Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Route chantante normande (pour les étudiants et jeunes pros 18-35 ans) du 3 au 10 août 2019 de Saint-Lô (50) au Mont-Saint-Michel

Marcher, prier, chanter sur le thème « Que Dieu nous vienne en aide  » !
organisée par Route Chantante Diex Aie (aumônerie de Caen)

Pour sa première année, la route chantante normande « Diex Aïe » vous propose de partir pour le Mont-Saint-Michel du 3 au 10 août 2019 !
Au départ de Saint-Lô, nous traverserons de nombreuses paroisses pour nous mettre à leur service par le chant et l’évangélisation.

  • Distance de marche journalière moyenne : 10-15 km

Frais d’inscription : 90 euros par personne

Le prix comprend : logement, nourriture, carnet du pèlerin avec les partitions et les topos spirituels, la traversée de la baie, et l’organisation du retour au lieu de départ.

Inscription ici

Renseignements : mail

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

13 et 14 avril 2019 : Pèlerinage des Étudiants du grand ouest au Mont-Saint-Michel (50)

Organisé par les Aumônerie des étudiant du grand Ouest, ce pèlerinage de deux jours (12 et 13 avril 2019) vers le Mont-Saint-Michel rassemble plusieurs centaines d’étudiants des Pays de Loire, Bretagne et Normandie. Il aura lieu le week-end du 13-14 avril 2019.

Au programme :

♦ des rencontres et des échanges avec des étudiants de Bretagne, Normandie et Pays de la Loire,
♦ des catéchèses et des célébrations festives et priantes, autour des évêques de nos régions,
♦ la mythique traversée de la Baie du Mont Saint-Michel,
♦ la célébration des Rameaux à l’abbaye du Mont Saint-Michel avec les Fraternités Monastiques de Jérusalem pour monter ensemble vers Pâques.

L’évènement sur Facebook

Inscription en ligne

Aumônerie des étudiants de Nantes

Pèlerinage Etudiants au Mont Saint-Michel Avril 2019

1 minute pour convaincre et venir au Pélé du Mont Saint Michel les 13 et 14 Avril 2019 :)

Publiée par ACER – Association Catholique des Étudiants Rennais sur Lundi 14 janvier 2019

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

6ème édition du pèlerinage des pères de famille de la Manche au Mont Saint Michel (50) les 28, 29 & 30 juin 2019

La 6ème édition du pèlerinage des pères de famille de la Manche se déroulera du 28 juin 9H de Saint-Pair-sur-Mer (50) au 30 juin 2019 15H, au Mont Saint Michel.

Plus d’informations

Inscriptions

 

 

Culture #Doctrine / Formation #NLH

Pour la Saint Michel, découvrez le Mont Saint-Michel avec l’un de ses spécialistes

Une émission de TVNormanChannel présentée par Cyril Brun, en collaboration avec le site Cyrano. Invité : Henry Décaëns président de l’association des Amis du Mont Saint Michel , historien, écrivain. Après ses études de droit et d’histoire, Henry Decaëns a été successivement bibliothécaire et directeur de la maison d’édition de l’université de Rouen, tout en étant guide-conférencier à l’abbaye, administrateur de l’abbatiale Saint-Ouen de Rouen, membre de plusieurs sociétés de défense du patrimoine, dont les Amis du Mont-Saint-Michel, qu’il préside. Il est aussi l’auteur de nombreux livres et articles sur la Normandie et sur l’histoire du Mont.

Tribunes et entretiens

La Marche des Fiertés… paternelles

Le titre, c’est pour les moteurs de recherche.

Car notre fierté de pères, c’est d’être serviteurs de nos familles. Qui sont nos familles  ? Paraphrase une phrase bien connue : « qui est ma mère, qui sont mes frères ». Nos familles, ce sont toutes ces communautés de vie où s’éveillent les talents, où s’apprennent les responsabilités  en vue du bien commun, où s’expérimentent et s’exercent les vertus cardinales, les « habitus ».

Nos familles, elles sont biologiques, professionnelles, associatives, syndicale, paroissiale….

Mais le rôle du père, à l’image de ce Joseph qui, sur une intuition angélique, se lève, prend femme et enfant, et part vers un lieu plus sûr, au prix d’un déracinement. Le père découvre et donne une espérance, il donne une perspective de vie, il veille et éveille.

Beau sujet pour les responsables en entreprise !

Cette marche des pères, qu’elle ait eu lieu à Cotignac, Vézelay, au Mont Saint Michel, Montligeon ou ailleurs, a permis à des milliers de pères de se rencontrer et de partager, entre hommes, ces questions, des éléments de réponse. Ils ont été accompagnés -coachés – dans leur discernement de pères de famille, mais aussi de manageurs, de chefs d’entreprise, de syndicalistes.

Le thème de cette année était le retour dans la patrie de ce Joseph avec sa petite famille, après quelques années d’exil. Où est notre patrie ? Vraie question !  Nos racines familiales, notre pays : ce sont des réponses possibles et, potentiellement, vraies pour certaines situations particulières. Mais si l’on parle de recherche d’un lieu de sécurité assurée, exempt d’Archelaüs, notre patrie est certainement plus intérieure et spirituelle, un approfondissement, un « lâcher prise » au cours duquel la plus sûre des décisions est de laisser la Providence transformer en bien nos actions humaines toujours douteuses, au fond. C’est apprendre à être certain que ce détachement, cette simplification de vie, seront une libération intérieure, source d’un rayonnement contagieux à l’extérieur.

Trouver une patrie sûre, prendre une décision éclairée, donner une espérance, construire une issue dans des situations en impasse : le père est vraiment serviteur, et il peut en être fier. Et le titre n’est peut-être pas si idiot.

Source : CTFC Métallurgie 78

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Pèlerinage des pères de famille au Mont Saint Michel (50) du 29 juin au 1er juillet 2018

Par un groupe de pères de famille et le père Etienne Boudet, Communauté de Saint-Jean

Traversée de la baie vendredi et samedi en 15 fraternités, vêpres et messe à l’abbaye puis veillée à Ardevon. Dimanche, messe et barbecue avec les familles.

Tél. 06 19 69 46 34, Courriel :  patrice.henry@bearingpoint.com

Facebook : PelerinagePeresDeFamilleMontStMichel

 

A la une #En France #NLQ

Le Mont-Saint-Michel : pompe à fric ou appel de l’Archange ?

Sans vergogne, un organisme nantais de promotion touristique, le Voyage à Nantes, propose un parcours culturel (sic !) pour développer la fréquentation de cette ville qui, aux dires de son directeur,

« n’existe plus au-delà des pays européens voisins. À l’Ouest, le Mont-Saint-Michel est le seul site mondialement connu. Sur le plan international, la Bretagne est une région identifiée. D’où cette idée de construire un parcours de Nantes au Mont-Saint-Michel, en traversant la Bretagne (…) Traversée moderne d’un vieux pays. Référence évidente à cette Bretagne historique dans laquelle Nantes et le Mont-Saint-Michel voisinaient au XIXe siècle ».

Les Normands reconnaîtront sans peine l’habituel et ridicule impérialisme breton, mais à bien y regarder, l’instrumentalisation sordide de ce haut-lieu considéré comme l’apothéose d’un parcours destiné à « vendre » le pays breton pose de nombreuses questions auxquelles la Région normande et ses habitants devraient répondre…

 

La lecture d’une récente contribution du CESER de Normandie, largement reprise dans un article, très… parisien d’esprit, du Figaro (13 mai 2018), montre à l’évidence que certaines instances normandes s’inscrivent, elles aussi, dans une approche à la fois gestionnaire et financière, bref sordide, de «  l’exploitation de ce site, l’un des plus visités de France  » (2,5 millions de visiteurs par an).

 

Que la Cour des Comptes, dans un récent et retentissant rapport, dénonce la complexité d’une gestion dans laquelle l’État, la Réunion des Musées Nationaux, différentes instances locales se tirent la bourre et ne sachent pas faire une bonne promotion de ce site grandiose est dans la mission de cet organisme, qui propose d’ailleurs la création d’un E.P.I.C. (Établissement Public, Industriel et Commercial). Chacun doit en tenir… compte. Mais que l’Assemblée rassemblant les diverses composantes de la société civile normande ne sache pas s’élever au-dessus des contingences matérielles en dit long sur une certaine médiocrité intellectuelle…

 

On ne peut faire l’impasse sur la dimension spirituelle et culturelle du Mont-Saint-Michel. Pour la Normandie, d’abord, ce doit être une apothéose. L’aboutissement de la Route des Abbayes normandes. L’aboutissement des chemins montois que des associations s’efforcent de revivifier, retrouvant ainsi la grande aventure des pèlerinages médiévaux. Il est significatif que le 13 mai dernier ait eu lieu l’inauguration du « clou » de départ du chemin de Ouistreham, en l’église Saint Samson de ce port par lequel arrivent aujourd’hui des marcheurs britanniques voulant se rendre au Mont-Saint-Michel.

Dimension spirituelle, mais aussi culturelle : le riche patrimoine de la Normandie médiévale s’offre ainsi à un tourisme intelligent. Et plus encore, dimension identitaire pour laquelle tous les Normands doivent se mobiliser : Saint Michel n’est-il pas le patron des Normands et le 29 septembre le jour de la Fête aux Normands ?

Source :RCCNO

Brèves #NLH

5 idées de pèlerinages à accomplir

Avec l’arrivée des beaux jours vient le temps de planifier les vacances. Et pourquoi ne pas en profiter pour se lancer dans une aventure à la fois sportive et spirituelle ? Et notamment sur des chemins de pèlerinage bien moins fréquentés que les chemins menant à Compostelle.

On vous présente ci-dessous 5 idées de pèlerinage à accomplir. A noter que vous pouvez retrouver toutes les informations précises sur ces pèlerinages sur les sites Internet que nous mettons en lien en dessous de chacun de ceux-ci, mais aussi des informations pratiques synthétisées ici (distance, carte des étapes, lieux à visiter, hébergements à proximité et bien plus).

Tro Breiz : Le « Tour de Bretagne »

Saint-Pol-de-Léon, Tréguier, Saint-Brieuc, Saint-Malo, Dol-de-Bretagne, Vannes, Quimper Cette boucle de plus de 600 km appelée Tro Breiz, « Tour de Bretagne » en breton, est un itinéraire qui relie les villes des Sept Saints Fondateurs de la Bretagne. Chemin à la fois historique et culturel, il peut facilement être parcouru en effectuant une étape par an.

Pour les familles ou les marcheurs souhaitant un peu de compagnie, il est possible de se faire accompagner par un âne pour rendre cette aventure encore plus spéciale.

Plus d’informations sur trobreiz.com

Saint-Gilles : La « voie Régordane »

Du Puy-en-Velay à Saint-Gilles-du-Gard Saint-Gilles était un ermite d’origine grecque devenu abbé et ayant vécu entre le VIe et le XIe siècle. Il fût blessé par un roi wisigoth au cours d’une partie de chasse en tentant de sauver la biche qui le nourrissait de son lait. Pour s’excuser, le roi lui construisit une abbaye. Ce pèlerinage a connu son apogée entre le XIe et le XIIIe siècle, puisque la ville de Saint-Gilles était, au Moyen-Âge, un carrefour pour les pèlerins se rendant à Saint-Jacques-de-Compostelle, Rome ou encore Jérusalem. Le pèlerinage est ensuite tombé dans l’oubli jusqu’aux années 1960.

Plus d’informations sur cheminstgilles.fr

Saint-Michel : Les chemins « montais »
De Paris au Mont-Saint-Michel Longtemps oubliés, les chemins de pèlerinage qui mènent à l’abbaye du Mont-Saint-Michel sont de nouveau parcourus par les marcheurs ces dernières années. Peu importe l’itinéraire emprunté, l’arrivée au Mont, dominé par l’archange Saint-Michel, après la traversée de la baie et des sables mouvants est un moment fort. Que vous décidiez de le faire en famille, avec un âne ou à vélo, vous trouverez l’itinéraire le plus adapté grâce aux nombreux chemins balisés qui ont été créés depuis les années 2000.

Plus d’informations sur lescheminsdumontsaintmichel.com

La Via Francigena : Le chemin de Sigéric

De Canterbury à Rome La Via Francigena, dont l’itinéraire le plus connu est le chemin de Sigéric, amenait les pèlerins venus du pays des Francs jusqu’à Rome. Au Xe siècle, l’archevêque de Canterbury rendit visite au Pape et rédigea un récit détaillé des 80 étapes de sa route. Reconnu par le Conseil de l’Europe comme « grand itinéraire culturel », le chemin permet aux marcheurs aguerris de découvrir la diversité des paysages de la Manche à Rome.

Plus d’informations sur viefrancigene.org

Saint-Martin : Le chemin de l’Été de la Saint-Martin

De Chinon à Tours Le chemin de l’Été de la Saint-Martin reprend l’itinéraire que suivit la dépouille de Saint Martin, évêque de Tours, pour remonter la Loire en bateau de Candes-Saint-Martin à Tours en 397. On raconte qu’au passage de l’embarcation en plein mois de novembre, la végétation se couvrit de fleurs blanches, ce qui valu à ce chemin cette appellation.

Plus d’informations sur saintmartindetours.eu

 

Source Breizh-info

A la une #Doctrine / Formation #NLH #NLQ

Le Mont Saint-Michel et sa spiritualité

A l’occasion de la sortie d’un livre sur le Mont Saint-Michel, Cyril Brun reçoit Henry Décaëns président de l’association des Amis du Mont Saint Michel, historien, écrivain. Après ses études de droit et d’histoire, Henry Decaëns a été successivement bibliothécaire et directeur de la maison d’édition de l’université de Rouen, tout en étant guide-conférencier à l’abbaye, administrateur de l’abbatiale Saint-Ouen de Rouen, membre de plusieurs sociétés de défense du patrimoine, dont les Amis du Mont-Saint-Michel, qu’il préside.  
Il est aussi l’auteur de nombreux livres et articles sur la Normandie et sur l’histoire du Mont. 

Une émission de TVNormanChannel présentée par Cyril Brun, en collaboration avec le site Cyrano : 

Conférences/Formations #NLQ

« Ascension 2017 » : session d’initiation à la théologie pour les 18-28 ans au Mont Saint-Michel

Par Chrétiens en Grande Ecole et le Réseau Jeunesse Ignatien

Ascension 2017 est une session d’initiation à la théologie, destinée aux étudiants et aux jeunes professionnels de 18 à 28 ans.

Avec le Père Christoph Theobald, philosophe jésuite, professeur de la faculté jésuite de Paris, le Centre Sèvres.

Après un pèlerinage au Mont Saint Michel, la session se déroule à l’Abbaye de Saint-Jacut. Diverses animations et célébrations sont prévues à côté des temps d’enseignement, de travail personnel ou de groupe. Des plages de temps libres et de détente sont aussi proposées.

Programme détaillé et inscriptions : http://ascension.rji.fr/