appelé à  « s’engager résolument dans la création, l’animation, l’accompagnement et le soutien de  fraternités missionnaires de proximité dans l’ensemble de son territoire. » (décision 1) Voir page dédiée

Et maintenant ? Qu’est-ce que c’est ? Comment faire ? Pour faire quoi ? Pour vivre quoi ?

Nous vous proposons un temps de rencontre, ouvert à tous, pour répondre à vos questions et vous donner des repères pour vous lancer.

RDV le samedi 2 février 2019 de 9h30 à 11h30 à la Maison diocésaine 384 rue Saint Fuscien à Amiens.

D’autres rencontres seront proposées dans tout le diocèse dans les semaines à venir.

Renseignements : Albane de La Vieuville adelavieuville@diocese-amiens.com 03 60 12 32 06

A la une #Articles #Dans le Monde #NLH #NLQ

Monde : 447 missionnaires assassinés au XXIè siècle

L’Agence Fides, organe d’information des Œuvres pontificales missionnaires du Saint-Siège, a publié, le 6 octobre dernier, un rapport spécial de 27 pages en espagnol intitulé Jóvenes misioneros testigos de Cristo hasta dar la vida (Jeunes missionnaires témoins du Christ jusqu’au don de la vie). En voici la conclusion… « Selon les renseignements dont dispose l’Agence Fides, pour la période s’étendant de 2000 à 2017, 447 missionnaires ont été brutalement assassinés : 5 évêques, 313 prêtres, 3 diacres, 10 religieux, 51 religieuses, 16 séminaristes, 3 membres d’instituts de vie consacrée, 42 laïcs et 4 volontaires. Cependant, ces chiffres sont inférieurs à la réalité parce que [ce rapport] ne tient compte que des faits confirmés et sur lesquels on a obtenu des informations. »

Source Christianophobie Hebdo

Abonnez-vous et recevez les quatre premiers numéros gratuits

NLQ #Sorties/Animations

Fête de la création le 29 septembre 2018 à La Carneille (61)

De 10h00 à 17h30, les frères missionnaires des campagnes et de nombreux bénévoles vous invitent à la fête de la création, dans le village de La Carneille, non loin d’Athis de l’Orne. Après les abeilles et l’eau, le thème retenu cette année est celui de la terre.


La journée débute sous la halle au centre du village, d’où partiront les différents ateliers, expositions ou jeux qui se dérouleront en matinée et dans l’après-midi : Visite d’un jardin en permaculture, modelage, peinture, mandala, balade ornithologique, expression poétique, jeux en bois, etc…

A 14h30 une table ronde permettra de débattre sur la question de la terre.

La journée s’achèvera par une célébration oecuménique.

NLQ #Sorties/Animations

Journée de Fraternité à Chichery (89) le 2 septembre 2018 – départ des Frères Missionnaires des Campagnes

Le 2 septembre 2018 (de 11h à 17h), venez nous rejoindre à Chichery pour une journée de fraternité à l’occasion du départ des Frères Missionnaires des Campagnes, et de l’installation du père Hugues Guinot comme curé de la paroisse de la Sainte-Trinité.

La présidente et le conseil d’administration du Puits d’Hiver, les membres de l’équipe d’animation paroissiale de la paroisse de la Sainte Trinité (Appoigny – Chemilly – Chichery – Gurgy – Monéteau – Sougères) vous invitent à la journée de fraternité à l’occasion du départ des Frères Missionnaires des Campagnes le dimanche 2 septembre 2018.
Monseigneur Hervé Giraud installera le Père Hugues Guinot, curé de la paroisse de la Sainte Trinité.

 

                                      

Carton d’invitation

Il fallait s’inscrire avant le 1er août mais n’hésitez pas à contacter la responsable pour savoir s’il est toujours possible de venir :

Contact : // 03.86.73.25.88

 

NLQ #Sorties/Animations

Rencontre « Bible et miel » le 23 juin 2018 à Argancy (57)

Une rencontre pour découvrir la vie des abeilles, la fabrication du miel et savourer quelques versets bibliques évoquant le miel. L’après-midi se terminera de façon conviviale, autour d’une dégustation de miel.

Argancy, chez les Missionnaires de l’Amour de Jésus – À 14h30

Participation libre aux frais.

Inscription obligatoire auprès du Service de la pastorale du tourisme et des loisirs jusqu’au 15 juin 2018.

Contact : tourismeloisirs@catholique-metz.fr

NLH #NLQ #Sorties/Animations

2 juin 2018 : Journée régionale de la Mission universelle à Angers (49)

Missionnaire dès l’enfance ?

Une journée régionale de la Mission Universelle pour découvrir l’Enfance missionnaire est proposée à Angers le samedi 2 juin 2018
Anne Deloy responsable nationale du service Animation des OPM (Œuvres Pontificales Missionnaires) présentera l’Enfance Missionnaire : des expériences qui se vivent, le projet, et les moyens pédagogiques…

L’Enfance Missionnaire permet :

  • aux enfants de s’ouvrir à d’autres enfants d’autres pays
  • de vivre un soutien au plan matériel : « des enfants aident des enfants »
  • de prier les uns pour les autres

Cette journée s’adresse aux prêtres et aux membres d’EAP, aux catéchistes, aux enseignants de l’enseignement catholique, aux responsables d’ACE, de scoutisme, de MEJ…., aux LEME, à des anciens volontaires devenus jeunes parents, aux prêtres et religieuses venant d’autres continents, à des membres de communautés catholiques d’autres pays vivant ici, ….bref à tous les personnes qui sont en prise avec la pastorale auprès des enfants.

Contacts :

  • Père Jean-Luc Tessier : 06 99 39 84 61
  • Père Roger Nicol : 07 86 53 32 89
  • Sr Suzanne Yeboua : 07 52 11 39 01
  • Sr Marie-Brigitte Damonneville : 06 04 59 66 46

Œuvres Pontificales Missionnaires

Œuvres Pontificales Missionnaires

NLH #NLQ #Sorties/Animations

Diocèse en fête le 6 mai 2018 à Bayonne (64)

C’est dimanche 6 mai qu’aura lieu à Bayonne la cinquième édition de “Diocèse en fête”. L’objectif d’une telle journée est à la fois de nous réunir dans une ambiance festive et conviviale, en même temps que de développer le sens de la mission et de l’évangélisation dans notre diocèse.

STANDS ET INITIATIVES MISSIONNAIRES

Cette année, l’équipe de l’Observatoire de la mission a souhaité que cet événement rassemble le plus largement possible notre famille diocésaine, dans toute sa diversité. L’idée est non seulement que le plus grand nombre puisse se rendre à ce rendez-vous, mais encore que tout un chacun soit acteur de cette journée.
C’est pourquoi le cœur de la rencontre consiste en un grand partage d’expériences et d’initiatives missionnaires qui se tiendra dans le cloître de la cathédrale de Bayonne. Là, chaque paroisse, communauté, aumônerie, association, mouvement ou service diocésain est invité à présenter l’une ou l’autre de ses activités à visée missionnaire, qu’elle soit ponctuelle ou permanente, qu’il s’agisse d’un projet ambitieux ou modeste, que les fruits soient visibles ou cachés… Comme par exemple la rédaction d’un journal paroissial, la mise en place d’une adoration, la préparation d’une kermesse, l’organisation d’un repas solidaire ou la mise en œuvre d’une semaine missionnaire… L’idée est ainsi de proposer un « voyage missionnaire » afin de donner à tous un aperçu de la variété du travail réalisé dans notre diocèse et, en piquant la curiosité, de susciter de nouvelles initiatives.
Pour que tous puissent profiter au mieux des différents stands, la liste sera fournie à chaque participant. Vous pourrez ainsi sélectionner les initiatives missionnaires qui vous intéressent davantage et vous rendre, entre 14h et 16h, sur les stands en question. Un roulement aura lieu chaque quart d’heure afin de multiplier les occasions de découvrir l’initiative que peut-être vous pourrez mettre en place sur votre paroisse.

LE PROGRAMME

Le rendez-vous est fixé à 9h30 pour permettre l’installation des stands et un temps d’accueil autour de la cathédrale. Pour des raisons de sécurité, la circulation sera partiellement coupée aux abords de la cathédrale, il est donc recommandé de se garer sur les parkings des remparts.
A 10h30 commencera la messe solennelle présidée par notre évêque et animée par la chorale de l’ensemble scolaire Immaculée Conception de Pau. Nous serons invités à prier pour la bonne tenue de cette journée et le renouvellement de l’ardeur missionnaire qui a toujours caractérisé notre diocèse et dont notre passé nous apporte tant de témoignages depuis saint Léon, en passant par saint Michel Garicoïts et jusqu’au cardinal Lavigerie et l’aventure des Missionnaires d’Afrique.Après la messe, nous serons invités à nous rendre place Montaut, juste derrière le cloître, où des tables auront été dressées pour le repas. Que chacun apporte de quoi boire et manger et un peu plus pour celui ou celle qu’il invitera à sa table ! Le pique-nique tiré du sac, style table ouverte, permettra d’accueillir des personnes en situation de précarité pour qu’elles trouvent leur place au sein de notre communauté diocésaine. Profitons de ce temps convivial pour faire connaissance.
A 14h commencera la visite des stands dans le cloître. Les parents qui le souhaitent pourront alors laisser leurs enfants pour lesquels des activités sont prévues durant l’après-midi.
En plus des stands évoqués plus haut, un podium sera dressé devant la cathédrale. Là se produiront divers groupes de musiques et de danses et d’autres groupes d’animation afin d’interpeller les passants sur l’événement en cours.
Des binômes missionnaires seront là pour nous orienter vers les différents lieux et donner toutes les informations nécessaires au bon déroulement de cette journée. La veille, ces mêmes binômes auront participé à une journée d’évangélisation sur le modèle d’Agur Maria, groupe bien connu de ceux qui fréquentent les abords de la cathédrale de Bayonne durant les feria du mois de juillet.
L’intérieur de la cathédrale sera sanctuarisé pour assurer le calme et le recueillement de ceux qui voudront se mettre à l’écart de la foule. Des prêtres seront à notre disposition pour confesser ainsi que des binômes d’écoute et de prières pour ceux qui éprouvent le besoin de confier leurs soucis à un oreille attentive. Il sera également possible d’adorer le Saint Sacrement dans la chapelle saint Léon où alterneront des temps de silence et des temps de louange.La journée se conclura par les vêpres chantées en basque et en syriaque. Sur une initiative d’un de ses membres, l’observatoire de la mission a voulu mettre en valeur la postérité de l’œuvre missionnaire du diocèse de Bayonne. En effet, par le passé, l’abbaye de Belloc a grandement participé à la sauvegarde de la culture et de la liturgie syriaque, en construisant le monastère d’Abu Gosh à Jérusalem et en soutenant la formation du clergé local. C’est cette histoire que nous avons souhaité rappeler dans une actualité marquée par la souffrance et le martyr des églises d’Orient.

UN CONCOURS VIDÉO POUR LES JEUNES

A noter que les organisateurs de cette journée proposent également un concours vidéo pour les jeunes de 12 à 16 ans. Par équipe de 2 à 4, ils devront réaliser un film au format 3 minutes, les sujets quant à eux devront traiter de : l’évangélisation, la paroisse, la prière, le service, la fraternité.
Dans le contenu on veut lire ou entendre : Le Christ est ma Joie !
– Pour réaliser la vidéo, un Smartphone ou une tablette suffit.
– Les inscriptions se font le dimanche 6 mai lors de la journée diocésaine ou en amont sur le site du diocèse.
– Le fichier vidéo devra être transmis à Catherine-Marie Chassagne (07 60 56 29 69) avant mercredi 9 mai 2018.
– Le jury sera composé de membres de l’observatoire de la mission.
– Le barème de notation (les notes ne seront pas publiées) : 10 points pour l’exploitation du thème (rester dans le sujet), 10 points pour la pertinence du scénario (clarté, originalité…),10 points pour la qualité artistique ( prise de vue, bande-son…),10 points pour l’utilisation des informations récoltées durant la journée du 6 mai.
– La récompense sera remise aux jeunes lauréats, après publication des résultats le dimanche 13 mai via le site internet du diocèse.

Inscription au concours vidéo : cleophas@diocese64.org

Nous espérons donc vous retrouver nombreux à cette journée, dans la joie de la rencontre et des retrouvailles !

L’équipe de l’Observatoire de la mission.