Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Nuit de la charité le 19 octobre 2019 à Petite-Rosselle (57)

Programme

16h : accueil sous l’auvent de l’église. Les différentes associations partenaires tiendront des stands pour permettre aux passants de découvrir les actions.

16h30 : présentation de Caritas Moselle et témoignage de Mme Bernadette Marchand (présente depuis plus de 40 ans au Brésil et qui œuvre pour l’association « Enfants, espérance du Brésil »).

17h : conférence de l’abbé Fabien Faul sur la charité et sa spécificité chrétienne.

18h30 : messe d’archiprêtré présidée par l’abbé Sébastien Klam, vicaire général, et animée par les chorales de l’archiprêtré.

19h30 : soupe aux pois cassés préparée par la communauté « Emmaüs ».

20h30 : démarrage de la nuit de prière. Les différents groupes de prière et caritatifs se relaient toute la nuit.

8h : laudes puis petit déjeuner préparé par la communauté « Emmaüs ».

Annonces #NLH #NLQ #Sorties/Animations

L’Église mosellane face à l’oppression nazie – Le film-documentaire projeté le 29 septembre à Ars-sur-Moselle (57) et à Forbach (57) le 21 octobre 2019

Découvrez en avant-première le film-documentaire produit par le diocèse de Metz : l’Eglise mosellane face à l’oppression nazie. Deux séances prévues au cinéma :

  • à Ars-sur-Moselle le 29 septembre 2019 (à 17h – Cinéma Union)
  • à Forbach le 21 octobre 2019 (20h – Le Paris).

Pensez à réserver dès à présent vos places avec le coupon du flyer à télécharger ci-dessous. Le film sera projeté dans son intégralité et se conclura par un temps de partage avec les réalisatrices ainsi qu’avec Philippe Wilmouth, docteur en histoire et président d’Ascomémo.

Plus d’informations

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Conférence-réflexion sur le mal, le démon, le spiritisme… avec le père Jean-Christophe Thibaut le 26 octobre 2018 à Boulay (57)

Conférence-réflexion avec le père Jean-Christophe Thibaut le 26 octobre 2018, 20h, à Boulay, salle Saint-Etienne.

Programme :

Comment discerner une attaque du Mal d’un problème psychologique ?

Le diable est-il une réalité spirituelle ou le symbole du mal dans le monde ?

Les anges et les démons dans la Bible ; la sorcellerie et la magie, qu’en dit l’Église ?

Quelle est la différence entre prière de délivrance et exorcisme ?

Une maison peut-elle être infestée par un esprit démoniaque ?

Peut-on communiquer avec nos défunts ?

Comment réagir à la pratique du spiritisme ?

Entrée libre.

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Journées autour du père Marie-Joseph du 27 au 29 juillet 2018 à Bitche (57)

Journées pour découvrir la figure du père Marie-Joseph, capucin à Bitche (1907-1993) à l’occasion du 25e anniversaire de son décès.

Programme :

Vendredi 27 juillet :

17h : eucharistie pour le 25ème anniversaire du décès du père Marie-Joseph.

20h30 : veillée de prière avec le père Marie-Joseph.

Samedi 28 juillet :

9h : témoignages, conférences.

11h30 : eucharistie à la chapelle de la Résurrection.

16h : jeu scénique préparé et interprété par la Jeunesse franciscaine de Bitche.

Dimanche 29 juillet

9h30 : conférence de Mgr Lagleize, évêque de Metz.

10h30 : eucharistie présidée par Mgr Lagleize.

Renseignements et inscription & Inscription en ligne

Tél. : 06 34 21 62 55 ou 25anspmj@gmail.com

En savoir plus sur le père Marie-Joseph

En France #NLH #NLQ

La traque des gendarmes qui vont à la messe… Cela rappelle certaines fiches…

Une association laïque a saisi le préfet de Moselle après la publication d’une photo de militaires lors d’une cérémonie de leur sainte patronne.

Des militaires en uniforme étaient début décembre dans l’église de Carling pour célébrer sainte Geneviève, leur patronne. Mais la fédération de Moselle de la libre-pensée y voit cette semaine, soit trois mois plus tard, « une rupture de la neutralité qui s’impose aux personnels de l’Etat ». La présence de gendarmes en uniforme durant un office religieux constitue, selon José Arias, président de l’association à l’origine du recours, « une invitation à reconnaître un culte ». « Que serait-il advenu s’ils avaient participé à une cérémonie bouddhiste ou à un rite maçonnique ? », s’interroge le militant laïc.

« C’est un marqueur fort de notre identité »
Le préfet de la Moselle est renvoyé à l’article L. 4121-2 du Code de défense. Celui-ci stipule que « les opinions ou croyances […] sont libres. Elles ne peuvent cependant être exprimées qu’en dehors du service et avec la réserve exigée par l’état militaire. Cette règle s’applique à tous les moyens d’expression. Elle ne fait pas obstacle au libre exercice des cultes dans les enceintes militaires ».

Les services préfectoraux confirment qu’une réponse est en cours mais refusent d’en livrer la teneur. De son côté, la gendarmerie défend cette tradition qui « constitue un marqueur fort de [notre] identité ». Elle rappelle, enfin, que les gendarmes ne sont pas tenus d’assister à l’office religieux.

 

Source Le Parisien

Brèves

Collèges privés de Moselle : accord signé avec le département

Mardi 13 février, Patrick Weiten, président du département, Dominique Chambat, directeur diocésain de l’Enseignement privé catholique de Moselle, et Bruno Fiszon, grand rabbin de Moselle, ont signé ce jour un accord sur la revalorisation de la dotation du département aux collèges privés.

Le département entend participer de manière équitable au fonctionnement des collèges privés. Pour chaque élève externe qu’il scolarise, un établissement privé placé sous le régime du contrat d’association reçoit du département une contribution égale à ce que coûte, en frais de fonctionnement, l’accueil d’un élève externe dans un établissement public. Cette dotation appelée « forfait d’externat » est décomposée en deux parties : la part « personnel » correspondant aux rémunérations des personnels non enseignants, et la part « matériel » relative aux dépenses de fonctionnement de l’externat. La convention signée ce jour pour une durée de trois ans (2018-2020) fixe les modalités de calcul du forfait « part personnel » qui sera alloué par le département aux quatorze collèges sous contrat d’association que compte la Moselle.

La Direction diocésaine de l’Enseignement catholique, avait sollicité, au nom des collèges privés mosellans, la revalorisation de cette enveloppe et l’ouverture d’une négociation sur cette part « personnel ». Le département a donc pris en compte la demande des collèges privés et un accord a été trouvé sur le montant du coût par élève des personnels. De 196€/ élève en 2016, ce montant passera à 388€/ élève d’ici 2020 (soit une augmentation du coût par élève de 50€/an : 288 €/ élève pour 2018, 338 €/ élève pour 2019, 388 €/ élève pour 2020).

Pour l’année 2018, le département allouera donc aux collèges privés une enveloppe de près de 2 M€ pour les 6 937 élèves scolarisés dans les établissements privés de Moselle.

Source Diocèse de Metz

NLQ #Sorties/Animations

Théâtre – Le 5e Évangile – Domaine de l’Asnée (54) le 26 novembre

Le 5e Évangile

  • Quand : le 26/11/2017 à 17h00
  • Où :  Domaine de l’Asnée – La Croisée
  • Qui :
  • Participants : Réservation préalable des places par mail : contact.espaceada@domaineasnee.com
Le 5e Évangile

Écrit par Adrien Candiard – Joué par Jean-Baptiste Germain
Mis en scène et en musique par Francesco Agnello

Henri Vergès, frère mariste, a été le premier religieux assassiné en Algérie en 1994. Le titre de cette pièce de théâtre reprend ses paroles, prononcées dix ans avant sa mort et rapportées par le frère Christian de Chergé, prieur de la trappe Notre-Dame de l’Atlas, à Tibhirine : « Le Christ doit rayonner à travers nous. Le 5e évangile que tout le monde peut lire, c’est celui de notre vie  ».

Pendant une heure, le comédien Jean-Baptiste Germain interprète le texte composé par Adrien Candiard, dominicain, auteur des dialogues de la pièce “Pierre et Mohamed”.

En s’inspirant de la vie et des écrits de frère Henri, il a imaginé le personnage d’Ahmed, ancien élève d’Henri au lycée de Sour-El-Ghozlane, qui, depuis Damas où il est en poste comme jeune diplomate, entre en relation épistolaire avec son ancien professeur de mathématiques.
À travers sept lettres, quatre d’Ahmed et trois d’Henri, on découvre les traits essentiels du religieux éducateur qu’a été le frère Henri : son amour des jeunes, spécialement de ses élèves, un amour enraciné dans celui de Jésus et de Marie, son respect de chacun, son souci d’accompagner les plus faibles, sa disponibilité joyeuse au service de tous, sa volonté de dialogue, son amour du travail, sa volonté d’inculturation (étude de l’arabe et lecture du Coran), son style de vie simple et pauvre, son désir d’aider les jeunes algériens à aimer leur pays…